Veille et curation de données - Lyon - 22 janvier 2015

Download Veille et curation de données - Lyon - 22 janvier 2015

Post on 15-Jul-2015

2.114 views

Category:

Education

0 download

TRANSCRIPT

La curation de donnes: usages individuels et pratiques professionnellesJean-Philippe Accart, documentaliste, enseignant et consultant, directeur de la Bibliothque de l'cole htelire de Lausanne Suisse (www.ehl.ch) jpaccart@gmail.comhttp://www.jpaccart.chTwitter : @jpaccartVeille et curation : une ncessaire matrise des flux dinformation et rflexion sur leur valeur pour lentrepriseAnne-Marie Libmann, directrice des oprations de FLA Consultants et responsable du ple Russie et pays mergents (www.fla-consultants.com) Co-prsidente de lADBS, Association des professionnels de linformationamlibmann@fla-consultants.com Twitter : @Flateam*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonLa curation de donnes: usages individuels et pratiques professionnellesJean-Philippe Accart, documentaliste, enseignant et consultant, directeur de la Bibliothque de l'cole htelire de Lausanne Suisse (www.ehl.ch) jpaccart@gmail.comhttp://www.jpaccart.chTwitter : @jpaccart*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonQuentend-on par curation ?Terme curation apparu en 2008-2009 Issu des pays anglo-saxons : le curator est la personne qui slectionne les uvres dart en vue dune exposition en fonction dun certain type de publicLe content curator est la personne qui partage sur Internet ses dcouvertes numriques sur des sites comme Delicious, Scoopit, Pearltrees, PinterestLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - Lyon*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonQuentend-on par curation ?Selon Vronique Mesguisch la curation consiste reprer divers contenus numriques en fonction dune thmatique donne, de slectionner et filtrer les plus pertinents, de les organiser, les structurer travers un dispositif de scnographieet den favoriser la diffusion . dans Le curateur, cet animal social dans la jungle informationnelle, Documentaliste, sciences de linformation, 2012, vol. 49, n 1, p. 25La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - Lyon*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonRohit Bhargava, spcialiste du marketing digital sur Internet, propose 5 modles de curation:lagrgation des sources;la distillation, cest--dire prendre les lments essentiels des sources;llvation, qui permet de dgager les tendances partir de donnes partielles;le mash-up, technique qui juxtapose et fusionne les contenus;lorganisation ant-chronologique (du plus rcent au plus ancien).http://www.rohitbhargava.com/2009/09/manifesto-for-the-content-curator-the-next-big-social-media-job-of-the-future.htmlLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - Lyon*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonDocumentalistes et curation: Crent leurs propres espaces de curation, utilisant en cela les techniques documentaires apprises,avec de nouveaux contenus ; ils communiquent sur ceux-ci et diffusent linformation vers des communauts cibles.Maintiennent un thsaurus ou un rfrentiel en utilisant des formats tel le format RDF. Font en sorte que les donnes darchives et les publications puissent tre lies, avec une mise en valeur des donnes structures.La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - Lyon*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonDocumentalistes et curation: Exemple dIsidore , premire plateforme denrichissement et daccs aux donnes et documents ouverts de la recherche en sciences humaines et sociales :-> valoriser thsaurus et rfrentiels en ralisant des enrichissements smantiques sur les mtadonnes moissonnes par Isidore. -> Mthodes et techniques du web smantique et du linked data pour proposer dans une base de donnes RDF le rsultat de ces mtadonnes catgorises et augmentes dannotations.-> Isidore privilgie les informations structures.http://www.rechercheisidore.fr La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - Lyon*La curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonVeille et curation : une ncessaire matrise des flux dinformation et rflexion sur leur valeur pour lentrepriseAnne-Marie Libmann, directrice des oprations de FLA Consultants et responsable du ple Russie et pays mergents (www.fla-consultants.com) Co-prsidente de lADBS, Association des professionnels de linformationamlibmann@fla-consultants.com Twitter : @Flateam*ANNE MARIE LIBMANN - FLA CONSULTANTS 22.01.2015 - LYONLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonFaut-il opposer Curation et Veille? La curation : un mouvement contre-courant de lorganisation hirarchise, centralise et contrle du processus formalis de la veille en entrepriseLe curateur : un animal social (V. Mesguich) dans limmensit numrique; le veilleur : un praticien de linformation au service de lentrepriseLa promotion de lexpertise personnelle du curateur, plus que la rponse un besoin dinformation exprim par une organisationLe partage pour tous au lieu dune diffusion slective et restreinte aux clients de la veille, et confidentielle !La limitationaux sources du web gratuit en ignorant les sources professionnelles payantesSE valoriser au dtriment dun auteur relgu aux oubliettes?ANNE MARIE LIBMANN - FLA CONSULTANTS 22.01.2015 - LYONLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonDe faux ennemis Des techniques/pratiques en commun : recherche, collecte automatise, filtrage, agrgation, structuration, diffusionUn rle de mdiation entre informations et consommateurO commence et o finit la diffrence entre outils de veille et de curation dun point de vue technique et fonctionnel ? (o classer Netvibes, Diigo, et mme Knowledge Plaza ou Factiva ?)La diffrence se rsumerait-elle des objectifs et idologies diffrentes ? Quelles leons tirer de la non mergence de la fonction de curateur en entreprise ?ANNE MARIE LIBMANN - FLA CONSULTANTS 22.01.2015 - LYONLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonLa curation : des horizons nouveaux pour les veilleurs et professionnels de linformation ? la scnographie de linformation (V. Mesguich) ou mise en flux (B. Duperrin) : un vrai changement de posture mettre en uvre en entrepriseLe dcloisonnement entre des sphres et des collaborateurs traditionnellement exclus des schmas classiques de diffusion dans lorganisationSourcing : utiliser les curateurs et leurs plates-formes comme des sources de veille dexperts, donc qualifies et privilgiesDevenir des concepteurs et animateurs de communauts : le cas des RSE ou des portails documentairesANNE MARIE LIBMANN - FLA CONSULTANTS 22.01.2015 - LYONLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonMais pour tous, priorit lorganisation et la valeur !Contribuer la structuration et lorganisation des flux dinformation, quelle que soit la source, doit tre une priorit :Rajouter du buzz au buzz : une perte de temps collective,En entreprise, la matrise des flux dinformation est stratgique, car source de productivit (capter, structurer, orienter, capitaliser).La valeur nous semble lunique credo possible :Toute activit informationnelle na de vraie valeur que si elle rpond une demande (hors cas de srendipit), Il faut plus que jamais placer lactivit de veille au cur de loprationnel et de la stratgie de dveloppement ou dinnovation de lentreprise.ANNE MARIE LIBMANN - FLA CONSULTANTS 22.01.2015 - LYONLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - LyonLa curation : des horizons nouveaux pour les veilleurs et professionnels de linformation ? la scnographie de linformation (V. Mesguich) ou mise en flux (B. Duperrin) : un vrai changement de posture mettre en uvre en entrepriseLe dcloisonnement entre des sphres et des collaborateurs traditionnellement exclus des schmas classiques de diffusion dans lorganisationSourcing : utiliser les curateurs et leurs plates-formes comme des sources de veille dexperts, donc qualifies et privilgiesDevenir des concepteurs et animateurs de communauts : le cas des RSE ou des portails documentairesANNE MARIE LIBMANN - FLA CONSULTANTS 22.01.2015 - LYONLa curation de donnes - JP Accart - 22.01.2015 - Lyon*************