?· Web viewDocument sur le travail du scénographe autour des costumes et du décor (extrait du dossier…

Download ?· Web viewDocument sur le travail du scénographe autour des costumes et du décor (extrait du dossier…

Post on 10-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<div><p>Page 1 sur 18 </p></div> <p>Ruy Blas ou le romantisme en scne , Victor Hugo (1838)</p> <p>Ce travail a t propos des lves de 1re S par Monsieur Carlos GUERREIRO, professeur certifi de Lettres Modernes, du Lyce Benoit de LIsle/Sorgue (84)</p> <p>Objet d'tude : Le thtre : texte et reprsentation</p> <p>Problmatique : Comment porter sur scne la rvolution romantique ?</p> <p>Lectures analytiques :</p> <p> L.A n1 (Acte I, scne 1) : l'exposition</p> <p> L.A. n2 (Acte II, scne 2) : le monologue de la reine</p> <p> L.A. n3 (Acte III, scne 2) : la tirade de Ruy Blas, de Bon apptit, messieurs ministres intgres ! jusqu' Babel est dans Madrid.</p> <p> L.A. n4 (Acte IV, scne 2) : Don Csar ou l'intermde burlesque</p> <p> L.A. n5 (Acte V, scne 4) : le dnouement.</p> <p>Documents complmentaires :</p> <p> Art potique, Nicolas Boileau : les rgles de la tragdie classique</p> <p> Extraits de la prface de Cromwell, Victor Hugo, 1827</p> <p> Mise en scne de Jacques Weber (2002) adapte pour la tlvision </p> <p> Document sur le travail du scnographe autour des costumes et du dcor (extrait du dossier de presse de la mise en scne de Ruy Blas par la Comdie-Franaise en 2002)</p> <p>Lectures cursives obligatoires :</p> <p> Document sur le contexte historique et culturel du XIXe (Littrature Hatier, "Des textes au squences", 1re)</p> <p> La prface de Ruy Blas </p> <p> Phdre, Racine (1677)</p> <p>Sance 1 : Contextes </p> <p>Objectifs : Introduire l'oeuvre, son poque, son auteur ...</p> <p> Introduction au contexte historique, politique, social et culturel du XIXme : il s'agit de replacer l'oeuvre dans le contexte du XIX marqu par le douloureux enfantement de la dmocratie, l'avnement d'une socit industrielle dans une double dimension (le positivisme du Progrs s'accompagne de la proltarisation d'un peuple d'ouvriers de plus en plus misreux), et par le dveloppement d'une culture de masse o la figure de l'crivain occupe une place importante.</p> <p> lments de la biographie de Victor Hugo, avec notamment ses combats littraires, sociaux et politiques.</p> <p> Le demi-sicle romantique : il s'agit de prsenter grossirement les forces littraires en prsence l'aube du sicle (classiques vs. romantiques) qui ont conduit la fameuse bataille d'Hernani.</p> <p>Activits : Lecture cursive des documents.</p> <p>Supports : </p> <p> Document sur le contexte historique et culturel du XIXme (Littrature Hatier, "Des textes au squences", 1re).</p> <p> Document support rsumant les points marquants mmoriser :</p> <p>Le XIXme : un sicle de bouleversements :</p> <p>1804-1815 </p> <p>Empire (Napolon 1er Empereur)</p> <p>1815-1830 </p> <p>Restauration : Louis XVIII (1815-1824) puis Charles X (1824-1830)</p> <p>1830</p> <p>Rvolution des Trois Glorieuses (27,28, 29 juillet)</p> <p>1830-1848 </p> <p>Monarchie de Juillet (Louis-Philippe 1er)</p> <p>1848 </p> <p>Seconde Rvolution</p> <p>1848-1852 </p> <p>Seconde Rpublique (Louis-Napolon Bonaparte prsident)</p> <p>1852-1870 </p> <p>Second Empire (Napolon III Empereur- Coup d'tat le 2 dcembre 1851)</p> <p>1870-1871 </p> <p>Guerre Franco-allemande</p> <p>1871 </p> <p>Insurrection de la Commune (Mars-Mai 1871)</p> <p>1871-1940 </p> <p>Troisime Rpublique</p> <p>Faits marquants : </p> <p> Le douloureux enfantement de la dmocratie, qui ne nat pas sans difficults (six rgimes se succdent, entrecoups de crises violentes)</p> <p> Le passage une socit industrielle, avec d'un ct l'essor de l'conomie et de l'industrie (la science et la technique deviennent des espces de religions nouvelles), et de l'autre, la misre sociale extrme des ouvriers, leur exploitation par l'homme ou par la machine (cf. par exemple, le travail des enfants ds huit ans sur les machines textiles : voir le pome Melancholia de Hugo).</p> <p> Les prmisses d'une culture de masse, avec l'essor du journal et le succs des romans populaires. L'crivain est une figure majeure de son temps.</p> <p>Victor Hugo (1802-1885) :</p> <p> Figure exceptionnelle dans la littrature franaise, il domine le XIXe sicle par l'ampleur et la qualit de sa production (posie, romans, thtre, ...).</p> <p> Gnie prcoce (Je veux tre Chateaubriand ou rien, crit-il en 1816), il reoit plusieurs rcompenses littraires ds 16 ans (notamment, de l'Acadmie franaise en 1817) et est lu l'Acadmie franaise en 1841.</p> <p> Homme de tous les combats (le XIXe est travers par deux rvolutions, un coup d'tat et une guerre), il mne une triple lutte : sur le plan littraire pour la rvolution romantique, socialement contre la misre et pour le peuple, politiquement pour la libert, contre la censure (cf. notamment son combat contre Napolon Le Petit lors de son exil sur les les anglo-normandes de 1852 1870.)</p> <p> Figure de l'crivain engag, il prend part aux grands dbats politiques de son temps et lutte pour plus de justice sociale et contre la peine de mort (cf. Claude Gueux (1834) et Le Dernier jour d'un condamn (1829)).</p> <p> Chef de file des romantiques, il mnera cette bataille au thtre de 1827 1843 avec les oeuvres :</p> <p> Cromwell (1827), dont la prface, vritable manifeste, dfinit le drame romantique.</p> <p> Hernani (1830) : la bataille d'Hernani consacre le succs du drame romantique</p> <p> Ruy Blas (1838) - Ruy Blas prend sa source dans l'histoire de l'Espagne de la fin du XVIIme sicle, pendant une priode de dcadence de la monarchie et de la noblesse (Charles II et Maria de Neubourg).</p> <p> Les Burgraves (1843) chec de la pice</p> <p>Le contexte littraire du demi-sicle romantique :</p> <p> Au dbut du sicle et sous la restauration (1815-1830), deux camps littraires s'opposent :</p> <p> Les nostalgiques de l'Ancien Rgime qui souhaitent un retour l'ordre, la tradition : les classiques</p> <p> Les romantiques, pris de libert et partisans d'une rvolution de l'art dramatique.</p> <p> La tragdie classique est use et son succs est moindre en ce dbut de sicle.</p> <p> Un nouveau public, plus large, plus populaire investit les thtres : celui-ci est avide d'motions fortes et fait le succs du mlodrame. Genre mineur qui privilgie le spectaculaire (mises en scne grandioses) et le pathtique, plutt simpliste, il privilgie l'intrigue au dtriment de la psychologie, et met en scne des personnages et des situations strotypes : le traite odieux, la victime vertueuse dfendue par le jeune amant beau et hroque, le niais grotesque et bouffon, autant de personnages manichens entrans dans de sombres machinations o les crimes abondent. Le mlodrame ne respecte pas les rgles classiques (units, vraisemblance, ...) : mme si sa valeur littraire est trs contestable, ses influences sur les conceptions romantiques ne peuvent tre nies.</p> <p> C'est dans ce contexte que nat le drame romantique avec des difficults bien relles :</p> <p> Comment trouver sa place entre le mlodrame de pitre qualit et la tragdie (qui malgr son affaiblissement garde ses adeptes et ses places fortes comme la Comdie-Franaise) ?</p> <p> Comment rsister la censure, bien prsente, qui voit d'un mauvais oeil cette rvolution romantique ?</p> <p> Comment convaincre les acteurs rticents et dcontenancs par les hardiesses du romantisme, acteurs accoutums aux rgles de la tragdie, son ton, sa rhtorique ?</p> <p>La bataille d'Hernani</p> <p>Il s'agit des affrontements, rests clbres, entre les classiques - ou les gristres - et les romantiques - les flamboyants, autour de Thophile Gautier et de son gilet rouge - lors des reprsentations de la pice Hernani en 1830. C'est en fait un triple combat que remportera Hugo :</p> <p> contre les acteurs (notamment la clbre Madame Mars qui a 50 ans jouait le rle de Dona Sol, 17 ans... et dont les rticences jouer le drame taient nombreuses)</p> <p> contre la censure qui n'admettait pas que l'image d'un roi soit ternie (le roi s'exprime comme un bandit, [...] la fille d'un Grand d'Espagne n'est qu'une dvergonde)</p> <p> contre les classiques, scandaliss par les audaces romantiques.</p> <p>La pice conquit le public, fut un succs commercial et permit l'avnement de la gnration romantique sur la scne.</p> <p>Sance 2 : L'exposition (I,1) : l'ouverture d'un drame romantique, entre tradition et innovation</p> <p>Objectifs : Percevoir dans quelle mesure cette scne assume un rle d'exposition et mesurer son originalit par rapport la tradition classique.</p> <p>Supports : Acte I, scne 1</p> <p>Questions prparatoires :</p> <p> Quelles sont les fonctions d'une scne d'exposition ?</p> <p> En quoi cette scne remplit-elle ces fonctions ?</p> <p> Lisez la premire scne de Phdre. Quels points communs et quelles diffrences principales notez-vous entre cette exposition et celle de Ruy Blas ? (intrigue, statut des personnages, didascalies, registres, langage, ...)</p> <p>Projet de lecture : Dans quelle mesure cette scne d'exposition s'carte-t-elle de la tradition classique ?</p> <p>I. Une exposition qui rpond un double objectif d'information et de sduction (l'ancrage spatio-temporel les personnages, l'intrigue les procds de la sduction)</p> <p>II. Une exposition qui par certains aspects se rapproche de la tradition classique (l'efficacit dramatique de l'exposition conforme au prceptes de Boileau la reprise du motif traditionnel de la scne de confidence l'installation d'un univers proche du thtre classique par certains aspects)</p> <p>III. Une exposition caractristique du drame romantique rompant avec la tradition classique ( une rupture annonce ds le titre et le premier vers la couleur locale et l'Histoire le mlange des genres et le traitement du vers)</p> <p>Sance 2bis : Entranement la rdaction du commentaire (sance TICE)</p> <p>Objectifs : Suite la lecture analytique de la scne 1 mene en classe, on demande aux lves de rdiger l'intgralit de la premire partie du commentaire. L'objectif principal est d'amener les lves une insertion rigoureuse et syntaxiquement correcte des citations issues du texte. Les lves ralisent cet exercice sur un support informatique, vritable brouillon numrique, qui permet de retoucher et d'amliorer la syntaxe (et l'orthographe) des productions d'une manire simple.</p> <p>Droulement de l'activit : On procde en plusieurs tapes. Les lves saisissent leur production sur un espace en ligne ddi et le professeur procde une premire correction, en mettant en vidence les fautes d'orthographe et de syntaxe (mais sans les corriger). Une premire note est attribue : celle-ci est calcule en retirant un point chaque faute d'orthographe ou de syntaxe. Le barme peut paratre svre, mais il est destin faire en sorte que les lves prennent conscience de l'importance cruciale de la correction de l'expression. Les lves sont ensuite invits amliorer leur production en corrigeant les fautes signales : cette nouvelle version est corrige une dernire fois par le professeur pour l'attribution d'une note dfinitive en suivant le mme principe de notation.</p> <p>Exemple de mise en oeuvre : http://carlosguerreiro.free.fr/wiki/wakka.php?wiki=Espace1ereS1#6 </p> <p>Bilan de l'exprimentation : L'utilisation du support informatique comme brouillon numrique est un rel atout car il permet de retravailler la syntaxe et l'orthographe d'une manire simple et efficace. Par ailleurs, en concentrant la notation sur les aspects syntaxiques et orthographiques, on souligne l'importance d'une expression rigoureusement correcte : c'est une ncessit dont les lves n'ont pas toujours conscience et qu'ils ngligent, mme pour les meilleurs, pensant que l'-peu-prs est suffisant, partir du moment o l'on comprend (parfois trs vaguement) ce qui est crit. Il faut cependant ajouter que ce travail ncessite une double correction trs mticuleuse du professeur et exige donc beaucoup de temps : on conseillera donc de privilgier des productions assez courtes.</p> <p>Sance 3 : Le monologue de la reine (II, 2)</p> <p>Objectifs : Percevoir l'originalit de ce monologue lyrique qui permet de parachever le portrait psychologique de la reine en hrone romantique exalte, et mesurer l'intrt dramatique de la scne.</p> <p>Supports : Acte II, scne 2</p> <p>Questions prparatoires :</p> <p> Situez le passage.</p> <p> Dcoupez ce monologue en trois parties et donnez-leur un titre.</p> <p> Comment ce monologue est-il reli l'intrigue principale (et notamment l'acte I) ?</p> <p> Quel portrait ce monologue dessine-t-il de la reine ?</p> <p> Quels sont les lments tragiques de la scne ?</p> <p>Projet de lecture : Quelle est la fonction et l'originalit de ce monologue romantique ?</p> <p>I. Composition et fonction dramatique du monologue (le monologue, une convention thtrale les fonctions du monologue (exutoire, dramatique, ...) une composition originale et dynamique)</p> <p>II. Un monologue lyrique qui dpeint la reine en personnage romantique exalt (le registre lyrique un autoportrait en paroles un lyrisme qui n'exclut pas une tonalit tragique)</p> <p>Sance 4 : Analyse de la mise en scne de Jacques Weber (Actes I et II)</p> <p>Objectifs : L'adaptation tlvise de Weber se droule dans le dcor naturel d'un palais portugais : celui-ci permet donc de s'affranchir de certaines contraintes lies la scne. On demande aux lves d'analyser la fidlit/les divergences de l'adaptation par rapport au texte de Hugo dans le choix des dcors, dans le traitement des personnages (costumes, attitudes, ...) et des objets, en s'attachant plus particulirement aux scnes I,1 et II,2 tudies en classe.</p> <p>On s'attachera mettre en vidence le respect partiel des indications donnes par Hugo et la vise la fois mimtique (volont de reproduire un dcor rel du XVIIe) et symbolique des choix de Weber. Par exemple, dans l'acte I, l'atmosphre tnbreuse de mlodrame du dbut du texte est restitue et fait symboliquement cho la noirceur de l'me de Don Salluste, notamment avec les jeux de lumire. En revanche, le lieu (le salon de Dana dans le texte) n'est pas respect. L'intrigue prend rapidement place dans une cuisine o une table dborde de victuailles : ce choix rappelle symboliquement le statut de valet de Ruy Blas et la dbauche de nourriture symbolise les gaspillages auxquels se livrent les grands d'Espagne. Dans l'acte II, le monologue de la reine est trs court (mme si le personnage et son costume sont fidles au texte) puisque Weber ne conserve que la lecture de la lettre de Ruy Blas. En revanche, on note un jeu intressant de la camra qui filme la reine travers les barreaux de la cage aux oiseaux morts : ce jeu de camra dit symboliquement l'enfermement de la reine dans le carcan de l'tiquette et de l'ennui mortifre de la cour.</p> <p>Supports : Visionnement de l'acte I et II du DVD</p> <p>Sance 4bis : Comparaison de trois mises en scne (prolongement TICE)</p> <p>Objectif : Le site de l'Institut National de l'Audiovisuel met gratuitement disposition du public les 10 premires minutes de la mise en scne de Claude Barma (1965) et de Raymond Rouleau (1972) sur Internet. Au cours d'une sance en salle informatique, on demande aux lves de visionner les deux extraits et de complter un tableau comparatif fourni sous forme informatique (la colonne consacre la mise en scne de Weber aura t pralablement complte).</p> <p>Jacques Weber (2002)</p> <p>Raymond Rouleau (1972)</p> <p>Claude Barma (1965)</p> <p>Dcors (lieu, meubles, objets, lumire, sons, ...)</p> <p>Ruy Blas (costumes, attitude/dplacements, gestes, ...)</p> <p>Don Salluste (costumes, attitude/dplacements, gestes, ...)</p> <p>Don Csar (costumes, attitude/dplacements, gestes, ...)</p> <p>Synthse (registres, fidlit au texte ?, vise mimtique/symbolique ?, ...)</p> <p>Adresses Intern...</p>