les infrastructures de transport et voies ... ... ii.1. les infrastructures routiأ¨res. les...

Download LES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT ET VOIES ... ... II.1. Les infrastructures routiأ¨res. Les infrastructures

Post on 31-May-2020

6 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • LES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT ET

    VOIES TRANSFRONTALIERES : CHEMINS DE

    FER, ROUTES ET PORTES DE SORTIES DU

    KATANGA

    1

  • I. INTRODUCTION : page 3 II. INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LA PROVINCE DU KATANGA : page 3 - Carte des Districts et Territoires du Katanga : page 4 - Routes Nationales et Provinciales du Katanga : page 5 II.1. Infrastructures routières : page 6 II.2. Statistiques de passages : page 7 - Moyenne journalière des statistiques de passage des véhicules sur l’axe routier Kasumbalesa-Lubumbashi : page 8 III. TRANSPORT ROUTIER TRANSFRONTALIER : page 9 III.1. Corridors utilises a partir de la Province du Katanga : page 9 III.2. Défis à relever sur le corridor le plus actif : page 9 III.3. Conséquences : page 10 - Sur le plan environnemental : page 10 - Sur le plan des infrastructures : page 10 - Sur le plan sécuritaire : page 10 III.4. Solution envisageables : page 11 IV. TRANSPORT PAR VOIES FERROVIAIRES : page 12

    IV.1. ETAT DES LIEUX DE LA VOIE FERREE : page 13 IV.2. AXES OPERATIONNELS : page 15 IV.3. AXE NON OPERATIONNEL : page 15 III.5. GRILLE TARIFAIRE : page 15

    V. TRANSPORT PAR VOIE D’EAU : page 16 A. Le secteur Lualaba : page 16

    A.1. Infrastructures portuaires : page 17 B. Le secteur Luapula Moëro : page 18 B.1. Infrastructures portuaires : page 18 C. Le secteur Tanganyika : page 19 C.1. Infrastructures portuaires : page 19 D. Etat des unités navigantes : page 20 E. Solutions envisageables : page 21

    VI. TRANSPORT AÉRIEN : page 21

    VII. REFLEXIONS : page 22

    2

    TABLES DES MATIERES

  • 3

    I. INTRODUCTION

    Le secteur des transports en République Démocratique du Congo est basé sur

    quatre réseaux principaux : route-rail-air-mer.

    II. INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LA PROVINCE DU KATANGA

    Superficie : 496.877 km², soit 21 % de la

    superficie totale du pays.

    Population : 10.036.000 millions d’habitants

    Taux de croissance annuelle : 3 %

    Proportion d’hommes : 4.991.343

    Proportion de femmes : 5.045.000

    Répartition d’âge :

    Moins de 20 ans : 61,6 %

    Plus de 20 ans : 39,8 %.

    Près de 80 % des ménages de la Province vivent avec moins d’un dollars

    américains par jour par personne.

    Une grande partie de l’activité économique de la Province gravite autour de

    l’exploitation minière.

  • 4

  • Routes Nationales et Provinciales du KATANGA

    routes nationales (9) routes provinciales prioritaires (16) routes provinciales secondaires (19)

    R

    5

  • II.1. Les infrastructures routières.

    Les infrastructures routières de la Province sont caractérisées comme suit :

     longueur totale des routes : 18.600 Km dont :

    - 5.600 Km des routes d’intérêt général ;

    - 13.000 Km des routes de desserte agricole ;

     pourcentage routes asphaltées : 5 % seulement contre une moyenne de 12 à

    15 % pour d’autres Pays Africains et 80 % pour l’Europe ;

     localisation des routes revêtues : 25 % dans les centres urbains et le

    complément dans le réseau interurbain ;

     densité des routes : 1,1 Km/100 Km² ;

     flux du trafic inter-cités : moyenne mensuelle de 82.288.803 véhicules dans

    les deux sens dont 15.000 constitués des véhicules remorques ;

     flux du trafic intercommunal : 34.413 véhicules.

    6

  • II.2. Statistiques des passages.

    Statistiques annuelles de l’exercice 2013, relatives aux passages des véhicules sur

    l’axe routier Lubumbashi – Likasi, Likasi – Kambove, Likasi – Kolwezi, Lubumbashi –

    Kasumbalesa, Lubumbashi – Kasenga se présente de la manière ci-après :

    Légende :

    V : Voitures : 1 tonne

    VL : Véhicules légers : 1,5 tonnes

    CIP : Camions à un pont : 7 tonnes

    C2P : Camions à deux ponts : 9 à 15 tonnes

    CR : Camions remorques : 19 tonnes

    CATEGORIE

    LUBUMBASH

    I - LIKASI

    LIKASI -

    KOLWEZI

    LUBUMBASHI -

    KASUMBALESA

    LIKASI -

    KAMBOVE

    LUBUMBASHI -

    KASENGA

    Fréquence Fréquence Fréquence Fréquence Fréquence

    V 23.354 7.652 95.183 1.212 1.887

    VL 174.650,5 97.366 291.722 24.711 11.235

    CIP 21.756 12.505 49.698 2.947 13.331

    C2P 27.626 23.450 1.075 5.542 19.077

    CR 112.106 48.370 22.948 3.848 425

    Total 359.492,5 189.343 543.568 38.260 45.956

    Total Général : 987.465.643

    7

  • Moyenne journalière des statistiques de passage des véhicules sur l’axe routier

    Kasumbalesa-Lubumbashi,

    Légende :

    V : Voitures : 1 tonne

    VL : Véhicules légers : 1,5 tonnes

    CIP : Camions à un pont : 7 tonnes

    C2P : Camions à deux ponts : 9 à 15 tonnes

    CR : Camions remorques ou à trois ponts: 19 tonnes

    Mois V VL CIP C2P CR /C3P Total

    Janvier 6788 23671 4642 969 6024 42120

    Février 6359 21886 4300 1219 6030 39831

    Mars 6821 21803 3 961 1144 6423 81951

    Avril 7470 21419 3951 1390 7208 41537

    Mai 7485 22885 3970 1388 7147 42931

    Juin 7822 23696 3664 1324 6873 43449

    Juillet 8922 26595 4393 1508 7779 127917

    Août 8977 26693 4093 1509 7208 48567

    Septembre 8196 24875 3782 1498 6539 44961

    Octobre 8766 26924 3992 1707 7386 93528

    Novembre 8514 25879 3962 1605 7545 47614

    Décembre 9127 25397 3933 1353 7278 47210

    Total 95247 291723 48643 16614 83440 94824

    8

  • III. TRANSPORT ROUTIER TRANSFRONTALIER

    • Le transport routier est privilégié par un grand nombre d’opérateurs économiques.

    III.1. Corridors utilisés à partir de la Province du Katanga

    Les Corridors sont souvent multimodaux :

     Le Corridor routier et ferroviaire Lubumbashi - Durban (Afrique du Sud) est le plus utilisé pour les exportations de cuivre et de cobalt.

     Le Corridor routier Lubumbashi - Dar-Es-Salam (Tanzanie), offre une autre possibilité pour les exportations.

     Le Corridor route-rail Lubumbashi - Lobito (Angola) n’est pas encore opérationnel.

     Le Corridor intérieur Lubumbashi-Ilebo-Kinshasa-Matadi est en inactivité.

     Le Corridor rail-lac-rail (route) Lubumbashi-Kalemie-Kigoma-Dar-Es-Salaam est inactif

     Le corridor Lubumbashi-Kasenga-Dar-Es-Salaam s’éveille progressivement.

     Le Corridor routier Lubumbashi - Walvis Bay (Namibie) passant par Ndola (Zambie) est sous-utilisé.

    III.2. Défis à relever sur le corridor le plus actif

    Engorgement au poste frontalier de Kasumbalesa, au niveau du parking de transit situé à Kisanga, et à la traversée des agglomérations.

    Contraintes administratives résultant du pléthore des services œuvrant à la frontière, alors que l’ordre opérationnel les limite à 4 (DGDA, OCC, DGM, QUARANTAINE) et multiplicité des formalités policières en cours de trajet ;

     L’éxiguïté de la majeure partie d’infrastructures routières existantes (ralentissement) ;

     Absence de gares routières (port sec, parkings ou aires de stationnement) dotées de commodités.

     Multiplicité des usagers de la route (transport à vélos, piétons, traversées villages, trucks, etc.)

     La capacité jadis limitée des ouvrages d’arts (ponts) sur l’axe routier Lubumbashi - Kolwezi a été relevé (améliorée) aux standards SADC (dernier cas : pont Kapolowe).

    9

  • 10

    III.3. Conséquences :

    Sur le plan environnemental :

    •Conditions précaires d’hygiène sur les sites de stationnement ou de parking ;

    •Risque élevé de contamination des maladies notamment sexuellement

    transmissibles (VIH) ;

    Sur le plan des infrastructures :

    * Dégradation précoce et sévère des infrastructures routières ;

    •Congestion du fait que le trafic des produits miniers et de biens de services ainsi

    que des personnes s’opère sur la même et seule voie.

    Sur le plan sécuritaire :

    * Les statistiques des accidents de circulation routière, évoluent de manière

    transcendante sur l’axe routier Lubumbashi-Kasumbalesa, Lubumbashi-Likasi,

    Likasi-Kolwezi et ce, ceux spécialement impliquant des camions remorques. La

    moyenne mensuelle est de dix (10) cas.

    * Causes : excès de vitesse, conduite en état d’ivresse, manœuvres imprudentes

    (mauvais dépassement) et à l’état des voies (exiguïté)

  • III.4. Solutions envisageables :

    • Mise en place d’un cadre de dialogue et de réflexion, avec la participation des

    secteurs public et priv

Recommended

View more >