edition complète

Download Edition complète

Post on 05-Jan-2017

217 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1

    Vol. 22 No. 1 2011 Sommaire

    Editorial

    3 Les pdiatres praticiens doivent tre visibles en tant que mdecins de famille de lenfant et de ladolescent!C. Kind

    4 Nouvelle illustration de couverture pour Paediatrica/ Nuova copertina per PaediatricaB. Regazzoni-Apothloz

    Politique Professionnelle

    5 Echos du comitC. Kind

    6 Tarmed NewsM. Belvedere

    Recommandations

    7 Recommandations pour lalimentation des nouveaux-ns sains durant les premiers jours de vieCommission de Nutrition de la SSP, Socit Suisse de Nonatologie

    9 Nouvelles courbes de croissance pour la SuisseC. Braegger, O. Jenni, D. Konrad, L. Molinari

    Formation continue

    12 RCIU et retard de croissance indication pour lhormone de croissanceU. Zumsteg

    14 Diagnostic: Enfant pauvre. Ingalit et sant de lenfant Pauvret dans le quotidien pdiatriqueC.Sidler

    16 Insuffisance cardiaque chez lenfant, tat des connaissances, perspectives de traitementSt. di Bernardo, T. Boulos, Y. Mivelaz, N. Sekarski

    20 Morsures de tiques, mningo-encphalite verno-estivale et vaccination de lenfant contre lencphalite tiques C. Berger

    23 Dlibration en thique clinique, une aide la dcisionC. Choudja, N. von der Weid, M. Beck Popovic, L. Benaroyo

    Informations

    26 Les nouvelles checklists pour les examens de prvention de la SSP sont disponiblesT. Baumann, N. Pellaud

    27 Le Registre pdiatrique suisse du rein 19702010 E. Maurer, C. Kuehni, E. Leumann, T. Neuhaus, G. Laube, SAPN

    30 Young Researchers Day 2010 of the Annual Meeting of the SSP 2010, Crans-MontanaJ.-P. Bourquin, V. Cannizzaro, R. Huber

    32 Journe scientifique des groupes de protection de lenfant des hpitaux suisses Thme: les enfants dans un contexte de violence domestique

    K. Albermann, C. Nittel

    33 Make a wishF. Morrison, C. Capell

    35 Courrier des lecteurs

    Actualit des sous-spcialits pdiatriques

    36 Gastro-entrologie pdiatrique

    37 Quiz FMH 42

    Lus pour vous

    41 Accidents denfantsO. Reinberg

    42 Lus pour vous

    46 Recensions

    48 Varia

  • 3

    Vol. 22 No. 1 2011 Editorial

    contribuer la conception du bus et la planification et ralisation des diff-rentes manifestations. Nous cherchons donc urgemment des pdiatres prts sengager dans cette campagne et contribuer ainsi la visibilit de la pdia-trie en tant que mdecine de famille pour enfants et adolescents.

    Annoncez-vous, sil vous plat, au secrtariat gnral de la SSP!

    Chers membres de la SSP,

    Lors de la dernire assemble gnrale nous avons dcid de soutenir linitiative populaire Oui la mdecine de famille. La prise de conscience quil est vital pour la pdiatrie pratique de rpondre prsent lorsque les cartes pour la mde-cine de premier recours seront redistri-bues, la emport sur les rserves com-prhensibles lencontre de la dfinition mdecin de famille pour le pdiatre praticien. Les gnralistes et les p-diatres vivent de manire semblable les multiples tracasseries de la pratique quotidienne et la situation prcaire concernant la relve. Il est donc essen-tiel pour la pdiatrie pratique que les amliorations attendues de linitiative profitent aussi aux pdiatres.

    Dans les discussions directes, les res-ponsables du comit dinitiative et de lAssociation des mdecins de famille et de lenfance MFE nous assurent rguli-rement que les pdiatres sont bien vi-demment partie intgrante de linitiative. En ralit cela napparat dans aucune des dclarations faites ce jour par le comit dinitiative. distance cest com-prhensible, les gnralistes se consid-rant, malgr leur grand nombre, une es-pce menace dextinction et ils agissent donc sur la dfensive. Dans cet esprit, la communication vers lextrieur met lac-cent avant tout sur lunit et sur des messages sans quivoque. Les proccu-pations diffrencies dune minorit comme les pdiatres sintgrent mal dans ce concept et sont bien trop facile-ment oublies.

    Malgr cela nous devons introduire las-pect pdiatrique dans la discussion poli-tique. Les enfants et les adolescents ont droit une prise en charge ambulatoire de premier recours adapte leur be-

    soins. Pour la raliser de faon optimale en Suisse, il faut des mdecins gnra-listes possdant au moins des connais-sances de base en mdecine de lenfant et de ladolescent. Les tudes de mde-cine, dans leur forme actuelle, ne sont plus en mesure de les transmettre, cela doit donc se faire pendant la formation postgradue.Les parents doivent avoir la possibilit de choisir, comme mdecin pour leurs enfants, soit un spcialiste en pdiatrie, soit leur propre mdecin de famille, qui aura effectu une partie de sa formation postgradue en pdiatrie. La mise en pratique de linitiative Oui la mdecine de famille pour toute la population suisse doit promouvoir aussi ce volet.

    Pour raliser cet objectif et donner la vi-sibilit ncessaire la pdiatrie, nous devons procder sur deux axes. Dune part nous devons encore et encore rendre attentifs les responsables de lini-tiative du fait que les pdiatres existent et que nous voulons tre vus. Le comit la fait ces derniers mois non sans suc-cs. Dautre part, pour tre perus, nous devons aussi nous impliquer et cela ne russira que par notre engagement per-sonnel et financier. Le Socit Suisse de Mdecine Gnrale (SSMG) a investi ce jour 1.2 millions de nos francs dans lini-tiative et attend videmment que la SSP participe dans la mesure plus modeste de ses moyens et forces.

    Pour la visibilit de la pdiatrie, la me-sure dcisive sera lengagement person-nel du plus grand nombre de pdiatres praticiens la campagne de promotion. Celle-ci dmarre le 1er avril 2011 avec un bus exposition qui fera, tout au long de lanne, un tour de Suisse pour soute-nir diffrents endroits des manifesta-tions en faveur de la mdecine de fa-mille. Nous avons la possibilit de

    Les pdiatres praticiens doivent tre visibles en tant que mdecins de famille de lenfant et de ladolescent!Christian Kind, prsident de la SSP, St Gall Traduction: Rudolf Schlaepfer, La Chaux-de-Fonds

  • 4

    Vol. 22 No. 1 2011Editorial

    Ce travail est n dun projet ducatif cole-muse dun groupe dlves du cycle primaire de la ville de Lugano.Les enfants, accompagns par leurs matres et des spcialistes, ont visit plusieurs reprises le Muse des Cultures sur un parcours qui prsente lhybride dans dautres cultures, notamment celles primitives de la rgion mlansienne.Au terme de ce parcours ducatif, les en-fants ont construit en toute libert leur hy-bride qui a trouv place dans une expo-sition temporaire dune salle du muse, puis dans un livre.

    En tant que pdiatre, jai trouv ce par-cours trs intressant. Les enfants, qui ont

    Questo lavoro nato sulla scorta di un pro-getto educativo scuola-museo di bimbi di asilo e elementari del Luganese: hanno vi-sitato a pi riprese il Museo delle Culture e fatto con insegnanti e specialisti un per-corso educativo sul concetto dellibrido.Hanno cos creato le loro statue ibride che sono state accolte in esposizione tempo-ranea allo stesso Museo poi pubblicate in un libro.

    Quale pediatra trovo naturalmente questo percorso molto interessante. I bambini non si fanno certo impressionare da mo-stri veri o apparenti ancora una volta ci

    lhabitude de composer avec les monstres, se sont trs bien tirs daffaire avec les Hy-brides en donnant une fois de plus une le-on aux adultes: des tres quilibrs, riches en couleurs font face en cercle aux autres hybrides, affirmant ainsi leur iden-tit dans la diffrence.

    CopyrightCitt di Lugano, Museo delle Culture, 2011.

    CorrespondanceDrssa Bianca Maria Regazzoni-Apothlozvia Giuseppe Motta 356850 Mendrisiobm.regazzoni@bluewin.ch

    danno una lezione nella loro capacit di rappresentazione dellessere ibrido, a co-lori, equilibrato che ben afferma la sua identit nella differenza.

    CopyrightCitt di Lugano, Museo delle Culture, 2011.

    CorrispondenzaDrssa Bianca Maria Regazzoni-Apothlozvia Giuseppe Motta 356850 Mendrisiobm.regazzoni@bluewin.ch

    Nouvelle illustration de couverture pour PaediatricaBianca Maria Regazzoni-Apothloz, Mendrisio

    Nuova copertina per PaediatricaBianca Maria Regazzoni-Apothloz, Mendrisio

  • 5

    Vol. 22 No. 1 2011 Politique professionnelle

    accords conclus ces derniers mois. Les se-crtaires gnraux des deux organisations se sont mis en rseau et ont dcid dun change de routine des procs verbaux des comits. Notre reprsentant auprs de MFE, Stephan Rupp, sera invit ponc-tuellement aux runions du comit de la SSP pour changer les points de vue. Pour motiver encore une fois les pdiatres sengager auprs de MFE, le comit a d-cid de faire assumer par la SSP la contri-bution extraordinaire de CHF 50 pour lini-tiative Oui la mdecine de famille, demande aux membres de MFE en plus de laugmentation de la cotisation.

    Rseaux de soins intgrs

    Un groupe de travail commun avec le Fo-rum de pdiatrie ambulatoire, dirig par Nicole Pellaud, labore un document de fond concernant les aspects pdiatriques des rseaux de soins. Il sagit dune part de dsigner les points pour lesquels la SSP devra sengager dans la discussion poli-tique, dautre part de fournir aux pdiatres des indications pratiques concernant les rseaux et de prparer un modle de pa-pier dinformation destin aux parents. La publication est prvue pour ces prochains mois.

    Cours de perfectionnement

    Suite au fort recul du sponsoring, les cours de perfectionnement de 2010 ont malheu-reusement tous boucl avec un dficit. Le contrat actuel stipulant que la SSP porte seule les risques dune perte, le comit sest mis la recherche, de concert avec lorganisateur MedConnection de Pius Br-ki, de moyens pour inverser cette ten-dance. Les organisateurs nont pas accep-t notre souhait dune influence directe de la SSP sur la conception des cours et ont rsili