Collections Permanentes

Download Collections Permanentes

Post on 27-Jun-2015

54 views

Category:

Documents

4 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<p>Muse dArt moderne de la Ville de ParisAide la visite</p> <p>MUSES DE LA VILLE DE PARISmusees.paris.fr</p> <p>MUSES DE LA</p> <p>Plan dtaill des collections permanentes (Niveau -2)A Escalier vers la salle Matisse et la salle Dufy B Escalier vers la salle Boltanski et la salle Noire Salles accessibles aux visiteurs mobilit rduite : 1, 2, 3, 8 12 bis, 16, 17 et 17 bis Un plan gnral du muse se trouve en fin de livret17bis A 16 16 17 A</p> <p>Prsentation</p> <p>Le parcours de la collectionLe Muse dArt moderne de la Ville de Paris a t inaugur en 1961, dans laile Est du Palais de Tokyo, difi par les architectes Dondel, Aubert, Viard et Dastugue loccasion de lExposition Internationale de 1937. Ds ses origines, les donateurs, collectionneurs ou artistes ont constitu une source essentielle lenrichissement du muse. Ainsi, cest au legs exceptionnel du docteur Maurice Girardin (plus de cinq cents uvres) que lon doit les points forts de lactuelle collection avec un noyau de peintures fauves, un ensemble important duvres cubistes et de nombreuses uvres de lcole de Paris. En 1954, llectricit de France a fait don de la grande dcoration de Raoul Dufy La Fe lectricit. Les donations Amos (1955) puis Henry-Thomas (1976, 1984, 1986) ont ensuite contribu de faon dcisive donner au muse son identit. Le muse a galement bnfici des dons de nombreux artistes. Par ailleurs, la Ville de Paris avait acquis ds 1937 des uvres majeures telle que La Danse de Matisse. partir dune collection constitue autour de points forts (Bonnard, les arts dcoratifs de lentre-deux guerres, Delaunay, Dufy, Fautrier, Rouault, tienne Martin...), le Muse dArt moderne sest enrichi de certains ensembles, illustrant des mouvements contemporains (Nouveau Ralisme, Arte Povera, Supports/Surfaces, Figuration</p> <p>1</p> <p>2 12 B 10 3 11</p> <p>12bis 15 13 9 14 8 14bis</p> <p>4 7</p> <p>5</p> <p>8 6</p> <p>1 2 3 4 7 8</p> <p>Fauvisme et cubisme Abstraction-Cration Art dcoratif Surralisme cole de Paris</p> <p>Les Ralismes Abstraction 11 Donation tienne-Martin 12 Eugne Leroy 12 bis Nouveaux Ralistes 13 17 bis Parcours contemporain9 10</p> <p>PrsentationNarrative, peinture allemande, jeune scne franaise), en constituant des ensembles reprsentatifs de grandes figures de lart contemporain et en soutenant la jeune cration. Les manifestations temporaires constituent une part essentielle de lactivit du muse. LARC (le dpartement contemporain) propose une information sur lactualit nationale et internationale, avec des expositions thmatiques ou monographiques, ayant pour vocation de rvler au public les tendances artistiques les plus novatrices. Le nouvel accrochage des collections propose un regard sur lart moderne et contemporain, en mettant en lumire des figures artistiques majeures parfois injustement dlaisses par lhistoire de lart rcente. Cest ainsi loccasion de redcouvrir la peinture de ces artistes qui, en marge des avant-gardes, poursuivirent laventure de la modernit, de Pascin Valladon, de Vuillard Dufy ; de sattarder sur le retour aux ralismes amorc dans les annes 1930, que poursuivit Buffet aprs-guerre, et de rflchir sur une abstraction ne dans les annes 1940, hritire du surralisme et de ses liens avec lcriture. Les salles consacres des personnalits telles qutienneMartin ou Eugne Leroy ponctuent ce nouveau parcours et apparaissent comme une invitation pntrer plus avant dans des univers artistiques profondment singuliers. Enfin, reflet de la politique dexposition du Muse et de lintrt constant pour la scne internationale,</p> <p>Prsentationles collections souvrent la cration contemporaine au travers, entre autres, de Bridget Riley, de Cerith Wyn Evans ou encore des uvres vido de nombreux artistes prsentes alternativement. Une large place est, par ailleurs, de nouveau consacre aux arts dcoratifs et mobiliers des annes 1920 et 1930, en cho larchitecture et la gense du muse. Le parcours sarticule selon un amnagement restituant en partie la structure originelle du btiment. Les salles monumentales donnant sur le parvis et la Seine, laissent de nouveau entrer la lumire naturelle, tablissant un lien entre les volumes intrieurs et les perspectives extrieures.</p> <p>Salle 2 Frank Kupka, Plans diagonaux, 1925 tienne Bthy, Dominant sept accords opus 81, 1938 ADAGP</p> <p>Les collections permanentesFauvisme et cubisme - Salle 1Les chefs-duvre fauves de la collection inaugurent le parcours avec Matisse, Derain, Vlaminck complts par un choix dune trentaine de cramiques illustrant la collaboration des artistes avec Andr Mettey. Dans la mme salle, les uvres de Picasso, Braque, Fernand Lger et Juan Gris dialoguent avec les autres tendances du cubisme, peintures de la Section dor et de lOrphisme dont le muse possde un ensemble reprsentatif.</p> <p>Les collections permanentes</p> <p>Abstraction-Cration - Salle 2Autour de Rythme n1 (1938) de Robert Delaunay, labstraction de lentre-deux-guerres se dploie avec des uvres dartistes appartenant pour la plupart au groupe Abstraction-Cration qui a rassembl, dans les annes 1930, toutes les tendances de lart non-figuratif, du gomtrique au biomorphique.</p> <p>Salle Art Dcoratif Jean Dunand, Les Sports, 1935 Andr Arbus, Ensemble pour le Pavillon de la Socit des Artistes Dcorateurs, Exposition Internationale de 1937 Pierre Antoine</p> <p>Art dcoratif - Salle 3Lune des salles monumentales le long de la Seine, accueille la collection dart dcoratif des annes trente rassemblant mobilier et objets dart. Autour du panneau Les Sports (1935) de Dunand ralis pour le paquebot Normandie, des meubles prestigieux signs Ruhlmann, Printz, Arbus, Chareau ou Adnet tmoignent de lengagement de la Ville de Paris envers un art dcoratif classique et moderniste, au moment de la cration du muse. loccasion de lExposition internationale des arts et des techniques de 1937, la Ville de Paris achte de nombreux objets de cramistes, verriers, dinandiers et ferronniers de tout premier plan qui prsentent une production dune qualit somptueuse, largissant le rpertoire des formes et des matires.</p> <p>Pablo Picasso Le pigeon aux petit pois, 1911 Muse dArt Moderne / Roger-Viollet Succession Picasso 2009</p> <p>Salle n1</p> <p>Andr Derain Trois personnages assis dans lherbe, 1906 Muse dArt moderne de la Ville de Paris / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Salle n1</p> <p>Les collections permanentes</p> <p>Les collections permanentesEcole de Paris - Salle 8LEcole de Paris est largement reprsente (avec des uvres de Marc Chagall, Le Rve, 1927), les portraits de Amedeo Modigliani, Cham Soutine, Mose Kisling, Kees Van Dongen, Pascin Paralllement, les matres de lart indpendant, comme Henri Matisse, Raoul Dufy (30 ans ou La Vie en Rose, 1931) ainsi que Pierre Bonnard (Nu dans le Bain, 1936), rappellent le rle essentiel de la couleur sur la scne franaise de lentre-deux-guerres.</p> <p>Victor Brauner Portrait de Breton, 1934 Muse dArt moderne/ Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Francis Picabia Les Amoureux, Vers 1924-1925 Muse dArt moderne de la Ville de Paris / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Salle n6</p> <p>Salle n4</p> <p>Dada et Surralisme - Salles 4, 5, 6 et 7Dans cette salle, la prsentation du surralisme sorganise autour de la figure dAndr Breton avec des uvres provenant de son atelier (don de Aube Breton- Ellout et Oona Ellout). Les pices de sa collection, acquises lors de la dispersion de latelier du 42 rue Fontaine en 2003, permettent dvoquer certaines personnalits et quelques temps forts du mouvement : sances collectives de cadavres exquis, expositions de groupe, notamment celle de 1938. Ces ensembles sont priodiquement renouvels compte tenu de la fragilit des uvres en papier et des photographies.Pierre Bonnard Nu dans le bain, 1936 Muse dArt moderne de la Ville de Paris / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Amedeo Modigliani Femme lventail, Lunia Czechowska, 1919 Muse dArt Moderne / Roger-Viollet</p> <p>Salle n8</p> <p>Salle n8</p> <p>Raoul Dufy 30 ans ou la vie en rose, 1931Muse dArt moderne de la Ville de Paris Muse dArt moderne/ Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Salle n8</p> <p>Les collections permanentesLes Ralismes - Salle 9Laccrochage restitue une part de lhistoire et de lidentit du muse en prsentant de faon significative lart des annes trente et notamment les achats effectus en 1937. Cette section consacre aux Ralismes des annes 19301940, runit des uvres dAndr Derain, Marcel Gromaire, Francis Gruber et un ensemble reprsentatif de Bernard Buffet et de Jean Fautrier. L Autoportrait de 1928 d Anton Rderscheidt, appartient une figure onirique proche du ralisme magique. Cette uvre majeure de la Nouvelle Objectivit allemande est ( gauche) entre dans les collections en 2007.Jean Fautrier La juive, 1943 Muse dArt Moderne / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Les collections permanentesDonation tienne-Martin - Salle 11Cet espace met en valeur limportante donation dun ensemble de quinze sculptures dtienne-Martin qui vient dtre effectue en faveur du muse par lOral. La donation est complte par le don gnreux de Madame MarieThrse Martin-Le Balch avec un corpus considrable darchives. Divers par les formats et les matriaux, cet ensemble couvre la quasi-totalit de la carrire du sculpteur et illustre les grandes sries qui structurent sa dmarche : premires abstractions, Demeures, Jeux et racines, matriaux de rcupration et polychromie.</p> <p>Salle n9 ( droite) Jean Degottex E.T.C IV, 30.03.1967, 1967 Muse dArt moderne de la Ville de Paris / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Salle n10</p> <p>Abstraction - Salle 10Les diverses formes de labstraction sont ici reprsentes : de labstraction gestuelle pure (Hans Hartung, Pierre Soulages, Georges Mathieu) de nouvelles exprimentations graphiques (Jean Degottex, Mark Tobey, Henri Michaux) avec en contrepoint, entre abstraction et figuration, les peintures de Vieira da Silva.</p> <p>Salle tienne-Martin Le Clin dil, 1970 Pierre Antoine ADAGP</p> <p>Les collections permanentesEugne Leroy - Salle 12La premire section prsente une dizaine de peintures dEugne Leroy, incluant les dons rcents de ses fils. Le portrait, le nu, le paysage ou les fleurs constituent pour lartiste une structure ncessaire pouvant tre exprimente jusqu son apparente dissolution dans la couleur.</p> <p>Les collections permanentesParcours contemporain - Salles 13 17 bisLe parcours contemporain sarticule autour dvnements ayant marqu lhistoire du muse comme lexposition Mythologies quotidiennes (1964) prsentant des uvres de la Figuration Narrative et dune nouvelle peinture dHistoire (salle 13). Salle 14, est prsente luvre de Simon Hanta disparu en 2008, dont la collection du muse permet de saisir la continuit cratrice. La salle 14 bis rend compte des liens troits entre luvre de Jean Dupuy et celle dartistes du groupe Fluxus. Salle 15, sont visibles les peintures de grands artistes contemporains, tels Gerhard Richter, Georg Baselitz, Bernard Frize ainsi que luvre de Christopher Wool acquise rcemment. Paralllement ces grandes tendances, certains artistes poursuivant leurs recherches personnelles, comme Alan Charlton, Bridget Riley (qui a fait lobjet dune rtrospective au Muse en 2008), interrogent la couleur et ses vibrations sur un mode abstrait. Marqu par le surralisme, lart conceptuel ainsi que le situationnisme des annes 1960 et 1970, Cerith Wyn Evans (salle 16) ralise, partir de 2003, un ensemble de lustres convertissant en morse des textes tirs de son univers personnel. La salle 17 est ddie aux prsentations duvres contemporaines rcemment acquises et permet dexplorer les tendances plus actuelles.</p> <p>Le Nouveau Ralisme - Salle 12 bisDans la deuxime section est rassemble une slection duvres des Nouveaux Ralistes, un groupe dartistes qui tente de redfinir la relation de lart au rel. Ils intgrent dans leurs uvres des objets quotidiens, urbains et industriels ; le pigeage dobjets chez Spoerri, laccumulation chez Arman, larrachage chez Hains et lassemblage chez Raysse. Cette slection duvres sachve sur un hommage Alain Jacquet.</p> <p>( gauche) Eugne Leroy Portrait, 1962 Muse dArt Moderne / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Salle n12 ( droite) Raymond Hains Saffa, 1964 Philippe Ladet / Muse dArt Moderne / Roger-Viollet ADAGP</p> <p>Salle n12 bis</p> <p>Les collections permanentes</p> <p>Les collections permanentes</p> <p>Hors parcoursSalle DufyDans lancienne salle dhonneur du muse se trouve la grande dcoration de Raoul Dufy peinte loccasion de lExposition internationale des arts et des techniques de 1937. Installe lorigine dans le Pavillon de la Lumire difi par Mallet-Stevens, elle dcrit lhistoire de llectricit travers ses applications et ses inventeurs.Simon Hanta Enguerrand Quarton, Meun, 1968-1973 ADAGP</p> <p>Salle MatisseLa Danse inacheve (1931) et La Danse de Paris (19311933) constituent deux des trois versions de la dcoration commande Matisse en 1930 par le Docteur Albert C. Barnes pour sa fondation Merion (Pennsylvanie). Abandonnant la technique traditionnelle de lhuile sur toile de la premire, lartiste, travers la seconde, invente la technique nouvelle des papiers dcoups et colors pour mettre au point sa composition. Le Mur de peintures de Buren est install en vis--vis. Une prsentation en alternance densembles thmatiques ou monographiques issus de la collection Henry-Thomas, en hommage deux grands donateurs prend place dans labside.</p> <p>Salle n14</p> <p>Bridget Riley Lilac painting, 2003-2008 Bridget Riley</p> <p>Henri Matisse La Danse de Paris, 1931-1933 Succession Henri Matisse</p> <p>Salle n15</p> <p>Salle Matisse</p> <p>Raoul Dufy La Fe lectricit, 1937Muse dArt moderne de la Ville de Paris Florian Kleinefenn ADAGP</p> <p>Salle Dufy</p> <p>Les collections permanentesSalle NoireLes espaces de la salle Noire proposent une programmation vido au rythme de quatre prsentations par an, alternant des projets monographiques ou en relation directe avec les expositions de lARC.*</p> <p>Informations Caftria Librairie Toilettes Ascenseur Escaliers</p> <p>La salle BoltanskiCette salle runit un ensemble duvres emblmatiques de lartiste, tmoignant de lvolution de sa dmarche : La Rserve du Muse des enfants I et II, 1989, vocation de la fragilit de la mmoire et de la vie ; Le thtre dombres, 1984-1997, rappel potique de la danse des morts du moyen ge comme de lunivers nostalgiques des jeux de marionnettes de lenfance ; Les Abonns du tlphone, 2000, des milliers de noms rpertoris dans des annuaires tlphoniques du monde entier concentrent la prsence humaine.</p> <p>Christian Boltanski Rserve du Muse des Enfants I et II, 1989 Christophe Fouin ADAGP*</p> <p>Salle Boltanski</p> <p>Isabelle Cornaro Premier Rve dOskar Fischinger Isabelle Cornaro courtesy galerie Balice Hertling*</p> <p>Accs aux visiteurs mobilit rduite Accs partiel aux visiteurs mobilit rduite</p> <p>Salle Noire</p> <p>Muse dArt moderne de la Ville de Paris11, avenue du Prsident Wilson 75116 Paris Tl : 01 53 67 40 00 Fax : 01 47 23 35 98 www.mam.paris.fr</p> <p>VestiaireObligatoire et gratuit pour les objets encombrants, rserv aux visiteurs du muse</p> <p>La librairie et le caf du museUne librairie est votre disposition. Le Caf du Muse vous propose une restauration varie aux heures douverture du muse</p> <p>AccsMtro : Alma-Marceau ou Ina RER : Pont de lAlma (ligne C) Bus : 32/42/63/72/80/92 Station Vlib : 2, avenue Marceau</p> <p>Horaires dou...</p>