vannes morbihan

Download Vannes morbihan

Post on 18-May-2015

192 views

Category:

Entertainment & Humor

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Ville des Vénètes un des peuples de Gaule celtique., Vannes est bâtie en amphithéâtre au fond du golfe du Morbihan ; la vieille ville est enfermée dans ses remparts, groupée autour de la cathédrale Saint-Pierre ; elle a été aménagée en zone piétonne et offre des commerces installés dans des demeures à pans de bois.( il n’y a pas de vannes) :D

TRANSCRIPT

  • 1. BDs lpoque gallo-romaine, ce site protg au fond du golfe du Morbihan est habit par une tribu gauloise. De sicle en sicle, la ville romaine de Darioritum devient peu peu Vannes. Outre sa situation privilgie, le rattachement de la Bretagne la France en 1532 et linstallation du Parlement de Bretagne dans la cit pour quinze ans partir de 1675, vont dfinitivement asseoir son pouvoir rgional. De nos jours, la ville, qui demeure un ple conomique important, sest galement tourne vers le tourisme. La richesse de son patrimoine culturel et historique lexplique aisment. Miraculeusement pargne par les bombardements de la seconde guerre mondiale, la vieille ville, aujourdhui zone pitonne, btie autour de sa cathdrale et toujours entoure de ses remparts a conserv tout son caractre dantan.

2. La ville a conserv son aspect dantan avec ses places, ses rues et ses ruelles bordes de nombreuses maisons anciennes. 3. L'htel de ville de Vannes a t construit la fin du 19e sicle pour pallier l'occupation d'anciens locaux devenus vtustes et trop troits. Sa faade principale s'orne d'un frontispice comportant une horloge, Rpublique Franaise , et, au fronton, le blason de la ville. Un grand campanile carillon le surmonte, rappel du beffroi d'autrefois. 4. Devant cette maison, la nuit de Nol 1795 a t arrt le Bienheureux Pierre Ren Rogue, prtre, n Vannes, connu pour sa grande pit. Il fut condamn mort comme prtre rfractaire et guillotin pour avoir port la communion un mourant. Sur le chemin de l'chafaud il chante un cantique qu'il avait crit en prison. De fervents croyants se prcipitent afin de recueillir des linges tremps de son sang. Ses reliques sont aussitt vnres et sa tombe devient un lieu de plerinage, de nombreux miracles ont lieu. 5. Intra-muros, de nombreuses maisons pans de bois ponctuent les rues troites qui entourent la cathdrale. 6. La place Henri IV. La place, situe dans l'intra-muros de la cit sur les hauteurs de la colline du Men, est entoure de maisons colombages des 15e et 16e sicles. Aprs avoir t nomme un temps Place du Dpartement durant l'poque rvolutionnaire, elle est finalement rebaptise de son nom actuel au cours du 19e sicle. 7. Place Henri IV. Maison Loiseau (en jaune, droite). Colombage croix de Saint-Andr riche et soign et bel encorbellement d'angle trois consoles au coin du premier tage. 8. MUSE DE LA COHUE. Depuis le Moyen ge, la Cohue, mot d'origine bretonne utilis au Moyen ge pour dsigner les lieux de march dans les villes, appartient au duc de Bretagne. Sa partie la plus ancienne remonte au XIII e sicle et l'difice est agrandi aux 14e et 17e sicles. Situ en plein cur de la ville, le lieu a deux usages. Le rez-de-chausse abrite le march, et l'tage le palais de justice jusqu'en 1796. Il accueille les tats de Bretagne dix reprises de 1431 1703. Devenu proprit de la ville en 1813, la Cohue est transforme en thtre au 19e sicle. Restaur depuis 1970, le btiment rassemble depuis 1982 les collections de peintures et de gravures de la ville et prsente de grandes expositions. 9. Place Saint Pierre Maison pans de bois. La particularit de cette maison est d'avoir les quatre faces en pans de bois alors que gnralement on ne les construisait ainsi que sur deux ou trois cts, les autres tant en pierre pour assurer une plus grande solidit. L'usage des pans de bois rpond des proccupations architecturales de l'poque, d'autre part le bois est moins cher que la pierre, et les encorbellements permettent de gagner de l'espace sur la surface au sol dans des rues troites. C'est cependant une technique de charpenterie d'une grande complexit qui ncessite une science et une exprience prouves. Cette maison en donne l'exemple. Pour avoir t coiffe d'une toiture la Mansard et dote de lourdes chemines au 17e sicle, elle a subi un basculement qui la fait dsormais pencher vers la cathdrale. 10. La cathdrale Saint-Pierre. Sige du diocse de Vannes, elle porte aussi le titre de basilique mineure. De style gothique, elle est leve sur le site de l'ancienne cathdrale romane. Sa construction s'tend sur cinq sicles, du 15e au 19e sicle, et si l'on inclut la dure d'existence de la tour-clocher romane conserve de l'ancien difice, on arrive une dure de construction de sept sicles. Dune longueur de 110 mtres, ldifice est le plus long parmi les cathdrales de Bretagne. 11. La nef est impressionnante par ses vastes dimensions, mme si son atmosphre reste assez sombre. Elle fait partie de la construction du 15e sicle. Dix chapelles (cinq de chaque ct) s'ouvrent sur la trave centrale. 12. L'orgue, class aux monuments historiques, fut install en 1742. 13. Saint-Vincent Ferrier Ce prtre dominicain est n au sud de l'Espagne en 1350. Engag dans la politique de l'glise et influent, il tait aussi un personnage extrmement populaire en raison de ses prches publics trs apprcis ! partir de 1399, il prit son bton de plerin pour parcourir l'Europe, s'exprimant sans difficult dans la langue de chaque pays travers (de l'Italie l'cosse...). Sollicit par Jean V, alors duc de Bretagne, il se rendra dans cette province et y tiendra de nombreux sermons publics. Il arrivera Vannes en 1419 o il dcdera quelques temps plus tard. Le pape Calixte III le canonisera en 1455. En raison de l'importance de SaintVincent Ferrier et des plerinages qui lui sont consacrs, le Vatican dcernera le titre de basilique la cathdrale de Vannes en 1870.Chapelle Saint Vincent Ferrier : Cest une curieuse chapelle en rotonde de style renaissance italienne (trs rare en Bretagne !), accole la faade nord entre 1530 et 1537. Autrefois ddie au Saint-Sacrement, cette chapelle abrite aujourdhui le tombeau et les reliques de St Vincent Ferrier. 14. Le tombeau de St Vincent. En 1956, le tombeau de saint Vincent Ferrier est transfr dans la chapelle Renaissance. De 1419 1777, il avait repos dans la crypte, puis lors de la reconstruction du chur, dans le transept nord. L'autel de marbre noir renferme depuis 1648 une partie des reliques. Le chef de saint Vincent Ferrier est, lui, conserv dans le buste de vermeil de 1902 ; ses autres restes dans la chsse d'argent en forme de chapelle restaure entirement au dbut du 19e sicle. 15. Le chur rnov. 16. Chapelle axiale dite du Saint-Sacrement. 17. Au N13 rue Saint Salomon, la maison aux lions montre des figures sculptes en bois. 18. Vannes et sa femme. Sur une maison colombages, saillant du mur d'angle, se trouve la sculpture la plus populaire de la ville, Vannes et sa femme : les bustes d'un couple en pierre peinte, faces joviales et sans mains, dont on ne sait pas l'origine. Il pourrait s'agir ici du matre et de la matresse de maison, il aurait exist d'ailleurs l'poque, dans le voisinage, une famille de Vannes . Cette sculpture pourrait avoir t l'enseigne d'un cabaret. Elle ne doit pas clipser la maison remarquable des 15e et 16e sicles avec ses colombages brins de fougres, remplacs au deuxime tage par une rfection du 17e sicle qui a sci les poutres d'encorbellement. l'angle du deuxime tage une statuette de saint Franois d'Assise annonait le couvent des franciscains qui se trouvait en bas de la rue jusqu' la Rvolution. 19. Porte Saint Vincent. On entre dans la vieille ville par la porte Saint-Vincent, difice classique colonnes et niches en plein cintre restaur rcemment. Elle a remplac, vers 1624, des fortifications des 14e et 16e sicles dont un bastion subsiste derrire les maisons de la partie gauche de la place. Les armoiries de Vannes sculptes dans le granit sont poses la fin du sicle dernier. La porte actuelle rsulte d'une restauration de 1742. 20. Dans sa niche centrale, une statue moderne, de 1891, de saint Vincent Ferrier, rappelle l'importance du saint dans l'histoire de la cit. N Valence en 1350, Vincente Ferrer ou Vincent Ferrier, dominicain, se distingue par sa participation aux combats religieux de son temps contre les infidles et par la part qu'il prend pour tenter de rsoudre le schisme de la papaut. Pendant vingt ans, il parcourt l'Europe en prchant, en Espagne, en Italie, dans les pays germaniques ou en France, multipliant les conversions et les miracles. Appel en Bretagne par le duc Jean v, il se consacre plusieurs missions en 1418 et 1419, avant de mourir d'puisement Vannes le 5 avril 1419, o son corps fut conserv pieusement. Il a t canonis en 1455. La statue ancienne, remplace lors de la Rvolution par celle d'un sans-culotte, a disparu. La lgende prtend que lorsque la main de saint Vincent s'abaissera, la ville de Vannes sera inonde. 21. Tour et Porte de Calmont. La porte de Calmont daterait du 14e sicle. Tour et porte ont perdu leurs mchicoulis, mais une rhabilitation rcente a permis la rouverture du passage et la restauration des rainures de l'ancien pont-levis. 22. CHTEAU DE LHERMINE LeChteau de l'HermineestunancienchteaufortdisparuintgrauxrempartsdelavilledeVannes.LechteaufutlarsidencedesducsdeBretagneentreleXIV esicleetleXVI esicle.AucoursduXVIIIesicle,unhtelparticulierestconstruitsurlesruinesdel'ancienneforteresse.BienquelevrainomdecethtelsoithtelLagorce,ilestplusconnusouslenomdechteaudel'hermine,lesouvenirdel'ancienneforteressedesducstantencorebienancrdanslammoiredesvannetais. Le btiment actuel date de 1785 et n'a plus rien voir avec le chteau mdival de lHermine qui ressemblait plus une forteresse qu un chteau de loisir . C'est le duc Jean IV qui, entre 1380 et 1385, fait construire le chteau pour renforcer l'enceinte de Vannes et y avoir une rsidence. Il y adjoint de vastes dpendances o il cre un parc, le terrain qui s'tendait de la Garenne l'tang-au-Duc. Les ducs de Bretagne vivent dans ce chteau jusqu'au milieu du XVe sicle. Franois Ier de France y sjourne, en particulier en 1532, lors du vote des tats pour l'union du duch. Sous Louis XIII, le chteau l'abandon partiellement dtruit, est donn par Louis XIV la ville de Vannes en 1697. Ses pierres servent aux rparations des btiments dont la ville avait la charge. La fortere