Clichés en Noir & Blanc

Download Clichés en Noir & Blanc

Post on 17-Mar-2016

223 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Cette brochure invite le lecteur rflchir sur les strotypes vhiculs par rapport lAutre. Elle est ne d'une collaboration entre l'quipe d'Espace-Citoyen et l'ONG CEC

TRANSCRIPT

<ul><li><p>Clichsen Noir et Blanc</p></li><li><p> Lapproche de lAutre (celui qui ne me ressemble pas, qui ne fait pas par-tie de mon groupe, de ma culture,...) est souvent empreinte de strotypes, dides reues, de clichs. Ils sinscri-vent profondment dans linconscient, conduisant parfois un enfermement dont il est difficile de sortir. A lheure </p><p>o lon peut redouter un retour en force des comportements racistes et xnophobes dans une socit de plus en plus multiculturelle, il apparat ur-gent de rflchir, de comprendre et de dconstruire ces strotypes.</p></li><li><p>Avons-nous tous des strotypes en tte ?</p><p> Non, trs peu pour moi ! Oui, bien sr on ny chappe pas ! Oui, mais cest pour rire !</p><p>Avoir des strotypes cest grave ?</p><p> Non, si tout le monde en a, je ne vois pas le problme !</p><p> Oui, cela veut dire que je suis raciste.</p><p> Non, tout le monde en a, lim-portant est den tre conscient !</p><p>Cette brochure invite le lecteur rflchir sur les strotypes vhi-culs par rapport lAutre, travers plusieurs niveaux de lecture :</p><p> des illustrations proposes par Barly Baruti des dfinitions et des textes explicatifs des citations de livres dauteurs dorigine africaine ou caribenne des dates cls dans lhistoire des rapports Nord-SudBonne lecture ! </p><p>quizzQuest-ce quun strotype ?</p><p> Un type qui coute de la musi-que en stro.</p><p> Une ide toute faite partage par un groupe, sur un autre groupe.</p><p> Un ensemble de caractristiques physiques, qui distingue un groupe dun autre.</p><p>Un strotype sinspire t-il de faits rels ?</p><p> Srement, il ny a pas de fume sans feu</p><p> Depuis le temps que les stro-types existent comment savoir ?</p><p> Peut-on dire que les blonds sont mchants parce lun dentre eux ma insult ?</p></li><li><p>1482Premier tablissement europen permanent en Afrique noire</p><p>1491Premire vangli-sation au royaume du Kongo</p><p>1492Dcouverte de lAmrique</p><p>1498Dbut de la traite atlantique</p><p>1600Echanges commer-ciaux rguliers entre lEurope et lAfrique</p><p>FRISE CHRONOLOGIQUE : Esclavage et Commerce</p></li><li><p>strotypes </p><p>Du grec stereos : force, solide, dur ; et typos : empreinte, marque, gravure, modle.</p><p>Les strotypes sont des croyances gnralises, concernant de soi-disant traits de personnalit et comportements, partags par un groupe dindividus. Ce sont des constructions de lesprit, dans lesquelles nous classons les gens selon leur sexe, leurs origines ou encore leur classe sociale.</p><p> Quon le veuille ou non, nous utilisons tous des strotypes au quotidien. Les strotypes peuvent tre pjoratifs (toutes les femmes sont de mdiocres conductrices), mais aussi tout fait valorisants au premier abord (tous les Africains sont de bons danseurs). En fait, les stroty-pes nous simplifient la vie. Dune part, ils dfinissent grossirement les autres par rapport nous et nous aident ainsi nous situer dans la socit. Dautre part, ils permettent de gagner du temps dans certaines situations (si je dois rparer quelque chose, je </p><p>demanderais plutt un homme, car je classe les hommes dans la catgorie personne sachant bri-coler). Les strotypes trouvent leurs origines dans ce que lon appelle notre hritage socio-culturel. Nos proches, notre ducation, notre culture et notre histoire, influencent notre manire de r-flchir et notre comportement. Les mdias, travers certaines publicits ou certaines missions, vhiculent galement beaucoup de strotypes. </p><p> Quand la mmoire va chercher du bois mort, elle ramne le fagot qui lui plat. Birago DIOP, Les contes dAmadou Koumba, p31Editions Prsence Africaine, 2000</p></li><li><p>1884Confrence de Berlin : partage de lAfrique par les Etats europens</p><p>1885-1908Le Roi Lopold II, souverain de lEtat indpendant du Congo </p><p>1913Promulgation des lois dapartheid en Afrique du sud</p><p>14/18Premire guerre mondiale</p><p>40/45Seconde guerre mondiale</p><p>FRISE CHRONOLOGIQUE : Colonisation</p></li><li><p>prjugs</p><p>Prjug : pr jug : action de juger avant de connatre</p><p>Un prjug est une opinion toute faite, qui entrane des comporte-ments particuliers, adapts aux soi-disant traits de personnalit des individus que lon peut rencontrer.</p><p> Les prjugs sont le rsultat de la banalisation des strotypes. Ils entrainent un jugement rapide po-sitif, ou ngatif, des personnes ren-contres. Notre comportement, ou notre faon de parler, changera donc en fonction des origines sociales et culturelles, de lge, du mtier, du style vestimentaire, du sexe, de la religion, ou encore de lapparence physique des personnes que nous ne connaissons pas. Par exemple, on en-tend parfois dire que les gitans sont de bons musiciens, que les noirs sont de grands sportifs, ou bien encore que les femmes sont douces. Ces prjugs peuvent tre perus comme des compliments. Mais attention, </p><p>ces ides reues peuvent aussi tre trs ngatives: les gitans sont tous des voleurs, les femmes sont toutes capricieuses, les noirs sont tous des magouilleurs.</p><p> Les prjugs sont des ides pro-fondment ancres dans notre in-conscient. Que cela soit intentionnel, ou non, nous dveloppons des com-portements diffrents en fonction des personnes que nous rencontrons. Ces attitudes particulires peuvent parfois mener au racisme.</p><p>Le problme didentit de ltranger cest quon lui refuse le droit dtre autre chose que du folkloreDany LAFERRIERE, Je suis un crivain japonais, p127Editions Grasset &amp; Fasquelle, 2008</p></li><li><p>1948Dclaration Universelle des Droits de lHomme. Renforcement des lois dapartheid</p><p>1955Confrence de Bandoeng runissant 29 pays dcoloniss</p><p>1960Proclamation de lindpen-dance de la Rpublique du Congo</p><p>1963Organisation de lUnit Africaine</p><p>1968Assassinat de Martin Luther King</p><p>FRISE CHRONOLOGIQUE : Dcolonisation</p></li><li><p>RACISME</p><p>Racisme : razza = terme italien du XVe sicle pour dsigner une espce / suffixe isme (former un nom correspondant une idologie).</p><p>Le racisme est un idologie selon laquelle il existerait diffrentes races dtres humains, pouvant tre hirarchises. Cette ide peut tre lorigine dattitudes ngatives envers un groupe ou une per-sonne, suppos appartenir lune de ces soi-disant races.</p><p> Le racisme rsulte dun profond enracinement des prjugs, ainsi que dune ignorance quant lorigine de certaines ides. Par exemple, il est primordial de comprendre quil nexiste pas de diffrentes races dhommes, mais bien une seule es-pce humaine. Scientifiquement parlant, le concept de race ne sap-plique pas aux hommes, mais bien aux animaux. Pourtant, certaines personnes continuent de croire que le terme de race dsigne des grou-pes de personnes, que lon pourrait classer selon leur appartenance reli-</p><p>gieuse, nationale, ou bien encore se-lon leurs caractristiques physiques.</p><p> Le racisme sous-entend lide quil existerait des races suprieu-res aux autres. Cette hirarchisation des hommes est lorigine de la for-mation dingalits et dattitudes dis-criminatoires. Ainsi, certaines per-sonnes se voient refuser un emploi sous prtexte quelles viennent, par exemple, dun pays tranger. Cest ce que lon appelle la discrimination lembauche.</p><p> Je vous ai dj dit mon nom ? Trs bien. Quel vilain nom ! Ne riez pas, soyez gentils et compatissants. Vous savez, je ne lai pas fabriqu moi-mme. Ce sont les origines de mes parents qui veulent a. Parce que si moi je suis n ici, comme ma cousine, nos parents, eux, ils sont ns l-bas et sont venus ici aprs. Sami TCHAK, Place des Ftes, p11Editions Gallimard, 2001</p></li><li><p>1989Chute du murde Berlin</p><p>1990Libration de Nelson Mandela</p><p>1994Abolition de lapartheid. </p><p>Dbut du gnocide rwandais</p><p>2011Printemps arabes</p><p>FRISE CHRONOLOGIQUE : Epoque contemporaine</p><p>2001Attentats du 11 septembre (USA)</p><p>2008Election de Barack Obama </p></li><li><p>Lutter contre les strotypes </p><p> Il y a plusieurs moyens de lutter contre les strotypes et contre le racisme qui peut en dcouler.</p><p> Comme nous lavons expliqu prcdemment, nous utilisons tous des strotypes au quotidien, in-tentionnellement ou non. Prendre conscience de leur existence et de leur origine peut nous permettre de les dconstruire.</p><p> Pour viter de se laisser influen-cer par des strotypes, il est im-portant daller la rencontre des autres . Souvrir aux diffrentes cultures peut influencer trs positi-vement nos comportements et rai-sonnements. Bien souvent, par peur, </p><p>par facilit, ou par ignorance, nous nous fermons aux diffrences.</p><p> Chaque personne est unique et doit tre considre comme un indi-vidu part entire. Aller sa rencon-tre nous permettra de le dcouvrir dans son universalit, tout autant que dans sa diversit. La diversit est un concept complexe, mais les diffren-ces que nous partageons demeurent notre point le plus commun !</p><p> Mais nous pouvons, aussi, retracer le parcours, et au lieu den nier les failles, les admettre pour mieux les dpasser. [] De lEvrest et du Kili-mandjaro, on retient toujours le point culminant, nul ne songe smer-veiller du diamtre de leur base, ce socle qui les porte aux cieux. Fatou DIOME, Inassouvies, nos vies, p12Editions Flammarion, 2008</p><p>Printemps arabes</p></li><li><p>Coopration par lducation et la Culture (CEC) est une ONG culturelle qui propose des animations relatives la construction/dconstruction des strotypes. </p><p>Espace-Citoyen.be est un site dducation la citoyennet qui propose diffrentes cls de comprhension pour permettre aux jeunes de dcoder le monde qui les entoure.</p><p>Infos et contacts :18 rue Joseph II 1000 BruxellesTel : 02 217 90 71 Fax : 02 217 84 02info@cec-ong.org - www.cec-ong.org - www.facebook.com/ongcec </p><p>Coordination : Cline Langendries CEC ONGRdaction : Fanny Drigny CEC ONGCline Wayntraub Espace-Citoyen.beThibault Coeckelberghs Espace-Citoyen.beIllustrations : Barly BarutiGraphisme : Ambroise Thomson Espace-Citoyen.be</p><p>Une collaboration de :</p><p>Avec le soutien de : </p><p>Crdits icones : les icnes utilises dans cette brochure sont issues des comptes de Monika Ciapala , Bruno Gtjens Gonzlez, Janique Le Bail, Matt Crum, Dmitry Bara-novskiy, Rob Hufton, Kenneth Von Alt, Lemon Liu, Scott Lewis, C.G., Tony Fleming, Hue Nicolas, Arjun Mahanti, Greg Passuntino, Nicolas Ramallo, Riley Shaw du site The Noun Project et sont utilisables sous licence Crative Commons.</p><p>Ne pas jeter sur la voie publique / Editeur responsable : Dominique Gillerot</p><p>&amp;</p></li></ul>