Manuel Initiation

Download Manuel Initiation

Post on 24-Jun-2015

537 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<p>Manuel dinitiationdu tireur sportif</p> <p>38, rue Brunel - 75017 PARISTl. : 01 58 05 45 45 Tlcopie : 01 55 37 99 93</p> <p>www.fftir.asso.fr</p> <p>Vous venez d'adhrer la Fdration Franaise de Tir : soyez le bienvenu dans ce sport qui, nous en sommes persuads, vous apportera beaucoup de plaisir. Le Tir Sportif, que vous le pratiquiez en loisir ou en comptition, ncessite de votre part le respect de rgles intangibles de scurit et la connaissance de quelques fondamentaux techniques. Ce manuel a pour objet de guider vos premiers pas dans la pratique du tir sportif. Vous y trouverez successivement les rgles de scurit respecter en toutes circonstances, un lexique destin vous familiariser avec certains termes couramment utiliss, les principes lmentaires de la technique, les diffrentes disciplines que vous pouvez pratiquer au sein de la F.F.Tir, le matriel que vous pouvez utiliser, la lgislation en vigueur concernant la rglementation des armes et un organigramme rcapitulatif de la F.F.Tir. En toutes circonstances n'oubliez pas que vous tes un tireur sportif et qu' ce titre vous devez toujours garder lesprit l'thique qui se rattache ce qualicatif. Bons tirs et meilleurs rsultats !</p> <p>A</p> <p>vant-propos vant-propos</p> <p>SCURITLa scurit nous concerne tous, tireurs, arbitres, dirigeants et spectateurs. Nous devons lappliquer dans le respect de lutilisation des rglements propres chaque stand et chaque discipline. Vous trouverez ci-aprs, ce qu'il convient de faire et de ne pas faire. Cette liste n'est videmment pas exhaustive.</p> <p>1. LARME .......................................Arme approvisionne : c'est une arme qui contient des munitions. Arme charge : c'est une arme qui contient des munitions dans la chambre (ou le barillet). Arme prte tirer : c'est une arme dont toute action sur la queue de dtente fait partir le coup. Arme mise en scurit ou dsapprovisionne : c'est une arme dont on a : enlev le chargeur, vid le magasin, la chambre ou le barillet de ses munitions, ouvert le mcanisme (culasse ouverte ou barillet bascul), contrl visuellement et physiquement l'absence de munitions. Ne jamais faire conance aux seules scurits mcaniques des armes. Une arme doit TOUJOURS tre considre comme charge et ce titre ne doit JAMAIS tre dirige vers soi-mme ou autrui.</p> <p>tre effectus avec larme dsapprovisionne, canon dirig vers le haut ou vers le bas.</p> <p>4. PENDANT LE TIR..........................Le canon de l'arme doit tre, EN TOUTES CIRCONSTANCES, dirig vers les cibles ou la butte de tir. Avant qu'un tireur, arbitre, responsable, ne se dplace en avant du pas de tir, les armes doivent tre mises en scurit. Pendant qu'un tireur, arbitre, responsable, est en avant du pas de tir, il est interdit : de toucher son arme, d'approvisionner les chargeurs sans autorisation. Il est obligatoire de porter un systme de protection auditif pendant les tirs aux armes feu. Il est vivement recommand ou obligatoire pour certaines disciplines de porter des protections oculaires pendant le tir.</p> <p>SOMMAIRESCURIT ................................................. 3 LEXIQUE ............................................. 4 6 QUELQUES PRINCIPES LMENTAIRES DE LA TECHNIQUE La position ............................................... 7 La vise ................................................... 7 Le lcher ................................................ 10 La tenue de larme ................................. 11 Lannonce .............................................. 11 Le rglage ............................................. 11 Les erreurs de vise ................................ 12 LE MATRIEL Le choix de larme .................................. 13 Autres matriels ..................................... 13 RGLEMENTATION EN VIGUEUR AU 1/01/1999 CONCERNANT LA LEGISLATION SUR LES ARMES Catgories darmes ................................ 14 Acquisition, dtention, dclaration ...... 15 16 EXPLICATION DES SANCES CONTRLES DE PRATIQUE DU TIR Le certicat de contrle des connaissances .................................. 17 Les sances contrles de pratique du Tir .................................. 18 LES DISCIPLINES DU TIR SPORTIF Carabine ............................................... 19 Pistolet .................................................. 20 Cible mobile .......................................... 21 Plateaux ................................................ 22 Carabine 300 m .................................... 23 Arbalte ................................................ 24 Armes anciennes ................................... 25 Bench rest ............................................. 26 Parcours de tir ....................................... 27 Silhouettes mtalliques .......................... 28 Ecoles de tir ........................................... 29 STRUCTURE DE LA F.F.Tir .................... 30</p> <p>2. LE TRANSPORT DE L'ARME .........Entre le domicile et le stand : Larme dsapprovisionne et quipe d'un dispositif rendant son utilisation immdiate impossible doit tre transporte dans une mallette. Les munitions sont transportes part. Lorsque vous vous dplacez avec vos armes, vous devez toujours tre en possession de votre licence, de votre carnet de tir et des autorisations de dtention correspondantes.</p> <p>5. EN CAS DARRT DU TIR .............Lors d'une pause de courte dure au poste de tir, le tireur doit rester matre de son arme et respecter les rgles de scurit. En cas de dysfonctionnement, de contrle ou de rparation, l'arme doit tre mise en scurit.</p> <p>6. EN FIN DE TIR ..............................L'arme doit tre mise en scurit avant son rangement.</p> <p>3. L'ARRIVE AU PAS DE TIR ...........La mallette est apporte au pas de tir et l'arme nest sortie qu ce moment l. Une arme ne doit jamais tre manipule ni ferme brutalement. Avant d'utiliser une arme, s'assurer qu'elle est en bon tat de fonctionnement. Les dplacements peuvent ventuellement</p> <p>7. AU DOMICILE ..............................L'arme doit tre mise en scurit. Les armes et les munitions soumises autorisation doivent tre entreposes dans un coffre-fort ou une armoire forte. Les oprations de rparation et d'entretien doivent se faire dans un local adapt.</p> <p>2</p> <p>3</p> <p>LEXIQUEME : Intrieur du canon. Il est ray longitudinalement selon un pas appropri pour confrer au projectile un effet de rotation an de stabiliser et rgulariser sa trajectoire. AMORCE : Capsule sertie au fond de l'tui d'une cartouche percussion centrale contenant la matire inammable au choc du percuteur pour mettre feu la poudre. Dans une percussion annulaire la matire inammable est loge dans le bourrelet de l'tui. ANNONCE : C'est pouvoir dire o se situe l'impact sur la cible en fonction de l'analyse du tir au moment du dpart du coup (position des organes de vise par rapport au visuel, qualit du lcher,). ARME REPETITION : Arme qui, aprs chaque coup tir, est recharge manuellement par introduction dans le canon dune cartouche prleve dans un magasin et transporte laide dun mcanisme. ARME UN COUP : Arme sans magasin qui est charge avant chaque coup par introduction manuelle de la cartouche dans la chambre ou dans un logement prvu cet effet lentre du canon. ARME AUTOMATIQUE : Toute arme qui, aprs chaque coup tir, se recharge automatiquement et qui peut, par une seule pression sur la queue de dtente, lcher une rafale de plusieurs coups. Cette arme est interdite en tir sportif. ARME SEMI-AUTOMATIQUE : Toute arme qui, aprs chaque coup tir, se recharge automatiquement et qui ne peut, par une seule pression sur la queue de dtente, lcher plus dun seul coup. BALLE : C'est le projectile. Il est gnralement en plomb. Il peut tre chemis de laiton (ou de cuivre s'il est propuls une vitesse initiale leve). Son poids est le plus souvent cit en grains. 1 grain = 0,0648 gramme. 1 gramme = 15,432 grains. BARILLET : Magasin cylindrique des revolvers qui tourne sur un axe parallle au canon pour placer successivement les cartouches en position de percussion. BOUCHE : Orice du canon par lequel sortent les projectiles. BOURRELET : Partie saillante du culot de l'tui des cartouches. BUSC : Partie suprieure de la crosse des carabines et des poignes des revolvers ou pistolets. BRETELLE : Accessoire utilis en tir la carabine dans certaines disciplines. Elle consolide efcacement le triangle arme / bras / avant-bras du tireur. CANON ou TUBE : Partie de l'arme qui guide le projectile. Sa qualit confre l'arme la majeure partie de sa prcision. CALE MAIN : Accessoire utilis en tir la carabine. Fix sur le ft, il vite la main du tireur de changer de position et relie la bretelle l'arme. CALIBRE : Ils peuvent tre exprimes en mm., en inchs (armes rayes dpaule ou de poing) ou en gauges (armes lisses : fusils). Exemple : un calibre 22 L.R. (en ralit 0,22 inch ou 22/100 mes d'inch) correspond un calibre de 5,5 mm (exactement 5,58 mm), un 45 11,43 mm, etc. Un fusil calibre 12 : 12 est le nombre de balles sphriques quil serait possible de couler dans une livre (anglaise ou franaise) de plomb. Une telle balle aurait 19 mm de diamtre. CARCASSE : Partie usine qui supporte le canon et l'ensemble des pices constitutives de l'arme. CARTOUCHE : Ensemble comportant l'tui, l'amorce, la poudre et le projectile. CHAMBRE : Alvole du barillet des revolvers recevant la cartouche. Partie du canon du pistolet ou de la carabine o se loge la cartouche provenant du chargeur ou du magasin. CHARGEUR : Botier amovible contenant les cartouches. CHIEN : Il est apparent sur les revolvers et comprend souvent le percuteur. Il est galement apparent sur certains pistolets (ex : Colt 45) ou carabines (ex : Winchester). La gchette ayant dcroch, le chien, libr, provoque le dpart du coup directement (chien percuteur) ou en frappant sur le percuteur. CLIQUER : Dplacer la hausse pour rgler le tir. Les vis de hausse comportent des clics , d'o l'expression usuelle des tireurs cliquer . Notons qu'il faut dplacer la hausse dans le sens o on veut dplacer le tir. CORDON : Petit liser sparant les zones de valeur des points.</p> <p>CROSSE : Partie de l'arme, de poing ou d'paule, qui permet sa prhension. Le tireur peut l'adapter sa morphologie. CULASSE : Pice mobile de l'arme qui comporte le percuteur et l'extracteur. Dans son mouvement arrire engendr par la pousse des gaz ou la manipulation du tireur, la culasse extrait la cartouche ou l'tui vide et rarme le chien. Dans son mouvement avant, provoqu par le ressort rcuprateur ou la manipulation du tireur, elle prlve un nouveau projectile dans le chargeur ou le magasin et lintroduit dans la chambre. DTENTE (queue de) : Pice sur laquelle l'index exerce une pression qui provoque le dcrochage de la gchette. Cette pice est souvent et tort appele gchette. DOUBLE ACTION : Une pression sur la queue de dtente arme le chien puis le libre. EPAUL : Action qui consiste pour un carabinier placer la plaque de couche de son arme contre son paule ou son bras pour commencer sa mise en position et laction de viser - tirer. ETUI ou DOUILLE : Partie de la cartouche, gnralement en laiton, qui reoit l'amorce et la poudre et sur laquelle on vient sertir la balle. EXTRACTEUR : Ergot qui accroche la gorge ou le bourrelet de l'tui et permet de lextraire de la chambre. FLCHE : Hauteur maximum atteinte par la balle sur sa trajectoire. FT : Partie infrieure de la crosse en avant du pontet. FUSIL : De chasse ou de guerre. En tir sportif aux plateaux, l'arme d'paule est appele fusil. En tir la cible, l'arme d'paule peut tre appele fusil ou carabine, en fonction de la discipline tire. GACHETTE : Pice interne du mcanisme de dtente qui retient le chien arm et qui dcroche lors de laction du doigt sur la queue de dtente. GROUPEMENT : La notion de groupement correspond un nombre d'impacts situs au mme endroit dans une cible. GUIDON : Cest le deuxime lment de la vise. Situ lextrmit du canon, au dessus de la bouche, le plus souvent xe, il est parfois mobile sur les armes anciennes. Dans ce cas pour obtenir le mme rsultat qu'avec une hausse, il se dplace dans le sens oppos celle-ci. Il est souvent interchangeable pour pouvoir modier sa taille et sa forme. Il est toujours</p> <p> lame pour les pistolets et revolvers de comptition (vise ouverte), et 99 fois sur 100 en anneau pour les carabines et sous le tunnel protge - guidon (vise ferme). HAUSSE : Des deux instruments de vise de l'arme, c'est le plus proche de l'il. Elle est rglable en hauteur et latralement pour permettre d'ajuster le tir. IGNITION : Mise feu de la poudre. IMPACT : Trou effectu par le projectile dans la cible. IRIS : Systme se xant sur la hausse. Il permet de rgler le diamtre de l'ouverture et de positionner des crans de couleur. LACHER : Action du doigt sur la queue de dtente qui a pour but de provoquer le dpart du projectile. LIGNE DE MIRE : Droite allant du centre de la hausse au guidon. LIGNE DE VISE : Droite thorique allant de lil du tireur au point vis en passant par les instruments de vise. LUNETTE : Optique grossissante ou tlescope qui permet de voir ses impacts en cible. Il est important qu'elle soit lumineuse an de bien voir sans fatiguer l'il. Plus la surface de la lentille frontale est importante et plus la lunette est lumineuse. La luminosit est un meilleur critre de qualit que le grossissement. LUNETTE DE VISE : Accessoire pouvant tre mont sur une arme. PAS DE TIR : Emplacement organis face aux cibles comprenant lensemble des postes de tir. PERCUTEUR : Pice qui frappe l'amorce pour faire partir le coup. Presque toujours solidaire du chien sur le revolver, il est intgr la culasse sur le pistolet et la carabine. PISTOLET : Toute arme de poing autre qu'un revolver. PLAQUE DE COUCHE : Partie arrire xe ou mobile de la crosse des carabines et fusils qui se place contre l'paule ou le bras. Rglable, elle permet au tireur par son dplacement vertical, de s'adapter aux diffrentes positions debout, genou, couch, ainsi que d'offrir un placement en bonne position par rapport la hauteur de sa cible. POIGNE PISTOLET : Partie de la crosse carabine adjacente au pontet permettant la prise en main. POINT MOYEN : Milieu d'un groupement d'impacts. On se rfre au point moyen pour rgler son tir par dplacement de la hausse.</p> <p>4</p> <p>5</p> <p>PONTET : Pice en arceau protgeant la queue de dtente d'un accrochage intempestif, d'un choc, d'un dplacement, etc. PORTE : Distance maximale possible du parcours d'un projectile. PRISE EN MAIN : Manire de prendre l'arme. La prise en main doit tre reproduite de faon identique, tir aprs tir, pour viter des carts importants en cible. RECHARGEMENT DES MUNITIONS : Action de recomposer une munition partir des lments de base qui la composent : tui, amorce, poudre, balle. Dans certaines disciplines le rechargement est conseill an dobtenir le meilleur couple arme-munition. REVOLVER : Arme de poing comportant un magasin cylindrique rotatif (barillet) tournant selon un axe parallle au canon. Le barillet demeure solidaire de l'arme pour l'approvisionner en munitions. Il peut tre basculant ou xe.</p> <p>REGLAGE : Dplacement de la ha...</p>