INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PÉDAGOGIQUE Le socle commun et les compétences sous léclairage international Olivier Rey (Veille scientifique) Séminaire.

Download INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PÉDAGOGIQUE Le socle commun et les compétences sous léclairage international Olivier Rey (Veille scientifique) Séminaire.

Post on 03-Apr-2015

104 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Le socle commun et les comptences sous lclairage international Olivier Rey (Veille scientifique) Sminaire socle commun UMR Education et Politiques (28 janvier 2009)
  • Page 2
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Deux notions en une Comptences et connaissances : enjeu des objets et dmarches dapprentissage Socle commun : enjeu de la place de la scolarit obligatoire (cf. N. Mons)
  • Page 3
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE La comptence : un concept polysmique La comptence de sens commun : savoir de base, skill , connaissance, jugement professionnel, droit agir, habilet lmentaire La comptence en ingnierie pdagogique : une approche globale et intgre. Mots cls : autonomie, adaptation, situation indite, mobilisation de ressources
  • Page 4
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Une unification partielle par des organisations internationales Une volution inluctable, gnrale et venue dailleurs ? Cadre europen de rfrence pour les langues (2001) Projet DESECO-OCDE (1997-2003) Commission europenne (depuis 2002) Stratgie de Lisbonne (2002-2010) Rapport Eurydice (2002) Cadre europen de rfrence des comptences cls (2004) Recommandation du parlement et du conseil (2006)
  • Page 5
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Le projet DESECO http://www.deseco.admin.ch a competency in a given field is what makes people able to think, act and learn in an independant way transferring that knowledge to new domains and allowing them to look for solutions to new problems (A. Tiana, 2004) Systme daction complexe incluant les aptitudes cognitives mais aussi les attitudes et autres lments non cognitifs (affectif, motivation, comportement) Mobilisation de ressources dans un contexte indit
  • Page 6
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Neuf comptences cls Agir de faon autonome Capacit agir dans le contexte global Capacit laborer et raliser des programmes personnels Capacit dfendre et affirmer ses droits, ses intrts, ses limites et ses besoins Se servir doutils de manire interactive Capacit utiliser le langage, les symboles et les textes Capacit utiliser le savoir et linformation Capacit utiliser les technologies Interagir dans des groupes htrognes Capacit tablir de bonnes relations avec autrui Capacit cooprer Capacit grer et rsoudre les conflits
  • Page 7
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE UE : stratgie de Lisbonne http://ec.europa.eu/education/policies/2010/objectives_en.html#basic http://ec.europa.eu/education/policies/2010/objectives_en.html#basic adopter un cadre europen dfinissant les nouvelles comptences de base dont lducation et la formation tout au long de la vie doivent permettre lacquisition : comptences en technologies de linformation, langues trangres, culture technologique, esprit dentreprise et aptitudes sociales (conseil europen de Lisbonne 2002) The terms competence and key competence are preferred to basic skills (Saavala 2004) Les comptences cls sont celles ncessaires tout individu pour lpanouissement et le dveloppement personnels, la citoyennet active, lintgration sociale et lemploi (Cadre de rfrence europen 2006)
  • Page 8
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Huit comptences cls Communication dans la langue maternelle Communication en langues trangres Comptence mathmatique et comptences de base en sciences et technologies Comptence numrique Apprendre apprendre Comptences sociales et civiques Esprit dinitiative et dentreprise Sensibilit et expression culturelles
  • Page 9
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Contenu de chaque comptence Connaissances (ex. vocabulaire, grammaire,interaction verbale, textes, styles de langage) Aptitudes (ex. communiquer sous forme crite ou orale, distinguer et utiliser diffrents styles de textes, argumentation) Attitudes (conscience de limpact du langage, utiliser la langue de faon positive et responsable, got des qualits esthtiques du langage) Thmes communs : rflexion critique, crativit, initiative, rsolution de problmes, valuation des risques, prise de dcision et gestion constructive des sentiments
  • Page 10
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Aux origines des comptences dans le monde professionnel (1) Passer dun modle d entreprise tayloriste un modle dentreprise bas sur lautonomie et la flexibilit (individualisation ?) Prendre en compte les comptences personnelles au del des diplmes et qualifications : savoir mobiliser ses ressources (connaissances, savoir-faire) et celles de son environnement dans une situation complexe
  • Page 11
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Aux origines des comptences dans le monde professionnel (2) Faire face limprvu et pas seulement excuter une opration/suivre une procdure Faire voluer ses comptences dans le temps (employabilit) Pouvoir transfrer ou mobiliser sa comptence dans dautres contextes (mobilit) Prendre au srieux le travail rel (professionnalisation) par rapport au prescrit
  • Page 12
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Une hypothse dvolution dans le monde ducatif Renaissance XX sicle : la connaissance des grandes uvres au centre (modle du lettr) XX sicle : humanits modernes (sciences) bases sur linventaire des connaissances Annes 60- annes 80 : taylorisme et behaviorisme (pdagogie par objectifs) Dbut XXI : approche par comptences
  • Page 13
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Les comptences, quest-ce que a change dans lducation ? Tradition scolaire : Connaissances et savoir-faire dcontextualiss Cadres disciplinaires dapprentissage Dcoupage des savoirs (objectifs intermdiaires) Comptences : savoirs finaliss et situs dans laction Incarnes dans des activits les plus proches de la vie relle Apprciation globale de la comptence (intgrit)
  • Page 14
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Avantages et inconvnients Donner du sens aux connaissances Dpasser les frontires disciplinaires et intgrer dans lapprentissage des ressources non acadmiques Construire les comptences plutt que transmettre les savoirs Vision utilitariste des savoirs Lapprentissage en dehors des savoirs disciplinaires reste un phantasme valuation difficile dans un cadre scolaire Pdagogie invisible
  • Page 15
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Des conceptions plus ou moins exigeantes Comptence lmentaire excuter une opration, procdure automatise Comptence avec cadrage interprter une situation et choisir la comptence lmentaire qui convient Comptence complexe Choisir et combiner plusieurs comptences pour traiter une situation nouvelle et complexe (Rey, Carette, Defrance et Kahn 2006)
  • Page 16
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Le socle commun en France Socle commun de connaissances et de comptences (dcret 11 juillet 2006) 7 piliers Matrise de la langue franaise Pratique dune langue vivante trangre Comptences de base en maths et culture scientifique et technique Matrise des techniques usuelles des TIC Culture humaniste Comptences sociales et civiques Autonomie et initiative Connaissances fondamentales, capacits les mettre en uvre, attitudes indispensables tout au long de la vie
  • Page 17
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Changer les programmes ou la faon dapprendre ? Aborder la formation en terme de curriculum Considrer les dmarches dapprentissage au del des programmes et contenus Lcole actuelle est-elle compatible avec lapproche par comptences ?
  • Page 18
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Des approches pdagogiques plus ou moins adaptes Les approches traditionnelles Approche par transmission (enseignement frontal) Approche par application (Td-Tp) Des approches ncessaires pour les comptences Approche par problmes (situation-problme, cas) Approche par projets (conception, ralisation, travail coopratif..)
  • Page 19
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Le dlicat problme de lvaluation Lvaluation des comptences est priori plutt critrie que normative Elle ne peut se limiter un simple contrle de conformit ou la restitution des savoirs appris en classe Elle saccommode mal de la gnralisation de tests standardiss
  • Page 20
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Priorits actuelles de la commission europenne Apprendre apprendre (indicateurs ltude) Personnaliser lapprentissage Innovation et crativit valuation formative lvaluation a trop souvent pour seul objectif de noter les lves et non de les aider samliorer; les contrles nvaluent pas toujours les comptences que les lves sont capables dutiliser, mais seulement les informations quils ont retenues . (Communication de la CE, juillet 2008)
  • Page 21
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Recommandations issues des Peer Learning Activities Des approches plus individualises Une coopration et une articulation plus troits entre domaines disciplinaires et transversaux Le dveloppement dun langage commun et dune approche partage entre acteurs ducatifs sur des objectifs explicites ( shared leadership )
  • Page 22
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Une lecture des travaux de Nathalie Mons Lcole unique en Europe revisite laune des indicateurs internationaux
  • Page 23
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Brve gnalogie Diffrents modles dcole unique ou comprehensive school depuis le dbut du XX sicle Adoption imparfaite et tardive en Europe Implantation lente et conteste en France la fin du sicle
  • Page 24
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Un modle remis en cause depuis les annes 80 Diffrenciation des contenus : programmes adapts pour les lves en difficult, groupes de niveau, options tubulaires Cration de rseaux parallles : labels dexcellence, drogations, partenariats publics- privs Territorialisation des programmes (offre scolaire module)
  • Page 25
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Une recherche empirique sur les effets de lcole unique Mettre en relation les caractristiques de lcole moyenne (organisation et formes de gestion de lhtrognit) et les rsultats scolaires la fin de la scolarit obligatoire chantillon dune trentaine de pays Construction de variables qualitatives Mobilisation dindicateurs defficacit et dgalit scolaire
  • Page 26
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Quatre modles idal-typiques de la scolarit obligatoire Modle de la sparation (slection orientation prcoce, cole des mtiers) Allemagne, Autriche, Hongrie, cantons Suisses Modle de lintgration individualise (individualisation, abandons et sorties sans qualification trs faibles, obligation de rsultat) Danemark, Finlande, Islande, Sude, Japon, Core... Modle de lintgration uniforme (redoublements, rigidit des classes, individualisation- remdiation, sorties nombreuses) France, Espagne, Portugal Modle de lintgration la carte (tronc commun long, regroupements pdagogiques, sorties sans qualification faibles) Royaume-Uni, tats-Unis, Canada, Nouvelles Zlande
  • Page 27
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Quels performances ? Sparation -performances faibles -ingalits scolaires et sociales fortes Beaucoup dlves en grandes difficults, une lite scolaire peu dveloppe : inefficace et ingalitaire Intgration individualise -performances globales leves -disparits scolaires et sociales faibles Enseignement individualis qui profite tous : performant et galisateur Intgration uniforme -performances trs faibles -disparits scolaires et sociales limites Beaucoup dlves en difficults, une lite scolaire rduite mais dans des socits relativement galitaires : inefficace et sans effet social marqu. Intgration la carte - performances leves - disparits scolaires et donc sociales Excellence favorise dans un niveau global correct mais avec fortes disparits : efficace et ingalitaire
  • Page 28
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Positionnement des modles galit efficacit Intgration uniforme sparation Intgration la carte Intgration individualise
  • Page 29
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Conclusion Lapproche pdagogique reflte un choix de socit au niveau des objectifs de contenus (programmes) mais aussi de rsultats La remdiation spare vers les lves en chec produit des disparits Le modle de personnalisation ou individualisation est important : effet systme plus quaddition de mesures isoles
  • Page 30
  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PDAGOGIQUE Pour aller plus loin Thse de Nathalie Mons : http://tel.archives- ouvertes.fr/halshs-00005206/fr/http://tel.archives- ouvertes.fr/halshs-00005206/fr/ De la transmission des savoirs lapproche par comptences (O. Rey) : http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/34_avril2008.htm http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/34_avril2008.htm Lvaluation au cur des apprentissages (L. Endrizzi et O. Rey) : http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/39_novembre2008.htm http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/39_novembre2008.htm Individualisation et diffrenciation (A. Feyfant) : http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/40_decembre2008.htm http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/40_decembre2008.htm Forum Retz mars 2008 : http://www.editions- retz.com/forum-2008.html#http://www.editions- retz.com/forum-2008.html#

Recommended

View more >