l’influence des couleurs - editions ?· l’influence des couleurs en lithothÉrapie...

Download L’influence des COULEURS - Editions ?· L’INFLUENCE DES COULEURS EN LITHOTHÉRAPIE AVANT-PROPOS…

Post on 11-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Linfluence desCOULEURS

    enLITHOTHRAPIE

  • - 9 -

    AVANT-PROPOS

    Javais dj trait sommairement de linfluence des couleurs dans mon Guide pratique de la Lithothrapie nergticienne publi en 1996. Comme le sujet me fascinait depuis bien des annes, je me suis lanc fond dans son tude afin de comprendre comment les couleurs ont toujours eu une influence sur les comportements des individus depuis la nuit des temps. Nous savons que les hommes prhistoriques pratiquaient les peintures corporelles, comme le font encore de nos jours certaines tribus primitives. Ces parures rituelles taient bien codifies en fonction des circonstances. Les couleurs utilises ntaient pas les mmes selon que lon partait pour la guerre ou que lon clbrait un vnement heureux et festif. Le chaman portait des couleurs spcifiques pour ses rituels magiques. Les masques et les parures de sduction taient destins la prenni-sation du groupe social, comme ils le sont encore aujourdhui avec les pratiques du maquillage, du port des bijoux et des vtement colors, directement hrites de ces rituels ancestraux.

    Comme je me plais le faire lorsque je traite dun sujet complexe, jai essay de remonter aux sources pour tout dabord bien comprendre ce que sont les couleurs, expliques par les connaissances scientifiques contemporaines, quelles sont leurs influences sur les plans pysychologique et physique et, bien entendu, sur tout ce qui concerne les domaines de leur symbolisme et leurs consquences en matire de spiritualit, voire dsotrisme. Une fois de plus, je me suis retrouv confront lunivers surprenant de la mcanique quantique : les couleurs sont une inter-prtation de notre cerveau qui analyse les frquences vibratoires de la lumire. Mais si la lumire est bien une onde, elle est aussi compose de particules : les photons.

    Il sagissait pour moi non seulement de bien comprendre comment et pourquoi les pierres de couleur pouvaient avoir une action spcialise sur notre organisme et nos comportements psychologiques, mais aussi et surtout comment ont pouvait utiliser les particularits des pierres de couleurs en soins de lithothrapie.

  • LINFLUENCE DES COULEURS EN LITHOTHRAPIE AVANT-PROPOS

    - 10 - - 11 -

    LINFLUENCE DES COULEURS EN LITHOTHRAPIE AVANT-PROPOS

    - 10 - - 11 -

    Je reconnais avoir t pendant trs longtemps essentiellement influenc par une approche nergticienne de la lithothrapie, avec son aspect sotrique et intuitif. Mais cette approche me semblait trs insuffisante pour justifier les proprits des pierres et tablir des protocoles srieux dans la pratique des soins avec les minraux. Javais depuis longtemps pressenti que plusieurs lments de rflexion devaient tre pris en compte pour garantir une meilleure efficacit de la lithothrapie, par rapport aux rsultats mdiocres quune plthore dapprentis sorciers incultes et ignorants obtiennent gnralement tout en se prtendant lithothrapeutes.

    Trs rapidement, lors de mes dbuts en lithothrapie dans les annes quatre-vingt, jai commenc par mettre profit mes connaissances de la minralogie pour n utiliser que des outils bien adapts. Aprs de nombreuses expriences, jen suis venu considrer que seules les pierres qui figurent dans les ouvrages scientifiques de minralogie avaient un intrt dans la pratique de la lithothrapie, me refusant utiliser des pierres dorigine douteuse, souvent issues de traitements physico- chimiques, ou des outils conus des fins strictement commerciales qui, sils ne manquent pas toujours dintrt en pratique, sont trop souvent pars de qualits quil nont pas grce un argumentaire sotrique abscon qui essaie de nous faire passer des vessies pour des lanternes. Les pratiques du marketing nous prennent pour des imbciles, ce nest pas nouveau et cest dtestable.Dans mon Dictionnaire de la Lithothrapie, jai veill ce que la minralogie soit respecte. Si je devais remettre jour cet ouvrage, je serais bien plus svre dans mes choix. Il est grandement temps que ceux qui se prtendent litho-thrapeutes acquirent des connaissances en minralogie. Les outils de soins des lithothrapeutes sont des pierres. Les pierres sont rpertories et classifies dans les ouvrages de minralogie. Il est considrer que tout ce qui ne figure pas dans ces ouvrages na pas tre utilis en lithothrapie.

    Ce premier point tant pos, jai cherch savoir ce qui permettait aux minraux davoir des principes actifs pour la sant, partant du principe que la lithoth-rapie doit dabord tre une mthode de soins qui mriterait dtre mieux codifie concrtement dans le monde autosatisfait des bricoleurs la petite semaine qui nont dautre pratique de la lithothrapie que dans les domaines de la spiritualit ou de lsotrisme, ngligeant ainsi les pratiques thrapeutiques, aussi alternatives et empiriques soient-elle parfois. Je rappelle quaucune tude scientifique srieuse ne sest encore penche srieusement sur le sujet. Cela remettrait probablement en cause les jugements ngatifs lemporte-pice et les certitudes imbciles des articles que lon peut parfois lire sur certains sites internet ou dans la presse scientifique. Les principes actifs des minraux, ce sont les oligolments et rien dautre.

  • LINFLUENCE DES COULEURS EN LITHOTHRAPIE AVANT-PROPOS

    - 10 - - 11 -

    LINFLUENCE DES COULEURS EN LITHOTHRAPIE AVANT-PROPOS

    - 10 - - 11 -

    Certains auteurs se sont essays des explications sur la chimie des pierres, mais ils se sont gars dans des conceptions errones en prenant prioritairement en compte les composs chimiques tels que les carbonates, les sulfures, les sulfates et autres, alors quils sont passs ct de ce qui dtermine rellement l action des minraux sur le mtabolisme, savoir les oligolments. Cest pourquoi jai publi, au dbut de lanne 2012, un livre intitul Chimie des pierres et oligolments en Lithothrapie aprs avoir tudi le sujet pendant plusieurs annes. mon sens, ce livre devrait tre considr comme la pierre angulaire de la lithothrapie, celle qui dtermine en priorit le choix des pierres de soins en

    fonction des pathologies traiter.

    Si la minralogie et les oligolments sont des lments de choix objectif lors de ltablissement des protocoles de soins, le sujet de linfuence des couleurs fait le lien entre ce qui est objectif et ce qui est subjectif : les couleurs ont incontestablement une influence sur le mtabolisme et les comportements, mais les traditions sur leur symbolisme font entrer mon discours dans le domaine de la subjectivit. Je considre que ce lien est important entre une dmarche scientifique et une dmarche dite nergticienne quil y aurait lieu de redfinir. Malgr les critiques dont jai pu faire lobjet en tirant boulets rouges sur les tenants du tout intuitif, du tout nergtique ou du tout sotrique, je ne reviens pas sur les conceptions nergticiennes qui ont marqu mes travaux pendant de longues annes. Je serai probablement amen les nuancer, mais je ne renonce pas pour autant aux bienfaits des pratiques intuitives et sotriques. Si elle me semblent indispensables en lithothrapie, elles doivent imprative-ment tre encadres par de srieuses connaissances en amont, en minralogie, en anatomie, en physiologie, en chimie, en psychologie, et dans les domaines du symbolisme, des pratiques spirituelles et des traditions sotriques. En litho-thrapie, lun ne vaut rien sans lautre et ne peut tre quune source d erreurs de raisonnement et de pratique, donc dinefficatit et, hlas, d accidents. Jaurai probablement loccasion de dvelopper dans dautres ouvrages les sujets de l nergtique, de lintuition et des liens de la lithothrapie avec les pratiques sotriques, voire magiques.

    Mais aujourdhui, cest de linfluence des couleurs en lithothrapie quil sagit. Le symbolisme des couleurs tient une grande place dans cet ouvrage. Si vous pratiquez des soins en lithothrapie, essayez den bien comprendre le symbolisme dans les traditions historiques. Si les conceptions traditionnelles nexpliquent pas tout, elles ont cependant un lien trs fort avec les proprits particulires des couleurs en matire de soins telles quelles ont t dfinies par de nombreux chercheurs dans leurs publications.

  • - 12 - - 13 -

    LINFLUENCE DES COULEURS EN LITHOTHRAPIE

    Lors de ltablissement de vos protocoles de soins, vous devrez dabord tenir compte des proprits chimiques des pierres dont vous avez besoin et de leur teneur en oligolments. Les proprits des couleurs viendront ensuite renforcer et affiner vos choix tout en limitant le nombre de pierres utilisables. Ce nest quen dernier lieu, lorsquil ne vous restera plus en mains quun nombre limit de pierres utilisables pour les soins, que vous pourrez mettre en uvre vos capacits intuitives et tenir compte des proprits nergtiques des pierres que vous avez slectionnes.

    Cest ce prix que vous limiterez les risques derreur et que vous gagnerez en efficacit lors des soins que vous serez amens prodiguer.

    Reynald Georges BoschieroOctobre 2012

  • - 12 - - 13 -

    LUMIRE ET COULEURS

    Le mystre de la lumire

    En vrit, la lumire nexiste pas telle que nous la percevons. Elle nest que le rsultat de ce quun ensemble de cellules spcialises, situes larrire de notre cerveau, interprte lorsque des ondes lectromagntiques pntrent dans notre il. Sa perception est donc tributaire de notre systme organique de captation et dinterprtation. Dans lespce humaine, ce systme nous permet de percevoir toutes les longueurs dondes situes entre 780 et 380 nanomtres, cest--dire entre le rouge et le violet.

    Le spectre lumineux visible par lil humain

    Au-del du rouge, cest linfrarouge, et en de du violet, cest lutraviolet. Les humains ne peroivent pas ces frquences, mais certains serpents sont sensibles aux infrarouges et des oiseaux frugivores detectent les ultraviolets ; en effet, certains fruits rflchissent la lumire dans lultra-violet. Certains insectes en sont aussi capables mais