la television aux etats unis

of 21 /21
La Télévision aux Etats-Unis Azhagan Chenganna

Author: azhaganchenganna

Post on 26-Jun-2015

3.401 views

Category:

Entertainment & Humor


1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1. La Tlvision aux Etats-Unis Azhagan Chenganna

2. Le modle amricain

  • Exemplaires(les mdias sont americains)
    • En raison de leur antriorite, en puissance conomique, savoir-faire et diffusion :

La tlvision sest rpandue aux Etats-Unis entre 1945 et 1955, avec dix ans davance sur lEurope; Plus de 12,000 stations commerciales de radio; Plus de 1200 stations de tlvisions; 95,7 millions de foyers quipes dun tlviseur 3. Le modle amricain

  • En 1990, 87% des foyers americains recoivent au moins11 chaines gratuites
  • A quoi il faut ajouter les 56% de foyers abonns au cable et aux services payants de la tlvision
  • En 1996, un foyer americain recoit en moyenne 40 chaines contre 20 en 1985
  • En 2008, 327 millions de televiseurs aux Etats Unis

4. Son histoire

  • 4 grandes priodes
    • Lessor des networks (1958-60)
    • Cration du rseauPublic Broadcasting Service(PBS) : 1967
    • La tlvision se banalise (A partir de 1969)
    • L expansion des nouveaux medias (A partir de 1980)

5. Un rgime de concurrence (1)

  • Jusquau seuil des annes 1960, lexpansion de la tlvision sopre sous le signe du laisser-faire.
  • La tlvision se dveloppe dans le sillage de la radio.
  • Ds 1920, les americains avaient admis de financer la radio par des annonces publicitaires
  • 2o ans plus tard, aucune raison ne paraissaient sopposer a ladoption du meme systeme de financement au profit de la television
  • A la difference de lEurope, ou elle est enchainee , la television aux Etats Unis est instituee sous le regime de la concurrence entre les diffuseurs privs

6. Un rgime de concurrence (2)

  • La radio-television aux Etats-Unis se dveloppe sur le mode delconomie priveet de laconcurrence , bas sur un mode de rglmentation souple
  • Ns sous le signe du libre-echange et de la commercialisation, la radio-television americaine a t batie sur le dogme duclient-roi
  • Les programmes reposent sur :un mlange dintrets financiers, dtudes de marchs ,damricanisme culturel ,dinformation et de publicits

7. Une industrie culturelle

  • Dune forme artisanale, les medias americains devinrent une industrie structure,diversifie, en conglomerats
  • Les relations troites entre les secteurs de la publicits, de la radio, de la television crent une ideologie du professionnalisme
  • Trs tot les universits se dotent de dpartements spcialises dans la formation la communication de masse, autour des quipes de chercheurs travaillant sur les effets et le developpement des mdias

8. Lessor des networks

  • 1960: la television commerciale est a son apoge
  • Sur les plans de structure, la tlvision se caracterise par un phenomne de conglomrat qui fait progressivement apparaitre les grands rseaux nationaux de stations
  • (NBC, ABC, CBS)
  • -NBC: National Broadcasting Compagny
  • - ABC: American Broadcasting Compagny
  • - CBS: Columbia Broadcasting System
  • Le trait caracteristique des programmes rside dans un mlange de show-business, la publicit et linformation

9. Le phnomne de conglomrat

  • Il a un double aspect:
  • La mise en place des groupes pluri-mdias
  • Des barons des mdias diversifient leurs investissements dans les diffrentes industries de la communication
  • Ainsi, un homme daffaires ou la meme famille est propritaire la fois de journaux, de stations de radios, de chaines de television, de films, etc
  • Cette diversification est dicte par des intrets financiers mais aussi par des vises politiques

10. Mlange des genres

  • Programmes: mlange de show-business, de publicit et de linformation
  • Collusion entre des intrets financiers, conomiques et politiques

11. La commission Carnegie (1)

  • Aprs 1956-1957: la television commerciale est critique de toutes parts et pour les raisons les plus diverses
  • En 1967: la commission Carnegie propose un programme daction pour lavnement dun reseau public
  • La Commission prit contact avec les 124 stations de television ducative de lepoque dispersees sur lensemble du territoire, notamment les stations duniversits et des collectivits fondes par des organisations a but non lucratif

12. La Commission Carnegie (2)

  • Lide: renforcer le rseau de la tlvision ducative a travers les Etats-Unis
  • Cration de la Corporation for Public Television, un organisme a statut fdral, sans but lucratif et libre de toute ingrence gouvernementale
  • Quel financement? Lorganisme devra etre habilit recevoir des fonds publics et privs, en vue dlargir et damliorer les programmes de la television publique

13. La Commission Carnegie (3)

  • Les trois sources de financement de la tlvision publique sont
    • Dabord des fonds en provenance du Dpartement de la Sant, de lEducation et de la Protection sociale
    • Des subventions volontaires verses par les Etats de lUnion, des communauts, des fondations et des particuliers
    • Une taxe percue sur la vente des rcepteurs

14. Naissance de la CPB

  • Les objectifs du Corporation for Public Broadcasting (CPB):
    • Assurer laccs universel la culture travers des programmes non-commerciaux et de qualit superieure
    • Developper des programmes qui demandent une certaine prise de risques, servir des audiences qui sont pas reprsentees dans les medias
    • Investir dans des programmes innovants qui sinscrivent dans la culture americaine et qui refletent sa diversite
    • Assurer lobjectivit et la balance ditoriale dans les missions concernant les affaires publiques

15. CPB

  • Aucun spot publicitaire ninterrompt les emissions
  • CPB marque laboutissement dune crise de lgitimit de la tlvision commerciale, deja vieille de 10 ans
  • Le quatrime rseau americain est la fois federal et decentralis: il fournit 25 heures de programmes aux stations par semaine et offre un dbouch national aux programmes ayant un intret national
  • Cest du CPB que viennent les programmes musicaux et les missions dramatiques et autres programmes pour enfants (Ex. Sesame)

16. CPB

  • Un succs populaire? Son audience sest stabilise autour de 2.5 a 3%;
  • Les programmes sont produits localement entre 50 et 70% - par les stations elles-memes, tandis que 20 a 25% fournis par des producteurs indpendants
  • Co-production avec des partenaires europeens linstar de la BBC, ZDF, etc
  • Mais un quilibre financier prcaire

17. La fin de lhegemonie des networks

  • Depuis le tournant des annees 1980, la radio-television est marque par trois volutions:
    • Lessor des satellites a cable, apres 1975, prolong depuis 1980 par dautres moyens de transmission ou de distribution dimages;
    • FCC sexerce sur plusieurs front a une drglementation (deregulation)
    • Les trois networks sont banaliss, voire menacs par des stations independantes et de la video domestique

18. Larrive des nouveaux medias (1980)

  • Ils ont en commun de faire de lcran de la television un terminal de visualisation pour des programmes extremement varies
  • Tous doivent leur decollage a lexploitation de satllites commerciaux autorises par le FCC des 1972
  • Les uns servent de radiodiffuseurs: ce sont lesWestarset les autres servent de cablodiffiseurs: ce sont lesSatcoms
  • La television par cable est la grande beneficiaire du developpement des satellites
  • Le telespectateur nest plus un spectateur passif ( viewer ) mais un usager ( user ) de la tele

19. La television peage

  • Developpement de la television a page et par voie hetzienne (HBO, Showtime)
  • Labonnement par programmes avec un decodeur

20. LesNetworksbanaliss

  • Le dfi des networks rside dans lessor des stations independantes, bien plus que des cassettes pr-enregistres
  • Une autre concurrence, plus rcente, celle de Fox appartenant Rupert Murdoch

21. References

  • Jacques W. Oppenheim (1988) Code: Television A la Carte. France:Mediatheque.
  • Francis Balle (1997) Medias et Societes: De Gutenberg a lInternet. Paris:Montchrestien
  • Online resources