stratégie de veille technologique : l’institut marocain ?· la veille technologique pratiquée...

Download Stratégie de veille technologique : l’Institut marocain ?· La veille technologique pratiquée par…

Post on 15-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Stratgie de veille technologique : lInstitut marocain de linformation

    scientifique et technique au service de lindustrie marocaine Hanan Erhif & Lamyaa Belmekki LInstitut marocain de linformation scientifique et technique Service dintelligence conomique et aide linnovation Adresse : 52, Avenue Ibn Alkhattab, BP 8027. Nations Unies-Agdal. Rabat. Maroc Tel : 037 68 14 62 Fax : 037 68 14 60 e-mail : erhif@imist.ma / belmekki@imist.maMots-cls : veille technologique, information scientifique et technique, intelligence conomique, secteur industriel, Maroc.Keywords: industrial sector, technology watch, scientific and technical information, business intelligence, Morocco. Rsum

    Le prsent article a pour objectif de retracer la stratgie de veille technologique que nous

    avons propose lInstitut Marocain de lInformation Scientifique et Technique (IMIST) pour

    servir les petites et moyennes industries (PMI) exportatrices du secteur des industries agro-

    alimentaires (IAA) et du secteur des industries du textile, de lhabillement et du cuir (ITHC)

    situes dans la rgion du Grand Casablanca.

    Pour laborer cette stratgie, il tait ncessaire dtudier la pratique de veille technologique et

    les besoins en information scientifique, technique et technologique (ISTT) de ces PMI,

    dtudier certaines expriences trangres russies en matire de veille technologique et

    danalyser la littrature produite en la matire.

    Ainsi, nous avons eu recours la mthode descriptive utilise dans les tudes de besoins en

    information des usagers. Une enqute a t mene auprs des industriels des deux secteurs

    pour tudier leurs besoins en ISTT, leur pratique de la veille technologique et leurs attentes de

    lIMIST.

    Une autre enqute a t ralise auprs dorganismes trangers de renomme pour tudier

    leurs expriences en matire de veille technologique. Des visites ont t effectues lInstitut

    de linformation scientifique et technique (INIST), lAgence de diffusion de linformation

    technologique (ADIT) afin de complter les donnes collectes.

    Lenqute a rvl que les PMI tudies, bien que conscientes de limportance dinnover,

    souffrent de problmes conjoncturels et structurels qui entravent leur dveloppement et leur

    passage lconomie de la mondialisation des changes.

  • La veille technologique pratique par la PMI tudie est un ensemble dactions sporadiques et

    isoles menes en cas de crise, de changement ou durgence.

    En gnral, la PMI tudie exprime le besoin ardent davoir au moment opportun

    linformation pertinente, fiable et valeur ajoute.

    Introduction

    Avec la libralisation de lconomie internationale, le Maroc a pris plusieurs mesures afin

    dintgrer son conomie dans le march mondial, entre autres ladhsion du Maroc en 1987

    aux accords du GATT et en 1994 lOrganisation Mondiale du Commerce . La cration de

    la zone de libre change avec lUnion Europenne en Novembre 1996 (Benmir, 2001) et la

    signature de laccord du libre change avec les Etats-Unis en 2004 dnotent galement de la

    volont du Maroc sintgrer dans le march mondial.

    Cependant, lintgration de lconomie marocaine dans le march mondial signifie la

    rduction des cots daccs des producteurs issus dautres pays au march marocain, et ce

    cause du dmantlement tarifaire. Ces facteurs exposent les entreprises marocaines non

    comptitives et particulirement les PME/PMI au danger de leur disparition du march

    (Benmir, 2001).

    Par ailleurs, les PMI marocaines qui reprsentent 93 % du total des entreprises industrielles du

    Maroc (Ministre de lindustrie, du commerce, de lnergie et des mines, 2001) dont 19 %

    sont exportatrices, souffrent dun certain nombre de problmes qui handicapent leur

    dveloppement et leur comptitivit.

    Les obstacles affrents aux dveloppement de la PME et qui ont un fort impact sur leur

    comptitivit concernent, selon la Confdration Gnrale des Entreprises Marocaines

    (CGEM), six aspects : linformation, la formation, le conseil, linnovation, la qualit et les

    pratiques de gestion.

    Afin de pallier ces insuffisances, la mise niveau des PMI marocaines, et plus spcialement

    de la PMI exportatrice qui est le plus en contact avec le march mondial, est imprative. La

    mise niveau de la PMI exportatrice nest, en effet, plus un choix, cest une contrainte qui

    simpose toute industrie exportatrice soucieuse daccrotre sa comptitivit et de conqurir

    de nouveaux marchs internationaux.

  • Cette politique implique diffrents acteurs nationaux : les dpartements ministriels, les

    associations professionnelles, les centres de documentation et dinformation, la CGEM, les

    Chambres de Commerce, dIndustrie et de Services (CCIS), etc.

    En plus des mesures de soutien dordre financier, fiscal, logistique et technologique, la mise

    niveau sintresse aussi au volet informationnel au sein de la PMI exportatrice marocaine. Il

    sagit, entre autres mesures, de lintgration de la notion de linformation scientifique,

    technique et technologique : ressource porteuse davantages concurrentiels dans la logique

    de gestion de lentreprise marocaine et de toute la nbuleuse des nouvelles techniques de

    management ( titre dexemple la veille technologique et le management de la technologie)

    qui sous-tendent et appuient le passage des PMI exportatrices marocaines au nouveau

    contexte international.

    Cest dans ce sens que le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique

    (CNRST) a cr lInstitut Marocain de lInformation Scientifique et Technique (IMIST). Ce

    dernier a pour missions de soutenir et encourager linnovation technologique, de diffuser

    linformation scientifique, technique et technologique (ISTT) aux acteurs nationaux et

    dassurer des prestations de veille technologique au profit de ces acteurs.

    Mthodologie de travail

    La proposition dune stratgie de veille technologique lIMIST pour servir les PMI en

    question a ncessit :

    1- ltude de la pratique de la veille technologique dans les PMI exportatrices des IAA et

    des ITHC situes dans la rgion du Grand Casablanca ;

    2- ltude de leurs besoins en information scientifique, technique et technologique

    (ISTT) ;

    3- la proposition lIMIST dune stratgie de veille technologique pour servir les PMI

    tudies.

    Pour atteindre ces objectifs, nous nous sommes bases sur la technique de lenqute sur le

    terrain. Linstrument de recherche qui a t utilis pour la collecte des donnes sur la pratique

    de la veille technologique et sur les besoins en ISTT tait le questionnaire administr

    directement aux industriels des deux secteurs tudis.

    Des discussions avec ces industriels et lobservation directe de leurs comportements

    informationnels (dans certaines PMI) nous ont permis dapprofondir les donnes collectes.

    En plus des visites aux PMI, nous avons men des entretiens avec des acteurs professionnels

    oeuvrant pour le compte des secteurs tudis. Il sagit du Ministre du Commerce et de

  • lIndustrie (MCI), du Centre Technique du Textile et de l'Habillement (CTTH), du Centre

    Technique des Industries Agro-alimentaires (CETIA), de la Fdration Nationale de lAgro-

    alimentaire (FENAGRI) et de lAssociation Marocaine des Industries du Textile et de

    lHabillement (AMITH). Ces entretiens avaient pour but dapprofondir et de recouper les

    donnes collectes sur le terrain ainsi que de sinformer sur lactivit de veille technologique

    que mnent ces organismes.

    En outre, un questionnaire a t envoy des organismes trangers de renomme en gestion

    de lISTT et en veille technologique. Il sagit notamment du Centre de Recherche Industrielle

    du Qubec (CRIQ) au Canada, et en France des Agences Rgionales de lInformation

    Scientifique et Technique (ARIST), de lAgence de Diffusion de lInformation Technologique

    (ADIT) et de lInstitut de lInformation Scientifique et Technique (INIST).

    Dans le mme sens, des visites ont t effectues lADIT et lINIST dans lobjectif de

    sinspirer de leurs expriences. Les formations qui nous ont t assures par ces organismes

    nous ont permis de complter notre tude sur leur exprience en veille technologique.

    Les petites et moyennes industries...une population cibler

    Pour ce qui est de la population cible, nous avons choisi les PMI exportatrices appartenant

    aux secteurs des IAA et des ITHC et situes dans la rgion du Grand Casablanca.

    Les PMI exportatrices des IAA et des ITHC occupent le premier rang dans la classification

    des PMI exportatrices marocaines. Ceci en se basant sur les diffrentes grandeurs

    conomiques notamment le chiffre daffaires et la participation la production globale

    (Ministre de lindustrie, du commerce, de lnergie et des mines, 2001). En outre, les PMI

    reprsentent 93 % du tissu industriel marocain et les deux secteurs tudis sont des secteurs

    piliers de lindustrie marocaine.

    Dans la rgion du grand Casablanca, il existe 32 PMI exportatrices dans le secteur des IAA et

    332 PMI exportatrices dans le secteur des ITHC. Pour notre tude, nous avons opt pour

    lenqute de la totalit des PMI exportatrices des IAA, soit 32 PMI. Pour les PMI

    exportatrices des ITHC, nous avons procd un chantillonnage alatoire qui reprsente 20

    % de la population totale, soit 66 PMI enquter.

    Parmi les 66 PMI des ITHC, nous avons administr le questionnaire 59 PMI des ITHC, soit

    un taux de rponse de 89,39 % et 29 PMI des IAA parmi la population totale de 32, soit un

    taux de rponse de 90,6