45234802 chlamydia 3eme annee2010

Upload: mougnal-bouba

Post on 16-Jul-2015

66 views

Category:

Documents


0 download

TRANSCRIPT

CHLAMYDIAE

A. HAMMAMI

Laboratoire de Microbiologie Laboratoire de recherche Microorganismes et Pathologie humaine CHU H. Bourguiba de Sfax

1907 Halberstder et Von Prowazek Inclusions basophiles intra cytoplasmiques dans les frottis conjonctivaux de sujets atteints de trachome ainsi que des

N

I

babouins Inoculs exprimentalement

Chlamydiae(daprs Moulder et Page 1966) 1966)

Bactries part entire - Prsence de LPS au niveau de la paroi - Prsence simultane dADN et dARN - Division binaire - Sensibles aux antibiotiques Bactries trs particulires et singulires - Multiplication intra cellulaire obligatoire - Cycle de dveloppement spcifique Existent sous deux formes : - Corps lmentaires (CE) : formes matures, infectieuses - Corps rticul (CR) : formes mtaboliquement active, non infectieuses

CLASSIFICATIONOrdre Famille Genre EspcesChlamydiales Chlamydiaceae

ChlamydiaC. pneumoniae C. pecorum C. psittaci C. caviae C. felis C. abortus C. trachomatis C. suis C. muridarum

Chlamydia trachomatis, agent responsable du trachome, premier agent bactrien responsable dinfections sexuellement transmissibles (IST) et denviron 70 % des strilits tubaires.

Chlamydophila pneumoniae, un des principaux agents bactriens responsable de pneumopathies atypiques communautaires.

Chlamydophila psittaci est une espce tropisme animal, pouvant occasionnellement provoquer des infections respiratoires chez lhomme. Les infections Chlamydia posent des problmes majeurs de sant publique.

1907 Halberstder et Von Prowazek Inclusions basophiles intra cytoplasmiques dans les frottis conjonctivaux de sujets atteints de trachome ainsi que des

N

I

babouins Inoculs exprimentalement

CARACTERES BACTERIOLOGIQUES ET CYCLE DE DEVELOPPEMENT INTRACELLULAIRE

Bactries Gram ngatif Immobile Paroi: Membrane externe : MOMP (protine majeur de la membrane externe) LPS sans acide muramique

Les Chlamydia existent sous deux formes caractristiques : - Le corps lmentaire (CE), forme infectieuse, extracellulaire, incapable de multiplication - Le corps rticul (CR), intracellulaire, non infectieux, mtaboliquement actif. Le cycle de dveloppement est unique dans son genre dans le monde bactrien. Il comprend plusieurs tapes et il dure 48H 72H : 1-Attachement et entre du CE dans la cellule hte 2-Diffrenciation du CE en CR 3-Diffrenciation des CR dans inclusion cytoplasmique caractristique de linfection 4-Difrenciation des CR en CE5-Sortie des CE par clatement de la cellule

Contamination des cellules avoisinantes

Invagination de la membrane Cellule eucaryote (hte) CE : Corps lmentaire 48 - 72 H CI : Corps intermdiaire CR : Corps rticul

0H Multiplication des CR par scission binaire, les CR produisent leurs propres macromolcules dADN, dARN et de protines Membrane vacuolaire 8H CR

Lyse de la cellule

40 H

Transcription de lADN synthse dARN et de protines dans le CE 12 H Inclusion contenant des CR Rorganisation des CE en CR division binaire dun CR

Rorganisation des CR en CI puis en CE Inclusion contenant des CE, CR et CI

30 H 30 H

CYCLE DE DEVELOPPEMENT DES CHLAMYDIA

Ce cycle de dveloppement spcifique, particulirement lent explique : - Le caractre subaigu et insidieux des infections Chlamydia - La frquence des formes asymptomatiques et des complications - La ncessit dune antibiothrapie prolonge avec des molcules actives en intra cellulaire.

MANIFESTATIONS PATHOLOGIQUES DES CHLAMYDIA

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

MANIFESTATIONS PATHOLOGIQUES DE C. TRACHOMATISPouvoir pathogne : Homme Infections : Trachome: srovars A, B, Ba et C IST: srovars D,Da,E,F,G,H,I,Ia,J,K LGV: srovars L1, L2,L2a et L3

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

TRACHOME (srovars A-C)Transmission: directe, indirecte (serviettes, mouches) Clinique: Incubation: 7 21 jours Krato-conjonctivite chronique contagieuse Formation de follicules, infiltration de la corne puis pannus R-infestations: volution vers la dformation du tarse, incurvation de la paupire, rosion cornenne et formation de traves fibreuses => ccit

TRACHOME (srovars A-C)

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

TRACHOME (srovars A-C)Epidmiologie: Maladie strictement humaine, caractre pidmique Niveau dhygine++ OMS : 84 millions de cas 8 millions de dfaillance visuelle Tunisie: maladie radique

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Infections sexuellement transmises (srovars D-K)Transmission: directe, sexuelle Clinique: Incubation: 12 16 jours Homme: urthrite subaige, coulement sreux peu abondant Complications: pididymite, infertilit, Syndrome de Fissenger-Leroy-Reiter (urthrite, arthrite, uvite)

Homme: urthrite subaige, coulement sreux peu abondant

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Infections sexuellement transmises (srovars D-K)Transmission: directe, sexuelle Clinique: Femme: cervicite asymptomatique (dcouverte lors dun examen systmatique) Complications: Salpingite, endomtrite, Grossesse extra-utrine, hypofertilit par obstruction tubaire) Syndrome de Fitz-Hugh-Curtis (pri-hpatite Chlamydia)

Femme: cervicite

Femme: pri-hpatite Chlamydia

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Infections sexuellement transmises (srovars D-K)Transmission: lors de laccouchement Clinique: Nouveau n: conjonctivite

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Infections sexuellement transmises (srovars D-K)Transmission: directe, sexuelle Epidmiologie: OMS: 1re cause dIST 92 millions de nouveaux cas/an En Tunisie: pas dincidence Urthrites: 15% Femmes: 20%

INFECTION SEXUELLEMENTS TRANSMISSIBLES A C. TRACHOMATISPROBLEME DE SANTE PUBLIQUE Asymptomatique Latente Chronique Persistante

}

Complications frquentes Salpingite, pididymite

INFERTILITE

CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Maladie de Nicolas-Favre(srovars L)Ou lymphogranulomatose vnrienne Transmission: directe, sexuelle Clinique: Chancre (50%)+ adnopathies inguinales=> troubles du drainage lymphatique Epidmiologie: maladie tropicale++

CHLAMYDIA PNEUMONIAE

Large ventail de pathologies infectieuses

Infections respiratoires Communautaires atypiques

Affections cardio-vasculaires -Asthme - Athrosclrose - Endocardite+

MANIFESTATIONS PATHOLOGIQUES DE C. PSITTACIPouvoir pathogne : Homme (Accidentellement) Infections : * Pneumopathies atypiques * Manifestations cardiaques

Tableau 1: pouvoir pathogne des diffrentes espces de Chlamydia Hte Transmission Infection Rpartition gographique

C. trachomatis A, B, Ba, C C. trachomatis D_K C. trachomatis L1, L2, L2a, L3 C. pneumoniae C. psittacci

Homme

Directe/ indirecte

Trachome

Asie/Afrique

Homme Homme Homme

IST IST Voie arienne /interhumaine

IST/conjonctivite LGV Pneumopathie Pneumopathie

Mondiale Tropicale Mondiale Mondiale

Oiseaux Voie arienne/ inhalation de poussires contamines

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE

DIAGNOSTIC DIRECT : DETECTION DE LA BACTERIE

PRODUITS PATHOLOGIQUESPrlvements pour la dtection de C. trachomatis* Prlvement urtral * Prlvement endocervical * Urine * Sperme * Scrtion prostatique * Adhrences * Liquide de Douglas

PRODUITS PATHOLOGIQUES

Prlvements riches en cellules++ Milieux de transport++

couvillon Bactopick Bactopick

PRELEVEMENT URETRAL CHEZ LHOMME

PRELEVEMENT ENDOCERVICAL CHEZ LA FEMME

PRELEVEMENT DU LIQUIDE DE DOUGLAS

PRELEVEMENT CONJONCTIVAL

RECHERCHE DE C.TRACHOMATIS DANS LES PRELEVEMENTS GENITAUX PAR IMMUNOFLUORESCENCE DIRECTE (IFD)

RECHERCHE DE C.TRACHOMATIS DANS LES PRELEVEMENTS GENITAUX PAR IMMUNOFLUORESCENCE DIRECTE (IFD)

RECHERCHE DE C.TRACHOMATIS DANS LES PRELEVEMENTS GENITAUX PAR IMMUNOFLUORESCENCE DIRECTE (IFD)

Prlvement gnital positif (technique IFD) : Nombreuses particules fluorescentes de C. trachomatis et de cellules pithliales

ISOLEMENT DE CHLAMYDIA PAR CULTURE CELLULAIRE

ISOLEMENT DE CHLAMYDIA PAR CULTURE CELLULAIRE

N IN

I

Chlamydia trachomatis : Inclusion en cellule Mc Coy (Rvlation par la technique dimmunofluorescence directe)

PRODUITS PATHOLOGIQUESPrlvements pour la dtection de C. pneumoniae* Aspiration broncho-alvolaire * Ecouvillonage nasopharyng * Biopsie de valve * Plaque dathrome

Prlvements pour la dtection de C. psittaci* Aspiration broncho-alvolaire * Ecouvillonage nasopharyng * Biopsie de valve

DIAGNOSTIC MOLECULAIRE

2SPPCR C. trachomatis et N. gonorrhoeaePCR automatise: Cobas Amplicor (Roche)

DIAGNOSTIC INDIRECTDIRECT: METHODES SEROLOGIQUES

Prparation des lamesDpt des antigneGroupe dantigne

Dtail dun groupe dantigneIOL207 LB1 TE Loth

LB1 : Souche de Chlamydia trachomatis Loth : Souche de Chlamydia psittaci IOL-207 : Souche de Chlamydia pneumoniae TE : Tmoin uf

Dpt des dilutions de srum1 /16 1 /32 1 /64 1 /128 1 /256 1 /512 1 /1024

Srum N1 Srum N2 Srum N3

goutte de srum

Examen microscopique dune raction positive selon le test de MIF

Interprtation des rsultats de la technique MIFEspce C. trachomatis Titre des anticorpsIgG 16 IgG 64 et/ou IgM 16 IgG 32 IgG 512 et/ou IgM 16

InterprtationRaction positive Infection aigu volutive Raction positive Infection aigu volutive

C. pneumoniae

C. psittaci

IgG 16 IgG 256 et/ou IgM 8

Raction positive Infection aigu volutive

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES INFECTION A CHLAMYDIA DIAGNOSTIC DELICAT Diagnostic direct* Sensibilit variable - Technique utilise - Types de prlvement - Type de pathologie : Infection hautes ou basses Infection persistante

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES INFECTION A CHLAMYDIA Diagnostic srologique* Manque de sensibilit au cours des infections basses * Manque de spcificit du fait des ractions croises entre les diffrentes genres et espces de Chlamydia et avec dautres bactries

ANTIBIOTIQUES NATURELLEMENT ACTIFS SUR LES CHLAMYDIA Rifampicine Ttracycline Macrolides et apparents Fluoroquinolone

Pntration de lantibiotique dans la cellule Persistance de lantibiotique pendant la priode daumoins un cycle bactrien

Traitement au dbut de linfection avant linstallationdune rponse de type HSR (infections squellaires)

ANTIBIOTIQUES NATURELLEMENT INACTIFS SUR LES CHLAMYDIA Aminoside Vancomycine Quinolones de premire gnration Metronidazol Colimycine -lactamine (sauf la pnicilline G et lamoxicilline)

Prophylaxie* Lutte contre les IST par lducation, lutilisation dun prservatif et enfin le dpistage gratuit. Lors dun diagnostic positif, traiter le ou les partenaires ventuels. * Lutte contre le trachome : amlioration des conditions de vie mais aussi dhygine. La prvention lors de laccouchement repose sur lapplication dun collyre. * Prvention de la conjonctivite du nouveau-n tels collyre loxyttracycline ou rifampicine.