baccalauréat général bac blanc n°1 correction · pdf file 2020. 8....

Click here to load reader

Post on 02-Jan-2021

1 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • SESSION 2020

    ARTS PLASTIQUES

    Série L

    ÉPREUVE DE CULTURE PLASTIQUE ET ARTISTIQUE Jeudi 7 et Vendredi 8 novembre Durée de l’épreuve : 3 h 00 min (2 + 1) au lieu de 3 h 30 le jour du bac

    Coefficient : 3

    Rappel du cadre réglementaire :

    (Note de service N° 2012-038 du 6-3-2012)

    Deux sujets sont proposés au choix du candidat. Chaque sujet présente une œuvre plastique identifiée en rapport avec le programme limitatif publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative.

    Le candidat doit répondre à trois questions : la première l’engage à mener une analyse plastique de l’œuvre reproduite par le sujet. Les deux autres concernent les questionnements induits par cette même œuvre.

    Le candidat organise son temps de façon à répondre aux trois questions. Chacune d’elles est évaluée séparément. La maîtrise de la langue française et de l’orthographe est prise en compte sur l’ensemble rédigé.

    Critères d’évaluation et notation

    Cette partie est notée sur 20 points répartis comme suit : — la première question (analyse plastique) est notée sur 8 points ; — chacune des deux autres questions est notée sur 6 points.

    L’usage de tout appareil électronique est strictement interdit.

    Tournez la page S.V.P.

    BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BAC BLANC n°1 CORRECTION

  • SUJET N° 2

    Question 1 :

    À partir des documents joints, vous décrirez cette œuvre d’Auguste RODIN pour en dégager les caractéristiques plastiques et analyser leurs relations.

    Question 2 :

    Montrez comment l’accident, le hasard et le non fini font partis du processus de création d’Auguste RODIN. Vous vous appuierez sur des exemples significatifs et précis.

    Question 3 :

    Comment certains artistes modernes et contemporains ont diversifié les processus de création de leurs œuvres ? Vous vous appuierez sur des exemples significatifs et précis.

    RAPPEL à lire, à comprendre, et donc à prendre en compte

    Seront prises en compte pour l’évaluation, les capacités du candidat à :

    - décrire l’œuvre, nommer ses constituants plastiques à l’aide d’un vocabulaire précis, la caractériser en précisant sa nature, son statut, les particularités de l’organisation du dispositif plastique et de son contexte,

    - repérer les principales notions en jeu dans les questions posées et raisonner en établissant des liens

    avec d’autres œuvres à l’intérieur du programme limitatif, au moins 4 ou 5 autres

    - ouvrir sa réflexion en direction de problématiques et de notions travaillées dans le cadre du programme de la classe de terminale, au moins 4 ou 5 autres

    - organiser son devoir de manière claire et structurée en maîtrisant la langue à l’écrit. Introduction,

    réponses aux questions, conclusion. Manifestement, personne n’a suivi les conseils donnés sur cette page : https://www.profartspla.info/index.php/cours-2/terminale/spe-arts/1031-comment-se-preparer-au-bac-blanc- 07081119#explications-a-lire Il faut donc les reprendre de toute urgence !

    Tournez la page S.V.P.

  • Masque de Camille Claudel d’Auguste Rodin, vers 1898, plâtre, H. : 22,8 cm ; L. : 17,5 cm ; P. : 17,2 cm, Musée Rodin, Paris. Masque exposé en 1900

  • SUJET N° 2

    Question 1 :

    À partir des documents joints, vous décrirez cette œuvre d’Auguste RODIN pour en dégager les caractéristiques plastiques et analyser leurs relations.

    Cette correction ne sera pas rédigée, c’est à vous de le faire pour améliorer vos résultats et comprendre ce qui était attendu. Pour cette analyse, il faut reprendre la méthodologie habituelle (cf programme de première) https://www.profartspla.info/index.php/histoire-des-arts-2/niveau-6/94-methodes-analyse-oeuvres-domaines#2e- art-la-sculpture-arts-du-visuel 1. Identification de la sculpture : cartel de l’œuvre Masque de Camille Claudel d’Auguste Rodin, vers 1898, en plâtre, H. : 22,8 cm ; L. : 17,5 cm ; P. : 17,2 cm, Musée Rodin, Paris. Masque exposé en 1900 - Nature : figurative (on reconnaît ce qui est montré) ; le sujet représenté est le masque de Camille Claudel. Différencier masque et portrait :

    - Le masque est un élément fabriqué pour le visage, avec pour fonction de le dissimuler. Il est donc creux car il doit pouvoir être porté sur le visage de quelqu’un.

    Rodin, nomme donc masque ces sculptures représentant des portraits mais creux du fait de leur processus de fabrication (plâtre) ou pas (il existe un Masque de L’Homme au nez cassé en argile).

    - Le portrait désigne la représentation d’une personne, ici la muse, praticienne, et amante de Rodin, la jeune Camille Claudel.

    Portrait profane, le modèle est connu, il est montré pour lui-même et pas symbolique d’une déesse ou d’un autre personnage. L’approche est naturaliste, sans idéalisation puisque les défauts de la technique sont conservés : couture, coulures, bosses et gouttes de plâtre ne sont pas lissées. - Dimensions : proportions par rapport au corps du spectateur H. : 22,8 cm ; L. : 17,5 cm ; P. : 17,2 cm = échelle 1, masque et moulage donc taille réelle, la taille du modèle. - Technique : moulage en plâtre avec les marques des assemblages des différentes parties du moule. Ces marques s’appellent des coutures (surplus de plâtre qui correspond à la jonction des parties du moule). Ici ce plâtre n’est pas une épreuve originale d’une sculpture en terre, puisque dans ce cas, le plâtre serait plein. Comme il y a des traces de moule, il n’a pas été moulé sur le visage directement non plus. C’est un moulage à bon creux avec un moule en plusieurs pièces (d’où les coutures) :

    Le moulage à creux perdu permet d’obtenir une épreuve en plâtre utilisée ensuite pour créer des tirages en bronze, par exemple. Vous avez visionné ces deux techniques sur http://www.musee-rodin.fr/fr/ressources/la-fabrication-dune-sculpture (bon creux à 3 min 32 s.)

    Le masque a été fait sur une seule partie du moule et non coulé, puisque creux.

  • Rodin fera plusieurs versions de son masque et de son portrait dans différents matériaux (plâtre ou marbre), présentés seuls ou avec d’autres abattis. Masque de Camille Claudel et Main gauche de Pierre de Wissant, 1895, plâtre, ou encore Camille aux cheveux courts, Camille au bonnet. La technique du moulage qui facilite la production de multiples (à partir d’un même moule). Rodin donnera tous ses moules à l’État français, ce qui permet encore aujourd’hui d’éditer des sculptures originales de Rodin, alors qu’il est décédé en 1917. - Date de réalisation. Vers 1898, Auguste Rodin a 58 ans, Camille Claudel a 34 ans. Ils se sont rencontrés en 1883. Cf Rodin et Claudel : http://www.musee-rodin.fr/fr/ressources/fiches-educatives/rencontre-rodin-et-camille- claudel C’est aussi l’année de son Monument à Balzac. - Type de sculpture (rendu en 3D) : ronde-bosse, même si l’arrière est creux. L’exposer ainsi était le souhait de Rodin, et est une marque de sa modernité. Montrer la sculpture dans son processus de création et pas seulement une œuvre aboutie. Cette sculpture serait, avant Rodin, considérée comme une épreuve (esquisse) d’atelier et n’aurait jamais été exposée comme une œuvre aboutie. Alors qu’ici, ce masque, comme signalé dans le cartel, a été exposé en 1900. - Destination : œuvre personnelle 2. Présentation des deux artistes : collaborateurs (travail à deux) et co-créateurs (travaillent ensemble avec d’autres praticiens et assistants, comme les fondeurs). Source : https://www.profartspla.info/index.php/cours-2/terminale/spe-arts/1030-la-turbulence-de-rodin-par-claire- duguet Camille Claudel dessine et sait très bien pétrir, malaxer, gâcher, observer, écouter, et surtout elle sait pratiquer la taille directe, technique que Rodin ne maîtrise pas.

    Auguste Rodin : « Mlle Claudel est devenue mon praticien le plus extraordinaire. Je la consulte en toute chose ».

    Jeune Fille à la Gerbe de Camille Claudel, terre cuite (argile) 1886, 40 x 18 x 16 cm

    https://collections.musee-rodin.fr/fr/museum/rodin/la-jeune-fille-a- la-gerbe

    Galatée d’Auguste Rodin, marbre, 1887, 60,8 x 40,6 x 39,5 cm

    http://www.musee-rodin.fr/fr/collections/sculptures/galatee

    L’Éternelle Idole d’Auguste Rodin,1890-1893, Plâtre 73,2 x 59,2 x 41,1 cm et bronze de 1891 http://www.musee-rodin.fr/fr/collections/sculptures/leternelle-idole

    Vertumne et Pomone de Camille Claudel, 1905, Marbre blanc, socle en marbre rouge 91 x 80,6 x 41,8 cm

    http://www.musee-rodin.fr/collections/sculptures/vertumne-et- pomone

    Taille directe = sans croquis préalable ni modèle, tenant compte de la forme originelle du bloc pour faire émerger une forme imaginée par le sculpteur (comme Michel-Ange). Taille avec mises aux points, qui recopie fidèlement un modèle (en plâtre, argile) à partir de mesures exactes.

  • Camille vue par Auguste Auguste vu par Camille

    Quand on se permet d’accuser Camille de la copier, Rodin réagit et gronde ! Auguste Rodin : « Je lui ai montré où trouver de l’or mais l’or qu’elle trouve est bien à elle » mais jamais Rodin ne sera accus