notion de «compl©ment»? compl©ment de v circonstant extraposition expansion de...

Download Notion de «compl©ment»? Compl©ment de V Circonstant Extraposition Expansion de V

Post on 03-Apr-2015

102 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Notion de complment? Complment de V Circonstant Extraposition Expansion de V
  • Page 2
  • note "La thorie des complments" de Thurot dans Harris, Herms (an IV) "Du Marsais est, je crois, le premier qui ait considr les mots sous ce point de vue. Voyez ses Principes de grammaire, p. 232 et sv., ou larticle Complment de lEncyclopdie mthodique" (Chevalier, Jean-Claude, 2006 2, (1re d. : 1968), Histoire de la syntaxe. Naissance de la notion de complment dans la grammaire franaise (1530-1750), 656) (Chevalier, Jean-Claude, 2006 2, (1re d. : 1968), Histoire de la syntaxe. Naissance de la notion de complment dans la grammaire franaise (1530-1750), 656)
  • Page 3
  • Dfinition de Beauze (1) "On doit regarder comme Complment dun mot, ce quon ajoute ce mot pour en dterminer la signification, de quelque manire que ce puisse tre". "Il ya deux sortes de mots dont la signification peut tre dtermine par des complments : 1 tous ceux qui ont une signification gnrale susceptible de diffrents degrs ; 2 ceux qui ont une signification relative un terme quelconque." (daprs Chevalier, 2006, 724).
  • Page 4
  • Dfinition de Beauze (2) Tous tous ceux qui ont une signification gnrale susceptible de diffrents degrs ; tels sont les noms dont la signification gnrale peut tre restreinte, et un grand nombre dadjectifs, dadverbes et de verbes. exemples : un livre nouveau, le livre de Pierre, un livre qui peut tre utile ; fort savant, plus savant que sage, peu sagement ; aimer beaucoup, sincrement ; exemples : un livre nouveau, le livre de Pierre, un livre qui peut tre utile ; fort savant, plus savant que sage, peu sagement ; aimer beaucoup, sincrement ;
  • Page 5
  • Dfinition de Beauze (3) Ceux qui ont une signification relative un terme quelconque ; tels sont certains noms appellatifs, plusieurs adjectifs, quelques adverbes, tous les verbes actifs relatifs (= transitifs) et toutes les prpositions. Exemples : le fondateur de Rome, le mari de Lucrce ; ncessaire la vie, digne destime ; conformment la nature ; aimer Dieu, craindre la justice ; aller la ville, passer par le jardin, commencer boire. (daprs larticle Le Complment de Henri Bonnard, dans le Grand Larousse de la Langue franaise, 1989, (1re d. : 1986), t. 2, 832-833). Exemples : le fondateur de Rome, le mari de Lucrce ; ncessaire la vie, digne destime ; conformment la nature ; aimer Dieu, craindre la justice ; aller la ville, passer par le jardin, commencer boire. (daprs larticle Le Complment de Henri Bonnard, dans le Grand Larousse de la Langue franaise, 1989, (1re d. : 1986), t. 2, 832-833).
  • Page 6
  • Dfinition de Beauze (4) critique (1) "Tous les exemples donns par Beauze seraient jugs pertinents de nos jours, lexception de ceux qui illustrent, ensuite, le rle des prpositions : des hommes semblables nous ( nous est le complment de la prposition ), les circonstances de cette nature ( nature : complment grammatical de de ). Cest par une confusion du complment (notion naissante) avec le rgime (notion traditionnelle, hritage des grammaires latines o chaque prposition gouvernait , rgissait un cas) que Beauze, avec ses contemporains, assimilait la prposition, comme terme recteur, au verbe transitif.
  • Page 7
  • Dfinition de Beauze (5) critique (2) "En fait, ce mot grammatical, qui tend vers le morphme pur, est le signe dune relation, et nen marque quexceptionnellement le terme, rle que le verbe, de par son contenu notionnel aussi riche que vari, remplit plus facilement. La prposition ne joue normalement ni le rle de principal ni celui de complment." (Bonnard, Henri, 1989, 833).
  • Page 8
  • Complments exemples (1) 92. Le complment du verbe est le mot qui complte, qui achve dexprimer lide commence par un verbe. Quand je dis : chrir la gloire, parler au roi, combattre pour lhonneur, la gloire complte lide commence par chrir, au roi lide commence par parler, et pour lhonneur lide commence par combattre : ainsi la gloire, au roi, pour lhonneur sont les complments des verbes chrir, parler, combattre. Le complment est aussi appel rgime, cause de lespce de domination que le mot quil complte exerce sur lui. 93. Certains verbes ont deux sortes de complments : le complment direct et le complment indirect.
  • Page 9
  • Complment dobjet (2) dfinitions " Le complment d'objet est un complment essentiel, non adverbial. Selon qu'il est introduit ou non par une prposition, il est appel direct ou indirect. On disait autrefois rgime direct, rgime indirect, termes qui peuvent tre, l'occasion, fort commodes employer parce qu'ils se rfrent la forme grammaticale, et non au sens. En effet, selon la dfinition traditionnelle, le complment d'objet nonce la personne ou la chose sur lesquelles passe l'action du sujet; cette personne ou cette chose sont prsentes comme supportant l'action, comme tant l'objet de l'action, comme marquant l'aboutissement, l'achvement du procs. On ne peut nier que cette dfinition ne convienne des exemples comme J'teins LE FEU. Le menteur nuit SA RPUTATION. Mais elle s'applique assez mal d'autres cas: J'ai reu une GIFLE. Berthe a LA ROUGEOLE. " (Goosse-Grevisse, 1993 13, 391-392) On disait autrefois rgime direct, rgime indirect, termes qui peuvent tre, l'occasion, fort commodes employer parce qu'ils se rfrent la forme grammaticale, et non au sens. En effet, selon la dfinition traditionnelle, le complment d'objet nonce la personne ou la chose sur lesquelles passe l'action du sujet; cette personne ou cette chose sont prsentes comme supportant l'action, comme tant l'objet de l'action, comme marquant l'aboutissement, l'achvement du procs. On ne peut nier que cette dfinition ne convienne des exemples comme J'teins LE FEU. Le menteur nuit SA RPUTATION. Mais elle s'applique assez mal d'autres cas: J'ai reu une GIFLE. Berthe a LA ROUGEOLE. " (Goosse-Grevisse, 1993 13, 391-392)
  • Page 12
  • Complment du verbe et complment de phrase (1) "Les complments du verbe (CV) sont fortement lis au verbe et participent la dfinition de la proposition minimale, c'est--dire rduite aux lments indispensables la cohrence syntaxique. Les complments de phrase (CP), au contraire, ne sont pas indispensables au cadre minimal: ils ne sont pas lis au verbe, mais portent sur l'ensemble de la proposition. (Gardes-Tamine, Jolle, 1988, La Grammaire, 2, 104- 105)
  • Page 13
  • Complment du verbe et complment de phrase (2) La dfinition smantique souvent avance pour le complment d'objet direct (le COD est ce sur quoi s'exerce l'action exprime par le verbe) n'est gure plus satisfaisante que la dfinition smantique du sujet, et la relation du verbe et du COD est tout aussi diverse que celle du verbe et de son sujet: La dfinition smantique souvent avance pour le complment d'objet direct (le COD est ce sur quoi s'exerce l'action exprime par le verbe) n'est gure plus satisfaisante que la dfinition smantique du sujet, et la relation du verbe et du COD est tout aussi diverse que celle du verbe et de son sujet: objet sur lequel s'exerce le procs: Je dguste une glace. objet sur lequel s'exerce le procs: Je dguste une glace. rsultat du procs: Je creuse un trou. rsultat du procs: Je creuse un trou. lieu du procs: Je descends la pente. lieu du procs: Je descends la pente. cause du procs: Je clame ma colre, etc. cause du procs: Je clame ma colre, etc. Mais il est beaucoup plus difficile que pour le sujet d'en proposer une dfinition formelle, car il n'existe pas de critre unique et spcifique.
  • Page 14
  • Complment dobjet (2) dfinitions On dfinira donc le COD de la faon suivante: il se trouve aprs le verbe et n'est pas dplaable, il peut tre pronominalis par le, la, les, en particulier dans le dtachement: Ma peau supporte trs bien le soleil. Ma peau supporte trs bien le soleil. Le soleil, ma peau le supporte trs bien" Le soleil, ma peau le supporte trs bien" (Gardes-Tamine, Jolle, 1988, La Grammaire, 2, 104- 105) (Gardes-Tamine, Jolle, 1988, La Grammaire, 2, 104- 105)
  • Page 15
  • Complment / Circonstant Valence de Tesnire Actants / Circonstants de Tesnire Dfinitions syntaxiques Valeurs smantiques Hirarchie des circonstants
  • Page 16
  • Valence La valence dun atome A est le nombre datomes, ou de groupes datomes, appel former des liaisons avec A (Serres, 1997, 1013) On peut comparer le verbe une sorte datome crochu susceptible dexercer son attraction sur un nombre plus ou moins lev dactants, selon quil comporte un nombre plus ou moins lev de crochets pour les maintenir dans sa dpendance (Tesnire, 1966 2, 238) Le nombre de crochets que prsente un verbe et par consquent le nombre dactants quil est susceptible de rgir, constitue ce que nous appellerons la valence du verbe (Tesnire, 1966 2, 238)
  • Page 17
  • Actants ~ circonstants daprs Tesnire "Les actants sont les tres ou les choses qui, un titre quelconque et de quelque faon que ce soit, mme au titre de simples figurants et de la faon la plus passive, participent au procs. Ainsi dans la phrase fr. Alfred donne un livre Charles, Charles, et mme le livre, bien que nagissant pas par eux-mmes, nen sont pas moins des actants au mme titre quAlfred" (Tesnire, 1966 2, 102) "Les circonstants expriment les circonstances de temps, lieu, manire, etc.... dans lesquelles se droule le procs. Ainsi dans la phrase fr. Alfred fourre toujours son nez partout, il y a deux circonstants, un de temps (toujours) et un de lieu (partout)" (Tesnire, 1966 2, 102)
  • Page 18
  • Complments de verbes ~ circonstants (1) Deux sortes de complments, dans les grammaires : 1) des complments centraux ou essentiels (Wagner &a

Recommended

View more >