1 panoptique puits provencal / canadien puits canadien

Download 1 PANOPTIQUE PUITS PROVENCAL / CANADIEN Puits canadien

Post on 03-Apr-2015

115 views

Category:

Documents

4 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • 1 PANOPTIQUE PUITS PROVENCAL / CANADIEN Puits canadien
  • Page 2
  • 2 Introduction PANOPTIQUE Le puits provenal nest pas vraiment un puits et il nest pas uniquement originaire de Provence. Le terme puits provenal est adopt dans le cas o il sert rafrachir les habitations. Rversible, il peut tre utilis en hiver pour prchauffer lair qui pntre dans le btiment. On parle alors de puits canadien. En fait, ce puits serait plutt persan ou grec : une technique semblable tait dj employe avant notre re. Il est possible que son origine provienne galement dItalie o ds le XVI me sicle, des cavits naturelles ont t utilises pour rafrachir les habitations.
  • Page 3
  • 3 PANOPTIQUE Principe Chaque lment dun puits canadien a une fonction prcise et doit possder des caractristiques prcises : Une prise dair neuf Un ou plusieurs tuyaux Un ventilateur Une arrive dair dans le btiment Une vacuation des condensats et des eaux dinfiltration Un systme de rgulation
  • Page 4
  • 4 PANOPTIQUE Principe La prise dair neuf Regard pour la partie enterre et habillage pour la partie arienne. Filtres anti-rongeurs, anti-insectes, anti-volatiles au niveau de la prise dair neuf La partie extrieure apparente doit tre relativement haute afin dviter laspiration de poussires ou autres particules se trouvant en partie basse prs de la surface du sol. Si possible, rendre accessible au maximum le regard pour faciliter lentretien (dans le cas de grosses installations) loigner le plus possible la prise dair de toutes sources polluantes (parking )
  • Page 5
  • 5 PANOPTIQUE Principe Les conduits enterrs Le plus frquemment, on trouve des conduits en PVC, PE, bton, grs, TPC Tuyaux le plus lisse possible lintrieur et une paisseur pas trop importante. En effet, cela favorise lchange thermique et permet galement de diminuer les turbulences lies la rugosit. Limiter au maximum la prsence de coudes, angles et raccords pour limiter les pertes de charge Prvoir une pente de 2 3 % dans le rseau enterr afin de favoriser lcoulement de leau de condensation ou dinfiltrations ventuelles.
  • Page 6
  • 6 PANOPTIQUE Principe Un ventilateur Il y a diffrents cas de figure : Le systme est coupl une VMC simple flux : il faut intgrer dans le systme un ventilateur permettant dassurer le dbit de renouvellement dair souhait. Le systme est coupl une VMC double flux : le ventilateur du double flux sert assurer le dbit dair souhait dans le puits canadien. Le systme est coupl une Centrale de Traitement dAir (CTA) : le ventilateur de la CTA sert assurer le dbit dair souhait dans le puits canadien.
  • Page 7
  • 7 PANOPTIQUE Principe Une arrive dair dans le btiment Larrive dair pntre dans le btiment et est gnralement raccorde au systme de diffusion dair (CTA, caisson double flux, bouches de diffusion). Il est prfrable de prvoir un accs pour lentretien et les interventions de maintenance du ventilateur.
  • Page 8
  • 8 PANOPTIQUE Principe Une vacuation des condensats
  • Page 9
  • 9 PANOPTIQUE Principe Un systme de rgulation (automatique ou manuelle) La rgulation dun systme de puits canadien est la fois difficile et primordiale. En effet, il est important de pouvoir by-passer le puits canadien et de prendre lair directement de lextrieur notamment en mi-saison o la temprature extrieure est proche de la temprature intrieure du btiment. Le by-pass doit seffectuer galement la nuit pour rcuprer la fracheur des nuits dt. Un systme de rgulation doit permettre galement de laisser le sol se rgnrer aprs une utilisation prolonge du puits. Cependant, la modlisation de fatigue du sol due lutilisation dun puits canadien est dlicate et une rgulation adquate est difficile mettre en uvre.
  • Page 10
  • 10 Exemples concrets de ralisation PANOPTIQUE 25 conduits de diamtre 200 mm (5 nappes de 5 conduits) Longueur du rseau : 40 m Profondeur dimplantation moyenne : 2 m Dbit dair total thorique : 10 000 m3/h Coupl une CTA double flux Collge en Haute Marne (52)
  • Page 11
  • 11 Exemples concrets de ralisation PANOPTIQUE Collge en Haute Marne (52)
  • Page 12
  • 12
  • Page 13
  • 13 Exemples concrets de ralisation PANOPTIQUE Collge en Haute Marne (52) Problme du Radon Gaz radioactif d'origine naturelle Dsintgration de l'uranium et du radium Peut s'accumuler dans les espaces clos. Solutions : - arer et ventiler les maisons, les sous-sols et les vides sanitaires; - amliorer l'tanchit des murs et des planchers.
  • Page 14
  • 14 Exemples concrets de ralisation PANOPTIQUE Collge en Haute Marne (52) Mesures de la concentration en Radon Un dosimtre en sortie de puits canadien (intrieur) Un dosimtre en entre de puits canadien (extrieur) Un dosimtre dans un local non ventil (placard) Mesures sur deux mois
  • Page 15
  • 15 Exemples concrets de ralisation PANOPTIQUE Collge en Haute Marne (52) Concentration en radon Entre de puits18 Bq/m3 Sortie de puits9 Bq/m3 Local non ventil62 Bq/m3 Mesures de la concentration en Radon
  • Page 16
  • 16 Exemples concrets de ralisation PANOPTIQUE Collge en Haute Marne (52) Recommandation : circulaire du 27 janvier 1999 : En pratique, les pouvoirs publics estiment que l'on peut distinguer trois niveaux en termes d'exposition : 1 - en dessous de 400 Bq/m3, la situation ne justifie pas d'action correctrice particulire; 2 - entre 400 et 1000 Bq/m3, il est souhaitable d'entreprendre des actions correctrices simples (amlioration de la ventilation etc); 3 - au del de 1000 Bq/m3, des actions correctrices, ventuellement d'envergure, doivent tre imprativement conduites bref dlai, car on aborde un niveau de risque qui peut tre important. Ce dernier niveau, conduira, en fonction de sa frquentation, envisager la fermeture de l'tablissement recevant du public jusqu' la ralisation des actions correctrices.
  • Page 17
  • 17 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique VMC double flux VMC simple flux Centrale de traitement dair Habitation Locaux tertiaires
  • Page 18
  • 18 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Association dun puits canadien avec un systme double flux avec rcupration de chaleur sur lair vici : Hypothses : Rcuprateur sur air vici defficacit 80% Puits canadien permettant de prchauffer lair -2C pour -15C de temprature extrieure
  • Page 19
  • 19 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Gain = 27 C Gain PC seul = 13 C Gain net du puits canadien associ au rcuprateur de calories = 3 C
  • Page 20
  • 20 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Sous nos latitudes, le puits canadien associ un rcuprateur de chaleur sur air vici nest pas forcment pertinent sauf : Utilisation des fouilles lors de la construction pour limiter le cot de tranches pour le puits canadien ; Puits canadien de taille rduite permettant le maintien hors gel du rcuprateur ; Utilisation du puits canadien pour le rafrachissement en t tout en by passant le rcuprateur.
  • Page 21
  • 21 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Association avec un systme simple flux : Permet de rduire les dperditions en hiver et ainsi permet de faire des conomies de chauffage (le renouvellement dair seffectue avec de lair -2C au lieu de -15C) MAIS. Il semble plus judicieux dans ce cas : dinvestir dans une centrale double flux; de soigner lisolation, ltanchit, lorientation et de traiter les ponts thermiques si tout cela nest pas fait.
  • Page 22
  • 22 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Cot moyen dun puits canadien : Tranches : 25 /m3 Conduits diamtre 250 mm : Grs : 90 /ml PE : 45 /ml PVC : 25 /ml
  • Page 23
  • 23 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Solutions en KIT : Il existe des KIT comprenant puits canadien et centrale double flux. Ces KIT incluent la rgulation des systmes (by-pass) en fonction de la temprature extrieure. Prix dun tel KIT pour particuliers : Borne prise dair extrieur : 1 000 HT changeur gothermique : 1 000 HT Rgulation avec by-pass motoris : 1 000 HT TOTAL Puits canadien : 3 000 HT ( + 1000 pour la tranche) Centrale double flux : 2 500 HT TOTAL KIT + tranches : 6 500 HT !!
  • Page 24
  • 24 PANOPTIQUE Association avec un systme de ventilation mcanique Utilisation du puits provenal pour le rafrachissement en t L'objectif est de rafrachir au maximum lors de fortes chaleurs. Une maison bien pense, bien quipe permet l'apport passif du soleil par les baies vitres et lombrage de ces dernires par des protections solaires pour le confort dt. Le puits provenal ne vient qu'en complment ces mesures. Pour obtenir le maximum d'efficacit, le dbit de l'air devra tre plus important pour renouveler l'ensemble de l'air de la maison toutes les 2 heures.
  • Page 25
  • 25 change air/sol Lchange air/sol est extrmement compliqu modliser et la dmarche analytique est trs complexe. Cet change fait intervenir plusieurs paramtres thermiques comme : le coefficient dchange convectif air/tube, le coefficient dchange tube/sol, le coefficient dchange global air/sol, la modlisation de rgnration du sol avec utilisation du puits canadien. Cette dernire modlisation est sans conteste la plus difficile PANOPTIQUE
  • Page 26
  • 26 change air/sol PANOPTIQUE change thermique entre le conduit et lair : estimation du coefficient dchange convectif Avec : ha : coefficie

Recommended

View more >