le triduum pascal : trois jours pour célébrer le mystère de la · pdf...

Click here to load reader

Post on 26-Jul-2020

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Le Triduum Pascal : trois jours pour célébrer le mystère de la Rédemption, notre salut, et celui du monde, acquis par la Passion, la Mort et la Résurrection du Christ.

    LE JEUDI SAINT.

    Le Jeudi-Saint, au soir, nous faisons mémoire de la dernière cène : le repas au cours duquel Jésus institue l’Eucharistie et le Sacerdoce pour être « toujours avec nous » et pour continuer de conduire son peuple par ses ministres (serviteurs) ordonnés. Au cours de ce repas, le Christ se fait lui-même serviteur en lavant les pieds de ses disciples, geste repris dans cette Eucharistie.

  • Nous accompagnerons ensuite le Christ à Gethsémani, pour « veiller et prier » avec lui. VENDREDI SAINT. Le vendredi, dans le jeûne et le silence, nous contemplons, comme un mystère qui nous dépasse et se passe sous nous yeux : La Passion du Christ. La méditation du « Chemin de Croix » précède et nous prépare à vivre l’Office de La Passion au cours du quel nous entendons l’Évangile de La Passion, nous intercédons pour le monde, nous vénérons La Croix et nous recevons dans la communion le corps livré pour nous.

  • Dans la soirée, nous vivrons également un office de la tradition orientale : l’office de « La Mise au tombeau » où, en reprenant les gestes de l’ensevelissement, nous rentrons dans les sentiments des proches de Jésus lorsqu’ils l’ensevelissent : sentiments d’amour et de respect devant le mystère encore incompréhensible de sa mort.

    SAMEDI SAINT. Nous passons le Samedi Saint dans la veille et l’attente, auprès de la Vierge Marie, seule, debout, dans l’espérance de la Résurrection

  • Dans la Vigile pascale, nous entrons peu à peu dans l’accueil, le dévoilement de la bonne Nouvelle de la Résurrection Trois jours qui forment une grande unité pour contempler, d’un regard neuf, le mystère de la Rédemption, pour accueillir tous les fruits et pour porter notre monde au pied de la croix et au seuil du Tombeau vide.

    Trois jours pour vivre la Pâque, non plus comme un événement lointain, mais comme l’œuvre toujours actuelle – par la contemplation de l’Église - de notre salut et de celui du monde.

View more