l ... urbaines ¢» colport£©es de bouche £  oreille, ressorties...

L ... urbaines ¢» colport£©es de bouche £  oreille, ressorties £  toutes les occasions et contre lesquelles
L ... urbaines ¢» colport£©es de bouche £  oreille, ressorties £  toutes les occasions et contre lesquelles
Download L ... urbaines ¢» colport£©es de bouche £  oreille, ressorties £  toutes les occasions et contre lesquelles

Post on 29-Jan-2021

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • CHABRILLAC | WWW.CHABRILLAC.COM

    #6 La News de Chabrillac | avril-mai 2016

    L e label Imprim’Luxe vous intrigue, il introduit une notion de haut de gamme que vous ne pensez pas être pour vous ?

    Pourtant si votre ob- jectif est l’impression de qualité pour vos produits « Premium », vous trouverez auprès des 50 membres labél- lisés toutes les tech- niques qui pourront vous satisfaire que cela soit dans l’embal- lage, la communication publicitaire, la PLV, l’affichage… Ces techniques ont été mises au point pour mieux répon-

    dre au secteur le plus exigeant, celui du luxe. Depuis, industrialisées elles per- mettent d’apporter les solutions aux uti-

    lisateurs de produits imprimés fortement préoccupés par des besoins de qualité.

    Comment vous aider à trouver le bon interlocuteur ? Les rencontres fré- quentes entre labél- lisés, les visites de

    site permettent à chacun des membres de connaître les diverses productions existantes. Le book des compétences labéllisées Imprim’Luxe permet à votre interlocuteur Chabrillac de vous orienter vers le ou les industriels Imprim’Luxe capables de répondre à vos besoins. N’hésitez donc pas à le contacter.

    Suivez l’activité Imprim’Luxe sur le site www.imprim-luxe.fr

    + PROCHAIN EPISODE Imprim’Luxe : le packaging

    LA QUALITÉ FAITE POUR VOUS : mode d’emploi TOUT EST POSSIBLE Le papier est très souvent associé à la déforestation. Injustement, quand on connaît les efforts des papetiers dans la gestion de la forêt, ainsi que ceux de tous les partenaires de la chaîne graphique afin d’être des consommateurs rigoureux de la ressource papetière et des autres consommables. L’anti-écologisme du papier fait partie des « légendes urbaines » colportées de bouche à oreille, ressorties à toutes les occasions et contre lesquelles il est difficile de lutter. (Hier encore, dans un dîner en ville, un péroreur, entre l’ingestion de deux frites, prêchait contre le papier, obligeant un convive impertinent à rétablir la vérité papetière). Une info est tombée dernièrement qui n’a point titillé l’écologie : « pour produire un gramme de cocaïne il faut 8 m² de surface cultivable. À ce titre 2 500 000 hectares de forêt primaire colombienne ont disparu » Ah ! Quand on vous dit que de toucher aux substances illicites, cela n’a rien de bon ! Rappelons que l’impact carbone du papier est assez voisin de zéro.

    MICRO ÉDITO

    PERMETTRE

    À TOUT CLIENT

    DE BÉNÉFICIER

    DE LA QUALITÉ

    IMPRIM’LUXE

    LA SAGA IMPRIM’LUXE

    JEU DU MOIS

    CHERCHEZ L’ERREUR En 1929 : Chabrillac imprime pour le cirque la première affiche en noir et blanc pour le cirque AMAR. Nous connaissons tous le jeu des 7 erreurs,  l’affiche  ci-contre  n’en  a  qu’une, mais elle est de taille !

    RÉPONSE : Eh oui ! Le nombre d’éléphants indiqué dans l’accroche est erroné, il y en a 17 dans le visuel. Somme toute, en 1929, on n’était pas à un près ; pourtant un éléphant de plus doit faire une sacrée différence dans la ration de nourriture quotidienne. Mais cela est bien connu, un éléphant ça trompe !

    © c

    ris to

    va o3

    1

    © C

    ha br

    illa c

    newsletter_v2.indd 1 29/03/2016 19:43

  • CHABRILLAC | WWW.CHABRILLAC.COM

    MY CHAB : N°ISSN 2490-9440 • Le papier est un produit renouvelable, biodégradable et recyclable ; il contribue au developpement de la forêt. Pour en finir avec les idées reçues, RDV sur : www.lepapier.fr • Chabrillac est aussi labéllisé Imprim’Vert • Certifié PEFC n°BV /CdC / 6153148 • Certifié FSC n°BV-COC-153148

    Innovation : chez Chabrillac, c’est une constante de rechercher les méthodes de production exploitant au mieux les avancées de la technologie. Un petit rappel des efforts les plus significatifs en la matière.

    1981 : Forte de son expérience litho- graphique, l’entreprise développait les spécifications d’une gamme d’encres qui permettait d’exploiter une séquence de couleurs, jaune en premier, qui donnait plus de luminosité - Seuls les progrès des gammes standards ont permis de revenir aux séquences classiques dans les années 2000.

    1986 : les papiers « affiche collée » donnant une impression beaucoup trop fade, le papetier Moulin Vieux, aujourd’hui disparu, en collaboration avec nous, mettait au point un papier REH spécifique, qui a donné lieu aux générations de papier actuelles.

    2000 : Il n’existe plus de fabrication de presse très grand Format. L’équipe technique sur la base des groupes imprimants MIELHE, reconstruisait une presse très grand format gérée par un ordinateur et ses automates satellites encriers pilotés, calages automatiques, CIP3, ont permis jusqu’à l’arrivée de

    nouvelles générations de machines de disposer d’une capacité de production sans égale dans l’impression très grand format, notamment en abribus et totems.

    2008 : La stabilité de la codi- fication numérique de l’image a relancé notre obsession qualitative. La mathéma- tique remplaçait l’œil ; les équations se substituaient aux savants réglages photographiques et machines (2009). Les travaux de recherche PSO montraient la voie. Chabrillac lançait ses premières études sur la gestion de la couleur en imprimerie. Les premiers résultats (2011) ont permis la correction automatique de chromie selon l’agrandissement et le type de papier. Il en a découlé les productions Premium (Performance +) aujourd’hui industrialisées.

    2015 : Les mêmes travaux appliqués à l’impression numérique permettaient d’obtenir des résultats qualitatifs spectaculaires tout en maintenant des vitesses de production compatibles avec les prix de marché. Ces travaux feront l’objet d’un développement plus complet dans nos prochaines newsletters.

    2016, 2017… de nouvelles pages à écrire notamment autour du papier connecté. Elles se profilent déjà.

    POUR

    TOUJOURS

    IMPRIMER

    L’AVENIR

    INFOS Pour en savoir plus sur les points techniques, n’hésitez pas à consulter nos experts.

    INNOVATION DES AVANCÉES À CHABRILLAC, quelques points clés !

    EN SAVOIR PLUS FAQ Gauthier (bureau de fab) nous écrit : « Lors de campagnes d’affichage  avec bandeaux, je reçois souvent des fichiers de bandeaux adresse en  mode image (jpeg ou autre) ce qui ne permet pas un agrandissement efficace (pixellisation) par rapport  à une représentation vectorielle. Dois-je demander de nouveaux  fichiers au client final ? » Cher Gauthier, effectivement lorsque vous essayez d’agrandir des fichiers textes qui ne sont pas en mode vectoriel, la pixellisation se produit très rapidement surtout s’il s’agit de textes à mettre au format affiche (2 m², 8 m², 12 m²... ) Toutefois pas de panique, nous disposons des outils nécessaires à de tels agrandissements à partir de fichiers non vectoriels.

    Emilie (agence de Pub) « Merci de votre réponse dans la newsletter n°5, je reviens à nouveau vers vous avec des questions sur le numérique. Suite à mes interrogations, je suis devenue plus attentive à la qualité des impressions d’affiche que je fais réaliser en  numérique. Je suis surprise du manque d’homogénéité entre tirage et même globalement du manque de qualité. Que me proposez-vous ? » Chère Emilie, les affiches en numérique ont la réputation d’être de qualité passable, notamment celles qui sont destinées à des panneaux rétro-éclairés : « On en a pour notre argent». Pourtant, bien utilisé, le numérique permet d’obtenir une qualité homogène à l’offset. Discutez avec votre imprimeur. N’admettez pas la mauvaise qualité sous prétexte de prix numériques négociés.

    © S

    un ny

    s tu

    di o

    newsletter_v2.indd 2 29/03/2016 19:43