les etats-unis en chiffres

of 35/35
Mis à jour en mai 2009 Les Etats-Unis en chiffres REPUBLIQUE FRANÇAISE AMBASSADE DE FRANCE A WASHINGTON 4101 Reservoir Road, NW Washington DC, 20007 Mise à jour Mai 2009

Post on 16-Jun-2022

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Les Etats-Unis en chiffresLes Etats-Unis en chiffres
REPUBLIQUE FRANÇAISE AMBASSADE DE FRANCE A WASHINGTON 4101 Reservoir Road, NW Washington DC, 20007
Mise à jour Mai 2009
2
Sources ............................................................................................... 34
Le territoire américain est le 4 ème
au monde. Il représente 17 fois la superficie de la France. Le plus grand Etat des Etats-Unis est l’Alaska et correspond à 3 fois la superficie de la France. La France est plus petite que l’Etat du Texas mais plus grande que la
Californie.
50 Etats et un district fédéral 2 Commonwealths : Porto Rico et les îles Mariannes du Nord 4 territoires non incorporés : les Samoa américaines, les îles Vierges US, l'île de Guam et la fédération de Micronésie.
9 629 047
3 976 952
Géographie
POPULATION I. Une population nombreuse
La population totale des Etats-Unis a atteint 306 374 597 habitants en mai 2009.
II. Un pays d’immigrants
0
50
100
150
200
250
300
350
400
450
500
0
5
10
15
20
25
30
35
40
Population
5
Les Etats-Unis en chiffres
Au total : 1 122 373 d’immigrants en 2005. III. Le dynamisme du melting pot américain
La population des minorités ethniques et raciales a été
estimée à 100,7 millions le 17 Mai 2007. Les minorités représentent le tiers de la population aux Etats-Unis et plus de la moitié dans les deux Etats les plus peuplés, Californie et Texas.
Les minorités d'origine locale, american indians, alaska
natives, native hawaiians, other pacific islanders) comptent 5,5 millions de personnes, soit 1,8% de la population.
Les minorités constitueront la majorité des moins de 18 ans en 2023 et la majorité de la population active en 2039. Elles représenteront 46% de la population totale en 2050.
Provenance En milliers Mexique 161 445 Inde 84 681 Chine 69 967
Les 3 premiers pays contribuant à l’immigration aux USA sont :
Blancs non hispaniques
Population Nombre (en millions)
TRANSPORT I. Les voyageurs américains privilégient les réseaux routiers et
aériens
Le réseau routier américain est constitué d’un linéaire de
quelques 6,4 millions de kilomètres dont 4,2 millions sont revêtus. Le réseau routier français fait environ 1 million de
kilomètres intégralement revêtu. Le réseau routier rapporté à la superficie est ainsi 4 fois plus dense en France.
Les Etats-Unis accueillent 32% du trafic aérien mondial.
L’Europe, 31%. Le territoire américain compte 5233 aéroports dont 16
aéroports parmi les 30 premiers mondiaux. Atlanta est le plus grand aéroport de passagers au monde
avec 89 millions de passagers. Chicago occupe le 2 e rang avec 76
millions de passagers, et Los Angeles le 5 e avec 62 millions de
passagers. A titre indicatif, Paris CDG se place au 6 e rang avec 59
millions de passagers. 770 millions de passagers se présentent chaque année au
départ d’aéroports américains, dont 680 millions sur des vols domestiques.
En ce qui concerne le fret, Memphis est le premier aéroport mondial (3,8 millions de tonnes). Paris CDG occupe le 6
e rang (2,3
millions de tonnes). Sept des dix plus importantes compagnies aériennes
mondiales sont américaines, dont les quatre premières : Southwest Airlines (102 millions de passagers par an), American Airlines (98 millions), Delta Air Lines (73 millions) et United Airlines (68 millions). Pour mémoire, Air France, n°8 mondial, assure le transport de 50,5 millions de passagers.
Répartition modale du transport de voyageurs (en % de voyageur/kilomètre)
Etats-Unis (2006)
France (2007)
Transport
7
III. Les transports collectifs urbains connaissent une forte
croissance
On compte par ailleurs 362 000 km de lignes de bus, 7 200 km de trains de banlieue, 2 500 km de métros, 1 900 km de tramways et 380 km de trolleys.
À titre de comparaison, la France totalisait 330 km de métro en 2006.
Entre 1995 et 2007 le nombre de trajets annuels en transports
en communs est passé de 7,8 milliards à 10,3 milliards.
IV. Le développement du transport maritime est freiné par la
saturation des infrastructures et les mesures de sûreté
La flotte marchande sous pavillon américain se classait en 2006 au 21
e rang mondial avec 286 vaisseaux.
Les voies navigables parcourent 42 000 km. A titre de
comparaison, l’Union Européenne dispose de près de 37 000 km de voies navigables, dont 4 100 km en France.
Les Etats-Unis disposent de 361 ports de conteneurs et de
fret. Los Angeles est 10 e port de conteneurs mondial.
USA UE France
Transport
8
ENERGIE I. Une consommation énergétique importante
Les Américains forment moins de 5% de la population mondiale. Ils consomment 23 % de l’énergie mondiale et génèrent 25 % du PIB mondial. II. L’industrie est le secteur le plus énergivore .
2,5 1,8
Consommation d'énergie primaire (en milliards de TEP)
Industrie 32%
Transport 28%
Habitat 21%
Commerce 19%
IV. Un taux de dépendance énergétique de 30 %
Taux de dépendance énergétique en %
30
ECONOMIE I. Un pays riche…
Si le PIB courant a dépassé 14260 milliards de dollars en moyenne sur 2008, il n’était plus, du fait de la récession, que de 14 200 milliards au 4e trimestre 2008 (chiffres encore sujets à révision).
PIB par secteur 2008
Pays / Région Agriculture Industrie Services
Monde 4% 32% 64% Union Européenne 2,1% 27,3% 70,5% Etats-Unis 0,9% 20,4% 78,6% Japon 1,6% 25,3% 73,1% Allemagne 0,9% 29,1% 70% Chine 11,9% 48,1% 40% Royaume-Uni 1% 25,6% 73,4% France 2,2% 20,6% 77,2% Brésil 8% 38% 54%
Pays PIB/hab. en USD
Luxembourg 118 045 183 Katar 106 459 624
Norvège 102 524 551 Danemark 67 386 894
Suisse 67 378 873 Irlande 64 659 903 Islande 60 121 725
Emirats Arabes Unis 56 666 704 Suède 55 623 769
Finlande 54 577 847 Pays-Bas 54 445 057 Autriche 52 159,183 Australie 50 150 347 Belgique 49 430 277 France 48 012 009 Canada 47 072 904
Etats-Unis 47 025 302 Allemagne 46 498 659
Koweït 46 396 074 Royaume Uni 45 681 003
Economie
11
II. …fortement touché par la crise
Le taux de croissance est de +1,1% en 2008 (contre +2,0% en 2007 et +2,8% en 2006). Pour le 4
e trimestre 2008, il a été révisé à
la baisse à -6,2% (en rythme annualisé et par rapport au trimestre précédent).
L’économie américaine a cumulé au moins deux trimestres consécutifs de croissance négative (3
e et 4
e trimestre 2008 à -0,5% et
-6,2%) et se trouve donc en récession. Le FMI estime à la mi-mars 2009 que les Etats-Unis connaitront un taux de croissance de -2,6% sur l’année 2009.
Endettement des ménages (en % du revenu disponible brut) : 129,75% au quatrième trimestre 2008.
Taux de défaut des prêts au 30 décembre 2008 : 4,59 %.
L’inflation a baissé rapidement à partir du deuxième semestre de 2008 ; elle était même de 0%, -1,7% et -0,8% lors des trois derniers mois de l’année 2008.
Les chiffres pour le début d’année 2009 indiquent un léger rebond, avec +0,3% en janvier et +0,4% en février. Il est à noter que ces variations de l’inflation totale sont corrélées très fortement avec les prix de l’énergie, très volatiles depuis deux ans. La Fed s’inquiète de la possibilité d’une période de désinflation prononcée, voire de déflation, qui aggraverait la crise, notamment en appréciant la valeur des créances.
0%
20%
40%
60%
80%
100%
120%
140%
Economie
12
Les Etats-Unis en chiffres
III. Un plan de relance vigoureux Estimation du coût du plan de relance, American Recovery and Reinvestment Act (ARRA), par la Chambre des représentants Milliards USD
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Estimated Budget Authority 379 114,7 53,6 11,2 9,8 16,2 5,8 -3,6 -3 -1,4 -1,4 Dépenses estimées 120,1 219,3 126,2 46,2 30,3 27,9 11,7 -1,6 -2,5 -1,1 -1,3 Recettes estimées -64,8 -180 -8,2 10 2,7 5,5 7,1 5,8 5,1 5 0,1
Effets macro-économiques attendus
L’administration prévoit une aggravation du déficit budgétaire
du gouvernement fédéral qui passerait de 3,2% du PIB en 2008 à 12,3% en 2009.
Evolution du solde depuis 1960 en pourcentage du PIB
Federal Surplus/Deficit {-} as Percentage of GDP
1-year MovingAverage FY, %
2.5
0.0
-2.5
-5.0
-7.5
-10.0
-12.5
2.5
0.0
-2.5
-5.0
-7.5
-10.0
-12.5
Economie
Les Etats-Unis en chiffres
IV. Le dollar résiste
Depuis juillet 2008, le dollar s’est redressé, atteignant en février 2009 1,25 dollars pour un euro. Contrairement à la vue selon laquelle la crise conduirait à son effondrement, il a jusqu’à présent profité des tensions financières, du fait de son rôle de monnaie refuge.
Si les investisseurs étrangers se sont retirés des marchés privés américains (actions et obligations), les investisseurs américains ont vendu davantage de titres libellés en monnaie étrangère. De plus, la demande pour les titres publics US reste importante et soutient le dollar.
La volatilité observée sur les marchés des changes est très forte.
V. Un commerce extérieur structurellement déficitaire
La balance des biens et services (2008) enregistre un déficit de 681,1 Mds USD (700,3 Mds en 2007), soit 4,8 % du PIB (5,1% en 2007).
Le déficit commercial atteint 821 Mds USD en 2008, contre 819 en 2007 ; il est structurel depuis 1976.
Les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis sont le Canada, la Chine, le Mexique, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni. La France se situe au 8ème rang.
Les Etats-Unis sont les premiers investisseurs directs étrangers en France, avec près de 11 000 emplois créés ou maintenus chaque année sur le territoire français.
JPY -34.73 - 27 93 USD 2.6 80
27 mars 09 20 mars 09 9 oct. 07 Euro / US dollar 52 4 51 1 + 1
PETROLE Mis à jour depuis Bloomberg le 27 March 2009 à 18h 12mn
période de revue de 5 jour(s) période de référence de 383 jours
19 3
27 March 2009 à 18h 12mn
9 oct. 07
9 JPY 2.0
82 - 0.02
JPY -16.4
évolution var.(%) évolution var.(%)
évolution var.(%) évolution var.(%)
85
90
95
100
105
110
115
120
125
130
Oct-
07
Nov-
07
Dec-
07
Jan-
08
Feb-
08
Mar-
08
Apr-
08
May-
08
Jun-
08
Jul-
08
Aug-
08
Sep-
08
Oct-
08
Nov-
08
Dec-
08
Jan-
09
Feb-
09
Mar-
09
Pétrole WTI (contrat à un mois)
30
40
50
60
70
80
90
100
110
120
130
140
150
Oct-
07
Nov-
07
Dec-
07
Jan-
08
Feb-
08
Mar-
08
Apr-
08
May-
08
Jun-
08
Jul-
08
Aug-
08
Sep-
08
Oct-
08
Nov-
08
Dec-
08
Jan-
09
Feb-
09
Mar-
09
AGRICULTURE I. L’agriculture occupe une part importante du territoire
américain
Nombre et taille moyenne des exploitations agricoles. Les Etats-Unis comptent environ 940 000 exploitations
professionnelles (chiffre d’affaires supérieur à 10 000 USD/an), d’une surface moyenne élevée : 350 ha. En France, on dénombre environ 326 000 exploitations professionnelles en 2007 (chiffre d’affaires dépassant 12 000 euros/an). Leur surface moyenne est de 77 ha.
Par ailleurs, les Etats-Unis comme la France comptent un nombre important d’exploitations dégageant un chiffre d’affaires faible (inférieur à 10 000 USD/an) : les exploitants sont pluriactifs, retraités ou pratiquent une activité agricole de loisir. Aux Etats-Unis, avec une surface moyenne de 38 ha, ces exploitations (un peu plus de 1,1 million) représentent 10% de la surface agricole et seulement 2,7% du chiffre d’affaires agricole total. En France, on en dénombre 180 000 de 12,4 ha en moyenne ; elles représentent 5% du chiffre d’affaires agricole du pays.
Part des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). Aux Etats-Unis, plus de 54 millions d’hectares sont plantés en
OGM, soit 30 % de la surface cultivée et plus de 50% de la surface totale mondiale en OGM. 73% du maïs est transgénique, ainsi que 87% du coton et 91% du soja ; ces valeurs sont en augmentation constante.
Dans l’Union Européenne, 0,13% de la surface cultivée seulement est en OGM (200 000 ha). La France ne produit pas d’OGM : les seules parcelles en culture (environ 5 000 ha) servent à des essais.
0 10 20 30
20
14
Part de l’agriculture et de la forêt dans le territoire des Etats-Unis, de l’Union Européenne (27) et de la France. En %.
Surface Agricole
Les Etats-Unis en chiffres
II. Si le secteur agricole représente une faible part du PIB, les exportations de produits agricoles contribuent positivement à l’équilibre de la balance commerciale
Aux Etats-Unis l’agriculture représente 0,9% du PIB.
Les Etats-Unis sont le premier exportateur et le second
importateur mondial de produits agricoles ; ils exportent essentiellement des produits bruts. La France occupe le second rang mondial pour les exportations ; elle exporte principalement des produits manufacturés issus des industries agroalimentaires.
Dans ces deux pays, les exportations de produits agricoles contribuent positivement à l’équilibre de la balance commerciale.
Viande bovine
USA 17%
Chine 17%
Autres 48%
Volaille Chair
Exportations et importations de produits agricoles aux Etats-Unis et en France (valeurs 2008 en milliards de dollars)
0
20
40
60
80
100
120
s
Exportations
Importations
Solde
Principaux pays producteurs de viande en volume (unité kilotonne, valeurs 2008)
Agriculture
16
EMPLOI I. Une population au travail
Les Etats-Unis comptaient 153,1 millions d’actifs en moyenne annuelle pour 2007.
La dernière comparaison disponible avec la France remonte à 2004 : 148,6 millions d’actifs en moyenne annuelle aux Etats-Unis et 27,1 millions en France. Il existe un salaire minimum horaire fédéral (d’application obligatoire dans tous les Etats), revalorisé le 24 juillet 2009 de 6,55 USD à 7,25 USD. La moitié des Etats environ ont un salaire minimum horaire supérieur au minimum fédéral (en mai 2009 le plus élevé se monte à 8,55 USD pour l’Etat de Washington). Diverses grandes villes ont un salaire minimum supérieur à celui de l’Etat (en mai 2009 le plus élevé se monte à 9,79 à San Francisco). Le salaire minimum horaire en France se monte à 8,71 euros (revalorisation au 1er juillet 2008).
Aux Etats-Unis, il n’y a pas d’obligation légale d’accorder des congés annuels ou des jours fériés chômés ni a fortiori de les rémunérer. 77 % des salariés bénéficient néanmoins de congés annuels payés et 76 % de jours fériés chômés et payés. En moyenne le congé annuel payé est de 12 jours et le nombre de jours fériés payés de 8 jours.
En France, le code du travail dispose que 24 jours de travail ouvrent droit à 2,5 jours de congé (soit 30 jours de congé par an) et prévoit 11 journées fériées. Si celui-ci prévoit que le seul 1
er mai soit
chômé et payé, dans les faits les autres jours fériés le sont également, ou tout du moins substantiellement indemnisés, pour la plupart des salariés.
0
10
20
30
40
50
60
70
80
Taux d'emploi des femmes
Taux d'emploi des jeunes
Les Etats-Unis en chiffres
II. Une hausse considérable du chômage en 2009, sous l’effet de la crise
Depuis le début de la récession, en décembre 2007,
l’économie américaine a perdu 5,1 millions d’emplois, soit 3,5% de l’emploi salarié.
Le chômage de longue durée, considéré comme tel aux Etats-Unis à partir de 6 mois d’inscription, augmente. Il représente 24,2% de l’ensemble des chômeurs en mars 2009, au lieu de 17,2% en décembre 2007. En France, les chômeurs inscrits en mars 2009 depuis 6 mois ou plus représentent 50,5% de l’ensemble des demandeurs d’emploi.
Il n’y a pas de statistique du montant moyen des allocations chômage servies aux Etats-Unis. Selon les dires d’experts et de politiciens, le montant moyen hebdomadaire de l’allocation chômage est de l’ordre de 300 dollars, variant selon les Etats.
En France, l’allocation chômage représente jusqu’à 40% du salaire de référence, plus un complément de 10 euros par jour.
Les allocations sont normalement servies aux Etats-Unis jusqu’à 6 mois. Cette durée maximale a été portée à 10 mois et demi pendant l’actuelle récession et même à 12 mois dans certains Etats. En France, la durée maximale d’indemnisation est de 2 ans et même 3 pour les chômeurs de 50 ans et plus.
En 2008, le seuil de pauvreté s’établit à 11 201 USD de revenu annuel pour une personne seule de moins de 65 ans, à 17 346 USD pour une personne et deux enfants de moins de 18 ans à charge, à 25 694 USD pour un couple et 3 enfants de moins de 18 ans à charge.
En France, le seuil de pauvreté à moins de 60% du revenu annuel médian s’établit en 2005 à 9 804 euros pour une personne seule de 18 ans ou plus, et à 8 172 euros pour le seuil à 50%.
0
5
10
Taux de chômage en mars 2009 (corrigé des variations saisonnières)
Taux de chômage harmonisé
Les Etats-Unis en chiffres
FISCALITE I. Pour soutenir le pouvoir d’achat et la consommation, la
politique fiscale s’oriente vers une plus grande redistributivité Le taux marginal de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur
les sociétés au niveau fédéral atteint 35% actuellement. Il est de 40% en France.
Le premier projet de budget du Président Obama prévoit de relever à 36 et 39,6% les deux taux supérieurs du barème de l’impôt sur le revenu à l’horizon de 2011.
Dès 2009, 95% des salariés bénéficient d’un crédit d’impôt plafonné à 400 dollars pour une personne seule et 800 dollars pour un couple (« Making Work Pay Tax Credit »).
Des impôts perçus par les Etats, se superposent généralement à l’impôt fédéral. Ces prélèvements locaux sont loin d’être uniformes : certains Etats, comme la Floride, n’ont pas d’impôt sur le revenu ; d’autres, comme la Californie, appliquent un impôt dont le taux marginal peut être supérieur à 9%.
Il n’y a pas de TVA aux Etats-Unis, mais la plupart des Etats prélèvent des taxes sur la consommation dont le taux varie de 5 à 10%. II. Les contribuables prennent en charge une part importante du
coût d’administration de l’impôt
Chaque année, 154 millions de contribuables déposent une déclaration d’impôt sur le revenu. 58% de ces déclarations sont souscrites via Internet. En France, 36 millions de contribuables ont souscrit une déclaration en 2008, dont 20% en ligne.
Le système d’imposition combine prélèvement à la source et auto-liquidation. Le fait que les contribuables doivent calculer eux- mêmes le montant de l’impôt à payer, et également la très grande complexité du code, conduisent plus de la moitié d’entre eux à recourir à l’aide d’un comptable pour les aider à préparer leur déclaration.
L’agence fédérale des impôts (Internal Revenue Service) emploie 90 000 agents. En France, la Direction générale des finances publiques compte 130 000 agents, mais son champ d’action est plus étendu que celui de l’IRS : en plus de l’administration et du recouvrement des impôts, la DGFiP assure des missions comptables et financières au profit de l’Etat et des collectivités territoriales.
Fiscalité
19
DEFENSE I. Des effectifs en hausse et des moyens financiers
considérables
II. Le leadership sur l’industrie de défense
III. Le coût de la guerre contre le terrorisme Le Congrès a alloué 808 Mds USD au profit des opérations
conduites depuis 2001 en Irak, Afghanistan et sécurité intérieure. Cette somme représente environ le double du budget consacré par la France à sa défense sur la même période. Au 8 mai 2009, Les pertes américaines en Irak : 4 280 tués et 31 150 blessés. Les pertes américaines en Afghanistan : 680 tués et 2 800 blessés.
Effectif global des forces armées américaines (mars 2009)
Active 1 450 000 Réserve 415 000 National Guard 465 000 Total des forces 2 330 000 Civils 715 000 Total DoD 3 045 000
0
50
8 5
Déploiements : environ 260 000 hommes, dont 200 000 en opérations de guerre, sont projetés dans le monde, soit 18 % des effectifs.
0
20
40
60
80
100
Monde
36,4
Ventes d'armes en 2008 (en milliards de USD)
Budget 2009 En milliards USD En % du PIB DoD 685 5 France Défense 42,75 2
DoD = Department of Defense
Part mondiale des dépenses au profit de la Défense (en %)
Défense
20
I. De nombreux services en charge de la sécurité intérieure
Près de 20 000 services de police se répartissent la lutte contre la criminalité aux Etats-Unis aux différents échelons administratifs.
Au niveau fédéral, la spécificité des 60 agences est reconnue (FBI, ATF, US Marshals, CBP, ICE, SECRET SERVICE…etc.) mais l’absence de communication et les rivalités entre elles diminuent considérablement leur efficacité, ce malgré la mise en place du Department of Homeland Security (DHS) en 2003.
Chaque Etat dispose par ailleurs de sa propre force de police dont la mission essentielle est la surveillance du réseau routier de l’Etat.
Outre les missions de police traditionnelles (surtout exercées dans les zones rurales), la police du Comté peut être chargée de la gestion d’une prison, de la collecte des impôts locaux, de la rédaction d’actes légaux ou encore de la mise en place des plans de secours en cas d’attentats ou de catastrophes naturelles.
Enfin, les polices municipales, les plus nombreuses, traitent la grande majorité de la criminalité, le New York Police Department, fort de ses 45 000 policiers, et le Los Angeles Police Department étant réputés. II. Une baisse de la criminalité
1 408 337 atteintes aux personnes (meurtres, viols) ont été perpétuées soit 466,9 crimes violents pour 100 000 habitants, ainsi que 3263 atteintes aux biens (vols de véhicule et cambriolages) pour 100 000 habitants.
Malgré ce chiffre élevé, la criminalité a baissé par rapport à 2006 (– 0,7%)
Atteintes aux personnes Atteintes aux biens
Police
21
I. La plus grande population carcérale au monde
7,3 millions d’Américains sont incarcérés, en liberté conditionnelle ou en sursis, soit 1/31 adultes américains. Il y a 25 ans, le taux était de 1/77.
1 adulte sur 100 est en prison. Les USA représentent 5 %
de la population mondiale, mais 25 % de la population carcérale mondiale.
Il y a une vingtaine d'années, les 50 Etats américains
dépensaient 10,6 milliards de dollars de leur budget pour le système pénitentiaire. Pour l'année fiscale 2008, les Etats ont estimé avoir dépensé 52 milliards de dollars sur les prisons, soit 5 fois plus. II. Les statistiques sont révélatrices d’une surreprésentation des
minorités
Un afro-américain a donc une probabilité 4 fois plus élevée qu’un blanc de se retrouver en prison.
Catégorie de population
Afro-américains 9.2 Hispaniques 3.7 Blancs 2.2 Hommes 5.5 Femmes 1.1
Justice
22
Les Etats-Unis en chiffres
PEINE DE MORT I. Une baisse du nombre d’exécutions en 2008
Parmi ces 37 hommes, on dénombre : 24 blancs, 9 africains-
américains, 2 hispaniques et 2 asiatiques. 36 ont été exécutés par injection létale, 1 par électrocution
(Caroline du Sud).
II. Une tendance à relativiser après la reconnaissance de la constitutionnalité de l’injection létale
Dans la décision Baze v. Rees du 16 avril 2008, la Cour
Suprême s'est refusée à condamner la technique de l'injection létale. Estimant que les requérants n'avaient pas réussi à démontrer
que le système de triple injection qui allait leur donner la mort, le ferait en leur infligeant des douleurs telles qu'il pouvait être considéré comme contraire à la Constitution, la Cour a rejeté leur demande, validant ainsi le système utilisé dans la quasi-totalité des Etats.
Tant que cette décision était pendante, de nombreux Etats appliquaient un moratoire en n'exécutant aucun des détenus se trouvant dans leur couloir de la mort. Après la décision, les exécutions ont repris.
Fin 2007, 37 Etats ainsi que le gouvernement fédéral pratiquaient la peine de mort.
En 2008, 37 prisonniers ont été exécutés aux USA soit 5 de moins qu'en 2007.
Ces 37 personnes ont été exécutées dans 9 Etats : 18 au Texas, 4 en Virginie, 3 en Georgie et Caroline du Sud, 2 en Floride, Mississippi, Ohio et Oklahoma, et 1 au Kentucky.
Chine 78%
Iran 16%
Arabie Saoudite
international fait état de 2390 exécutions dans le monde.
Peine de mort
Les Etats-Unis en chiffres
SANTÉ I. Le système de santé le plus coûteux au monde
Les dépenses de santé en 2008 ont représenté 17,6% du PIB, soit 2 500 milliards USD ou 8 160 USD par habitant.
Ces dépenses sont financées pour 46% par des fonds publics et 54% par des fonds privés, dont 13% par les paiements directs des usagers.
USA France Allemagne Royaume Uni
Dépenses de santé en % du PIB 15,3 11,1 10,6 8,4
Per capita en USD 6714 3449 3371 2760
Croissance annuelle moyenne des dépenses de santé (1996-2006)
3,6 % 3,0 % 1,6 % 4,3 %
Dépenses directes par usager en USD 857 232 445 NA
Dépenses en médicaments per capita en USD
843 564 500 NA
Nombre moyen de visites chez un médecin / Per capita / an
4,0 6,4 7 5,1
II. Une couverture du risque maladie incomplète qui laisse 47
millions (16%) des Américains sans assurance
Parmi la population assurée : - 67 % ont une couverture privée dont 60% dans le cadre d’un emploi ; - 28 % ont une couverture publique, dont
MEDICARE (Assurance fédérale des personnes de plus de 65 ans et des personnes handicapées) : 14% et MEDICAID (Assurance des pauvres cofinancée par le gouvernement fédéral et les Etats) : 13%
III. Un système de santé globalement peu performant et
inégalitaire
Mortalité infantile 27
Classement des systèmes de santé par l’OMS (2000)
37
Santé
24
indicateurs de Santé
Espérance de vie à la naissance (années) -hommes -femmes
74,4 80,0
77,1 84,0
Mortalité évitable par un recours adapté au système de soins (décès pour 100 000 personnes)
110
65
Pourcentage de fumeurs dans la population de plus de 15 ans
16,7% 25%
Prévalence de l’obésité chez les adultes 30% 11%
IV. Une réforme en cours, amorcée par le plan de relance
économique Objectifs stratégiques de la Réforme du système de santé américain : - Elargir la couverture du risque maladie (à terme, couverture
universelle) - Améliorer la qualité (des) et l’accès aux soins - Maîtriser les coûts et l’efficience des services et des produits de
santé Moyens : 155 milliards USD, soit 20% du montant total du Plan de relance - Soutien au programme MEDICAID : 87 milliards USD - Soutien à la couverture Santé des chômeurs : 25 milliards USD - Renforcement du système : 40 milliards USD dont 21 pour
l’informatisation du système de santé, 10 pour la recherche biomédicale et 1 pour la prévention vaccinale.
Principaux indicateurs de Santé de la
population américaine
Blancs Noirs
5,7 13,6
836 1098
Taux de mortalité liée au diabète (décès pour 100 000 personnes)
23,0 49,2
Taux de mortalité liée au SIDA (décès pour 100.000 personnes)
2,6 22,5
76 81
70 74,9
Chaque année, les États-Unis consacrent 7 % du PIB total à
l’éducation. En moyenne, l’UE consacre 10% du PIB à l’éducation; Les recettes proviennent des impôts locaux et d’une
enveloppe fédérale globale (aide aux élèves les plus défavorisés, éducation et soins de santé).
Les aides fédérales sont proportionnelles à la pauvreté des États. 83 milliards de dollars de bourses ont été distribués en 2008, chiffre stable par rapport à l’année précédente.
Les États prennent en charge 45% des dépenses des établissements publics.
Les décisions concernant les programmes, les manuels, la répartition et le montant des dépenses de l’enseignement sont principalement du ressort de chaque État fédéré.
Les Universités disposent de ressources importantes. A la fin de l’année fiscale 2008, les 10 universités les plus riches représentaient une capitalisation de plus de 130 milliards de dollars, 76 d’entre elles disposaient d’un endowment (fonds placés) de plus de 1 milliard de dollars. L’Université de Harvard, la mieux dotée, disposait d’un endowment de 36 milliards de dollars, soit 20 fois le budget annuel de l’ensemble des Universités françaises. L’endowment de Princeton représentait un fond de 2 millions de dollars par étudiant.
Ces fonds ont été affectés par la crise financière, avec une perte moyenne de 23% entre juin et novembre 2008.
USA : 20 e rang mondial
USA France Moyenne mondiale
Les Etats-Unis en chiffres
RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT I. Une grande densité de chercheurs II. Un tiers de la dépense mondiale de R&D est réalisé sur le
territoire des Etats-Unis
Les chercheurs y disposent de moyens supérieurs à leurs homologues européens ou asiatiques. III. Un fort investissement budgétaire en R&D
Le biomédical, l’énergie et le climat sont les grands bénéficiaires du plan de relance de l’administration Obama. A noter un retour en force de la recherche fondamentale dont les financements augmentent de 35%.
0
100
200
300
0
5
10
15
0
2
4
Recherche et développement
IV. Une production scientifique conséquente et influente
En 2006, les États-Unis ont rédigé 26,2 % des publications mondiales. Avec un indice d’impact immédiat de 1,47, les publications américaines obtiennent un score très supérieur à la moyenne mondiale, qui est de 1 par construction.
V. La recherche américaine est fortement concentrée
Seuls 29 des 50 États américains ont une part nationale de
publications supérieure à 1 %. Ces 29 États totalisent plus de 90 % de la production scientifique américaine.
La Californie concentre 13,3 % des publications américaines, et 3,5 % des publications mondiales – soit une production équivalente à celle d’un pays comme l’Italie.
Avec près de 8 % de la production des États-Unis (et 2,0 %
des publications mondiales), l’État de New York occupe la deuxième position devant le Massachusetts (part nationale de 6,7 % et part mondiale de 1,8 %).
Part des publications scientifiques mondiales en %
26,2
USA Japon Chine Royaume Uni Allemagne France
Recherche et développement
Les Etats-Unis en chiffres
THINK TANKS I. Les think tanks américains se caractérisent par leur nombre…
Sur les 5 465 existant, 1777 think tanks se trouveraient aux Etats-Unis (1 208 en Europe Occidentale), dont environ 350 à Washington.
Le phénomène des cercles de réflexion est récent : 9 think tanks américains sur 10 ont été créés après 1951, et leur nombre a doublé depuis 1980.
II. … l’importance de leurs budgets, …
La Rand Corporation disposait en 2008 d’un budget annuel de
l’ordre de 251 millions USD, la Brookings Institution de 60 millions USD, et la Heritage Foundation de 48 millions USD.
A titre de comparaison, le premier think tank français cité dans le top 20 des think tanks les plus influents dans le monde, hors Etats- Unis, l’Institut français des relations internationales (IFRI), disposait en 2008 d’un budget annuel de l’ordre de 8 millions USD. Quant au premier think tank européen, Chatham House, basé à Londres et spécialisé dans l’économie internationale, il disposait de 12,4 millions USD. III. … et leur influence politique
Les think tanks américains sont de loin les plus influents,
notamment en termes d’apport en idées innovatrices, et d’impact sur le débat public.
En 1982, le Président de la Heritage Foundation, Edwin Feulner, s’est ainsi vanté que 60% des idées proposées dans Mandate for Leadership, une étude de plus de 1000 pages publiée en 1981 par la Heritage Foundation, avaient été acceptées et appliquées par l’Administration Reagan.
Autre illustration, le débat relatif à la défense anti-missiles a été et continue d’être nourri essentiellement par les réflexions et par les propositions avancées par la Heritage Foundation
Plus récemment, la nouvelle stratégie mise en place en janvier 2007 par le Président Bush en Irak (le surge) suit de très près les conclusions d’une étude rédigée en décembre 2006 par Frederick W. Kagan de l’American Enterprise Institute. Dans son Plan pour la victoire en Irak, ce dernier recommandait l’envoi de sept brigades de l’armée et régiments de Marines supplémentaires (soit 30 000 hommes), essentiellement à Bagdad.
Think Tanks
Les Etats-Unis en chiffres
MEDIAS I. 2008, année de l’élection présidentielle, marque un rebond de
la demande d’information, notamment sur Internet
II. Une presse écrite en crise
30% des Américains lisent de manière régulière un quotidien d’informations locales contre 27% des Français.
-10
-5
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
TV locale Journaux Magazines
Pourcentage d'augmentation de la part d'audience en 2008 selon le média
Les dix quotidiens américains les plus tirés
1 USA Today 2 113 725
2 The Wall Street Journal 2 082 189
3 The New York Times 1 039 031
4 Los Angeles Times 723 181
5 The Washington Post 665 383
6 Daily News (New York, NY) 602 857
7 New York Post 558 140
8 Chicago Tribune 501 202
9 Houston Chronicle 425 138
10 The Arizona Republic (Phoenix) 389 701
Les dix quotidiens nationaux français les plus tirés
1 20 Minutes 2 721 000 2 Metro 783 174 3 Le Parisien / Aujourd'hui en France 512 539 4 Le Figaro 319 996 5 L'Equipe 311 443 6 Le Monde 300 522 7 Libération 123 327 8 Les Echos 121 026 9 La Croix 94 963
10 La Tribune 75 480
Quotidiens : exemplaires diffusés pour 1000 habitants
Pays
Autriche 314
Allemagne 305
Danemark 294
Pays-Bas 294
USA 250
Irlande 232
Belgique 201
France 169
Pologne 160
Italie 114
Espagne 113
Portugal 69
Grèce 67
Le premier quotidien hexagonal, le titre régional Ouest France, se situe, avec 781 000 exemplaires, à la 76e place du classement des quotidiens payants les plus diffusés au monde.
Médias
30
Les Etats-Unis en chiffres
En mai 2008, on dénombrait 1422 quotidiens ; ce nombre a baissé. Les difficultés économiques touchent en effet de plein fouet les médias. Le groupe de presse Sun-Times Media Group, qui contrôle 59 quotidiens aux Etats-Unis a annoncé qu'il déposait son bilan. Les revenus publicitaires ont connu une chute de 23% depuis 2007. Sur la période 2001-2009, un cinquième des journalistes présents sur le territoire ont quitté leur rédaction, avec une réduction de 10% en 2008 (5000 emplois supprimés). Par ailleurs, le prix des actions des quotidiens a baissé en moyenne de 83% en 2008.
III. Une fréquentation d’Internet en hausse, soutenue par la
blogosphère
IV. La télévision reste un moyen d’information privilégié
Les Américains passent un nombre d’heures par jour élevé devant leur écran.
Pays Nombre d’heures par jour
1 USA 4
1 Huffington Post
1 Yahoo News
7 Fox News
8 USA Today
9 BBC News
Les Etats-Unis en chiffres
SOCIETE CIVILE I. Le secteur des organisations sans but lucratif se caractérise
aux Etats-Unis par son importance, quantitative et qualitative, et sa vitalité
II. Des fondations nombreuses et généreuses
Il existe 96 294 fondations aux Etats-Unis. La France en comptait, en 2007, 1443. En 2000, on en dénombrait 62 000 dans l’Europe des 15.
Nombre d'organisations en centaine de milliers
Poids financier en % du PIB Pourcentage de la population s'impliquant dans
des organisations sans but lucratif
14
5,2
29
8,8
0,04
23
Société civile
Les 120 fondations les plus importantes des Etats-Unis ont
distribué en 2007 plus de 10 milliards USD, soit un montant supérieur à l’Aide publique au développement française la même année. Les fondations françaises ont, quant à elles donné 441,8 millions USD.
En 2007, 36 financements de plus 5 millions USD ont été
accordés par les fondations américaines, destinés à la santé, l’art ou les universités. Le plus important, 384 millions USD, a été fait par la Bill and Melinda Gates Foundation au Fonds Mondial contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.
III. Des ONG, actrices majeures de l’aide au développement
Les ONG américaines jouent un rôle majeur dans les domaines de l’aide au développement, de l’environnement, et des droits de l’homme, du fait de leur budget, de leur capacité de mobilisation de l’opinion publique, de leur activité de plaidoyer auprès de l’Administration et dans les forums internationaux et de l’expertise qu’elles déploient.
50% de l’Aide publique au développement américaine, soit
10,9 milliards USD, transite par ces organismes contre 1,15 % pour la France.
World Vision dispose ainsi d’un budget de 953 millions USD, supérieur à l’APD de la nouvelle Zélande, du Luxembourg et du Portugal réunis.
Société civile
Les Etats-Unis en chiffres
LES FRANÇAIS AUX ETATS-UNIS
Une présence française en hausse Les inscriptions auprès des Consulats Généraux donnent un aperçu de la présence française aux Etats-Unis. Consulats Généraux
Inscrits au 31 décembre 2008
Pourcentage de progression
Atlanta 4 810 6,5 62,7 %
Boston 6 319 5,7 61,1 %
Chicago 8 722 7,8 64,8 %
Houston 7 999 3,1 58,2 %
Los Angeles 16 625 1,7 65,2 %
Miami 11 049 0,8 59,7 %
New York 28 811 5,9 58,4 %
San Fransisco 19 737 9,3 68,7 %
Washington 13 004 0,3 60,8 %
Total Etats-Unis 117 076 4,6 62,2 %
Evolution du nombre de Français inscrits
0
20000
40000
60000
80000
100000
120000
Nombre de Français inscrits
Les Etats-Unis en chiffres
SOURCES Population US Census Bureau ONU, Trends in Total Migrant Stock: The 2005 Revision, Commission Européenne, Annual Report on Asylum and Migration (2007)
Transport Research & Innovative Technology Administration ; Bureau of Transportation Statistics Les chiffres du transport, Édition 2009 – MEEDAT ; DGITM FHWA, 1er janvier 2007 Direction des infrastructures de transport du MEEDDAT, 1er janvier 2008 Site internet US Maritime Administration Site internet du International Air Transport Association Site internet de Réseau ferré de France National Transit Database
Energie EIA ; OCDE ; http://factfinder.census.gov Eurostat, rapport sur l'énergie, les transports et l'environnement, Mars 2009
Economie Bureau of Economic Analysis – BEA CIA, The World Factbook FMI, World Economic Outlook 2008 Flows of Funds de la Réserve Fédérale BEA ; Agence Financière ; CRS Réserve Fédérale ; Haver Analytics Congressional Budget Office, March 2, 2009
Agriculture USDA Agricultural Statistics 2007, Ministère de l’Agriculture et de la Pêche USDA ERS, Union Européenne OCDE
Emploi US Census Bureau OCDE National Compensation Survey du Bureau of Labor Statistics 2006 Eurostat
Défense Department of Defense Rapport du Government Accountability Office mars 2009
Police Rapport annuel du FBI concernant la criminalité, 2007
Justice Rapport du Pew Center on The States, 2 mars 2009
Sources
35
Les Etats-Unis en chiffres
Peine de mort Department of Justice - Bureau of Statistics - Capital Punishment, 2007 - Statistical Tables Bureau of Justice Statistics Death Penalty Information Center
Santé National Center for Health Statistics ; Centers for Disease Control and Prevention (2007) ; CDC, Surveillance Reports ; OCDE, Données de Santé, Paris 2008 ; ECOSANTE/PARIS ; National Health Expenditure Accounts ; Centers for Medicare and Medicaid Services, Department of Health and Human Services
Education Département américain de l'éducation www.opendoors.iienetwork.org ; www.ed.gov http://eacea.ec.europa.eu/portal/page/portal/Eurydice ; www.nacubo.org Recherche et Développement Etat de l’enseignement supérieur et de la recherche en France 2008 OST, Rapport 2008
Think Tank Think Tank Index, réalisé début 2009 par le professeur américain de sciences politiques James McGANN pour le magazine Foreign Policy
Media State of the News Media Enquête Rasmussen, mars 2009 ; France in brief ; World association of Newspaper www.BurellesLuce.com/topmedia2009 Association pour le Contrôle de la Diffusion des médias et Campagne d’audience EPIQ 2008 World Press Trends, AMJ de 2007 Nielsen, juin 2008 Hitwise Eurostat Pew Research Center’s project for excellence in journalism
Société civile Centre des fondations françaises Center for Global Prosperity The index of global philanthropy 2008 Chronicle of Philanthropy Coordination Sud European foundation center Foundation center Insee Urban Institute The Nonprofit Almanac 2007
Les Français aux Etats-Unis DFAE - Mission de Gestion Administrative et Financière - Cellule statistiques
Sources