Stratégie de veille technologique : l’Institut marocain ?· La veille technologique pratiquée par…

Download Stratégie de veille technologique : l’Institut marocain ?· La veille technologique pratiquée par…

Post on 15-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li><p>Stratgie de veille technologique : lInstitut marocain de linformation </p><p>scientifique et technique au service de lindustrie marocaine Hanan Erhif &amp; Lamyaa Belmekki LInstitut marocain de linformation scientifique et technique Service dintelligence conomique et aide linnovation Adresse : 52, Avenue Ibn Alkhattab, BP 8027. Nations Unies-Agdal. Rabat. Maroc Tel : 037 68 14 62 Fax : 037 68 14 60 e-mail : erhif@imist.ma / belmekki@imist.maMots-cls : veille technologique, information scientifique et technique, intelligence conomique, secteur industriel, Maroc.Keywords: industrial sector, technology watch, scientific and technical information, business intelligence, Morocco. Rsum </p><p>Le prsent article a pour objectif de retracer la stratgie de veille technologique que nous </p><p>avons propose lInstitut Marocain de lInformation Scientifique et Technique (IMIST) pour </p><p>servir les petites et moyennes industries (PMI) exportatrices du secteur des industries agro-</p><p>alimentaires (IAA) et du secteur des industries du textile, de lhabillement et du cuir (ITHC) </p><p>situes dans la rgion du Grand Casablanca. </p><p>Pour laborer cette stratgie, il tait ncessaire dtudier la pratique de veille technologique et </p><p>les besoins en information scientifique, technique et technologique (ISTT) de ces PMI, </p><p>dtudier certaines expriences trangres russies en matire de veille technologique et </p><p>danalyser la littrature produite en la matire. </p><p>Ainsi, nous avons eu recours la mthode descriptive utilise dans les tudes de besoins en </p><p>information des usagers. Une enqute a t mene auprs des industriels des deux secteurs </p><p>pour tudier leurs besoins en ISTT, leur pratique de la veille technologique et leurs attentes de </p><p>lIMIST. </p><p>Une autre enqute a t ralise auprs dorganismes trangers de renomme pour tudier </p><p>leurs expriences en matire de veille technologique. Des visites ont t effectues lInstitut </p><p>de linformation scientifique et technique (INIST), lAgence de diffusion de linformation </p><p>technologique (ADIT) afin de complter les donnes collectes. </p><p>Lenqute a rvl que les PMI tudies, bien que conscientes de limportance dinnover, </p><p>souffrent de problmes conjoncturels et structurels qui entravent leur dveloppement et leur </p><p>passage lconomie de la mondialisation des changes. </p></li><li><p>La veille technologique pratique par la PMI tudie est un ensemble dactions sporadiques et </p><p>isoles menes en cas de crise, de changement ou durgence. </p><p>En gnral, la PMI tudie exprime le besoin ardent davoir au moment opportun </p><p>linformation pertinente, fiable et valeur ajoute. </p><p>Introduction </p><p>Avec la libralisation de lconomie internationale, le Maroc a pris plusieurs mesures afin </p><p>dintgrer son conomie dans le march mondial, entre autres ladhsion du Maroc en 1987 </p><p>aux accords du GATT et en 1994 lOrganisation Mondiale du Commerce . La cration de </p><p>la zone de libre change avec lUnion Europenne en Novembre 1996 (Benmir, 2001) et la </p><p>signature de laccord du libre change avec les Etats-Unis en 2004 dnotent galement de la </p><p>volont du Maroc sintgrer dans le march mondial. </p><p>Cependant, lintgration de lconomie marocaine dans le march mondial signifie la </p><p>rduction des cots daccs des producteurs issus dautres pays au march marocain, et ce </p><p>cause du dmantlement tarifaire. Ces facteurs exposent les entreprises marocaines non </p><p>comptitives et particulirement les PME/PMI au danger de leur disparition du march </p><p>(Benmir, 2001). </p><p>Par ailleurs, les PMI marocaines qui reprsentent 93 % du total des entreprises industrielles du </p><p>Maroc (Ministre de lindustrie, du commerce, de lnergie et des mines, 2001) dont 19 % </p><p>sont exportatrices, souffrent dun certain nombre de problmes qui handicapent leur </p><p>dveloppement et leur comptitivit. </p><p>Les obstacles affrents aux dveloppement de la PME et qui ont un fort impact sur leur </p><p>comptitivit concernent, selon la Confdration Gnrale des Entreprises Marocaines </p><p>(CGEM), six aspects : linformation, la formation, le conseil, linnovation, la qualit et les </p><p>pratiques de gestion. </p><p>Afin de pallier ces insuffisances, la mise niveau des PMI marocaines, et plus spcialement </p><p>de la PMI exportatrice qui est le plus en contact avec le march mondial, est imprative. La </p><p>mise niveau de la PMI exportatrice nest, en effet, plus un choix, cest une contrainte qui </p><p>simpose toute industrie exportatrice soucieuse daccrotre sa comptitivit et de conqurir </p><p>de nouveaux marchs internationaux. </p></li><li><p>Cette politique implique diffrents acteurs nationaux : les dpartements ministriels, les </p><p>associations professionnelles, les centres de documentation et dinformation, la CGEM, les </p><p>Chambres de Commerce, dIndustrie et de Services (CCIS), etc. </p><p>En plus des mesures de soutien dordre financier, fiscal, logistique et technologique, la mise </p><p>niveau sintresse aussi au volet informationnel au sein de la PMI exportatrice marocaine. Il </p><p>sagit, entre autres mesures, de lintgration de la notion de linformation scientifique, </p><p>technique et technologique : ressource porteuse davantages concurrentiels dans la logique </p><p>de gestion de lentreprise marocaine et de toute la nbuleuse des nouvelles techniques de </p><p>management ( titre dexemple la veille technologique et le management de la technologie) </p><p>qui sous-tendent et appuient le passage des PMI exportatrices marocaines au nouveau </p><p>contexte international. </p><p>Cest dans ce sens que le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique </p><p>(CNRST) a cr lInstitut Marocain de lInformation Scientifique et Technique (IMIST). Ce </p><p>dernier a pour missions de soutenir et encourager linnovation technologique, de diffuser </p><p>linformation scientifique, technique et technologique (ISTT) aux acteurs nationaux et </p><p>dassurer des prestations de veille technologique au profit de ces acteurs. </p><p>Mthodologie de travail </p><p>La proposition dune stratgie de veille technologique lIMIST pour servir les PMI en </p><p>question a ncessit : </p><p>1- ltude de la pratique de la veille technologique dans les PMI exportatrices des IAA et </p><p>des ITHC situes dans la rgion du Grand Casablanca ; </p><p>2- ltude de leurs besoins en information scientifique, technique et technologique </p><p>(ISTT) ; </p><p>3- la proposition lIMIST dune stratgie de veille technologique pour servir les PMI </p><p>tudies. </p><p>Pour atteindre ces objectifs, nous nous sommes bases sur la technique de lenqute sur le </p><p>terrain. Linstrument de recherche qui a t utilis pour la collecte des donnes sur la pratique </p><p>de la veille technologique et sur les besoins en ISTT tait le questionnaire administr </p><p>directement aux industriels des deux secteurs tudis. </p><p>Des discussions avec ces industriels et lobservation directe de leurs comportements </p><p>informationnels (dans certaines PMI) nous ont permis dapprofondir les donnes collectes. </p><p>En plus des visites aux PMI, nous avons men des entretiens avec des acteurs professionnels </p><p>oeuvrant pour le compte des secteurs tudis. Il sagit du Ministre du Commerce et de </p></li><li><p>lIndustrie (MCI), du Centre Technique du Textile et de l'Habillement (CTTH), du Centre </p><p>Technique des Industries Agro-alimentaires (CETIA), de la Fdration Nationale de lAgro-</p><p>alimentaire (FENAGRI) et de lAssociation Marocaine des Industries du Textile et de </p><p>lHabillement (AMITH). Ces entretiens avaient pour but dapprofondir et de recouper les </p><p>donnes collectes sur le terrain ainsi que de sinformer sur lactivit de veille technologique </p><p>que mnent ces organismes. </p><p>En outre, un questionnaire a t envoy des organismes trangers de renomme en gestion </p><p>de lISTT et en veille technologique. Il sagit notamment du Centre de Recherche Industrielle </p><p>du Qubec (CRIQ) au Canada, et en France des Agences Rgionales de lInformation </p><p>Scientifique et Technique (ARIST), de lAgence de Diffusion de lInformation Technologique </p><p>(ADIT) et de lInstitut de lInformation Scientifique et Technique (INIST). </p><p>Dans le mme sens, des visites ont t effectues lADIT et lINIST dans lobjectif de </p><p>sinspirer de leurs expriences. Les formations qui nous ont t assures par ces organismes </p><p>nous ont permis de complter notre tude sur leur exprience en veille technologique. </p><p>Les petites et moyennes industries...une population cibler </p><p>Pour ce qui est de la population cible, nous avons choisi les PMI exportatrices appartenant </p><p>aux secteurs des IAA et des ITHC et situes dans la rgion du Grand Casablanca. </p><p>Les PMI exportatrices des IAA et des ITHC occupent le premier rang dans la classification </p><p>des PMI exportatrices marocaines. Ceci en se basant sur les diffrentes grandeurs </p><p>conomiques notamment le chiffre daffaires et la participation la production globale </p><p>(Ministre de lindustrie, du commerce, de lnergie et des mines, 2001). En outre, les PMI </p><p>reprsentent 93 % du tissu industriel marocain et les deux secteurs tudis sont des secteurs </p><p>piliers de lindustrie marocaine. </p><p>Dans la rgion du grand Casablanca, il existe 32 PMI exportatrices dans le secteur des IAA et </p><p>332 PMI exportatrices dans le secteur des ITHC. Pour notre tude, nous avons opt pour </p><p>lenqute de la totalit des PMI exportatrices des IAA, soit 32 PMI. Pour les PMI </p><p>exportatrices des ITHC, nous avons procd un chantillonnage alatoire qui reprsente 20 </p><p>% de la population totale, soit 66 PMI enquter. </p><p>Parmi les 66 PMI des ITHC, nous avons administr le questionnaire 59 PMI des ITHC, soit </p><p>un taux de rponse de 89,39 % et 29 PMI des IAA parmi la population totale de 32, soit un </p><p>taux de rponse de 90,6 %. </p><p>Lenqute mene auprs des PMI des deux secteurs a port sur : </p></li><li><p> leur degr de comptitivit et leur capacit innover ; </p><p> les infrastructures informationnelles dont elles disposent ; </p><p> les moyens technologiques, matriels, logiciels et financiers quelles mobilisent pour </p><p>la gestion de lISTT et pour la veille technologique ; </p><p> leurs besoins en ISTT et en veille technologique ; </p><p> leurs problmes conjoncturels, structurels et informationnels ; </p><p> leurs attentes en matire dISTT et de veille technologique. </p><p>Les PMI et la veille technologiquersultats saillants </p><p>Pour les deux secteurs tudis, lenqute a rvl que la PMI exportatrice tudie souffre de </p><p>problmes conjoncturels et structurels qui entravent son dveloppement et affectent sa </p><p>comptitivit. Bien que la PMI soit consciente de la ncessit dinnover, elle affirme manquer </p><p>dencouragement et dassistance de lEtat pour passer lconomie librale. Ceci est </p><p>accentu, selon la PMI tudie, par le manque de communication et de coopration entre les </p><p>organismes nationaux producteurs dISTT. Dans cette optique, la PMI procde peu des </p><p>actions stratgiques qui comportent un risque et qui entranent un changement radical dans sa </p><p>structure et son activit. </p><p>Mme si la PMI affirme que la veille technologique est une notion inconnue pour elle, elle la </p><p>pratique sans le savoir . En effet, elle veille ce quelle reste lafft des changements qui </p><p>soprent dans son environnement. </p><p>Dautre part, la PMI ne voit pas encore limportance de bien grer lISTT pour en faire une </p><p>ressource porteuse de richesse. Ceci est apparent dans labsence du profil du spcialiste de </p><p>linformation dans toutes les PMI enqutes et dans le manque de structuration de la fonction </p><p>information en leur sein. </p><p>En outre, la PMI ne calcule pas la part du budget quelle consacre aux activits </p><p>informationnelles et aux activits de R&amp;D. </p><p>En ce qui concerne les sources dISTT utilises, la PMI affirme manquer dinformation sur </p><p>lexistence et lintrt de ces sources. Ceci justifie le manque dexploitation des sources </p><p>dISTT par les deux secteurs tudis. Dans le mme cadre, elle affirme tre bien informe en </p><p>nouveauts relatives aux matires premires et aux quipements et ce grce aux visites des </p><p>fournisseurs et sa participation aux manifestations (salons, foires, etc). </p></li><li><p>La principale rvlation relative aux sources utilises par les PMI tudies demeure la non </p><p>utilisation du brevet. En effet, elles nutilisent pas, sinon sous-exploitent le brevet et ne </p><p>traduisent pas les informations techniques quil contient en des actions dinnovation. </p><p>En ce qui concerne les moyens technologiques et matriels de la PMI tudie, lenqute a </p><p>rvl que bien quelle dispose dquipements technologiques et matriels, ces derniers ne </p><p>sont pas utiliss des fins de recherche de linformation. Internet est souvent utilis pour </p><p>communiquer avec le client ltranger. </p><p>Toutes les PMI saccordent sur le besoin ardent et pressant de recevoir linformation </p><p>pertinente et fiable temps pour prendre des dcisions fondes. </p><p>En tudiant les donnes issues de lenqute, la revue de littrature et les expriences </p><p>nationales et trangres en matire de veille technologique, nous avons labor pour lIMIST </p><p>une stratgie de veille technologique pour servir en ISTT et en veille technologique les PMI </p><p>exportatrices des deux secteurs tudis. </p><p>Une stratgie de veille technologique pour servir les PMI </p><p>La stratgie propose lIMIST est balise par cinq lments savoir : </p><p> les objectifs de lactivit de veille technologique que lIMIST doit se fixer pour servir </p><p>les PMI ; </p><p> les prestations de veille technologique que lIMIST doit laborer pour servir les PMI ; </p><p> les moyens humains, technologiques, matriels et financiers mobiliser ; </p><p> la dmarche de veille technologique suivre ; </p><p> la structure de veille technologique mettre en place. </p><p>La stratgie de veille technologique que nous proposons lIMIST pour servir les PMI des </p><p>deux secteurs tudis constitue un modle suivre pour laborer dautres stratgies </p><p>permettant de servir les autres catgories dusagers de lIMIST. </p><p>Lactivit de veille technologique que lIMIST mnera au profit des PMI doit avoir pour </p><p>objectifs de permettre lentreprise de cerner les changements rapides de son environnement </p><p>et sy adapter, de rsoudre ses problmes oprationnels, de prparer sa prise de dcision, </p><p>dalimenter sa rflexion prospective et de rsoudre ses problmes lis la communication. La </p><p>veille technologique destine pour les deux secteurs peut tre de diffrents types suivant la </p><p>nature du demandeur (une entreprise / un groupement dentreprises), la nature de </p></li><li><p>linformation diffuser (frache / dune dure de vie plus ou moins longue) et la porte de la </p><p>dcision qui en dcoule (stratgique / tactique / oprationnelle). </p><p>Pour atteindre ses objectifs, lIMIST est appel fournir aux PMI des prestations qui tiennent </p><p>compte de leurs besoins et attentes, savoir : </p><p> la fourniture de lISTT pertinente et fiable temps ; </p><p> la formation en mthodologie de recherche et de traitement de linformation et en </p><p>dmarche de mise en place dun systme de veille technologique ; </p><p> lassistance dans le processus dinnovation. </p><p>Les prestations de lIMIST seraient aussi bien mono-clients que multi-clients. Les prestations </p><p>mono-clients sont destines une entreprise donne dans le but de rsoudre un problme </p><p>ponctuel quelle a exprim. Il sagit notamment dtude de marchs, de la mise en relation </p><p>avec des experts, de lalerte sur un axe relatif lactivit de la PMI et de formations et/ ou de </p><p>conseils en une technologie. </p><p>Les prestations multi-clients ont pour objectif de servir les PMI ayant des proccupations </p><p>communes. Il sagit notamment de produits dalerte et des tudes destines rpondre aux </p><p>besoins de chacun des secteurs tudis. </p><p>En ce qui concerne la tarification des prestation...</p></li></ul>