activitÉs d’orientation À l’École primaire ?· activitÉs d’orientation À l’École...

Download ACTIVITÉS D’ORIENTATION À L’ÉCOLE PRIMAIRE ?· ACTIVITÉS D’ORIENTATION À L’ÉCOLE PRIMAIRE…

Post on 13-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • ACTIVITS DORIENTATION LCOLE PRIMAIRE

    Doc Orient 2006 A. Gurin 1

    Sommaire 1. Introduction. Dfinition. 2. Les comptences dans les programmes.

    2.1. Au cycle 1. 2.2. Au cycle 2. 2.3 Au cycle 3.

    3. Liens avec les autres disciplines. 4. Enjeux ducatifs et objectifs dapprentissage. 4.1. Reprsentation et construction de lespace.

    4.2. Autonomie et responsabilisation de llve. 4.3. Repres dvolution aux 3 cycles. 5. Le module dapprentissage. Les 4 phases.

    6. Situations denseignement apprentissage aux 3 cycles. 6.1. Situations denseignement apprentissage au Cycle 1.

    Situations dappropriation : - Le parcours anomalies - Suivre le chemin. Situation de rfrence 1 : - Le rallye photos Situations dapprentissage : - Je cache tu trouve, le plan - La course aux gommettes. Situation de rfrence 2. - La course aux photos.

    6.2. Situations denseignement apprentissage au Cycle 2. Situations dappropriation : - Balise pose balise trouve. Situation de rfrence 1 : - La course en toile. Situations dapprentissage : - Le sentier indien - Vrai ou faux. Situation de rfrence 2. - La course au score en toile .

    6.3. Situations denseignement apprentissage au Cycle 3. Situations dappropriation : - La course en toile - Le parcours visuel. Situation de rfrence 1 : - La course aux 3 balises. Situations dapprentissage : - La course aux messages - Le parcours suisse - La course aux azimuts. Situation de rfrence 2. - La course au score en projet .

  • ACTIVITS DORIENTATION LCOLE PRIMAIRE

    Doc Orient 2006 A. Gurin 2

  • ACTIVITS DORIENTATION LCOLE PRIMAIRE

    Doc Orient 2006 A. Gurin 3

    1. INTRODUCTION - DFINITION. Les activits dorientation posent le problme de la construction de lespace par lenfant et celui de son autonomie progressive dans le milieu.

    Au fur et mesure des apprentissages, ce sont les choix ditinraire et de vitesse de dplacement qui reprsenteront les critres defficacit par rapport au dveloppement de ses comptences dadaptation.

    Par rapport aux pratiques sociales de rfrence et aux savoirs construire (lecture de plan ou de carte et choix de dplacement), les activits dorientation dveloppent la comptence choisir son dplacement et grer sa scurit. Elles ouvrent la porte aux activits de dcouverte du milieu.

    Les courses dorientation dans leurs versions diverses ( pied, skis, en VTT) se dfinissent comme des preuves raliser dans un but de performance. Cest loccasion dtre autonome et responsable dans la lecture du parcours, les choix ditinraires et la gestion de son potentiel physique pour raliser la meilleure performance possible.

    2. LES COMPTENCES DANS LES PROGRAMMES. 2.1. Comptences spcifiques au Cycle 1 : Comptence Spcifique2 : Adapter ses dplacements diffrents types

    denvironnements. tre capable de se dplacer (marcher, courir) dans des environnements proches, puis progressivement dans des environnements trangers et incertains (cour, parc public, petit bois, ).

    La construction de lespace commence par la connaissance de son corps qui se dveloppe travers diffrentes activits en milieu connu (parcours en gymnase, parcours dans la cour de lcole) et milieu semi-connu (parc ou stade) Cest toujours un peu plus dautonomie dans lespace proche et moins connu qui marque la progression. Le dtachement du matre est prendre en compte comme un repre de dcision personnelle. 2 objectifs simposent : Objectif 1 : prendre des repres par rapport aux dplacements dans un espace de jeu dtermin (dessus, dessous, devant, derrire ) Objectif 2 : se reprer dans un espace connu pour sy dplacer en situant les lments qui structurent cet espace (ex : banc, arbre, jeu de cour).

    2.2. Comptences spcifiques au cycle 2 : Comptence Spcifique2 : Adapter ses dplacements diffrents types denvironnements. - dans des milieux instables et varis (terrain plat, vallonn, bois).

  • ACTIVITS DORIENTATION LCOLE PRIMAIRE

    Doc Orient 2006 A. Gurin 4

    - dans des environnements progressivement loigns et chargs dincertitude (parc public, bois, fort, montagne, ). Exemple de comptence : dans un milieu connu, par 2 ou 3, retrouver 5 balises sur les indications donnes par le groupe qui les a places. les programmes 2002 prcisent que lEPS doit permettre de viser 3 objectifs gnraux. Obj. 1. Le dveloppement des capacits et ressources ncessaires aux conduites motrices. Par rapport la construction du rpertoire moteur de base ce sont prioritairement les locomotions et dplacements en terrains varis qui sont mobilises. Obj. 2. Laccs au patrimoine culturel des activits physiques, sportives et artistiques, pratiques sociales de rfrence. Permettre la prise de contact avec les activits physiques et sportives. Dans cette optique, lapproche des parcours et courses dorientation, des randonnes pied, ski ou vlo ouvrent le champ dune catgorie dactivits de pleine nature. Obj. 3. Lacquisition des comptences et connaissances utiles pour mieux connatre son corps et le garder en bonne sant. La pratique dactivits de pleine nature ncessite des notions de scurit, de responsabilit et de connaissance de ses limites pour sadapter aux milieux inconnus et incertains.

    2.3. Comptences spcifiques au cycle 3 : Comptence Spcifique3 : Adapter ses dplacements diffrents environnements. - dans des milieux ou sur des engins instables de plus en plus diversifis (terrain plat, vallonn, bois, eau calme et vive, neige, bicyclette, VTT, roller, ski, kayak). - dans des environnements progressivement loigns et chargs dincertitude (parc public, bois, fort, montagne, rivire, mer ). - en fournissant des efforts de types varis, ex : marcher longtemps, rouler vite. Exemple de comptence : raliser le plus rapidement possible un parcours de 5 balises en toile partir de la lecture dune carte o figurent des indices.

    2.4. Comptences gnrales : Aux 3 cycles, la comptence gnrale sengager lucidement dans laction simpose dans un premier temps pour laisser de plus en plus de place la comptence gnrale 2 : construire un projet daction. Cela est fonction du niveau dincertitude du milieu dans lequel est mise en place lactivit : cour de lcole, stade, parc ou fort et du niveau dge des lves.

  • ACTIVITS DORIENTATION LCOLE PRIMAIRE

    Doc Orient 2006 A. Gurin 5

    La comptence : faire un projet daction intresse progressivement le cycle 2 et le cycle 3 au cours de lvolution dans le module dapprentissage.

    3. LIENS AVEC LES AUTRES ENSEIGNEMENTS Autour de parler, lire, crire : moments dapproche de la langue et du langage. Gographie. Quelques exemples : - laboration des stratgies ditinraires dans les parcours, - changes sur lapproche du milieu. - crits sur la lecture des plans ou des cartes. - construction dune histoire. Le langage : langage spcifique, tableau double entre (poste et code balise, moments de confrontation, crits ditinraires)

    4. ENJEUX DUCATIFS ET OBJECTIFS DAPPRENTISSAGE. Cest au niveau de la construction de lespace et de lautonomie que se trouvent les enjeux ducatifs essentiels en cycle 1 et en cycle 2. Cest vers lautonomie et la responsabilisation (choix ditinraire ou de balise) quil faut les trouver en cycle 2 et en cycle 3.

    4.1. Reprsentation et construction de lespace. Les objectifs dapprentissage concernant, passent par lobservation du

    milieu, la lecture dimages, de plans, puis de cartes du cycle 1 au cycle 3. Au cycle 1, lespace se construit par rapport au corps et lespace proche.

    Cela ncessite une approche vcue du milieu avant que celui-ci puisse tre reprsent. Cest la conqute de devant, derrire, dessus, dessous, en haut, en bas, droite, gauche en fin de cycle 1.

    Les dessins dans lesquels lenfant se dessine dans lespace de jeu (sur un parcours, prs de larbre, sur la cage cureuil) caractrisent le 1er niveau. Par la suite, les dessins des lments du milieu (arbres, toboggan, cage cureuil, poteaux, buissons, porte ) peuvent sarticuler jusqu reprsenter lespace de la cour ou du parc (cest le dbut du passage au plan), mme sil sagit de reprsentations figuratives.

    Au cycle 2, le dessin du plan de la cour ou dun autre espace est loccasion de rentrer dans une symbolisation des lments reprables, dans une reprsentation plane. Lide dchelle entre le milieu rel et le plan peut se construire en proposant de dessiner ce plan en utilisant le pas march et le carreau de la feuille de papier (1 pas sur le terrain = 1 carreau sur la feuille). Lutilisation de la boussole peut tre intressante au cycle 2 par rapport aux points cardinaux (en relation avec le travail de gographie), surtout si lon va en milieu inconnu et quune main courante ( route, chemin, ruisseau, lisire de bois ou de champ) devient un lment de reprage orient.

  • ACTIVITS DORIENTATION LCOLE PRIMAIRE

    Doc Orient 2006 A. Gurin 6

    Au cycle 3, le passage du plan la carte met llve en face de la reprsentation code universelle (symboles et couleurs) et de lorientation de la carte (indispensable en milieu inconnu) lors de ses dplacements. Lapprentissage de lazimut permet de faire des choix ditinraires.

    4.2. Autonomie et responsabilisation de llve. Au cycle 1, se dgager progressivement du matre, tout en restant vue,

    et sengager dans un dplacement avec un camarade est une premire tape. La pose des balises par les lves : gommettes coller, lments dun animal trouver, prnom chercher, devra se faire ds que possible au cycle 1 et systmatiquement aux 2 autres cycles. Dune part cest le moyen de mettre llve en face du problme de reprer un point caractristique de lespace (sans quil soit dj balis). Dautre part les erreurs commises sont identifiables et deviennent loccasion de confronter des lectures de paysage, de plan ou de carte entre lves qui ont eu des interprtations diffrentes.

    Au cycle 2 et au cycle 3, passer dun travail 2 une rech

Recommended

View more >