publicité - pdf.20mn.fr

Click here to load reader

Post on 01-Nov-2021

1 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

untitledBORDEAUX
PRÉSIDENTIELLE
L’élection de Morsi inquiète une partie de l’Egypte P. 8
ÉDITION DE PARIS
S
MARDI 17 JUIN 2008 N° 1429www.20minutes.frwww.20minutes.fr MARDI 26 JUIN 2012 N° 2288
FOOT LES BLEUS NE DÉGOÛTENT PAS ENCORE LES SPONSORS P.20
V. W
AR TN
TRANSPORTS
Le pass Navigo sera dézoné le week-end au 1er septembre P. 3
MAIRIE DE PARIS
Annick Lepetit démissionne Annick Lepetit, l’adjointe au maire de Paris en charge des transports (PS), élue députée de la 3e circonscription de la capitale, a décidé de quitter ses fonc- tions pour se conformer à la règle du non-cumul des mandats. « Pendant quatre ans, j’ai été fière et honorée de porter, avec tous mes collègues de l’exé- cutif, la mise en oeuvre des projets de Bertrand Delanoë », a-t-elle expliqué lundi. Ce départ fait suite à celui de Chris- tophe Girard (Culture), qui remplace à la mairie du 4e Dominique Bertinotti, deve- nue ministre déléguée à la Famille. W
MARDI 26 JUIN 20122 GRAND PARIS
WILLIAM MOLINIÉ
L es suicides réussis de- puis la tour Eiffel (7e) sont « relativement rares »,
assure la direction du monu- ment, qui refuse de communi- quer leur nombre. Le dernier en date remontait, selon elle, à deux ans. Mais c’était avant qu’un jeune homme d’une ving- taine d’années, originaire d’Is- raël et « très agile », d’après la police, ne décide de mettre fin à ses jours, dimanche soir vers minuit, en faisant un « saut de l’ange » depuis le 3e étage. Les pompiers du groupe de recon- naissance et d’intervention en milieu périlleux (Grimp) ont tenté de l’en dissuader après avoir pris contact avec lui. En
vain. Quelques heures plus tard, lundi matin, une femme d’une trentaine d’années a, elle aussi, tenté d’en finir en escaladant le pilier ouest du monument. Cette fois, les secours sont parvenus à l’hélitreuiller. «  Il semble qu’elle avait consommé de l’al- cool et des médicaments  », précise une source policière. « Psychologiquement fragile », elle a été admise à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police.
Des filets anti-suicides Selon les éléments recueillis par les policiers, les deux indi- vidus sont parvenus à se hisser jusqu’à la structure métallique de la Dame de fer en passant par un échafaudage, pourtant
fermé au public, situé contre le pilier ouest. « Il y a des grilles de protection, mais une des en- trées est cassée », souligne une source policière qui précise que le cabinet du nouveau préfet de police, Michel Boucault, a de- mandé à la direction du monu- ment de « régler ce problème ».
Face à ces deux incidents sur- venus en l’espace de quelques heures, la direction de la tour Eiffel assure avoir déjà mis en œuvre « toute une batterie de mesures, comme un renforce- ment de grilles et de filets ». « Si on a peu de suicides, les intru- sions sont très fréquentes sur
le site. Nous menons régulière- ment une réflexion pour amé- liorer la sécurité », commente simplement une porte-parole. En attendant la réparation de l’accès à l’échafaudage, il est prévu que les policiers pa- trouillent davantage autour du site. W
DRAME Un homme s’est jeté depuis le 3e étage et une femme a tenté de l’imiter un peu plus tard
UNE SÉRIE NOIRE POUR LA TOUR EIFFEL
L’accès à l’échafaudage du pilier ouest de la tour Eiffel était mal fermé, selon la police.
J. J
U N
G / 2
0 M
IN U
TE S
FAITS DIVERS Six policiers agressés dans un magasin à Sceaux Cinq policiers ont été blessés lundi à Sceaux (Hauts-de-Seine) en venant au secours d’un collègue blessé et d’autres policiers, pris à partie et frappés à coups de tournevis dans une supérette, alors qu’ils n’étaient pas en service, indique lefigaro.fr. Les cinq membres des forces de l’ordre se trouvaient dans un Simply Market lorsqu’ils ont été reconnus puis attaqués par ces trois individus « défavorablement connus des services de police », qui ont fini par être interpellés.
Un SDF poignardé par une femme à la gare de Lyon Une Allemande de 27 ans, sans domicile fixe, a porté un coup de couteau mortel à la gorge d’un SDF dans la nuit de dimanche à lundi sur le parvis de la gare de Lyon. La jeune femme a été interpellée.
secondes20 LE CHIFFRE
570 000 EUROS ONT ÉTÉ RÉCOLTÉS
LORS DU SALON EMMAÜS QUI S’EST TENU DIMANCHE À PARIS.
CETTE 13E ÉDITION A CONNU UNE AFFLUENCE RECORD
DE 27 000 VISITEURS.
Paul Ricard, Jean-Jacques Servan- Schreiber, André Citroën... « Toutes nos salles de réunion au sous-sol por- tent le nom d’un créateur français dis- paru. Seule celle dédiée à l’Américain Steve Jobs fait exception », détaille René Silvestre, à la tête de la Pépinière 27 inaugurée ce lundi. Cette nouvelle pépi- nière de 3 800 m2 accueille 57 start-ups depuis avril 2012. Les anciens locaux du magazine L’Etudiant (11e) ont été rénovés par l’architecte Nacéra Rahal pour pro- poser aux entrepreneurs un nid lumi- neux et bien équipé. La Ville a contribué à hauteur de 12 millions d’euros à ce nouvel incubateur avec l’aide financière de trois actionnaires privés. La déléga- tion d’élus qui visitent les lieux est sé- duite. « C’est génial, ça », s’enthou- siasme Anne Hidalgo, l’adjointe au maire de Paris (PS), devant le box de Tanya Heath, une société qui invente des chaussures avec des talons amovibles. « Tous ensemble et tous différents, c’est la richesse d’une pépinière », souligne René Silvestre, qui a voulu reconvertir ce lieu symbolique en espace pour aider la création d’entreprises variées. Des projets pour mesurer les dépenses énergétiques, des cours de langue pour
enfants, un site pour réserver des billets, tous les domaines sont représentés. « C’est important dans cette période de crise de voir naître des endroits comme celui-ci  », avance Jean-Louis Missika(PS), adjoint chargé de l’innova- tion, de la recherche et des universités, qui assure que la promesse de construire 100 000 m2 de pépinière d’ici à la fin de la mandature sera tenue. W O. G.
ÉCONOMIE
JÉ RÉ
M IE
J U
N G
MARDI 26 JUIN 2012 3GRAND PARIS
Le groupe UMP au Conseil de Paris est entré dans une zone de turbulences. Rachida Dati, Pierre Charon, Claude Goasguen ou encore Pierre-Yves Bour- nazel, plus proches de Jean-François Copé que de François Fillon, pourraient déserter ses rangs. Et créer leur propre groupe. « Je ne confirme, ni ne démens rien », glisse Pierre-Yves Bournazel. « Dans une rumeur, il y a toujours un fond de réalité, estime quant à lui le président du groupe UMP, le filloniste Jean-François Lamour. Ce n’est pas la bonne méthode ni le bon moment. » De son côté, Pierre-Yves Bournazel veut du changement  : «  Ce qui m’intéresse, c’est la stratégie pour gagner Paris et je pense qu’on a besoin d’une refonte importante. » L’élu du 18e arrondisse- ment prendrait la tête du groupe séces- sionniste, selon Le Journal du Dimanche. Même si rien n’est encore entériné  : « On n’en est pas là. L’idée, ce n’est pas de faire deux groupes. Mais si tout est verrouillé d’avance, là on verra  », conclut Bournazel. W C.F.
POLITIQUE
OIHANA GABRIEL
V oyager dans toute l’Ile-de- France pour un seul et même tarif, un engagement de Jean-
Paul Huchon (PS), président de la région, très cher aux élus Verts. Et une pro- messe qui semblait osée en temps de restriction budgétaire. Mais Pierre Serne (EELV), vice-président de la région chargé des transports, se veut rassu- rant : le dossier avance.
Un tarif de 62,90 € pour les 5 zones Pour preuve, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) devrait examiner et voter le 11 juillet une première étape vers la tarification unique du pass Navigo mensuel et annuel : à partir du 1er sep- tembre, tous les week-ends et jours fériés, il sera dézoné. En clair, alors que le prix de l’abonnement n’augmente pas, tous les Franciliens pourront aller du Louvre à Fontainebleau en payant 62,90 € par mois. D’autres formules se- ront alourdies, notamment le forfait journalier Mobilis pour les touristes. En- suite, le dézonage devrait englober toute
la semaine. La date de janvier 2013, avancée dans un premier temps, semble précoce. « Si en septembre, on n’a pas d’idées précises sur le financement, ça sera pour la mi-2013 », reprend l’élu. Car il faudra trouver entre 250 et 300 millions d’euros pour financer la mesure. L’aug- mentation des tarifs et de la contribution des collectivités territoriales étant pour le moment exclues, les entreprises de-
vront mettre la main à la poche. Notam- ment en harmonisant à 2,6 % le verse- ment transport (VT), cet impôt des entreprises de plus de 9 salariés pour le Stif. « On réfléchit à quelque chose de plus étalé, où Paris et la Défense [qui versent déjà 2,6 %] verraient leur VT re- monter. » A condition que le Parlement adopte une loi pour le faire. D’autres pistes sont abordées : réviser la taxe sur les bureaux, sur les poids lourds… Et Serne de nuancer :« Il faut de l’argent pour les transports publics, mais la prio- rité reste l’amélioration des équipe- ments, pas le tarif unique. » W
TRANSPORTS Le pass Navigo sera dézoné le week-end au 1er septembre
LE TARIF UNIQUE SUR LES RAILS
Le pass Navigo sera dézoné à la rentrée.
W REFONTE GLOBALE L’objectif du Stif est de réinventer l’offre d’ici à la fin 2014 avec trois pistes: le pass unique, l’unité de transport (on paie en fonction du trajet parcouru) et un pass de proximité pour quelques stations. Ces pass seraient rechargeables sur le Web et dans les distributeurs.
V. W
AR TN
20 M
IN U
TE S
LA PHOTO ( Une campagne de prévention routière choc A l’occasion de la semaine régionale de la prévention routière, qui se tient jusqu’au 30 juin, des véhicules accidentés ont été placés lundi devant l’Opéra Garnier. Un projet censé sensibiliser les conducteurs contre les dangers de l’alcool et de la vitesse.
J. J
U N
G / 2
0 M
IN U
TE S
CONVALESCENCE Eric Raoult va mieux L’ancien député UMP, hospitalisé samedi après un grave malaise et à une lourde chute dans sa mairie du Raincy (93) « est sorti [lundi après-midi] de l’hôpital. Il va bien. Il n’a pas fait d’AVC, ni de crise cardiaque », a indiqué une source dans l’entourage de l’ancien député. « Il devrait prendre du repos avant de pouvoir envisager une activité normale », précise un communiqué de la mairie.
SOLDES Magasins privés de nocturne Le tribunal de grande instance de Paris a interdit lundi au BHV-Rivoli et aux Galeries Lafayette Haussmann d’étendre leurs horaires d’ouverture en soirée pendant les soldes, a indiqué la CGT dans un communiqué. Selon le syndicat, BHV risque une amende de 300 000 € par infraction constatée, et 100 000 € pour les Galeries Lafayette Haussmann.
secondes20
PAR CLAIRE FRIEDEL
10 h « C’étaient des enfants »
La Mairie de Paris se penche sur le sort des enfants juifs déportés ou sauvés pendant la Seconde Guerre mondiale, avec une exposition montrant l’enfance pendant la Shoah. Objets, documents et témoignages inédits sont présentés au public. Gratuit. Tous les jours sauf le dimanche de 10 h à 19 h, jusqu’au 27 octobre. A l’Hôtel de Ville, 29, rue de Rivoli (4e).
18 h Mr Day en mini-concert
Entre rock et soul à l’ancienne, le groupe
Mr Day affiche un son ambitieux, salué par la critique. Mené par le guitariste Eric Duperray, Mr Day présente son nouvel album, Dry Up in the Sun. A la Fnac Montparnasse, 136, rue de Rennes (6e).
20 h 30 Maryvette monte
sur scène Remarquée dans l’émission « X Factor » en 2011, la chanteuse-trapéziste Maryvette Lair, chouchoute du juré Christophe Willem, dévoilera sa fantaisie sur la scène du Bus Palladium. Elle y interprétera de nouveaux morceaux. Gratuit. Au Bus Palladium, 6, rue Fontaine (9e).
ÇA SE PASSE AUJOURD’HUI
18 h 30 Les frères Bogdanov
en dédicace
Igor et Grichka Bogdanov présentent au public leur livre La Pensée de Dieu. Au Virgin Mégastore Champs-Elysées, 52-60, avenue des Champs-Elysées (8e). GI
N IE
S / S
IP A
Demain à Paris
Le soleil se reconnecte La perturbation mourra sur place entre la Normandie et le Lyonnais. Les pluies seront très éparses. De part et d’autre, les éclaircies s’imposeront. Il fera même très beau et très chaud sur les régions méridionales. Léger mistral.
APRÈS-MIDI MATIN
MARDI 26 JUIN 2012 5FRANCE
MAUD PIERRON
«On entre dans le dur. » Les socialistes en conviennent, avec la fin de la période
dorée des élections et la rentrée parle- mentaire mardi, une séquence plus complexe s’ouvre. Et il ne suffira pas d’afficher sa normalité pour convaincre. Quelques couacs ont aussi émaillés les premiers pas de l’exécutif.
« Ils cherchent le bon tempo » La constitution du gouvernement Ay- rault II a mis en lumière le désaveu de l’ex-ministre de l’Ecologie, Nicole Bricq, favorable à l’arrêt des forages pétroliers en Guyane, remplacée par Delphine Batho, alors que, dans la foulée, les fo- rages reprenaient. « Un mauvais signal », selon les écologistes. La ministre a été « très touchée », mais ce dossier a été « gérée avec une certaine légèreté » ca- ractéristique de « l’éloignement durable du pouvoir », explique un cadre socialiste.
Avant, Vincent Peillon, ministre de l’Edu- cation nationale, s’était fait recadré pour avoir annoncé le jour de sa prise de fonc- tion le retour à la semaine de cinq jours sans concertation. « Au gouvernement, ils cherchent le bon tempo », s’impa-
tiente-t-on au PS. « Jean-Marc Ayrault lui-même a fait une boulette », soupire un cacique, en référence à l’annonce prématurée, vendredi, de la mort du col- légien rennais et du démenti qui a suivi. Ce même cadre estime que le gouverne- ment est « en retrait en ce moment », notamment dans l’affaire des deux cou- sins disparus en Gironde. « Sans faire du Sarkozy, on pourrait montrer de l’empa- thie », note-t-il. « C’est l’apprentissage du pouvoir au quotidien pour de nom- breux ministres sans beaucoup d’expé- rience et la confrontation à la réalité plus dure qu’attendu », note Pascal Perrineau, directeur de recherche au Cevipof, qui évoque « une période de réglages » après dix ans dans l’opposition. Surtout si le pouvoir a changé entre temps comme l’illustre la « boulette » de Matignon. « Les défauts qu’on imputait à Sarkozy sont les défauts de la réalité du pouvoir aujourd’hui : un pouvoir à l’ère de la com et des médias omniprésents », estime le politologue. W
PS Les premiers pas des socialistes au pouvoir ont été émaillés de couacs
UN GOUVERNEMENT TOUJOURS EN APPRENTISSAGE
Jean-Marc Ayrault, Premier ministre.
CH AM
U SS
Y / S
IP A
Elle est la dernière candidate à la présidence de l’UMP : Nathalie Kos- ciusko-Morizet a affirmé lundi matin, sur BFMTV-RMC, qu’elle « serai(t) tentée d’aller porter [sa] candidature) devant les militants » si sa ligne po- litique n’était pas reprise. La veille, l’ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle, avait attaqué la droitisation de l’UMP dans la campagne et rappelé son op- position à toute alliance avec le Front national. Avant elle, ces derniers jours, Bruno Le Maire, ancien mi- nistre de l’Agriculture, et François Baroin, ancien ministre du Budget, s’étaient déclarés comme possibles prétendants. Les deux principaux candidats à la bataille de novembre, le secrétaire général sortant du parti, Jean-François Copé, et l’ex-Premier ministre, François Fillon, pourraient encore croiser le fer avec Alain Juppé, pas officiellement déclaré, ou avec Rachida Dati et sa candidature « à plusieurs ». W LUCIE ROMANO
PRÉSIDENCE DE L’UMP
De nombreux prétendants
« Les Noirs, les Arabes et les Asia- tiques sont environ six fois moins re- présentés que les autres… » Le collec- tif Banlieue citoyenne et le Conseil représentatif des associations noires (Cran) manifesteront, ce mardi à 14 h, près de l’Assemblée. Elles comptent dénoncer le «  communautarisme blanc », résultat, selon elles, des der-
nières législatives. « Les députés issus de la diversité représentent 1,8 % des parlementaires élus, déplore Louis- Georges Tin, le président du Cran. Alors que les personnes issues de la diversité représentent 10  % de la population française. » A l’image du texte sur la parité, il réclame aujourd’hui une loi sur la diversité. W VINCENT VANTIGHEM
DISCRIMINATIONS
L'Assemblée manque de diversité
Disparu dimanche soir alors qu’il s’amusait avec ses frères et sœurs, un petit garçon a été retrouvé noyé lundi matin dans le lac de la Reynerie, à Tou- louse (Haute-Garonne).
« Aucune lésion » « A travers les auditions et les premiers résultats de l’autopsie, tous les éléments plaident en faveur de la noyade acciden- telle. Le décès n’a rien à voir avec une intervention extérieure, il n’y aucune lé- sion », a souligné le procureur de la Ré- publique Michel Valet. Avant d’ajouter
qu’il subsistait « encore des incertitudes sur le scénario de l’accident, il n’y pour l’heure aucun témoin direct de la chute ». Sankoumba, qui aurait eu 5 ans en août, s’amusait sur une aire de jeux, à proxi- mité du plan d’eau qui donne sur la place principale du quartier, lorsque vers 21 h ses frères et ses cousins l’ont perdu de vue. Partie à sa recherche, la famille a alerté la police vers 23 h. Celle-ci a alors lancé les recherches. Les pom- piers ont dragué le lac durant toute la matinée jusqu’à la funeste découverte vers 11 h. W À TOULOUSE, BÉATRICE COLIN
L’enfant disparu dimanche soir à Toulouse s’est noyé
MARDI 26 JUIN 20126 FRANCE
JUSTICE Au moins trente ans requis contre les parents de Marina Au moins trente ans de réclusion ont été requis lundi contre les parents de Marina qui comparaissent devant la cour d’assises de la Sarthe pour avoir torturé à mort leur fille de 8 ans en 2009.
CONTRÔLES D’IDENTITÉ Manuel Valls veut bannir le tutoiement Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a déclaré lundi vouloir « bannir (le...) tutoiement qui dégrade (...) la relation entre les forces de l’ordre et les citoyens » et s’est dit prêt à le sanctionner.
se co
nd es
20
FAITS DIVERS Deux cousins ont disparu samedi à Eysines, près de Bordeaux
LES DEUX GARÇONS INTROUVABLES À BORDEAUX, ELSA PROVENZANO
Tous les moyens techniques dispo- nibles sont mobilisés pour retrou- ver les deux enfants qui ont dis-
paru, samedi soir, à Eysines, près de Bordeaux (Gironde). « Deux cents fonc- tionnaires de police aidés de chiens pis- teurs et de sapeurs-pompiers sont sur le terrain », a expliqué le préfet délégué à la sécurité, Hubert Weigel, lundi soir. Les chiens ont pu retracer le chemin emprunté par les enfants, deux cousins âgés de 7  ans. Les fouilles se sont concentrées, lundi, sur les milieux boisés de la commune de l’agglomération bor- delaise. Un hélicoptère muni d’une ca- méra thermique permet de les survoler. « Le périmètre s’élargit rapidement et les fonctionnaires travaillent d’arrache- pied », précise Hubert Weigel.
Tous les scénarios sont envisagés Les deux cousins participaient à une fête d’anniversaire familiale, samedi. Leurs parents les croyaient en train de jouer au ballon quand ils ont trouvé le portail de la maison ouvert et constaté leur dis- parition. « Il n’y a pas eu d’alerte enlève- ment, car celle-ci est déclenchée seule- ment si l’enlèvement est constaté », a expliqué le procureur de Bordeaux. Néanmoins, tous les scénarios sont en- visagés. Des vérifications ont eu lieu aux domiciles de personnes mises en cause dans des affaires de pédophilie et d’agression sexuelle, sans succès et l’appel à témoin lancé ce week-end n’a pas encore permis d’obtenir d’éléments décisifs. Lundi, le lac de Bordeaux, assez éloigné du lieu de la disparition, a été
sondé puisque « les enfants ont semblé frustrés de ne pas pouvoir se baigner », a précisé le préfet délégué à la sécurité. Les recherches se sont poursuivies dans la nuit de lundi. « Cela fait 48 heures que nous les cherchons, mais fort heureu- sement les conditions météo sont favo- rables », estime Hubert Weigel. Une recherche au niveau national a été mise en place pour éviter que les deux enfants quittent le territoire. W
Deux cents fonctionnaires de police aidés de chiens pisteurs…