jardins familiaux et logements collectifs

Download JARDINS FAMILIAUX ET LOGEMENTS COLLECTIFS

Post on 05-Jan-2017

216 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • JARDINS FAMILIAUX ET LOGEMENTS COLLECTIFS

    approche architecturale et paysagre pour concilier densit urbaine et qualit de vie

  • Aziz Temel

    Enonc thorique de Master EPFL 2012-2013 | Janvier 2013Impression & Reliure Alfaset, La Chaux-de-Fonds Ralis sous la direction de:Emmanuel Rey, Directeur pdagogique | Jeannette Kuo, Professeur | Sophie Lufkin, Matre epfl

    JARDINS FAMILIAUX ET LOGEMENTS COLLECTIFS

    approche architecturale et paysagre pour concilier densit urbaine et qualit de vie

  • 1 | INTRODUCTION

    Perceptions de la ville

    Perceptions de la nature

    2 | HISTOIRE DES JARDINS POTAGERS EN VILLE

    Moyen Age et Jardin monastique

    Rvolution industrielle et Jardin ouvrier

    Post-industrielle et Jardin familial

    3 | ENJEUX ET ATTENTES ACTUELLES

    Enjeux de la ville

    Attentes de la nature

    Enjeux du jardin potager comme outil de qualit de vie

    4 | ETUDES DE CAS

    Plain-pied

    Vertical-farming

    Epaisseur de faade

    Toit-terrasse

    Synthse des tudes de cas

    5 | ANALYSE URBAINE

    Cl de lecture urbaine

    Neuchtel et son histoire

    Porosits et successions des rives

    Natures urbaines neuchteloises

    Espaces verts publics et jardins potagers

    Synthse et relation la ville

    6 | ANALYSE DU SITE RETENU

    Le quartier de la Maladire et son histoire

    Densit du bti

    Equipements proximit

    7 | HYPOTHSES DE DVELOPPEMENT DU PROJET

    Contexte de logements

    Dmarche

    Scnario dintervention

    8 | CONCLUSION

    Notes rtrospectives

    9

    10

    17

    19

    23

    32

    35

    39

    47

    55

    63

    71

    79

    87

    91

    97

    103

    105

    119

    127

    131

    133

    136

    139

    144

    156

  • INTRODUCTION

    talement urbain et nature en ville

  • 8 | | 9

    La ville a toujours entretenu des rapports ambigus avec la nature. Tantt elle la

    exclue, tantt elle la englobe, redfinissant par la mme occasion la notion de ville

    ainsi que celle de ses limites, comme en tmoigne lvolution des formes urbaines

    et des jardins de nos socits. Cest ainsi que de formes compactes, les villes

    se sont progressivement tendues et dilues dans lespace environnant. Bien que

    gnre par de multiples raisons, cette transformation de morphologie urbaine est

    galement rvlatrice dune relation ville-nature changeante: La ville ferme la

    repoussait, la ville ouverte la dcouverte, la ville tale lenserre, la ville de demain

    sen inquite et sy projette 1, peut-on rsumer. De ce fait, la ville daujourdhui a

    besoin de repenser sa relation la nature pour faire face aux nouvelles dynamiques

    contemporaines, dont elle subit les pressions.

    Depuis une trentaine dannes, un processus de dconcentration de la population

    a progressivement engendr une urbanisation priphrique des villes, qui nest pas

    sans consquence. Ce phnomne est visible par trois points de vue : ltalement,

    la fragmentation et la mobilit2. La notion dtalement sillustre par une extension

    urbaine vers la campagne, estompant la limite avec cette dernire. Par une utilisa-

    tion intensive du sol, elle cre une urbanisation beaucoup plus diffuse et moins

    dense. Quant la fragmentation, elle se ressent par une discontinuit du bti, tant

    physique, fonctionnelle, que sociale. On retrouve ainsi des zones industrielles, des

    centres commerciaux, des zones de villas, juxtaposs les uns cots des autres

    dans un environnement dont on ne tient plus compte des spcificits locales et

    naturelles. Enfin, ce phnomne profite galement de lengouement croissant aux

    innovations lies la mobilit, notamment la mobilit individuelle offerte par la voi-

    ture. La dmocratisation de cette dernire a provoqu une contraction de lespace-

    temps, offrant ses usagers la possibilit de dcouvrir de nouveaux territoires.

    1 Vers une nouvelle alliance entre ville et nature : 7me rencontre franco-suisse des urbanistes , Les ateliers de la ville durable, Lausanne, 2010

    2 Les mtamorphoses de la ville. Rgimes durbanisation, talement et projet urbain , Urbia les cahiers du dveloppement durable, N1, Lausanne, 2005

    Ville et nature

    Perceptions de la ville

    Agnes Denes, Wheatfield, 1982, New-York

    INTRODUCTION

  • 10 | | 11

    Au final, cette conqute de nouveaux territoires se traduit par une fuite des ha-

    bitants de la cit vers des espaces situes aux abords de la ville, voire mme

    la campagne. Ainsi, il se dveloppe de plus en plus de quartiers rsidentiels en

    dehors des centres urbains. Ce phnomne donne naissance une sgrga-

    tion fonctionnelle de nos modes de vie, en sparant distinctement les lieux

    dactivits (ou de travail) des lieux de rsidences, elle remet en question le sta-

    tut actuel de la ville. A terme, ce nouveau mode de vie peut prendre la forme de

    cits-dortoirs et engendrer de fortes migrations pendulaires rendues possibles

    par lusage de la voiture. Elle permet ainsi aux dhabitants dtre lis la ville sans

    pour autant y habiter, cest--dire de bnficier de ses qualits sans devoir en subir

    ses dfauts. Tout en interrogeant la notion de ville ainsi que celle de ses limites, ce

    processus de ddenfication met en vidence les faiblesses de notre tissu urbain

    actuel; ceci tant sur ses qualits que sur sa morphologie. Nanmoins, on constate

    que cette urbanisation priphrique apporte galement certains atouts pour ses

    habitants, en leur offrant notamment un cadre de vie proximit despaces de

    nature vivre . De la sorte, une perception nouvelle de la nature pourrait ouvrir de

    nouveaux champs de rflexions pour la ville, en vue de limiter ltalement urbain. De

    plus, quelle qualit urbaine peut faciliter lacceptation de la densit ?

    Afin de limiter cet talement urbain et ses nuisances qui remettent en cause la

    durabilit de nos villes, il simpose de repenser lespace urbain en le densifiant, de

    reconstruire la ville sur elle-mme. Le problme de cette dmarche est quelle est

    souvent ressentie comme une baisse de la qualit de vie pour les habitants. Lune

    des hypothses serait de faire appel la nature en ville , thme qui redevient

    dactualit depuis quelques annes, pour quelle devienne un facteur cl dune nou-

    velle urbanit, dune nouvelle qualit urbaine attractive.

    Pour certains, la nature est uniquement perue comme rserve foncire et convoi-

    te pour son potentiel despace constructible. Pour dautres, la nature symbolise un

    vritable espace urbain de qualit. En effet, les espaces verts et ses quipements

    Perceptions de la nature

    sont recherchs par une majeure partie des citadins pour pratiquer leurs activits

    de loisirs ou se rencontrer. Ils peuvent revtir plusieurs fonctions sociales, rcra-

    tives ou pdagogiques, et ainsi participer grandement lamlioration quotidienne

    du cadre de vie. Daprs une enqute mene par le LASUR-EPFL3, cest dailleurs

    un des critres essentiels de choix de localisation rsidentielle. Cependant, ces

    espaces verts se rarfient de plus en plus au centre-ville et les modes de vie actuels

    tendent les dissocier de lhabitat. Cest ainsi lune des raisons de dpart des cita-

    dins vers la priphrie des villes ou la campagne, qui correspondent dornavant

    plus des attentes bucoliques de nature: accder la maison individuelle dote

    dun jardin privatif, jardiner, exercer des activits en plein-air, bnficier dun style

    de vie plus proche de la nature, faire usage de la mobilit douce, autant dactivi-

    ts qui sont les lments cls dun modle dhabitation recherch par beaucoup

    de citadins. Ds lors, travers le thme de nature urbaine , comment serait-il

    possible dencourager les familles renoncer la villa priurbaine? En relation ce

    thme, quelles sont les nouvelles typologies urbaines concevoir en synergie avec

    le vgtal, entre logement et jardin? Quels sont les intrts pour la ville elle-mme?

    A ces hypothses, qui renvoient aux aspirations des citadins face au contexte ac-

    tuel de la ville, quelques lments dj prsents en milieu urbain donnent limpul-

    sion des pistes envisageables pour la suite: arbres dornement, jardins de poche,

    agriculture urbaine, parcs publics novateurs, toitures vgtalises etc, autant dl-

    ments qui tentent de rpondre la qute des usagers en terme de nature prati-

    quer ou prserver. A cela sajoute de nombreux interstices, espaces rsiduels ou

    dlaisss, travers lesquels se dveloppe une vgtation urbaine sauvage et

    entretient une biodiversit ncessaire. Ainsi, il serait bnfique dintgrer la ville

    comme partie prenante de cette approche architecturale, pour tenter de rconci-

    lier la densification urbaine avec laspiration de ses citadins. Du territoire jusquau

    balcon fleuri, de lespace public jusqu lespace priv, mlant les intrts de lun

    comme de lautre. Par cette mthode, notre champs de rflexion pourra stendre

    et prendre toute lampleur quelle mrite. Quelles sont donc les enjeux environne-

    mentaux, socioculturels et conomiques de la nature en ville?

    3 KAUFMANN V., PATTARONI L., THOMAS M.-P., Laboratoire de sociologie urbaine de lEcole Polytechnique Fdrale de Lausanne, Vers un urbanisme qui

    comprend les modes de vie et en tient compte , La Revue Durable, N45, 2012

    INTRODUCTION

  • 12 | | 13

    Parmi ces diffrentes formes de nature, diffr

Recommended

View more >