LA VEILLE SANITAIRE DE DÉFENSE Méthodologies ?· documentaire dans la veille sanitaire de défense…

Download LA VEILLE SANITAIRE DE DÉFENSE Méthodologies ?· documentaire dans la veille sanitaire de défense…

Post on 16-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li><p>LA VEILLE SANITAIRE DE DFENSE Mthodologies et logiciels </p><p>Marc TANTI Veilleur documentaire, Institut de mdecine tropicale du service de sant des armes Christian HUPIN Veilleur sanitaire, Institut de mdecine tropicale du service de sant des armes Parina HASSANALY Professeur, Institut dtudes Politiques dAix-en-Provence Jean-Paul BOUTIN Professeur, Hpital d'instruction des armes du Val de Grce, Institut de mdecine tropicale du service de sant des armes Une des missions du Service de sant des armes (SSA) franais est de prserver la sant des personnels de </p><p>larme lors de missions ltranger. Dans cette optique, il a confi lInstitut de mdecine tropicale du service de sant des armes (IMTSSA) une mission de veille sanitaire de dfense. Pour rpondre cette mission, trois bases do-cumentaires ont t mises sa disposition. La mise jour de ces bases, la dtection rapide de nouveauts et de "signaux faibles en mergence" ncessite une mthodologie de veille documentaire en plusieurs phases : collecte de documents, analyse et diffusion. Les phases de collecte et danalyse, cruciales, sont dcrites dans cet article. La phase de collecte ncessite la mobilisation de logiciels spcifiques selon trois modalits : le "pull", le "push" et le fil RSS. Les logiciels daide lanalyse soutiennent le veilleur mais ils ne remplaceront jamais une analyse experte. Dans ce processus, un matriel informatique performant se rvle galement indispensable. En van de taken van de Franse militaire gezondheidsdienst (Service de sant des armes (SSA)) is de gezond-</p><p>heidsbescherming van het personeel van het leger gedurende buitenlandse opdrachten. In deze optiek heeft het Tropisch medisch instituut van de militaire gezondheidsdienst (Institut de mdecine tropicale du service de sant des armes (IMTSSA)) een opdracht van gezondheidsattendering van defensie. Om aan deze opdracht te kunnen vol-doen werden haar drie documentaire databanken ter beschikking gesteld. Het up to date houden van deze gege-vensbanken, het snel detecteren van nieuwigheden en "het verschijnen van zwakke signalen" vereist een documen-taire attendering bestaande uit verscheidene fases: het verzamelen van documenten, analyse en verspreiding. De zeer belangrijke fases, verzamelen en analyseren, worden in dit artikel beschreven. De fase van het verzamelen vereist het beroep doen op specifieke databanken volgens drie modaliteiten: de "pull", de "push" en RSS. De analy-se-ondersteunende software kan de (informatie)bewaker helpen maar zal nooit een deskundige analyse kunnen vervangen. In dit proces is een performante informatica-uitrusting eveneens onmisbaar. </p><p>our maintenir ltat de sant de ses person-nels bass en dehors du territoire franais, le </p><p>Service de sant des armes (SSA) a confi lUnit de veille sanitaire (UVS) de lInstitut de mdecine tropicale du service de sant des ar-mes (IMTSSA) une mission de veille sanitaire de dfense dfinie en 2004 comme "la collecte, lanalyse et la diffusion ceux qui en ont besoin, dinformations sanitaires polymorphes, prove-nant de populations extrieures celle de lorganisme de veille, afin didentifier et de pr-venir les risques sanitaires potentiels pour la population sous la responsabilit du veilleur dans le domaine de la dfense"1,2. Pour rpondre cette mission, trois bases documentaires servant de socle de documentation scientifique ont t mises sa disposition. La premire base diffuse des documents scientifiques bruts sur les agents du risque biologique naturel et provoqu, mais galement sur les substances chimiques toxi-ques d'origine industrielle ou militaires. La se-conde met disposition des documents de syn-thse sur les recherches et dveloppements pouvant tre en relation avec une volont de militarisation d'agents biologiques et chimiques. </p><p>La dernire fournit la fois des renseignements mdicaux, pidmiologiques mais aussi histori-ques, gographiques, conomiques, cologiques sur les diffrents thtres d'oprations extrieurs qu'ils soient rels ou envisageables. Cette base a reu le nom de BEDOUIN pour Base pidmiolo-gique de donnes sur loutre-mer et lintertropical. La mise jour de ces bases, la dtection rapide de nouveauts et de "signaux faibles en mergence" ncessite une mthodolo-gie de veille documentaire en plusieurs phases : collecte de documents scientifiques, analyse et diffusion. </p><p>Mthodologie de la veille documentaire La veille est un processus normalis par la norme AFNOR X 50 053. La mthodologie de veille documentaire dans la veille sanitaire de dfense a t dfinie selon cette norme, comme le pro-cessus de collecte, danalyse et de diffusion de documents scientifiques, valids, polymorphes, </p><p>P</p><p>Cahiers de la documentation Bladen voor documentatie 2008/2 15 </p></li><li><p>Marc TANTI, Christian HUPIN, La veille sanitaire de dfense Parina HASSANALY et Jean-Paul BOUTIN Mthodologies et logiciels </p><p> pour mettre jour les bases documentaires qui permettront au commandement militaire didentifier des "signaux faibles en mergence" et daider la dcision dans le cadre de la conduite et de la planification doprations des forces armes ltranger. La rpartition mondiale des microbes, des im-plantations industrielles, les recherches sur les agents pathognes et chimiques voluent trs vite. Pour rpondre sa mission, le veilleur documen-taire doit tre inform trs rapidement des nou-veauts et des changements dans ses domaines dintrts. Les tapes de collecte et danalyse de docu-ments scientifiques pertinents sont ds lors cru-ciales. Face au flux de documents de qualit et de quan-tit variable, ltape de collecte nest possible que par lapplication de logiciels permettant la surveillance de sources documentaires bien dfi-nies. Cette surveillance seffectue via les outils de type "push", "pull" et fils RSS3. Des logiciels daide lanalyse soutiennent le veilleur dans ltude des documents collects. Mais, lanalyse intellectuelle demeure indispen-sable. </p><p>Document scientifique, objet de la veille documentaire Par dfinition, le document scientifique est une publication scientifique imprime ou lectroni-que, donnant un avis argument sur une ques-tion, rdige par des experts du domaine, valide par les pairs, et dont le contenu dinformation est indit ou original4. Une enqute pidmiologique ralise selon les standards de qualit de la discipline, et dont les rsultats sont publis dans une revue scientifi-que avec comit de lecture a valeur de rfrence et peut signaler lexistence dun risque, un instant donn, dans un lieu donn. Cependant, entre le recueil de linformation, sa validation scientifique et sa publication, un dlai de plusieurs mois plusieurs annes peut scouler. A contrario, une rumeur peut paratre immdiatement dans la rubrique fait-divers dun quotidien grand public ou sur Internet mais sans aucune valeur scientifique. </p><p>Typologie des documents collects Le veilleur documentaire collecte des documents scientifiques et mdicaux de nature trs diverse (origine, langue...) et de valeur diffrente. Les principales formes de documents dintrt pour la mission de veille documentaire sont les articles de revues de recherche et de synthse, les revues scientifiques et mdicales, les brevets dinvention, les ouvrages, rapports, mmoires et thses au format imprim ou lectronique. Les documents relatifs aux maladies transmissi-bles sont au premier plan de cette veille. Ils font, en effet, lobjet de la demande principale par la nature duale du risque biologique et des cons-quences d'une contagion possible. Les documents relatifs aux risques environne-mentaux d'origine industrielle et chimique sont aussi considrs avec la plus grande attention. Les documents qui traitent des agents biologi-ques et chimiques qui pourraient tre utiliss dans des conflits (ex: charbon humain, cholra, peste, ricine) sont collects en premier lieu. Les documents sur la conduite des oprations en cas de crise sanitaire dorigine biologique, chimi-que ou radiologique (ex : plans BIOTOX, PIRATOX et PIRATOME) seront aussi retenus. Les documents traitant de crise sanitaire dans un pays de stationnement permanent ou exception-nel des forces franaises (ex : cholra Djibouti en 1997) et les documents traitant dmergence dvnements sanitaires inhabituels dans des territoires jusqualors indemnes ou de leur re-mergence inexplique (ex : mergence de fivre hmorragique de Marburg en Angola en 2005) font galement partie des centres dintrts. </p><p>Description des logiciels de collecte Outils de type "pull" Le "pull" reprsente la mthode classique dutilisation de la documentation. La frquence de consultation et les sites consults sont dter-mins par le veilleur. LUnit a choisi de consulter les notices biblio-graphiques et les documents en texte intgral de la base bibliographique en sciences biologiques et mdicales, Medline (MEDical Literature Analy-sis and Retrieval System on LINE)5,6, produite par la National Library of Medicine (NLM) aux tats-Unis. </p><p>16 Cahiers de la documentation Bladen voor documentatie 2008/2 </p></li><li><p>La veille sanitaire de dfense Marc TANTI, Christian HUPIN, Mthodologies et logiciels Parina HASSANALY et Jean-Paul BOUTIN </p><p>Medline contient des liens vers des articles en texte intgral sur les sites des diteurs partici-pants, ce qui permet leur tlchargement ven-tuel. Elle contient des liens vers des sites tiers tels les centres de squenage. Elle fournit ga-lement un accs et des liens aux bases de don-nes intgres de biologie molculaire produites par le National Center for Biotechnology Informa-tion (NCBI). Le choix de consulter cette base a t motiv par sa mise jour quotidienne. Elle rpertorie 4 600 revues publies dans plus de 70 pays. Elle reprend 12 millions de documents qui remontent jusqu'en 1966 et qui sont indexs avec les mots cls du thesaurus MeSH (Medical Subject Headings), ce qui augmente la perti-nence des rsultats de la recherche. Par contre, les monographies et les rsums de congrs ne sont pas indexs et tous les documents sont rsums en anglais. LUnit de veille sanitaire a choisi de consulter Medline partir du site Pub-Med dont laccs est gratuit. Grce au lien "Rela-ted articles" de PubMed, il est possible de retrou-ver des rfrences apparentes un document. Cette commande permet ainsi de complter ou d'largir une recherche en faisant l'conomie d'une recherche de mots cls. Le lien vers Pub-Med Central (PMC) permet de consulter les re-vues en libre accs dans les domaines des sciences de la vie. PubMed offre en plus la pos-sibilit deffectuer des stratgies de recherche plus complexes en utilisant des oprateurs boo-lens, en limitant la slection sur les dates, les langues ou les auteurs, en combinant des l-ments dans un ou plusieurs champs. Toutefois, Medline ne couvre pas la littrature mdicale du monde entier et selon les sujets, il peut donner peu de rsultats. LUnit de veille sanitaire oriente alors ses re-cherches sur d'autres bases comme ToxNet, service dinformation spcialis de la National Library of Medicine (NLM), qui interroge spar-ment ou de faon croise huit bases de donnes complmentaires en toxicologie humaine, ani-male, ou environnementale concernant les mdi-caments et les produits chimiques, phytosanitai-res ou industriels. Les sources de donnes sont : la NLM, lEnvironmental Protection Agency (EPA), le National Cancer Institute (NCI). Parmi ces huit bases, la Hazardous Substances Data Bank (HSDB) est la plus intressante pour la veille sanitaire de dfense. Facilement exploi-table, elle se rvle capable de fournir des don-nes pratiques sur la plupart des substances chimiques connues. Linterrogation du moteur de recherche seffectue par le nom de la substance recherche. La rponse est complte et facile-ment paramtrable via le bouton "Limits". En effet, sont dtailles et surtout rfrences : les toxicits humaines, animales, les conduites </p><p>tenir urgentes, les donnes pharmacodynami-ques et cintiques, les proprits physiques, chimiques, les donnes environnementales et les mthodes de dosage. Pour dtaille quelle soit, la prsentation de la rponse reste claire et effi-cace. Toxline est une autre base internationale utile, accessible partir de Toxnet. Elle permet lobtention rapide de rfrences bibliographiques en toxicologie, pharmacologie, biochimie et no-tamment les effets physiologiques des mdica-ments et autres produits chimiques. Ses rfren-ces proviennent darticles de revues, monogra-phies, rapports techniques, thses, lettres et rsums de congrs. Toxline contient des rf-rences de Medline, Dart (Development and Re-productive Toxicology) et Biosis. Sa mise jour est mensuelle. En moyenne, 9 300 rfrences sont rajoutes chaque mois. Elle contient 3 mil-lions de rfrences depuis 1965. IRIS (Integrated Risk Information System), sur Toxnet galement, recense peu prs 500 subs-tances chimiques prsentant un risque pour la sant humaine et l'environnement. Elle recense galement des informations provenant de lEPA. Les doses de rfrence par voie buccale et les concentrations de rfrence par inhalation pour les substances non carcinognes sont incluses. Les coefficients de variations et les units de risque pour les substances carcinognes sont consultables. Ces diffrentes donnes ont t valides par les scientifiques de lEPA et la mise jour est mensuelle. LUnit de veille sanitaire consulte galement les notices bibliographiques issues des bases de donnes bibliographiques multidisciplinaires Pascal et Francis produites par lINIST-CNRS7. Ces deux bases multilingues sont consultables en abonnement sur Internet partir de linterface Silverplatter. Cette consultation est motive par le fait que ces bases indexent, depuis 1973, la plupart des revues nationales et internationales, en sciences de la vie et de la sant pour Pascal et en sciences humaines et sociales, pour Fran-cis. Dans ces bases, une place importante est accorde la littrature en langue franaise et autres langues europennes qui reprsentent 45 % des documents signals. Outre les articles de priodiques, ces bases offrent un signalement renforc de la littrature grise (rapports, actes de congrs, thses). Depuis 1996, toutes les affi-liations des auteurs sont prsentes dans les notices. Elles permettent d'effectuer des tudes bibliomtriques pour identifier et localiser les experts ou pour cerner les domaines dans les-quels la recherche apparat particulirement productive. </p><p>Cahiers de la documentation Bladen voor documentatie 2008/2 17 </p></li><li><p>Marc TANTI, Christian HUPIN, La veille sanitaire de dfense Parina HASSANALY et Jean-Paul BOUTIN Mthodologies et logiciels </p><p> Pour consulter les brevets dinventions sur les nouveaux outils de diagnostic et les nouveaux vaccins, lUnit de veille sanitaire a choisi dinterroger la base esp@cenet, consultable gra-tuitement sur Internet. Cette base rfrence les brevets publis par lOffice mondial de la propri-t intellectuelle, le JPO (Japanese Patent Office) et lOffice europen des brevets. Le fichier est multilingue. La recherche peut se faire par mots-cls, par numro de brevet ou par indice de clas-sification. Elle peut se faire en mode simple ou avanc, avec limites de date, danne ou de l...</p></li></ul>

Recommended

View more >