conférence dans le cadre des activités régionales de l’ordre des travailleurs sociaux et...

Download Conférence dans le cadre des activités régionales de l’ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux Michel Desrosiers Organisateur

Post on 04-Apr-2015

104 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Confrence dans le cadre des activits rgionales de lordre des travailleurs sociaux et thrapeutes conjugaux et familiaux Michel Desrosiers Organisateur communautaire CSSSQ-N Mercredi 6 juin 2012
  • Page 2
  • 1. Objectifs de la prsentation 2. Bref historique de lorganisation communautaire au Qubec 3. Lorganisation communautaire aujourdhui en CSSS: les valeurs et les comptences 3.1 Les valeurs et les comptences des travailleurs sociaux selon: lOTSTCF 3.2 Le portait des organisateurs communautaires en CSSS aujourdhui 4. Les approches et le type de dossiers que nous traitons 5. Les dfis et les enjeux actuels de notre pratique 6. Pistes potentielles pour crer des rapprochements entre nous : 6.1 Face aux problmatiques sociales 6.2 Le retrait du social au dtriment de la sant :
  • Page 3
  • Prsenter lvolution de notre travail au fil des annes afin de comprendre notre ralit daujourdhui Faire connatre lorganisation communautaire en CSSS: rle, mandat, dossiers, notre spcifique et nos points communs Cibler les dfis et les enjeux actuels de notre pratique Identifier des pistes possibles pour se rapprocher
  • Page 4
  • 1960-1970 : Les comits de citoyens: lorganisation communautaire de la militance (Engagement citoyen et non professionnel) 1970-1980 : Cration des CLSC: de la militance lintervention professionnelle Lorganisation communautaire: appui aux groupes de pression et la dfense de droits. Professionnalisation de lorganisation communautaire. (Engagement des O.C au milieu-loignement de leur tablissement et des intervenants) 1980-1990 : Cration des organisations de services communautaires. (Engagement des O.C au milieu-maintien de lloignement de leur tablissement et des intervenants) 1990-2000 : Lorganisation communautaire: prendre le pas sur le socioconomique et de dveloppement local. (Lintervention conomique..autre raison pour sloigner) 2000 aujourdhui: Un monde en mutation. Le dveloppement conomique communautaire et limportance de la place citoyenne. (Rien de chang.?)
  • Page 5
  • 1. Est une intervention professionnelle dans une communaut donne, quelle soit territoriale, didentit ou dintrt; 2. Sadresse prioritairement aux communauts affectes par les ingalits, la dpendance, la marginalit, lexclusion et lappauvrissement dans une perspective de justice sociale; 3. Est pratique en support au processus daction communautaire par lequel la communaut identifie ses besoins, mobilise ses ressources et dveloppe une action pour y rpondre; 4. Est oriente vers le changement social par le renforcement de lautonomie de la communaut, de la solidarit de ses membres et de leur participation sociale au moyen de pratiques dmocratiques Lachapelle, R. (2003). Lorganisation communautaire en CLSC. Cadre de rfrence et pratiques. Presses de lUniversit Laval. P.293
  • Page 6
  • Lautonomie des personnes et des groupes Les rapports galitaires Le pouvoir dagir (Empowerment) La justice sociale La solidarit La dmocratie Est-ce si loin de vous ?
  • Page 7
  • Connaissance des enjeux du territoire, des acteurs et de la dynamique des milieux Connaissance des principaux enjeux sanitaires, sociaux, conomiques et politiques tant au plan local, rgional, national quinternational. Connaissance des approches en organisation communautaire et des axes de loffre de service, dont le concept de dveloppement des communauts. Connaissance de la planification, ralisation et valuation dune intervention communautaire Mthodologie de recherche sociale
  • Page 8
  • La 3 me partie de la loi des compagnies Connaissance des procdures dassembles Connaissance des diffrents modes de gouvernance dmocratique et de leurs structures de fonctionnement Connaissance en gestion financire, en recherche de financement, en gestion des ressources humaines Contribuer lavancement de la pratique
  • Page 9
  • Les valeurs Respect et dignit des personnes La croyance en la capacit humaine dvoluer et de se dvelopper Promotion des principes de la justice sociale Reconnaissance du droit des individus en danger de recevoir assistance et protection selon ses besoins Respect du principe de lautonomie et de lautodtermination Respect des droits des personnes, des groupes et des collectivits Reconnaissance de la ncessit de percevoir et de comprendre ltre humain en tant qulment de systmes interdpendants et potentiellement porteurs de changement
  • Page 10
  • Effectuer une valuation psychosociale Planifier une intervention sociale Raliser une intervention sociale valuer une intervention sociale tablir des collaborations professionnelles Communiquer avec ses collgues, avec la personne vise et avec son entourage Appliquer les obligations inscrites au code de dontologie et les principes thiques Contribuer au dveloppement et lavancement de la profession et de la socit Encadrer une quipe professionnelle Assurer son dveloppement professionnel
  • Page 11
  • Page 12
  • Les valeurs ? Les comptences? Le processus dintervention ? Les actions ?
  • Page 13
  • Formation en service social. La gnration des O.C nayant pas de formation en service social est disparatre (Est-ce un dbut de rapprochement ?) Des intervenants ayant une excellente connaissance des diffrentes clientles: jeune, adulte, personnes ges, sant mentale, des personnes vivant avec un handicap ou une dficience. Des intervenants ayant une excellente connaissance des problmatiques sociales: pauvret, exclusion, dlinquance, logement etc.. Des intervenants ayant une excellente connaissance des groupes du milieu et des dynamiques locales
  • Page 14
  • Le planning social: Socio institutionnel: Table de concertation: jeunesse, petite enfance, maltraitance envers les ans Socio communautaire: Support aux initiatives locales dentraide en scurit alimentaire: jardins communautaires, groupes dachats, les cuisines collectives, les restaurants populaires. Des groupes de support pour les proches aidants etc. Dveloppement socio communautaire(dveloppement local): Entreprise dconomie sociale dans des services de proximit, projet dhabitation(cooprative) Approche socio politique: Dfense des droits: logement, droits sociaux, environnement, etc.. Des interventions dans un cadre de prvention et galement des actions sur les dterminants de la sant
  • Page 15
  • Maintenir nos priorits dintervention sur les dterminants de la sant: sant, logement, insertion, emploi etc. Le dveloppement des communauts et non ladoption dune approche clientliste : pourquoi ? Maintenir laction citoyenne et laction en collaboration avec les groupes locaux: nos partenaires toutes et tous. Exemple: Loretteville et Val-Blair :leurs tissus sociaux respectifs et limpact sur les interventions des travailleurs sociaux Maintenir et dvelopper les processus dempowerment Maintenir lquilibre entre les demandes du milieu et les demandes de nos tablissements
  • Page 16
  • Le dveloppement conomique communautaire et linsertion socioprofessionnelle (approche inclusive) viter le travail en silo au sein de nos organisations: rapprochement avec les quipes Sensibiliser les intervenants des quipes pour le dveloppement dune pense collective Dveloppement dune stratgie commune face au retrait du social au dtriment de la sant Prise de position commune dans les dossiers politiques et le dveloppement des politiques sociales
  • Page 17
  • Face aux problmatiques sociales : Collectiviser les problmes individuels; viter le travail en silo au sein de nos quipes: T.S et organisateurs communautaires; Les O.C doivent tre proactifs et faire connatre le milieu (groupes et dynamiques du milieu aux intervenants); Prendre des positions communes lors des dbats sociaux et politiques. Ex: pauvret, programmes sociaux, lois, etc.(dimension politique)
  • Page 18
  • Face au retrait du social au dtriment de la sant : le cas des psychotropes. En ce qui concerne la mdication psychotrope, certains analystes sinterrogent quant lindpendance clinique de lintervenant psychosocial et quant ses responsabilits dontologiques vis--vis de son client, des parents et des autres professionnels, tant donn quil doit contribuer grer un outil clinique quil ne prescrit pas lui-mme et sur lequel il a peu de contrle. Quen pensez-vous?
  • Page 19
  • Un cas particulier : les psychotropes et les jeunes en difficult donnes qubcoises: Rapport du Comit de travail sur la sant mentale des jeunes suivis par les Centres jeunesse (2007): prs dun jeune sur deux a un diagnostic de trouble mental inscrit au dossier et prs de deux jeunes sur cinq prennent un ou des mdicaments psychotropes. Dans les Centres jeunesse, prs de la moiti (44%) des jeunes sous mdication psychotrope font lobjet de multiples prescriptions (Bouchard et Lafortune, 2006). Motifs les plus frquents :comportements perturbateurs, trouble oppositionnel et troubles des conduites, trouble dficitaire de lattention avec ou sans hyperactivit. noter : le cumul de diagnostics est prsent chez un jeune sur quatre.
  • Page 20
  • Cette tendance est renforce par le mode dorganisation actuel du rseau de la sant et des services sociaux et les transformations des politiques sociales : en labsence de services psychologiques et psychosociaux gratuits ou dans des dlais raisonnables, les services mdicaux/psychiatriques constituent souvent la seule option accessible (Lafortune, 2006). Est-ce que nous donnons accs aux services aux personnes les plus vulnrables ? Cette structure dorganisation est-elle un

Recommended

View more >