arbres et haies en picardie

Download Arbres et Haies en Picardie

Post on 10-Jul-2015

111 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

L

es paysages de Picardie sont riches dune diversit modele par lhomme et ses activits. Ils sont en perptuelle mutation, volution, soumis dun ct aux pressions foncires lies aux extensions urbaines et aux infrastructures, models de lautre par lagriculture et son conomie. A lchelle dune cinquantaine dannes par exemple, on peut noncer les volutions chronologiques suivantes : Cration et dveloppement des chteaux deau; Agrandissement des parcelles agricoles avec pour corollaire larrachage des haies, des vergers et une forte rduction du rseau des chemins; Forte rduction des surfaces de prairies permanentes lies la concentration de llevage ; Dveloppement et modernisation des infrastructures routires avec la suppression de linaires darbres dalignement ; Extension et dveloppement des villages par la cration de lotissements ou de pavillons individuels ; Installations de relais tlphoniques, premires oliennes en Picardie... Malgr ces bouleversements parfois profonds, lidentit paysagre demeure et les inventaires raliss ou en cours dans chacun des trois dpartements picards le prouvent. Cette brochure prsente de manire trs simplifie les grandes entits paysagres pour rappeler combien il est essentiel de tenir compte de leurs spcificits pour sy insrer. Le projet damnagement paysager public ou priv est une tape essentielle qui accompagne ventuellement un projet bti dont il assure linsertion. Les oprations dentretien conditionnent le devenir des plantations, leur russite et leur prennit ; la rglementation encadre les relations entre public et priv, oriente les projets.

LES ARBRES ET LES HAIES EN PICARDIE,UN PATRIMOINE RICHE ET VIVANTPatrimoine : Bien commun dune collectivit, dun groupe humain, considr comme un hritage transmis par les anctres. Petit Larousse Le vgtal comme marqueur didentitLes plantations, quil sagisse de haies, darbres aligns ou isols, constituent souvent un patrimoine part entire, hritage des temps passs. Depuis des millnaires, larbre anime le quotidien, tmoin du changement des saisons et de la succession des gnrations. Au fil du temps, quil soit arbre ou arbuste, le vgtal a reu diverses fonctions : cultuelle par les pouvoirs quon lui attribuait avant lavnement du christianisme, puis support symbolique ou marque dun pouvoir politique (tilleuls formant des chapelles de verdures autour des calvaires, arbres de la Libert sur les places) et toujours, simple matriau une fois exploit : bois de chauffage ou de construction. Aujourdhui lment qualificatif du cadre de vie, il agrmente les espaces publics. Les usages anciens comme les nouvelles attentes se combinent pour donner sa valeur patrimoniale au vgtal : il est un lment culturel, une rfrence collective. Dans les villages, le patrimoine arbor traditionnel constitue souvent un ensemble en harmonie avec le bti. sage. Il ny a pas de page blanche possible. Nul dsert, nul vide en Picardie : lenvironnement et le paysage sont riches et porteurs didentit. Tout projet, communal ou priv, doit sinsrer dans son site. Sinsrer, ne signifie pas gommer, se faire oublier. Cest aussi et surtout enrichir ce cadre commun, cette identit partage. Par le choix des vgtaux, de leur association et de leur gestion, les arbres et les haies peuvent permettre une meilleure intgration de la construction dans son environnement. Il faut concevoir avant tout un projet vgtal comme on conoit un projet architectural. Le vgtal est une cl de la russite, le garant dune cohsion prserve, dun lien entre la structure existante et celle que le projet de construction propose.

SOMMAIRELes arbres et les haies en Picardie, un patrimoine riche et vivant

p4

IDENTIFIER Vgtaux et identits des territoiresLes plaines agricoles Les valles Les espaces forestiers Les bocages Le littoral

Mais il faut aussi compter avec les apports rcents. Ils faonnent et enrichissent le patrimoine transmettre, par les nouvelles plantations sur les espaces publics, dans les jardins au cur des villages comme dans les nouvelles extensions urbaines. De lhritage ancien et des apports contemporains dpendent la conservation de lidentit. Le patrimoine arbor est porteur, dans la relation quil faonne entre le village et son grand paysage, dune forte part de lidentit communale. La valorisation de ce patrimoine doit avant tout passer par la redcouverte des spcificits des diffrents types de paysages de Picardie et de leurs structures vgtales. Cest ce que propose la premire partie de ce document.

p24 p28

INSCRIRE Le vgtal dans les projets GRER Des pratiques adaptes et durablesLe choix et la plantation des vgtaux La gestion et lentretien dun patrimoine vivant La taille dans les rgles de lart

Le vgtal comme lment dintgration paysagreLe vgtal est un indicateur dans le paysage : il tmoigne de la nature du climat et du sol, conditionne les perspectives, les grandes ouvertures, ponctue les panoramas des grandes plaines. Par sa prsence, il adoucit et rduit limportance de btiments volumineux, il forme le filtre dune intgration de tous les projets de bti ou dinfrastructures dans le pay-

Un patrimoine vivantLe vgtal doit bnficier de conditions de vie acceptables. Cest la longvit de certains arbres qui leur a donn leur valeur patrimoniale, leur droit tre protgs, devenus des monuments naturels, marquant lhistoire locale. Haies varies, champtres ou tailles, arbres aligns, disposs en groupe ou isols, tous mritent dtre considrs comme un potentiel patrimoine ds la plantation. Parce quils sont vivants, il faut accompagner leur dveloppement continu et envisager une gestion adapte. Grer ce patrimoine, cest prendre en considration cette dure, passer outre les modes et les pressions de lphmre, de la dcoration.

p34

PROTGER Des mesures pour le patrimoine vgtalLe droit de lurbanisme Les mesures de protectionLa Picardie, des paysages diversifis

2

3

LES PLAINES AGRICOLES, VASTES PAYSAGES OUVERTSLes espaces de grandes cultures aussi appels openfields* sont issus de dfrichements trs anciens et plus rcents puisque les derniers, importants en surface, datent de la fin du XIXme dans notre rgion avec notamment le dveloppement de la culture de la betterave sucrire. Plus rcemment, des dfrichements ponctuels se sont poursuivis jusque dans les annes 1970. Les espaces de grandes cultures sont ponctus de bois, bosquets, villages en proportion trs variable selon les secteurs, la dominante agricole et lhistoire qui les caractrisent. On trouve ainsi des plateaux o larbre, quelle que soit sa forme, est assez peu prsent comme dans le Santerre ou le Soissonnais et des plateaux o sa prsence reste assez forte malgr les dfrichements et arasements de haies oprs dans ces secteurs lors de remembrements successifs (cas du Vimeu). Les espaces de grandes cultures sont principalement caractriss par une horizontalit du paysage que lalternance et la succession des cultures animent.BD CARTO//IGN Paris - 2002

Les mouvements du relief souligns par les rideaux.difis avec les premiers dfrichements, les rideaux* ou talus ont permis la mise en culture de pentes d'importance variable et sont devenus des lments paysagers emblmatiques de Picardie dans la mesure o ils hbergent une vgtation arbustive ou arbore qui structure le paysage des vastes plateaux. Les problmes d'rosion dmontrent leur utilit et incitent leur replantation.

Talus ou rideaux

Les grandes plaines (Soissonnais, Valois) ponctues de grandes fermesIl s'agit souvent de fermes importantes, tournes vers la culture cralire, betteravire et lgumire. La structure carre du bti est rarement protge par des plantations. Limpact visuel de l'important volume des nouvelles constructions est souvent accentu par des matriaux de couleur claire. L'utilisation de couleurs plus sombres et la plantation de haies ou de bosquets autour du bti faciliteraient leur insertion paysagre.

Les plaines agricoles (en ocre) dominent le paysage picard

Les espaces ponctus par les bois et bosquetsLa frquente fertilit des sols de Picardie a souvent relgu les bois, bosquets et forts sur les terrains les moins favorables l'agriculture. Gnralement, seuls les grands massifs domaniaux de la couronne parisienne ont chapp aux dfrichements pour des raisons historiques. Plus ces espaces sont dnuds et plus la prsence de l'arbre est sensible : les bois et bosquets sont d'anciennes remises gibier, garennes qui se sont boises naturellement. Ils occupent une place prpondrante dans le fonctionnement hydrologique dun bassin versant.

Bosquets isols en plaine

Lexique- Openfield : terme d'origine anglaise qui voque les paysages de plaine ouverte par opposition aux bocages. - Le rideau : talus cr par la succession des labours raliss dans le mme sens et destin la fois limiter la pente et les phnomnes d'rosion, puis dlimiter les parcelles. Plant naturellement ou artificiellement, il joue aussi un rle paysager capital.

Le rseau routier et ses courbes surlignes par les alignementsLes alignements tmoignent d'une histoire qui remonte Franois Ier o les besoins en bois ncessitaient la plantation d'arbres le long des routes.

Ceux-ci assuraient en outre la dlimitation des voies qu'ils bordaient et leur reprage par mauvaise condition (brouillard...).Les dernires grandes plantations d'alignements ont t ralises aprs guerre avec le recours frquent au peuplier dans les zones dtruites. Aujourdhui, la replantation, possible par endroits, est dpendante des problmes de scurit et de largeur daccotements.Alignement RD 917

Rfrences Gestion de Territoires, Le Cahier Conseil - Chambre Rgionale d'Agriculture 2004.

IDENTIFIER : Vgtaux et identits des territoires4 5

LE VILLAGE BOSQUETLes villages des plateaux et des plaines agricoles se sont souvent organiss en fonction du rseau viaire (routes, chemins et autres voies de circulation routire ou plus rarement maritime) et du relief. L'absence de cours d'ea

Recommended

View more >