la belle maison: la sémiotique du décor

Download La belle maison: la sémiotique du décor

Post on 02-Jan-2016

16 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La belle maison: la smiotique du dcor. Guy Lanoue, Universit de Montral, 2012. Pourquoi dcorer lenvironnement rsidentiel?. Pour rpondre cette question, toutes les raisons classiques sont sans doute partiellement valides:. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

  • La belle maison: la smiotique du dcorGuy Lanoue, Universit de Montral, 2012

  • Pourquoi dcorer lenvironnement rsidentiel?Pour 1) satisfaire une esthtique personnelle; 2) favoriser le confort ou une autre raison pratique (p.e., maximiser lespace de rangement); 3) affirmer et renforcer son identit psychique, surtout quand les catgories sociales imposes (ouvrier, immigrant, enseignant) sont inadquates ou trop limites pour englober et encadrer la complexit de ltre individuel; 4) impressionner les voisins et les visiteurs la maison pour lgitimer le capital culturel, soit revendiqu ou maitris (gout raffin; richesse); 5) tablir, signaler et renforcer une mini hirarchie de pouvoir (la chambre des matres, la chambre deau principale, etc.); 6) rpondre aux besoins dun passetemps (p.e., mettre en vidence une collection prive les allumettes, les poupes G.I. Joe, etc.). Pour rpondre cette question, toutes les raisons classiques sont sans doute partiellement valides:http://www.loepp.com/mirrorwall11lg.jpg

  • Le dcor traditionnel dans les maisons bourgeoises et de la petite aristocratie en Occident a vari normment selon lpoque et le lieu, mais un constant depuis plusieurs sicles est que le symbolisme de certains objets dcoratifs les cadres, les photos, les portraits, les bustes et les sculptures fait allusion un ailleurs, soit un espace topographique lointain, soit un temps antrieur: une photo dun anctre sur le manteau du foyer, une image bucolique de la campagne sur un mur, un petit cupidon sur un pidestal dans un coin (et donc un thme mythologique). Par contre, le dcor moderne, depuis lascendance de la classe moyenne dans les annes 1960s, a pris un autre versant. Les thories contemporaines du dcor semblent implicitement favoriser le dcor qui minimalise les rfrences lailleurs et soulignent lici, qui transforme la maison en lieu hermtique. La maison est bien dcore avec de couleurs et de bibelots, mais manque de rfrences symboliques lailleurs, soit parce que le design est minimaliste, soit parce que la dcoration est abstraite et donc dpourvue de signifis vidents. Sil y a dobjets dorigine trangre, ils sont souvent recycls (rcontextualiss) et donc perdent leur lien lailleurs. http://www.hosthomesofboston.com/gallery2/images/treehouse_jpg.jpghttp://www.decorationtricks.com/wp-content/uploads/2007/10/contemporary-decor_2.jpg

  • Lamour du dcorLe dcor et les styles voluent continuellement, et depuis une dizaine dannes ont assum une importance toujours croissante. Pourquoi les personnes, surtout en Occident, semblent-elles avoir chang dattitude envers les espaces rsidentiels? Le dcor est devenu archiimportant parmi des souches qui, jadis, devaient se contenter de standards beaucoup moins hupps, moins cosmopolites, moins design. Le tout est color par des manifestations de rectitude politique qui conditionnent les choix de matriaux, qui de prfrence doivent tre verts et quitables. Bref, la question du dcor rsidentiel est devenue beaucoup plus complexe.http://www.arefinedenvironment.com/images/afterlivingroom1.jpghttp://www.johnbullockdesign.com /images/grove-mill-sinks-closer.jpghttp://homedesigninterior.com/wp -content/uploads/2009/10/bathroom -sink-best-interior-design-1.jpghttp://www.qssupplies.co.uk /images/bathroom-sinks.jpgMme les viers sont devenus des objets de design et de luxe.

  • La rnovationCombien de fois voyons-nous, sur des chaines de tlvision qui prsentent les rnovations vraies ou projetes (quand les personnes dsireuses dacheter font des plans), des personnes qui se plaignent que deux salles de bain pour une famille de 4 sont inadquates, ou que 2,500 pieds carrs despace vivable sont trop peu, ou quune cuisine sans ilot et inox est inacceptable? De plus, il y a souvent une critique continuelle des choix esthtiques des autres (p.e., voir le programme Sell This House). Le dcor est devenu obligatoirement contemporain et symbole de la puissance dagir de lindividu. Bref, lesthtique est trs politise.http://98.130.27.109/images/100_0697_2.jpg

  • videmment, ces changements aux gouts nont pas touch uniquement le dcor: nous sommes devenus gourmets, des cordons-bleus sensibles mmes aux nuances de poutines diffrentes, contraris quand le resto birman na plus de place, agacs parce que le bistro du coin a puis le confit de canard. Le monde de la classe moyenne est devenu prcieux: Dans ce salon conjugu au prsent Ambiance zen et naturelle pour la chambre s'agencent ravir Pierres intemporelles-- toutes ces citations sont prises du site de Canale Vie, rubrique dcoration (http://www.canalvie.com/decoration/articles/ les-murs-de-pierres-4800, consult le 5-05-2010)http://abowlofstupid.com/wp-content/2007/09/gollum-precious.jpghttp://static.dezeen.com/uploads/2007/06/design-basel-07.jpgLe design contemporain semble avoir abandonn lide de socialit intime. La vie contemporaine semble se limiter visionner des objets de collection. Justement, on voit Gollum (du livre et du film Lord of the Rings) devenir lui-mme prcieux par la puissance du bling contemporain. Le Gollum et ses prcieux

  • Linnovation, linvention du Soi, et le dcorLa dcoration de la maison est une tentative de dcider lutilisation et la disposition des objets, des formes et des couleurs; bref, pour contrler les multiples significations des objets, surtout que le champ symbolique est aujourdhui souvent tendu (cosmopolite), phmre, et parfois contradictoire. La maitrise de ce langage complexe tablit le smiopouvoir de lindividu, la capacit de baptiser, recycler et tablir la signification des objets. Bref, dcorer est aujourdhui une forme puissante dagir. La majorit dentre nous nest pas si doue pour pouvoir se rinventer continuellement comme Madonna. 429-amp-madonna-11a.jpghttp://www.sans-titre.org/ateliermusees/word press/wp-content/uploads/2009/03/madonna1.jpghttp://images.sympatico.ca/images/ Feeds/PhotoGallery/DIVERTISSEMENT _MUSIQUE_EVOLUTION_MADONNA/madonna12.jpg

  • La microdcorationDans un monde nocapitaliste qui dicte que le pouvoir sexprime, se manifeste et se lgitime par le contrle du symbolisme des objets (et non par le contrle tout simple des objets eux-mmes), ce smiopouvoir est une forme de laffirmation du Soi, une projection du biopouvoir. Laffaiblissement des Soi contemporains d la mondialisation a pouss les personnes renforcer lagir individuel en contrlant davantage les microdtails du dcor, soit la prsentation, soit le style et lambiance. Lindividu ne peut dcider la production, la distribution, ni la reproduction du systme (par processus cach de la production de la plus-value), mais il peut projeter une signification personnalise sur des objets, autant plus si les objets sont smiotiquement dracins et rsmiotiss. http://athome.kimvallee.com/images/blog_kimvallee_com/WindowsLive Writer/FourEasterdecorationideasfromMarthaStewa_B705/easter_ decorationsMS_2.jpg

  • Lobjet et lesthtiqueIn 1986, Arjun Appadurai crit, dans une collection sous sa direction (The Social Life of Things), que les objets ont une dimension sociale (et non uniquement conomique, comme la majorit avait pens jusqu cette poque), car ils participent dans la vie culturelle non seulement comme symboles de richesse, mais comme incarnations des valeurs dune socit.Voil pourquoi nous reconnaissons cet objet comme uniquement amricain; il incarne les valeurs de lpoque lavion et la fuse comme signes de vitesse et donc de mouvement et, mtonymiquement, dvolution et du progrs (voir G. McCracken, Culture and Consumption II, 2005.Jadis, lge dun objet dfinissait un espace o les personnes pouvaient y projeter de significations personnalises. Cependant, ceci est aujourdhui un dfi, car plusieurs objets postmodernes liminent ou ignorent la dimension temporelle de lobjet, car ile mettent laccent sur la nouveaut. Les objets purement dcoratifs sont souvent dracins du temps, liminant cet espace de sentiments et dmotions. En revanche, ces objets dcoratifs contemporains sont souvent recycls, ce qui permet aux personnes de les personnaliser. Autrement dit, la neutralit esthtique de lobjet en fait invite les personnes projeter ce quils veulent. http://images.artnet.com/artwork_images _189733_369889_line-vautrin.jpgCoquille recycle en cendrier-mosaque par lajout de tuiles

  • Traditionnellement, le manteau de chemine tait utilis pour point central pour attirer lil, surtout aux trsors de famille, souvent des photos ou dobjets intimes. Voir D. Miller (ed.), Home Possessions, New York, 2001. Ici, dans cette photo dune maison grecque des annes 1920, on voit une dcoration typique du manteau de la chemine: des assiettes, pour signaler la capacit de la famille de recevoir les invits. http://www.johnlewis.com/jl_assets/product/230403589.jpgLimportance du manteau tait signale par le placement de lhorloge de manteau, un objet conu spcifiquement pour ce lieu important pour laffichage de lidentit de la famille bourgeoise (temps=signe quil sont occups, diffrence des lites; c.--d., ils sont occups se dfinir une identit par leurs activits de grants et dinvestisseurs).http://blogs.nyu.edu/projects/materialworld/M3998-thumb.jpg

  • la Renaissance, lutilisation ddifices et dautres lments architecturaux devient rapidement la marque de commerce de la nouvelle perspective, comme si lartiste voulait tout prix proclamer son adhsion aux nouvelles rgles esthtiques des proportions naturelles.Depuis 500 ans les cultures occidentales utilisent un rgime visuel la quasi-exclusion de toutes autres gomtries du visuel. Ce systme est dsormais normalis et somatis. La perspective centrale (ou linaire) exprimente et perfectionne par Filippo Brunelleschi en c.1425, pour la premire fois transforme les images dfinies par les 4 bords des deux dimensions principales (X, Y) en un simulacre de cube ayant trois dimensions et six faces; lutilisation dun point de convergence centrale situ la face antrieure du cube imaginaire en effet me