claire et le myst¨re

Download Claire et le myst¨re

Post on 18-Mar-2016

229 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Livre écrit et dessiné par une élève de CM1

TRANSCRIPT

  • 2

  • 3

    Manal Skalli

    Claire et le mystre

    Livre crit avec la classe des CM1 de lcole Anatole France,

    sous la coordination de Guillaume Fest et avec le soutien de la mairie de Saint Ouen.

    Mai 2013

  • 4

    Chapitre 1

    Une mauvaise nouvelle

    Il y n'y a pas trs longtemps de cela, une fille trs pauvre qui s'appelait Claire voulait tout prix savoir le pourquoi du comment.

    Tout a commenc ce jour l. Claire jouait avec sa meilleure amie, Julie, la corde sauter quand, tout coup, sa mre arriva en pleurant. Claire lui dit : Bah, qu'est ce qu'il y a maman ? C'est encore

    cause de l'argent ? Non, lui dit sa mre, c'est bien pire encore. Ta

    grand-mre est morte. Je pars chez ta tante Patricia lui annoncer. Viens avec moi.

    Hein ? Mais c'est quoi la mort ? demanda Claire.

    Tu ne comprendras pas mme si je te le dis, dit sa mre.

    Et Claire suivit sa mre sans rien comprendre.

  • 5

  • 6

    Chapitre 2

    C'est quoi la mort?

    Quand elles arrivrent chez la tante Patricia, Claire dit sa mre : Avant que tu sonnes, si je ne sais pas c'est

    quoi la mort, explique moi ! La mort c'est quelqu'un qui est atteint par des

    maladies. Tu sais c'est quoi les maladies au moins ? demanda la mre.

    Oui, dit Claire. Donc, comme je le disais, cette personne est

    malade, elle a de trs graves maladies. Ou la deuxime solution... je ne peux pas te la dire car tu es trop jeune pour comprendre.

    Mais maman... Il n'y a pas de mais ! Ding dong...

    Claire et sa mre passrent l'aprs midi chez la tante Patricia. Elles regardrent des photos de la grand mre. Claire commenait comprendre.

    Quand elles revinrent chez elles, la mre de Claire mit au courant le pre de Claire.

  • 7

  • 8

    Chapitre 3

    Trahison

    Deux jours plus tard, la famille de Claire alla chez sa grand mre. La grand mre avait eu deux filles. L'une d'elle tait la mre de Claire, l'autre tait la tante Patricia. Une fois l bas, ils rentrrent dans la maison et cherchrent leur hritage. La premire raction de Claire tait de dire qu'il n'y avait rien. Claire avait un cousin qui tait plutt voyou. Il fouillait partout. Il dit : Bof, il n'y a rien de beau ! On perd notre

    temps. Claire tait, comme toujours, en train de jouer la corde sauter, sauf que cette fois ci elle ne jouait pas dehors mais dans la maison. Sa mre tait nerve. Arrte Claire ! Si tu casses quelque chose tu

    n'auras rien de l'hritage de ta grand mre. C'est pas grave, il n'y a rien d'intressant ! dit

    Claire.

    En prononant ces mots, une trappe s'ouvrit jus-te en dessous d'elle ! Heureusement sa mre l'at-trapa.

  • 9

  • 10

    Ouf ! Elle avait eu chaud ! Mais sous la trappe, vous savez ce qu'il y avait ?

    Et bien, il y avait des pices d'or, de l'argent... bon bref, il y avait des tas et des tas de trsors. Le voil le vrai hritage ! dit Claire. Avec a on est riche ! dit sa mre surprise. C'est quoi tre riche ? demanda Claire. On peut carrment dmnager ! dit sa mre. Hein ! On va dmnager !!!? dit Claire avec

    son front en sueur. Peut tre. On a assez d'argent maintenant. Il y

    en a trop mme! Non je veux rester avec Julie !!!! J'ai dit peut tre , dit sa mre. Allez, en

    route pour la maison. On reviendra demain avec un camion de dmnageurs pour ramas-ser tout cet argent.

  • 11

    Chapitre 4

    Le camion des dmnageurs

    Le lendemain, Julie sonna la porte de Claire. On fait quoi ? dit Julie. Je ne sais pas. Je suis riche ! dit Claire. Oui, mais on fait quoi ? J'ai une ide. On va regarder un magazine !

    dit Claire.

    Les deux petites filles, allonges sur le lit, feuilletaient un magazine de mode. Claire voulait profiter de tout l'argent de l'hritage pour s'acheter plein de vtements. Regarde, lui dit Julie en montrant une robe de

    soire, elle est superbe ! Ouais ! Et elle aussi ! dit Claire. Mais a n'est

    pas mon style. Ah ! C'est dur la richesse !

    Les parents revinrent du supermarch. Ils avaient plein de cadeaux dans les bras. Coucou, c'est nous, dirent en cur les parents

    de Claire. Tiens, a c'est pour toi ! Sans ou-blier ton amie Claire. Tiens Julie !

    Dingue dongue C'est srement les dmnageurs, dit Claire.

  • 12

    Les dmnageurs versrent l'argent dans le sa-lon. La mre et le pre de Claire commencrent ra-masser l'argent. Il y en avait plein. Claire tait maintenant plus riche que Bella.

    Chapitre 5

    Le parc

    Le lendemain, quand les parents de Claire eu-rent termin de ramasser l'argent, Claire rejoi-gnit Julie au parc. Bon, qu'est ce que tu as encore en tte? dit Ju-

    lie. Comment tu sais que j'ai quelque chose en t-

    te ? dit Claire. Tu ne peux plus me surprendre, je te connais

    par cur ! dit Julie. Bon d'accord, tu vas m'aider enquter sur la

    disparition de ma grand mre. Je suis sre qu'elle n'est pas morte.

    De une, je ne veux pas me mler de cette his-toire ! Et de deux, elle est morte, dit Julie.

    Je... je l'ai vu dans mon rve cette nuit ! dit Claire.

    Tu es folle ! dit Julie.

  • 13

  • 14

    Allez, viens on va chez elle. Je vais te prou-ver qu'elle n'est pas morte, dit Claire.

    Oh non ! Oh que si ! Et je te dis qu'elle est vivante !

    Chapitre 6

    La preuve

    Julie pensait que Claire ne comprenait rien la mort. Claire ne voulait pas croire que sa grand mre tait morte. Julie accepta quand mme d'accompagner son amie dans la maison de la grand mre.

    Claire avait pris sa loupe rouge et noire qu'elle avait eut dans un vide grenier il y avait 4 mois de cela. Quand elles entrrent dans la vieille maison lu-gubre, elle remarqurent que quelques objets avaient disparus et d'autres avaient t dplacs.Il y avait une grosse tache rose que remarqua Claire. Cette tache n'tait pas ici tout l'heure, je

    l'aurais remarque. Elle est trop grosse !!Claire regarda de plus prs. C'tait du vernis ongle rose. Il tait encore liquide.

  • 15

  • 16

    Cette fois c'est sr ! Quelqu'un est venu ! dit Claire. Je dois tout prix percer ce mystre.

    Oui ! Et aussi cette fois c'est sr tu regardes trop de films policiers, dit Julie pour se mo-quer.

    Julie n'tait toujours pas convaincue. Cette en-qute ne l'amusait pas. Elle ajouta. Allez, viens, a doit tre les dmnageurs, dit

    Julie. Pas sr, dit Claire.

    Claire rentra chez elle, et se creusa la tte pour rsoudre le mystre. Elle interrogea sa mre. Est-ce que grand-mre avait des ennemis ? Non, pas que je sache, dit sa mre... Mais je

    me souviens qu'elle n'aimait pas du tout le p-re de ta copine Nathalia.

    !!! C'est pas ma copine !! cria Claire.

    Nathalia tait la pire ennemie de Claire. A cha-que fois, elle lui prenait ce qu'elle avait de plus beau, comme son goter, sa balle, sa corde sauter, ses devoirs et mme son chien. Eh oui! son chien, c'tait la personne que Claire aimait le plus au monde. Mais bon bref, revenons nos moutons.

  • 17

  • 18

    Chapitre 7

    La morgue

    Pendant ce temps l, la morgue, une vieille da-me avec un chapeau de paille remplissait un cer-cueil avec quelques objets : une chaise, un micro-ondes, des coussins, un dictionnaire

    La pice n'tait pas allume. On ne pouvait pas bien voir son visage, mais on pouvait voir qu'el-le avait une tache rose sur sa robe. Ouf ! J'ai eu chaud, ces deux gamines sont

    trs futes, tout comme moi ! se dit la vieille dame en se frottant le front en sueur.

    Mais qui tait-elle ? Et qui taient ces gamines ? Et pourquoi taient-elles futes ?

    Chapitre 8

    L'enterrement

    Quatre jours aprs, le 4 janvier 2012, Claire re-fusait toujours de comprendre que sa grand-mre tait morte. Tiens, dit sa mre en lui tendant une robe noi-

    re. C'est quoi ces habits tout noir ? dit Claire.

  • 19

  • 20

    C'est la robe que tu vas porter pour l'enterre-ment de ta grand mre.

    C'est quoi un enterrement? dit Claire. Oh non! Ca ne va pas recommencer, dit la

    mre agace. Tu verras de tes propres yeux. Allez enfile a, et vite!

    Claire et sa mre marchrent jusqu'au cimetire pied. Il tait 16h30 quand l'enterrement commena. La mre de Claire pleurait. Ca commence, dit la mre de Claire en chu-

    chotant. C'est triste ! dit Claire. Chut ! dit une dame qui pleurait.

    Tout le monde pleurait sauf Claire et je vous laisse deviner qui.

    Les hommes qui portaient le cercueil le por-taient haut par rapport aux autres enterrements. Un des hommes dit un autre : Il est lger ! Elle pesait 3 kg ou quoi cette

    grand-mre ? Chut ! Tout le monde nous regarde ! dit un

    autre homme.

  • 21

  • 22

    L'homme qui venait de dire chut tait le pre de Nathalia. Il souriait. Il tait en train de pen-ser: AHAHAHAH, elle n'avait qu' pas se mettre

    en travers de mon chemin !

    Un peu plus loin, derrire une tombe, la vieille dame la tache rose tait cache. Elle observait l'enterrement.

    Chapitre 9

    Une apparition

    Claire en avait marre de tous ces gens qui pleu-raient. Elle alla se promener l'cart, entre les tombes. Elle se dit voix haute. Oh ! Que ces habits noirs sont laids ! Je prf-

    re mille fois le violet ! C'est nettement plus joyeux !

    Puis, en passant prs d'une grand arbre, elle ajouta: Que j'aimerais voir grand-mre !

    La vieille dame qui tait cache derrire l'arbre, ne put s'empcher de dire : Oh ! Moi aussi.

  • 23

  • 24

    Quoi, qui a parl ? dit Claire tonne. Oh ! Oh ! je crois que je suis repre, dit la

    vieille dame qui tait en fait la grand... Grand-mre ! Tu es vivante ! di