la résistance française à l'écologie - l'écologie peut-elle transformer positivement le modèle...

Download La résistance française à l'écologie - L'écologie peut-elle transformer positivement le modèle français ?

Post on 22-Jul-2015

846 views

Category:

Environment

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1

    La rsistance franaise lcologie Lcologie peut-elle transformer positivement le modle franais ?

    SYNTHESE DE LA NOTE

    La dimension cologique est vitale pour lconomie et la socit franaises. Sa place dans notre pays comporte

    pourtant de nombreux paradoxes.

    La socit franaise est de plus en plus sensible aux enjeux environnementaux. Les projets dimension cologique se

    multiplient dans les territoires sous forme dinitiatives citoyennes, de programmes des collectivits locales, dinnovation des

    entreprises, la mobilisation se dveloppe autour de la COP21, confrence internationale de lutte contre le rchauffement

    climatique aux enjeux majeurs.

    Mais simultanment, les rsistances franaises lcologie sont importantes. La conception de la nature reste marque

    par le rle donn au progrs technique. Lorganisation du contrat social autour de lEtat limite le rle des territoires et de

    lexprimentation. La formation des lites franaises et les critres des dcisions publiques ne prennent en compte les

    proccupations cologiques que de manire sectorielle ou secondaire. Lcologie est toujours perue comme une

    contrainte et non une opportunit.

    Ces caractristiques du modle franais rendent dautant plus sensibles les contradictions entre la transformation du

    modle conomique et social que porte lcologie (notamment sur la croissance, lnergie, la fiscalit, lagriculture..) et les

    politiques publiques menes par les diffrents gouvernements1. La faiblesse des corps intermdiaires, labsence de culture

    du compromis politique, lambivalence franaise vis--vis des institutions europennes et plus largement de la

    mondialisation, les difficults constituer des majorits largies dont tmoignent les tensions entre les cologistes et les

    socialistes rendent plus difficile ltablissement dune feuille de route ambitieuse et concrte des transitions ncessaires.

    Enfin les liens entre cologie, conomie et entreprises, sils sont davantage dbattus et dvelopps aujourdhui, restent

    une question o les postures lemportent, accusations de greenwashing dun ct, dirralisme de lautre.

    Pour surmonter ces rsistances, deux orientations principales sont proposes :

    1. Organiser une dmocratie cologique concrte : portage politique sur la dure du mandat, majorits politiques

    largies, simplification et multiplication des modes de consultation et de dcision citoyens dans les territoires,

    rflexions sur la reprsentativit des ONG et des entreprises en tirant les leons du Grenelle et du dbat national

    de la transition nergtique,

    2. Multiplier les outils permettant de donner aux initiatives cologiques lampleur quelles mritent pour

    construire un nouveau modle : laboration doutils de planification et de prospective cologique,

    encouragement aux exprimentations et aux innovations territoriales, formation professionnelle aux enjeux

    cologiques dans lensemble des filires et notamment celle des hauts fonctionnaires etc., et faire le lien entre

    vision politique et ralisations conomiques et sociales.

    Cette note, en explorant les raisons de la rsistance franaise lcologie, dmontre la possibilit dun cologisme la

    franaise reposant sur les capacits dinnovation sociale et conomique de notre pays et une dfinition concrte du rle

    dun Etat stratge souvent invoqu, et rarement incarn.

    1 Cf les rsultats de ltude mene par Pascal Marchand du LERASS (universit de Toulouse 3) sur les discours politiques sous la Ve Rpublique

  • 2

    Cette note est issue des travaux dun groupe de rflexion runi dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre dcembre 2013 et dcembre 2014.

    Signataires

    Lucile Schmid, vice-prsidente de La Fabrique Ecologique et prsidente du groupe de travail

    Esther Bailleul, diplme de lInstitut dtudes politiques de Lille, co-rapporteure

    Laurent Barbezieux, consultant, Arthur D. Little

    Hlne Bdon Rouannet, responsable de la communication New Wind R&D

    Anne Chanon, consultante, Le sens commun

    Julie Cunat, attache de groupe au CESE

    Clmence Guimont, doctorante Sciences Po Lille, co-rapporteure

    Conformment aux rgles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engags par son contenu. Leurs dclarations dintrts sont disponibles sur demande crite adresse lassociation.

    Autres membres du groupe de travail

    Vincent Lidsky, haut fonctionnaire au ministre de lEconomie et des Finances

    Albert Peirano, haut fonctionnaire au ministre de lEconomie et des Finances

    Personnes rencontres dans le cadre de ces travaux

    Sylvain Angerand, responsable de campagne de lONG Les Amis de la Terre

    Jacques Archimbaud, vice-prsident de la Commission nationale du dbat public, ancien directeur adjoint de cabinet de Ccile Duflot, Ministre du Logement et de lAmnagement du territoire

    Delphine Batho, dpute PS et ancienne Ministre de l'Ecologie

    Jean-Louis Beffa, prsident dhonneur et administrateur de Saint-Gobain

    Nicolas Blanc, responsable innovation et dveloppement durable du groupe Caisse des Dpts

    Patricia Blanc, directrice gnrale de la prvention des risques (DGPR) au MEDDE

    Allain Bougrain-Dubourd, prsident de la Ligue de Protection des Oiseaux

    Franois Bouvard, directeur associ senior du bureau franais de McKinsey

    Daniel Boy, directeur de recherches au Centre de recherches politiques de Sciences Po

    Pascal Canfin, ancien Ministre dlgu au dveloppement

    Michel Colombier, directeur scientifique de lInstitut du Dveloppement Durable et des Relations Internationales (IDDRI)

    Cyrille Cormier, charg de campagne nergie et climat Greenpeace France

    Thomas Coutrot, porte-parole dATTAC

    Mariette Darrigrand, smiologue

    Damien Demailly, coordinateur du programme Nouvelle Prosprit lInstitut du Dveloppement Durable et des Relations Internationales (IDDRI)

    Franois de Rugy, co-prsident du groupe EELV lAssemble nationale

    Jean-Luc Di Paola-Galloni, directeur du Dveloppement Durable et des Affaires Publiques chez Valeo

    Pierre Ducret, prsident directeur gnral de CDC Climat

    Ccile Duflot, dpute EELV et ancienne Ministre de lEgalit des territoires et du Logement

    Stphane Frioux, historien des politiques environnementales, matre de confrences dhistoire contemporaine lUniversit Lumire Lyon 2

    Arnaud Gossement, avocat associ et fondateur du cabinet Gossement avocats

    Graud Guibert, magistrat la Cour des comptes, prsident de la Fabrique Ecologique

  • 3

    Julien Hardelin, chef de secteur politiques agricoles OCDE

    Victor Harl, lve en scolarit lEcole nationale dadministration promotion Churchill

    Dominique Hoestlandt, ancien prsident de lUnion nationale des industries de carrires et matriaux de construction (UNICEM)

    Vanessa Jerme, chercheuse en sciences politiques (laboratoire TEPSIS), membre du conseil scientifique de la Fondation de lEcologie Politique

    Chantal Jouanno, snatrice UDI, ancienne Ministre de l'Ecologie

    Alice Jubeau, conseillre du prsident en charge des relations institutionnelles et de laction publique chez CertiNergy

    Bernard Laponche, physicien nuclaire, ancien membre du cabinet de Dominique Voynet

    Catherine Larrre, philosophe, prsidente de la Fondation de lEcologie Politique

    Stphane Le Moing, directeur adjoint de cabinet du ministre de lAgriculture

    Jean Daniel Lvy, directeur du dpartement politique & opinions chez Harris Interactive

    Yves Marignac, directeur de WISE-Paris

    Grard Mestrallet, PDG de GDF-Suez

    Michle Pappalardo, magistrate la Cour des Comptes, ancienne directrice gnrale de lADEME, ancienne Commissaire gnrale au Dveloppement durable

    Hlne Pelosse, inspectrice gnrale des finances, ancienne directrice de cabinet adjointe de Jean-Louis Borloo Ministre de lEcologie et du Dveloppement durable

    Bernard Perret, ingnieur et socio-conomiste

    Jean-Vincent Plac, prsident du groupe EELV au Snat

    Pascal Rich, directeur adjoint de la rdaction de lOBS

    Franois Roche, consultant Les Rois mages, journaliste

    Maximilien Rouer, directeur gnral dlgu chez Greenflex

    Guillaume Sainteny, spcialiste des politiques environnementales, professeur l'Ecole Polytechnique

    Louis Schweitzer, commissaire gnral l'investissement

    Hlne Valade, directrice de la communication et du dveloppement durable Suez environnement

    Sophie Verney-Caillat, journaliste en charge des questions cologistes chez Rue 89

    Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherches au CNRS, directrice du laboratoire Communication et politique

    Relecture

    Cette note a t discute par le comit de lecture de La Fabrique Ecologique, compos de Camille Duday, Guillaume Duval, Graud Guibert, Marc-Olivier Padis et Guillaume Sainteny. Lucile Schmid, membre du comit de lecture, na pas particip cette runion mais a t auditionne ensuite, compte tenu de sa responsabilit de prsidente du groupe de travail.

    Elle a t relue et fait lobjet de suggestions et de conseils de la part des personnalits suivantes :

    Edwin Zacca, professeur lUniversit libre de Bruxelles

    Kalypso Nicoladis, professeur de relations internationales lUniversit dOxford Elle a enfin t valide par le conseil dadministration de La Fabrique Ecologique du 19 fvrier 2015.

    Le groupe de travail, par la voix de sa prsidente, Lucile Schmid, tient remercier Graud Guibert, Jenny Joussemet et Amlie Colle.

    *

    Conformment aux rgles de La Fabrique Ecologique, cette publication sera mise en ligne jusqu la fin du mois davril 2015 sur le site de lassociation (www.la