technique crr

Download Technique Crr

Post on 18-Jul-2015

41 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

MANUEL DE PREPARATIONA L'EXAMEN DU CERTIFICAT RESTREINT DE RADIOTELEPHONISTE DU SERVICE MOBILE MARITIME (SHORT RANGE CERTIFICATE)

Tous les droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procds connus et inconnus ce jour sont rservs l'Agence Nationale des Frquences pour tous pays. Seules sont autorises les reproductions intgrales ou partielles rserves l'usage priv du copiste et les courtes citations conformment aux dispositions du code de la proprit intellectuelle. Toute autre reproduction ou reprsentation intgrale ou partielle, par quelque procd que ce soit, des pages du prsent fascicule, faite sans l'autorisation de l'Agence Nationale des Frquences, est illicite et constitue une contrefaon. La rdaction de ce manuel a t dirige par D. Hubert, en relation avec la mission Communication ([email protected]) Crdits photographiques : pp. 16, 38, 39, 41 : SHOM 2004 Extraits de louvrage Radiocommunications maritimes 924 RNA Autorisation de reproduction n50/2004 , p. 10 : Direction des Affaires Maritimes et des Gens de Mer (DAMGM)

Edition septembre 2005

1

SommaireAVANT-PROPOS 3 COMMENT S'INSCRIRE A L'EXAMEN 3 LE LIVRET DE PREPARATION 3 CHAPITRE I : CONNAISSANCES GENERALES 4 A. DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES ET ADMINISTRATIVES RELATIVES AU SERVICE MOBILE MARITIME 4 1. Textes internationaux et nationaux rglementant le service mobile maritime 4 2. Mise en uvre des dispositions rglementaires 5 3. Taxation des communications 8 B. CONNAISSANCES GENERALES DU SERVICE MOBILE MARITIME 9 1. Catgories de communications dans le service mobile maritime 9 2. Catgories de stations dans le service mobile maritime 9 3. Frquences et voies de la bande VHF marine 10 4. Sources d'nergie des stations de navire 11 C. CONNAISSANCES GENERALES DU SERVICE MOBILE MARITIME PAR SATELLITE 13 1. Le systme Inmarsat 13 2. Les diffrents services 13 D. CONNAISSANCES GENERALES DU SMDSM 14 1. Dfinition 14 2. Les neuf fonctions du SMDSM 14 3. Le concept de zones 14 4. Les sous-systmes du SMDSM 15 5. L'organisation SAR 16 E. UTILISATION DE L'ALPHABET PHONETIQUE INTERNATIONAL ET DES SIGNAUX DE BASE DU VOCABULAIRE NORMALISE DE LA NAVIGATION MARITIME DE L'OMI 17 1. Utilisation de l'alphabet phontique international 17 2. Utilisation de signaux de base du vocabulaire normalis de l'OMI 17 CHAPITRE II : LA RADIOTELEPHONIE EN ONDES METRIQUES 18 A. UTILISATION PRATIQUE DE LEQUIPEMENT EN ONDES METRIQUES 18 1. Commandes 18 2. Appareil VHF portatif 19 3. Antennes VHF 19 B. PROCEDURES DEXPLOITATION DES COMMUNICATIONS RADIOTELEPHONIQUES 20 1. Communications relatives la sauvegarde de la vie humaine en mer 20 2. Correspondance publique 24 CHAPITRE III : LES SOUS-SYSTEMES DU SMDSM 25 A. UTILISATION DES INSTALLATIONS ET DES TECHNIQUES D' APPEL SELECTIF NUMERIQUE (ASN) 25 1. Principes gnraux de l'ASN 25 2. Identits du service mobile maritime (MMSI) 25 3. Catgories d'appel 25 4. Les quipements VHF ASN 25 B. PROCEDURES DES COMMUNICATIONS DE DETRESSE, D'URGENCE ET DE SECURITE DANS LE SMDSM 30 1. Communications de dtresse en VHF ASN 30 2. Communications d'urgence en VHF ASN 34 3. Communications de scurit en VHF ASN 35 C. PROTECTION DES FREQUENCES DE DETRESSE 36 1. Comment viter les interfrences prjudiciables 36 2. missions au cours du trafic de dtresse 36 3. Comment empcher les missions non autorises 36 4. Protocoles et procdures dessais 36 5. Bandes de garde VHF. 37 6. Procdures suivre en cas dmission dune fausse alerte de dtresse. 37 D. RENSEIGNEMENTS SUR LA SECURITE MARITIME (RSM) DANS LE SMDSM 38 1. Le systme NAVTEX 38 2. Le systme SafetyNET 39 E. SIGNAUX DALERTE ET DE LOCALISATION DANS LE SMDSM 40 1. Radiobalises de localisation des sinistres (RLS, en anglais EPIRB : Emergency Position Indicating Radio Beacon) 40 2. Rpondeur radar de recherche et sauvetage (SART : Search and Rescue radar Transponder). 41 F. COMMUNICATIONS DE CORRESPONDANCE PUBLIQUE PAR ASN 42 ANNEXES AU MANUEL DE PREPARATION A1 2

Avant-propos

Comment s'inscrire l'examenLes candidats doivent adresser lAgence Nationale des Frquences (*) les pices suivantes : un formulaire de demande dinscription sign (tlchargeable sur notre site www.anfr.fr), une copie de la carte nationale didentit (recto-verso) ou du passeport ou du livret de famille, deux photos rcentes (format identit 3,5 cm x 4,5 cm) (inscrire Nom et Prnom au verso), le rglement par chque ou par mandat cash.

Le livret de prparationCe livret sadresse aux candidats lexamen du Certificat Restreint de Radiotlphoniste du service mobile maritime (Short Range Certificate). Ce certificat est obligatoire pour tout utilisateur d'une station radiolectrique fonctionnant dans la gamme des ondes mtriques (VHF) et participant au Systme Mondial de Dtresse et de Scurit en Mer (SMDSM) sans y tre astreint par la rglementation internationale. L'examen consiste en un questionnaire choix multiples portant sur le programme de lexamen dtaill dans le prsent livret. Un exemple de questions dexamen est disponible en annexe 13 de ce manuel. Depuis 2005, le programme de lexamen intgre des connaissances relatives au SMDSM.

Lexamen ne comporte pas de questions se rapportant aux annexes du complment de ce manuel (sauf annexe 7), bien que les informations rapportes soient IMPORTANTES.

(*) : Agence Nationale des FrquencesDpartement licences et certificats tl. : 03 29 42 20 74

3

Chapitre I : Connaissances gnralesA. Dispositions rglementaires et administratives relatives au service mobile maritime1. Textes internationaux et nationaux rglementant le service mobile maritime1.1 Textes de l'Organisation Maritime Internationale (OMI) L'Organisation maritime internationale, dont le sige est Londres, est une institution spcialise des Nations Unies ayant pour mission principale de renforcer la scurit en mer. 1.1.1 Convention SOLAS (Safety Of Life At Sea) de 1974 modifie, chapitre IV (radiocommunications). Les amendements de 1988 cette convention internationale ont jet les bases du SMDSM (Systme Mondial de Dtresse et de Scurit en Mer ; en anglais, GMDSS : Global Maritime Distress and Safety System). Le chapitre IV de la convention numre les obligations en matire d'quipements de radiocommunications. 1.1.2 Rsolutions et recommandations de l'OMI Les obligations du chapitre IV sont compltes et prcises par de nombreuses rsolutions ( caractre contraignant) et recommandations : normes minimales de fonctionnement des divers quipements, formation des oprateurs, installations terre 1.1.3 GMDSS Masterplan Ce recueil, destin aux oprateurs du SMDSM est mis jour rgulirement et inventorie les services et les stations ctires en opration dans le monde entier. 1.2 Textes de l'Union Internationale des Tlcommunications (UIT) L'Union internationale des tlcommunications, dont le sige est Genve, est une institution spcialise des Nations Unies ayant notamment pour missions de favoriser le dveloppement des tlcommunications et de coordonner les rseaux et services mondiaux de tlcommunications. 1.2.1 Rglement des radiocommunications (RR) Le Rglement des radiocommunications, rgulirement mis jour, traite notamment, dans sa partie maritime, des plans de frquences, des services, des procdures de radiocommunications (dtresse et scurit, correspondance publique), des obligations administratives (certificats d'oprateur, licences) 1.2.2 Recommandations de l'UIT Elles rpondent aux rsolutions et recommandations de l'OMI en prcisant les spcifications techniques, les procdures oprationnelles, les mesures de protection des services et quipements du SMDSM. 1.2.3 Nomenclatures de l'UIT Ces documents de service, obligatoires bord des navires astreints au SMDSM, sont publis rgulirement et mis jour par les administrations des tats membres de l'UIT. Les principales nomenclatures sont : Liste IV : Nomenclature des stations ctires Liste V : Nomenclature des stations de navire Liste VII A : Liste des indicatifs d'appel et des identits numriques des stations utilises dans les services mobiles maritimes et mobiles maritimes par satellite

4

1.3 Textes rglementaires applicables 1.3.1 Rglement annex l'arrt du 23 novembre 1987 modifi relatif la scurit des navires : Ce rglement dtaille les obligations des navires professionnels franais en matire de radiocommunications ainsi que les conditions d'installation et de maintenance des quipements bord. Cette rglementation ne s'applique pas aux navires de plaisance ! 1.3.2 Arrt du 15 juillet 1999 relatif aux prrogatives ainsi qu'aux conditions de dlivrance des titres ncessaires l'exercice des fonctions relatives aux radiocommunications dans le cadre du Systme Mondial de Dtresse et de Scurit en Mer. Les certificats concerns sont les suivants : en franais Certificat Restreint d'Oprateur Certificat Spcial d'Oprateur Certificat Gnral d'Oprateur Certificat de Radiolectronicien de 1re classe CRO CSO CGO CR1 en anglais Restricted Operator's Certificate Long Range Certificate General Operator's Certificate First-class Certificate Radio Electronic ROC LRC GOC

1.3.3 Code des postes et des communications lectroniques : Licences du service mobile maritime : article L.41-1 (dispositions gnrales) et articles L39-1, L39-5 (dispositions pnales). Certificats d'oprateur du service mobile maritime : article L42-4 (dispositions gnrales) et article D406-12 (certificat d'oprateur dans le service mobile maritime). Equipements radiolectriques : article D406-11.

Les articles cits ci-dessus sont disponibles l'annexe 1 du complment ce manuel.

2. Mise en uvre des dispositions rglementaires2.1 Autorit du commandant Le service radiotlphonique de la station de navire (voir ch. I, paragraphe B.2.1) est plac sous lautorit du commandant, du patron, du chef de bord ou de la personne responsable du navire (art. D406-12 du code des postes et tlcommunications lectroniques). Celui qui dtient cette autorit doit exiger du ou des utilisateurs de linstallation radiotlphonique le respect des rgles dexploitation en vigueur. Il est lui-mme responsable du respect des rgles administratives auxquelles est soumise linstallation de la station. 2.2 Licence de station de navire Tout propritaire ou utilisateur dun navire participant au service mobile maritime doit tre en possession dune licence autorisant linstallation et lexploitation de la station de bord. Les postes portatifs sont soumis cette rgle. En France, c'est l'Agence Nationale des Frquences (ANFR) qui gre les licences des stations radiolectriques des navires franais. Les autorits de contrle en mer (Affaires Maritimes, Gendarmerie, Douanes) peuvent exiger la production immdiate de loriginal de la licence. A l'tranger, diverses administrations ayant le mme rle peuvent avoir la mme exigence. Le dfaut de licence est une infraction pnale sanctionne par l'article L.39-1 3 du code des postes et des communications lectroniques.5

Les informations portes sur la licence comportent :

Le nom du navire Lindicatif dappel de la station Limmatriculation du navire Le MMSI (Maritime Mobile Service Identity) pour les navires participant au SMDSM (voir ch. III, paragraphe A.2) Les coordonnes du titulaire La mention du code didentification de lautorit comptable, le cas chant (voir ch. I paragraphe A.3.2) Une description succincte des quipements radiolectriques

2.3 Indicatif d'appel Chaque navire participant au service radiotlphonique maritime ou fluvial est dot dun indicatif dappel. Cet indicatif est unique au monde. Il est dlivr avec la premire licence attribue au navire et lui restera affect quels que soient les propritaires ultrieurs et tant qu'il restera sous pavillon franais. En France, les indicatifs d'appel (ainsi que les MMSI) sont attribus par l'ANFR. 2.4 Certificat d'oprateur Tout utilisateur d'une station radiolectrique doit tre titulaire d'un certificat d'oprateur tel que prvu par le Rglement des radiocommunications de l'UIT et le code des postes et des communications lectroniques. En fonction de la zone de navigation, des installations et des obligations des navires au regard du SMDSM, il est prvu diffrentes classes de certificats : Pour les navires soumis au SMDSM par la rglementation internationale : Certificat de Radiolectronicien de 1re classe Certificat Gnral d'Oprateur Certificat Restreint d'Oprateur CR1 CGO CRO toutes zones; exploitation radio et maintenance des quipements, toutes zones; exploitation radio seulement, zone de couverture VHF uniquement.

Pour les navires soumis au SMDSM par la rglementation nationale ou quips volontairement : Certificat Spcial d'Oprateur Certificat Restreint de Radiotlphoniste CSO CRR toutes zones, zone de uniquement. couverture VHF

6

2.5 Inspection des stations Navires astreints Un navire est dit "astreint" lorsquune rglementation internationale et/ou nationale le contraint tre quip dune station de bord mettrice et rceptrice. La quasitotalit des navires professionnels franais (navires de charge et de pche, navires passagers) et les navires de plaisance de plus de 24 mtres font partie de cette catgorie. La station est soumise une visite avant sa mise en service afin de vrifier la prsence des quipements obligatoires, la conformit et le bon fonctionnement de ceux-ci ainsi que la prsence d'un (ou plusieurs) oprateur(s) qualifi(s). Des visites de scurit seront effectues ensuite priodiquement. En France ces contrles sont effectus par les agents de l'ANFR, dans le cadre de commissions de scurit places sous l'autorit des Affaires Maritimes. Navires non astreints Les contrles (visites de mise en service ou visites priodiques) ne sont pas obligatoires sur ces navires. A ltranger, les navires, astreints ou non, peuvent tre soumis lobligation de visite par les administrations comptentes afin de vrifier la concordance entre la licence et la composition de la station de bord. Le certificat doprateur pourra aussi tre demand. 2.6 Documents embarqus On doit trouver bord de tout navire : la licence dexploitation (affiche si possible) le certificat doprateur. et pour les navires astreints : le dernier rapport dinspection de la station radiolectrique le journal radiolectrique 2.7 Conformit des quipements Les quipements radiolectriques embarqus sur des navires battant pavillon franais doivent tre conformes aux exigences essentielles qui leur sont applicables. Le marquage appos sur le matriel constitue une prsomption de conformit. Les quipements installs bord des navires non astreints et des bateaux du service fluvial doivent tre conformes la directive communautaire 99/05/CE, dite R&TTE, transpose dans le code des postes et des communications lectroniques (articles L34-9, R20-1 et suivants). Marquage R&TTE : Les quipements bord des navires astreints doivent tre conformes, selon leurs obligations au regard de la rglementation internationale, soit la directive communautaire 96/98/CE dite "MED" (marquage "barre de gouvernail") soit la directive communautaire R&TTE. Marquage MED :

7

Cependant, quand lquipement a t mis sur le march franais avant le 8 avril 2001, il peut avoir fait lobjet dune attestation de conformit par lAutorit de rgulation des tlcommunications (ART) (ou d'un agrment ou d'une homologation par l'ancienne administration des postes et tlcommunications), en application de la lgislation antrieure. 2.8 Protection du secret des correspondances La violation du secret des correspondances est un dlit, dont les sanctions sont prvues par l'article 226-15 du code pnal. (voir Annexe 1 du complment de ce manuel). Il est d'ailleurs rigoureusement interdit de faire quelque rfrence que ce soit une communication entendue, par inadvertance ou non, sur une voie radio. 2.9 Types d'appels et de messages interdits La transmission d'appels de dtresse faux ou trompeurs est rprime pnalement (article L39-7 du code des postes et des communications lectroniques). De mme est rprime l'usurpation de l'indicatif d'appel d'une station radiolectrique (article L39-8 du mme code : voir Annexe 1 du complment de ce manuel).

3. Taxation des communications3.1 Systme de taxation international Les prix des communications radiomaritimes effectues par l'intermdiaire d'une station ctire trangre (la France, de mme qu'un certain nombre d'tats europens, n'assure plus de service de correspondance publique) sont exprims en DTS (Droits de Tirage Spciaux) ou en Francs-Or. Les taxes sont recouvres au niveau national par des autorits comptables, organismes publics et/ou privs reconnus par l'administration du pays qui a dlivr la licence d'exploitation. Les autorits comptables sont notifies l'UIT qui en publie la liste afin de permettre aux navires de communiquer dans le monde entier. Le nombre d'autorits comptables ne doit pas dpasser 25 par pays. 3.2 Code d'Identification de l'Autorit Comptable (CIAC) L'autorit comptable reconnue reoit un code d'identification, le CIAC, compos de 2 lettres correspondant l'Etat dans lequel elle est domicilie et de 2 chiffres (par exemple : FR01 pour France Tlcom Mobile Satellite Communications, FR13 pour Golink). Ce code figure sur la licence et doit tre communiqu toute station ctire avant l'tablissement d'une communication radiotlphonique.

8

B. Connaissances gnrales du service mobile maritime1. Catgories de communications dans le service mobile maritime1.1 Communications de dtresse, d'urgence et de scurit L'appel et le message de dtresse sont mis, sur ordre du commandant (ou du patron, ou du chef de bord), lorsqu'un navire ou une personne est sous la menace d'un danger grave et imminent et a besoin qu'on lui vienne immdiatement en aide. L'appel et le message d'urgence sont mis, sur ordre du commandant (ou du patron, ou du chef de bord) pour signaler une urgence concernant la scurit du navire ou d'une personne (bless ou malade bord, demande de remorquage suite une avarie, consultation mdicale). L'appel et le message de scurit sont mis, sur ordre du commandant (ou du patron, ou du chef de bord) pour signaler tout danger li la scurit de la navigation (objets dangereux ou paves la drive, phares teints) et la mtorologie (avis de coup de vent, de tempte, rencontre de vents de force suprieure 7 Beaufort non signals dans les bulletins rguliers). Ce type de message prcde toute mission de Bulletins Mtorologiques Spciaux (BMS) et tout AVis URgent aux NAVigateurs (AVURNAV).

Dtresse

Urgence

Scurit

1.2 Correspondance publique Si le navire est porte d'une station ctire oprationnelle, il est possible d'obtenir par l'intermdiaire de celle-ci une liaison radiotlphonique avec un abonn terre ou un navire hors de porte de l'installation radiolectrique de bord (et rciproquement). 1.3 Communications entre navires Les navires peuvent communiquer entre eux sur un certain nombre de frquences rserves cet effet. Par exemple, les voies VHF 6, 8, 72 et 77 sont rserves aux communications navire-navire. 1.4 Service des oprations portuaires Ce service a pour objet la transmission de messages traitant exclusivement de la manuvre, du mouvement et de la scurit des navires, dans un port ou au voisinage de celui-ci, entre les navires et les stations portuaires ou entre navires. 1.5 Mouvements des navires Ce service a pour objet la transmission de messages traitant exclusivement du mouvement des navires (hors oprations portuaires) entre stations ctires et stations de navires ou entre stations de navires.

2. Catgories de stations dans le service mobile maritimeUne station du service mobile maritime se compose d'un ou de plusieurs metteurs ou rcepteurs permettant d'assurer un service de radiocommunication maritime. 2.1 Station de navire C'est une station mobile place bord d'un navire qui n'est pas amarr en permanence, autre qu'une station d'engin de sauvetage.

9

2.2 Station ctire C'est une station terrestre du service mobile maritime (il peut s'agir d'une station de correspondance publique but uniquement commercial, d'une station assurant uniquement des missions de scurit, ou bien d'une station assurant ces deux activits). 2.3 Station portuaire C'est une station ctire du service des oprations portuaires. 2.4 Centres de coordination du sauvetage (CROSS) Les Centres Rgionaux Oprationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) assurent en permanence la surveillance des zones maritimes sous leur juridiction, la diffusion des informations de scurit maritime et coordonnent les oprations de recherche et de sauvetage.

Il y a cinq CROSS en mtropole : - Gris-Nez - Jobourg - Corsen - Etel - La Garde et un sous-CROSS (Aspretto). Il y a deux CROSS dans les DOM : - CROSSAG (Fort de France) - CROSSRU (La Runion). et un sous-CROSS (Cayenne)

Source : Direction des Affaires Maritimes et des Gens de Mer (DAMGM)

Les CROSS, en cas d'indisponibilit d'un metteur, peuvent tre relays localement par les smaphores de la Marine nationale.

3. Frquences et voies de la bande VHF marine3.1 Notion de frquence Toute mission est caractrise : par sa frquence (f) par sa longueur d'onde () par sa vitesse de propagation (clrit : c). Les ondes radiolectriques se propagent dans l'atmosphre une vitesse de 300.000 km/s. La frquence se calcule selon la formule suivante : f = c/ et se mesure en Hertz (Hz). L'unit de base tant trop petite, on utilise des multiples : 1 kHz (kilo Hertz) 1 MHz (Mga Hertz) 1 GHZ (Giga Hertz) = 1 000 Hz = 1 000 kHz = 1 000 MHz = 1 000 000 Hz = 1 000 000 000 Hz

On distingue notamment : Les ondes hectomtriques : MF (Medium Frequency) Les ondes dcamtriques : HF (High Frequency) Les ondes mtriques : VHF (Very High Frequency) Les ondes dcimtriques : UHF (Ultra High Frequency)

10

Catgories Ondes hectomtriques Ondes dcamtriques Ondes mtriques Ondes dcimtriques

Abrviation MF HF VHF UHF

Bande de frquences 300 kHz 3 MHz 3 MHz 30 MHz 30 MHz 300 MHz 300 MHz 3 GHz

Longueur donde 1 000 m 100 m 100 m 10 m 10 m 1 m 1 m 0,1 m

3.2 Frquences de la bande VHF marine La bande de frquences VHF internationale, rserve au service radiomaritime, s'tend de 156 MHz 162 MHz. 3.3 Voies simplex et duplex Les voies simplex utilisent une mme frquence (F1 par exemple) l'mission comme la rception (c'est le cas notamment des voies navirenavire). Le mode d'exploitation ne peut se faire qu' l'alternat. Les oprateurs transmettent et coutent l'un aprs l'autre.

F1

Les voies duplex ont deux frquences diffrentes l'mission et la rception (F3 et F4 par exemple). Le mode d'exploitation peut se faire simultanment. Les oprateurs transmettent et reoivent en mme temps (comme au tlphone). Les voies ddies la correspondance publique sont en duplex.F3 F4

3.4 Affectation des voies Le tableau de l'annexe 3 du complment de ce manuel dtaille, au niveau franais, l'affectation des voies VHF du service mobile maritime.

4. Sources d'nergie des stations de navireA bord des navires, l'nergie lectrique permettant de faire fonctionner les appareils de navigation et de radiocommunications provient de plusieurs sources : par exemple du courant continu (12 volts, 24 volts) ou du courant alternatif (230 volts). Parmi les diffrentes sources, il convient dapporter lattention sur la batterie d'accumulateurs, gnrateur trs particulier ayant la proprit d'accumuler de l'nergie lectrique en la stockant sous forme chimique aprs une opration de charge. Cette nergie est restitue au fur et mesure des besoins : c'est l'opration de dcharge. La batterie est l'ultime gnrateur de courant en cas d'avarie des autres moyens d'nergie.

11

4.1 Diffrents types de batteries batteries de type "plomb". Elles sont semi-tanches ou tanches et dites "avec ou sans entretien". Ce sont les batteries les plus couramment utilises. batteries de type "cadmium-nickel, fer-nickel ou zinc-argent". Ces batteries ont la particularit d'tre trs robustes. Mais elles sont beaucoup moins rpandues que celles au plomb car beaucoup plus onreuses. 4.2 Charge des batteries au plomb Gnralement, le courant de charge ne doit pas dpasser le dixime de la capacit de la batterie (voir annexe 11 du complment de ce manuel). Ainsi, une batterie de 80 Ah doit tre charge 8 ampres pendant 10 heures. Les charges plus lentes augmentent la capacit de vie de l'accumulateur (ex. : 4 ampres pendant 20 heures). (Certains constructeurs de batterie admettent des courants plus importants. Il est recommand d'analyser les fiches techniques des accumulateurs concerns) 4.3 Entretien des batteries au plomb Les batteries au plomb, lorsqu'elles ne sont pas utilises, ont l'inconvnient de "s'autodcharger". Le taux de dcharge est variable selon la qualit et le type de fabrication. Il est conseill de les recharger rgulirement pour augmenter leur dure de vie. Voici quelques conseils dentretien des batteries : Vrifier le niveau de l'lectrolyte. L'appoint doit tre fait avec de l'eau distille (utiliser des gants et des lunettes de protection). Il ne faut jamais ajouter d'acide (danger de projection de l'lectrolyte). Contrler rgulirement la tension aux bornes de la batterie lorsque celle-ci est au repos (en l'absence de charge ou d'utilisation). Nettoyer rgulirement les cosses de raccordement et les enduire de graisse neutre (vaseline). Les batteries doivent tre places dans un endroit ventil, tre maintenues propres et sches et reposer dans un bac tanche et inaltrable.

12

C. Connaissances gnrales du service mobile maritime par satellite1. Le systme InmarsatL'organisation internationale Inmarsat (International Mobile Satellite Organisation) exploite, depuis 1982, un ensemble de satellites offrant des communications mobiles sur terre, sur mer et dans les airs. Quatre satellites gostationnaires, fonctionnant dans les bandes des 1,5 et 1,6 GHz, couvrent quatre rgions ocaniques (Atlantique-Est, Atlantique-Ouest, Pacifique, Ocan Indien) constituant la quasi-totalit du globe l'exception des ples.

2. Les diffrents servicesInmarsat offre la fois des services commerciaux de correspondance publique et des services de scurit (transmission d'alertes et diffusion de renseignements sur la scurit maritime). Les principaux services maritimes actuellement en exploitation sont les suivants : STANDARD Inmarsat A Inmarsat B SMDSM OUI OUI TYPE DE SERVICE OBSERVATIONS

Inmarsat C

OUI

Inmarsat M

NON

Inmarsat E

OUI

Inmarsat F

OUI

Analogique, premier standard mis en Tlphonie, tlex, fax service, il n'est plus commercialis et sera et donnes prochainement supprim. Tlphonie, tlex, fax Version numrique dInmarsat A et donnes Service de messagerie bidirectionnelle principalement utilis pour la gestion de Tlex, fax, donnes flotte et la rception de renseignements sur la scurit maritime, grce la fonction d'appel de groupe Tlphonie, fax Service numrique de tlphonie, existe et transmission en version grand public (Mini-M, avec de donnes couverture limite) Radiobalise de localisation des sinistres (RLS) permettant l'envoi d'un signal de Envoi dun signal de dtresse et la localisation immdiate du dtresse navire en difficult dans la zone de couverture des satellites Inmarsat. Service supprim le 1er dcembre 2006 Service rcemment mis en place, Tlphonie, fax et associe un terminal Inmarsat C, la donnes version "F77" rpond aux exigences du SMDSM.

13

D. Connaissances gnrales du SMDSM1. DfinitionLe SMDSM est un systme de radiocommunications intgr, de couverture mondiale, coordonn au niveau international, bas sur des systmes de tlcommunications automatiques et faisant appel de nouvelles technologies (satellites, Appel Slectif Numrique) et de nouvelles procdures d'exploitation. Ses objectifs sont de permettre : tout navire, o qu'il soit, d'assurer les communications indispensables sa propre scurit et celle des navires qui se trouvent proximit aux organismes chargs des secours d'tre avertis rapidement en cas de dtresse et d'assurer des oprations de recherche et sauvetage coordonnes. Ce systme a t mis en place partir de 1992 et est devenu obligatoire au niveau international pour tous les navires relevant de la Convention SOLAS (Safety Of Life At Sea) le 1er fvrier 1999. En France la quasi-totalit des navires professionnels est astreinte au SMDSM au titre de la Convention SOLAS et de la rglementation nationale.

2. Les neuf fonctions du SMDSMLe SMDSM doit assurer les fonctions suivantes : 1. Emettre des alertes de dtresse navireterre par au moins deux moyens distincts et indpendants, utilisant chacun un service de radiocommunication diffrent. 2. Recevoir des alertes de dtresse terrenavire. 3. Emettre et recevoir des alertes de dtresse navirenavire. 4. Emettre et recevoir des communications ayant trait la coordination des oprations de recherche et sauvetage. 5. Emettre et recevoir des communications sur site. 6. Emettre et recevoir des signaux destins au reprage. 7. Emettre et recevoir des renseignements sur la scurit maritime (RSM). 8. Emettre et recevoir des communications d'ordre gnral. 9. Emettre et recevoir des communications de passerelle passerelle.

3. Le concept de zonesPour assurer les neuf fonctions du SMDSM, l'OMI a dfini quatre zones ocaniques correspondant aux couvertures des diffrents moyens de radiocommunication utiliss : Zone A1 Zone de couverture d'au moins une station ctire VHF dans laquelle la fonction ASN (Appel Slectif Numrique) est disponible en permanence (porte radio : 20 30 milles). Zone de couverture d'au moins une station ctire MF dans laquelle la fonction ASN est disponible en permanence, hors zone A1 (porte radio : 150 300 milles). Zone de couverture d'un satellite gostationnaire d'Inmarsat (entre les parallles 70 N et 70 S), hors zones A1 et A2. Zone en dehors des zones A1, A2 et A3 (couverture HF uniquement).

Zone A2

Zone A3

Zone A4

14

4. Les sous-systmes du SMDSMPour que les neuf fonctions puissent tre assures, le SMDSM fait appel diffrentes techniques ou sous-systmes, ayant chacun leurs limites : Radiotlphonie Tlgraphie impression directe Appel Slectif Numrique VHF, MF, HF HF, MF Pour le trafic de dtresse et de scurit entre navires et stations ctires ou entre navires. Pour le trafic de dtresse et de scurit et surtout pour la diffusion des renseignements sur la scurit maritime (RSM) (NAVTEX).

VHF, MF, HF Pour l'alerte de dtresse. Inmarsat Pour l'alerte, le trafic de dtresse, la localisation et la diffusion de renseignement sur la scurit maritime (RSM). Pour l'alerte et la localisation.15

Services par satellite

COSPASSARSAT

5. L'organisation SARLa Convention SAR (Search And Rescue), entre en vigueur en 1985, a pour objectif la mise en place dun plan international permettant de coordonner les oprations de recherche et sauvetage sans tenir compte des frontires. Les Mers sont divises en 13 zones, elles-mmes subdivises en rgions de recherche et sauvetage (SRR : Search and Rescue Regions) places chacune sous la responsabilit dun Etat ; ce dernier sengage assurer la rception des alertes et diriger les oprations de recherche et sauvetage en mettant en place des centres de coordination (MRCC : Maritime Rescue Coordination Centre). En mtropole et outre-mer, les CROSS sont les MRCC responsables des oprations SAR pour leur rgion respective. Les CROSS Griz-Nez et La Garde assurent, en plus de leurs missions de MRCC, les fonctions de SPOC (SAR Point Of Contact). Ils sont les points de contact des MRCC trangers qui sollicitent une coopration internationale de la France en zone SAR trangre.

( SHOM 2004)

16

E. Utilisation de l'alphabet phontique international et des signaux de base du vocabulaire normalis de la navigation maritime de l'OMI1. Utilisation de l'alphabet phontique internationalL'alphabet phontique international permet de renforcer la comprhension des mots (nom du navire, indicatif, abrviation) transmis par radiotlphonie. On pelle les mots ou les nombres en faisant correspondre chaque lettre un mot convenu dont la premire lettre est la mme que celle du mot peler. Par exemple, le mot "MAT" sera pel "MIKE, ALPHA, TANGO".

Table d'pellation de l'alphabet phontique international(Appendice 14 du Rglement des radiocommunications) Lettre Mot de code Prononciation du mot de code 1 transmettre A................................................. L FAH Alfa A B................. ................................ VO Bravo BRA C................. Charlie ................................ TCHAH LI ou CHAR LI D................. ................................ TAH Delta DEL E................. ................................ O Echo K F................. Foxtrot ................................ TROTT FOX G ................ ................................ Golf GOLF H................. ................................ TLL Hotel HO I ................. ................................ DI AH India IN J................. ................................ Juliett DJOU LI TT K................. ................................ LO Kilo KI L................. ................................ MAH Lima LI M ................ ................................ K Mike MA N................. November ................................ NO VMM BER O ................ ................................ KAR Oscar OSS P................. ................................ PAH Papa PAH Q ................ Quebec ................................ K BEK R................. Romeo ................................MI O RO S................. ................................ER RAH Sierra SI T................. ................................ GO Tango TANG U................. Uniform ................................ NI FORM ou OU NI FORM YOU V................. ................................ TAR Victor VIK W ............... Whiskey ................................ KI OUISS X................. ................................ X-ray EKSS R Y................. Yankee ................................ KI YANG Z................. ................................ Zulu ZOU LOU

2. Utilisation de signaux de base du vocabulaire normalis de l'OMIL'OMI a publi en 1985 un petit fascicule bilingue intitul "Vocabulaire normalis de la Navigation Maritime". Cet ouvrage peut tre trs utile pour qui navigue prs des ctes trangres, l'anglais tant la langue parle par les oprateurs radio de tous pays. Notre propos n'est pas de crer un examen bilingue. Par contre quelques exemples de communications en anglais seront incluses dans la partie procdure radiotlphonique.

1

Les syllabes accentues sont soulignes

17

Chapitre II : la radiotlphonie en ondes mtriquesA. Utilisation pratique de lquipement en ondes mtriques1. Commandes

1.1 1.5 1.3 1.21.1 Slection et commandes des voies

1.6 1.7

Diffrents dispositifs existent suivant le type de poste pour slectionner une voie. Cela peut tre un bouton rotatif, des touches "Up" et "Down" ou encore des touches "" et "". Il existera toujours un bouton ou une touche avec repre 16 permettant daccder directement la voie 16. 1.2 Dispositifs et commandes de double veille Ce dispositif, apparaissant souvent sur le poste avec un bouton appel "DUAL" ou "D W" (Dual Watch), permet de veiller la voie de dtresse tout en tant positionn sur une autre voie choisie. Le poste se positionne sur la voie 16 pendant quelques centimes de secondes toutes les 2,5 secondes quel que soit son rglage. Si une mission est alors dtecte, il reste positionn sur la voie 16 pendant toute la dure de cette mission. Ce dispositif permet aux navires non astreints, qui nont pas obligation de veiller de manire permanente la voie 16, de le faire aussi souvent que possible. 1.3 Connexion Un bouton "marche/arrt" (POWER) permet dactiver et dsactiver lappareil. 1.4 Commande dalternat Le combin raccord au poste fixe possde une touche PTT (Push To Talk) qui permet dalterner mission et rception. En maintenant la pression sur cette touche, lappareil est dans le mode Emission et il est possible de parler; en relchant la pression sur cette touche, lappareil est dans le mode rception et il est possible dcouter. 1.5 Commande de la puissance de sortie Un bouton, gnralement appel "Hi/Lo" (High/Low) offre 2 possibilits : - tre en mode de puissance normale : 25 watts - tre en mode de puissance rduite : 1 watt. Dans la mesure du possible, dans les zones portuaires, et pour des liaisons o le nombre de voies autorises est minime (exemple : voies de travail navire-navire), il est conseill dutiliser la puissance rduite pour : - viter les brouillages lors de lutilisation simultane de la mme voie par plusieurs navires loigns de quelques milles - conomiser la batterie car ainsi la consommation est moindre. 1.6 Commande du volume Un bouton gnralement rotatif permet de rgler le niveau de rception BF (volume).18

1.7 Commande du squelch Le squelch est un dispositif rglable forant le rcepteur tre silencieux quand il ne reoit aucun signal ou lorsque ce signal est infrieur un certain seuil. Le rglage est accessible lutilisateur : plus le squelch est haut, plus la sensibilit du rcepteur semble faible et plus le correspondant doit tre proche pour que son signal dmodul soit entendu dans le haut-parleur. Comment effectuer le rglage : - se placer sur la voie 16 - rgler le squelch au minimum : on entend un bruit de souffle important - reprendre doucement le rglage en sens inverse jusquau silence complet - revenir lgrement en arrire - quand le haut-parleur nmet quun "cloc" de temps autre, le rglage est parfait.

2. Appareil VHF portatifLappareil VHF portatif peut tre quip des 55 voies disponibles sur un appareil VHF fixe. Cependant sa puissance dmission, qui ne doit pas dpasser 6 watts en rduit la porte une dizaine de milles. Il permet de communiquer mme en dehors de la passerelle. Si lappareil doit souvent tre utilis lextrieur, il sera judicieux de squiper dun appareil tanche. Ceci a pour avantage de pouvoir tre emport dans le radeau de secours en cas dabandon du navire et de permettre dalerter et guider les navires proches. Il faudra donc sassurer de la bonne charge de laccumulateur de lappareil ou, mieux encore, possder un accumulateur de secours.

3. Antennes VHF

Lantenne est un circuit rsonnant qui a un double but : - en mission, transformer un maximum dnergie lectrique haute frquence en nergie lectromagntique de mme frquence - en rception, capter un maximum dnergie lectromagntique haute frquence et la transformer en nergie lectrique de mme frquence disponible pour le rcepteur. Pour remplir ce rle, lantenne doit tre : - ddie son quipement - conue pour une utilisation maritime - accorde la bande de frquences de travail de lmetteurrcepteur - place, en thorie, deux longueurs donde (soit 4 mtres en VHF) au moins de tout objet mtallique reli o non la masse. Lantenne est gnralement de type fouet vertical (dite cierge ou bton). Compte tenu de la propagation en ligne droite des ondes mtriques, lantenne sera avantageusement place le plus haut possible, afin dassurer la meilleure porte. Il pourra se rvler trs utile de possder bord du navire une antenne de secours.

19

B. Procdures dexploitation des communications radiotlphoniques1. Communications relatives la sauvegarde de la vie humaine en merLa fonction essentielle dune station radiolectrique maritime est dassurer la transmission et la rception des messages relatifs la Sauvegarde de la Vie Humaine en mer (SVH). Pour faciliter la rception des messages SVH, les missions sur la frquence internationale dappel et de dtresse (voie 16) devront tre rduites au strict minimum. Les messages sont de 3 types, reconnaissables lutilisation dun signal dalarme qui leur est propre. Ils sadressent tout navire et toute station ctire.

TypeDtresse Urgence Scurit 1.1 Communications de dtresse Appel de dtresse

PrioritAbsolue 2 3

Signal dalarmeMAYDAY PAN PAN SECURITE

Le signal caractrisant la communication de dtresse est : MAYDAY (prononcer "maider"). Lappel de dtresse sera formul, sur la voie 16, de la faon suivante : - MAYDAY (trois fois) - ICI (ou DE) - NOM DU NAVIRE (trois fois). Texte du message de dtresse Le texte du message de dtresse comportera dans lordre les indications suivantes : - MAYDAY nom du navire - la position du navire : absolue (coordonnes gographiques) ou relative (par rapport un point fixe connu) - la nature de la dtresse - les secours demands - le nombre de personnes bord - les intentions du responsable du navire - tout renseignement destin faciliter les secours. Le message sera rpt, autant de fois quil sera possible, jusqu ce quune station ctire ou un navire ait rpondu.

20

Exemple de message de dtresse en franaisMAYDAY, MAYDAY, MAYDAY ICI (DE) CORMORAN, CORMORAN, CORMORAN MAYDAY CORMORAN

en anglaisMAYDAY, MAYDAY, MAYDAY THIS IS CORMORAN, CORMORAN, CORMORAN MAYDAY CORMORAN

Deux milles Ouest Quiberon Feu bord Demandons assistance immdiate 5 personnes bord Quittons le navire A vous

Two miles West of Quiberon Vessel on fire Require immediate assistance 5 persons on board Leaving the vessel Over

Accus de rception dun message de dtresse :

la rception dun message de dtresse, tout navire doit : - cesser toute transmission - noter soigneusement le contenu du message - attendre un court intervalle de temps pour permettre une station ctire de rpondre - si aucune station na rpondu, indiquer au navire en dtresse quil a t entendu et qu'il peut lui porter secours. Cette rponse prendra la forme suivante : - MAYDAY - nom du navire en dtresse (trois fois) - ici - nom du navire qui rpond (trois fois) - RECU MAYDAY - demande de renseignements complmentaires si besoin est - dlai de route pour se rendre sur zone, si cela est possible.

Exemple daccus de rception en franaisMAYDAY CORMORAN, CORMORAN, CORMORAN ICI DAUPHIN, DAUPHIN, DAUPHIN

en anglaisMAYDAY CORMORAN, CORMORAN, CORMORAN

THIS IS DAUPHIN, DAUPHIN, DAUPHIN Received MAYDAY We are 1 miles away from you We should arrive within 15 minutes Over

Reu MAYDAY Suis environ un mille au nord de votre position Serai sur zone dans 15 minutes environ A vous

21

Contrle du trafic de dtresse

Lorsquun message de dtresse a t mis, le silence est impos sur la voie 16. Ds que le navire qui a transmis un message de dtresse ou un navire secourant estime que les secours ne sont plus ncessaires, il en avise la station ctire qui a coordonn les secours. Celle-ci transmettra alors le message de fin de dtresse SILENCE FINI. Relais de dtresse

Il se peut quun navire doive retransmettre un message de dtresse au profit dun navire non quip de radio ou dont le message naurait pas t reu par une station ctire. Cette retransmission sur la voie 16 du message de dtresse seffectuera sous la forme suivante : - MAYDAY RELAY (trois fois) - ici - nom du navire retransmetteur (trois fois) - MAYDAY nom du navire en dtresse - rptition des renseignements contenus dans le message de dtresse.

Exemple de message de relais de dtresse en franaisMAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY ICI DAUPHIN , DAUPHIN, DAUPHIN MAYDAY CORMORAN

en anglaisMAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY, MAYDAY RELAY THIS IS DAUPHIN, DAUPHIN, DAUPHIN MAYDAY CORMORAN

Deux milles Ouest Quiberon Feu bord Equipage 5 personnes quitte le navire A vous 1.2 Communications durgence Appel durgence

Two miles west of Quiberon Vessel on fire Five persons on board leaving the vessel Over

Le signal caractrisant la communication durgence est : PAN PAN (prononcer "panne, panne"). Lappel durgence sera formul sur la voie 16 de la faon suivante : - PAN PAN (trois fois) - ici - nom du navire (trois fois) Texte du message durgence - Le texte du message durgence comportera dans lordre les indications suivantes : la position du navire : absolue (coordonnes gographiques) ou relative (par rapport un point fixe connu) - la nature de lurgence - les secours demands - les intentions du responsable du navire - tout renseignement destin faciliter les secours.

22

Message durgence en franaisPAN PAN, PAN PAN, PAN PAN ICI NEPTUNE, NEPTUNE, NEPTUNE

en anglaisPAN PAN, PAN PAN, PAN PAN THIS IS NEPTUNE, NEPTUNE, NEPTUNE

Position 20 milles Sud de Cherbourg Gouvernail cass, partons la drive Demandons remorquage Voilier coque blanche, 3 personnes bord A vous Consultation radiomdicale

20 miles south of Cherbourg Broken rudder, drifting Require tow White hull yacht, 3 persons on board Over

Lorsque la sant dune personne se trouvant bord du navire se rvle proccupante, il est possible de demander une consultation radiomdicale par le biais dun message durgence. Dans ce cas, le navire sera mis en liaison, par une station ctire ou un MRCC, avec le Centre de Consultation Mdicale Maritime de Toulouse ou de Rome. Le mdecin conseillera le bord sur la conduite tenir selon la description des symptmes qui lui aura t communique. Une vacuation sanitaire pourra tre ncessaire. 1.3 Communications de scurit Appel de scurit.

Le signal caractrisant la communication de scurit est : SECURITE (prononcer "scurit"). Lappel de scurit sera formul de la faon suivante : - SECURITE (trois fois) - ici - nom du navire (trois fois) Texte du message de scurit.

Si la dure dmission de ce texte est brve, le texte du message peut tre mis sur la voie 16. Sinon, il est conseill dindiquer une frquence de travail sur laquelle sera transmis le texte du message. Le message sera rpt jusqu ce que le navire ait obtenu l'accus de rception dune station ctire. Celle-ci se chargera de retransmettre l'information aux services diffusant les AVURNAV (AVis URgent aux NAVigateurs).

Message de scuritSECURITE, SECURITE, SECURITE (A TOUS) ICI RACHEL, RACHEL, RACHEL Epave la drive un mille au large du Cap Corse 1.4 Rception de renseignements sur la scurit maritime par radiotlphonie en VHF En France, les CROSS sont chargs dassurer la diffusion rgulire des bulletins mtorologiques plusieurs fois par jour. Ces diffusions se font heure prcise sur les voies 79 ou 80 selon la zone. Les avis de coup de vent (suprieur 7 Beaufort en zone ctire des 20 milles) font lobjet de Bulletins Mtorologiques Spciaux (BMS). Ils sont diffuss ds rception et rpts toutes les heures tant quils sont en cours de validit.23

2. Correspondance publiqueLa correspondance publique est une communication dordre gnral et dsigne toute communication mise ou transmise par un navire qui fait appel une station ctire pour tre reli son correspondant. 2.1 Appel dune station ctire en radiotlphonie En France, les stations ctires ont arrt tout service de correspondance publique le 28 fvrier 2000 lors de labandon de ce service par France Tlcom. Un certain nombre de stations trangres sont encore oprationnelles. Demande de liaison

En rgle gnrale, la demande de la liaison se fait sur la voie 16 sous la forme : - identification de la station ctire (trois fois) - ici (ou de) - identification du navire (trois fois). On entend par identification : le nom du navire, l'indicatif radio de la station ou les deux la fois.

Demande de liaisonOSTENDE RADIO, OSTENDE RADIO, OSTENDE RADIO ICI (DE) VIKING, VIKING, VIKING Me recevez-vous ? (Do you read me ?) (THIS IS)

La station ctire rpond sur la voie 16 en prcisant la voie de dgagement sur laquelle seffectuera la communication. Une fois votre appareil positionn sur cette voie, il vous suffit de passer en mission sans parler en appuyant sur la pdale de votre combin. Ds que votre appel aura t enregistr, une sonnerie de retour dappel se fera entendre et un oprateur vous demandera votre CIAC et le numro de votre correspondant. Puis il vous connectera avec celui-ci. Fin de lappel

La fin de la communication avec votre correspondant a lieu lorsque celui-ci raccroche son combin. A votre demande, la station ctire vous donnera le cot de la communication. 2.2 Appel destination de navires partir dune station ctire La station ctire contactera le navire sur la voie 16. Puis ils dfiniront une voie de travail.

24

Chapitre III : les sous-systmes du SMDSMA. Utilisation des installations et des techniques d'appel slectif numrique (ASN)1. Principes gnraux de l'ASNL'ASN (en anglais, DSC : Digital Selective Calling) est un mode de communication rapide et automatique utilisant une technique de transmission binaire qui consiste moduler l'onde radio avec deux valeurs : "0" et "1", permettant de transmettre des messages prdfinis une vitesse de 1200 bauds sur VHF. Ces derniers seront dcods et directement lisibles sur l'cran d'affichage des rcepteurs.

2. Identits du service mobile maritime (MMSI)Pour satisfaire aux techniques de l'ASN un moyen d'identification des stations a t mis en place. Ainsi chaque navire ou station ctire participant au SMDSM possde une identification unique compose d'un numro 9 chiffres appel MMSI (Maritime Mobile Service Identity). Ce code doit tre imprativement programm dans les appareils pour que ceux-ci puissent bnficier des fonctionnalits de l'ASN. Un code de trois chiffres, le MID (Maritime Identification Digit), indique la nationalit du navire ou de la station ctire. L'UIT attribue chaque tat un, ou plusieurs MID, (selon l'importance de la flotte nationale). ce jour, la France mtropolitaine possde 3 MID : 226, 227 et 228. Les DOM, les collectivits territoriales et les POM (pays doutremer) se sont vu attribuer des MID spcifiques (voir annexe 4). Ex : MMSI d'un navire immatricul en mtropole : 227 250 010 Le MMSI des stations ctires franaises ou trangres commence toujours par 00, suivi du MID + 4 chiffres. Ex : MMSI du CROSS Gris-Nez : 00 227 5100 Il existe 4 catgories de MMSI : Catgorie de station Stations de navires Appel de groupe de navires Stations ctires Appel de groupe de stations ctires MMSI Type MID XXX XXX 0MID XXX XX 00MID XXXX 00MID XXXX Exemple de MMSI 227 132 120 0227 310 00 00227 5400 00227 4000

3. Catgories d'appelEmission et rception ASN sont effectues en VHF sur la voie 70 (156,5250 MHz). Peuvent tre transmis sur cette voie : - les alertes de dtresse et leurs accuss de rception - les relais de dtresse et leurs accuss de rception - les appels pour tablir les communications d'urgence et de scurit - les appels pour tablir les communications de routine, commerciales ou de demandes de renseignements (position, tests, etc.).

4. Les quipements VHF ASN4.1 Les diffrents modles L'metteur-rcepteur VHF ASN est lassemblage dun appareil VHF classique et dun sousensemble constitu dun codeur/dcodeur dappel slectif et dun rcepteur de veille de la voie 70.25

Dans les premiers modles commercialiss, ces deux modules sont physiquement distincts. Dans le premier module est intgre la VHF avec son alimentation et la prise de lantenne pour lmission et la rception. Dans le second module sont intgrs le codeur/dcodeur dappel slectif et le rcepteur de veille de la voie 70 avec leur propre alimentation et une seconde prise dantenne raccorde sur le rcepteur de veille. Dans cette catgorie, on trouve des ensembles VHF ASN similaires aux modles ci-dessous. Le botier codeur/dcodeur/rcepteur de veille se caractrise par la prsence : - du connecteur de lantenne du rcepteur de veille - dune commande denvoi dappel de dtresse (1) - dun clavier spcifique daccs aux diffrentes fonctions de lappareil (2).

Botier codeur/dcodeur Rcepteur de veille

Commande denvoi dappel de dtresse

(1)

Clavier spcifique daccs aux diffrentes fonctions de lappareil

(2) VHF

De plus en plus, les constructeurs intgrent les modules VHF, codeur/dcodeur et rcepteur de veille dans le mme botier. On trouve donc des ensembles identiques ceux ci-dessous qui se diffrencient dune VHF classique par la prsence : - de deux connecteurs dantenne - dune commande denvoi dappel de dtresse (1) - dun clavier spcifique daccs aux diffrentes fonctions de lappareil (2). (2)

(1)Commande denvoi dappel de dtresse

Les constructeurs ont dvelopp, pour les navires non soumis aux rgles internationales, des modles plus simples : les VHF ASN de classe D.26

Sur ces modles, les commandes peuvent tre intgres au combin et, dans certains cas, le rcepteur de veille est remplac par un circuit particulier du rcepteur principal. Ces VHF fonctionnent gnralement avec une seule antenne.

4.2 Accs aux diffrentes fonctions On retrouve sur une VHF ASN les mmes fonctions de base que sur une VHF classique (voir chapitre II). On trouve ensuite des fonctions spcifiques la VHF ASN : - une touche de dtresse qui permet lenvoi, par une pression prolonge dau moins 5 secondes, dun appel de dtresse. Afin d'viter les fausses manuvres, cette touche est protge par un capot en plastique translucide. des touches daccs aux diffrents menus. Ces menus sont construits, indpendamment de la marque et du type de VHF, sur le mme principe.

Les deux tableaux synoptiques qui suivent dcrivent les procdures-types denvoi et de rception dappels dun metteur-rcepteur VHF ASN de classe D. On trouvera sur ces tableaux les fonctionnalits minima dune VHF de ce type. Ensuite des exemples plus dtaills seront prsents. Ceux-ci sont donns titre indicatif et ne peuvent prtendre l'universalit. Les diffrents modles sur le march possdent les mmes fonctionnalits oprationnelles mais n'utilisent pas ncessairement les mmes modes opratoires ni la mme terminologie. Il est donc indispensable d'examiner attentivement le mode d'emploi de l'appareil.

27

MENUS DAPPEL PERMETTANT D'ASSURER LES FONCTIONS MINIMALES DUNE VHF ASN CLASSE DMENU DSC TX CALLSTRES IMPORTANT Le MMSI de la station appelante doit tre au pralable cod et fig dans la VHF ASN. Il permet l'auto-identification du navire. Il sera pris en compte par le logiciel interne de l'appareil pour tre transmis dans tous les diffrents types d'appels.

APPEL DE DETRESSEDISTRESS Nature of distress Undesignated Fire GPS info OK Flooding Collision Grounding Listing Sinking Adrift Abandon ship Piracy Man over board Latitude edit Longitude edit Time edit Send call

Suivant le type dappel dsir, valider ou saisir les diffrents paramtres

APPEL A TOUS LES NAVIRESALL SHIPS Category Distress Safety No comply Urgency No Working channel Telecomm. 1 Simplex Telecomm. 2 No info Add working channel Ch xx Send call

APPEL DE STATION PARTICULIERE

INDIVIDUAL

MMSI

Category

Routine Safety Urgency Distress

Telecomm. 1

Simplex No comply

Telecomm. 2

No info

Add working channel No Working channel

Ch xx

Send call

Laccs dans les menus, la slection, la validation des fonctions, lannulation de la manuvre sont spcifiques chaque constructeur. Dans tous les cas, ces menus sont dcrits en abrviation anglaise. Pour chaque constructeur de VHF consulter la notice dutilisation traduite en franais

28

MENU DES APPELS RECUS MENUSlectionner la catgorie de message consulter N ORDINARY CALL Date-

Lire le message slectionn

Heure17 : 48 : 23 09 : 12 : 50 12 : 41 :13

1 23/ 12/ 03 2 23/ 12/ 03 7 20/ 12/ 03

2- Time : 9:12:50 Type : individual From : 227040120 Cat : Routine ACK : Request Tel 1 : NO INFO Tel 2 : CH 8 15-Time : 16:21:03 Type : All ships From : 002275400 Cat : Safety Tel 1 : NO INFO Tel 2 : CH79

23 dc 03 Appel individuel de routine du navire 227040120 qui souhaitait avoir un accus de rception et proposait la voie 8 en dgagement

15 05/ 12/ 03 20 20/ 12/ 03

-

16 : 21 : 03 12 : 41 : 13

05 dc 03 Appel dune station ctire qui va diffuser un message de scurit sur la voie 79

DISTRESS CALL

1 23/ 12/ 03 2 23/ 12/ 03 7 23/ 12/ 03

-

17 : 48 : 23 17 : 48 : 23 17 : 48 : 23

2- Time : 8:22:10 20 dc 03 Type : Distress From : 335458000 MSG : Flooding Position : N :43 13 E :006 18 Time 18 : 15 15-Time : 11:27:08 30 nov 03 Type : All Stations From : 002275140 Cat : Distress ACK : Call Telecom : Distress Ackn Ship : 227132120 MSG : Man Over Board Position : N :43 13 E : 006 18

Appel de dtresse du navire 335458000 qui a une voie deau

15 23/ 12/ 03

- 17 : 48 : 23

Accus de rception par la station ctire 002275140 de lappel de dtresse du navire 227132120 qui signale un homme la mer

Les appels ASN reus, de type dtresse ou catgorie dtresse sont accompagns dune alarme sonore. Suivant le constructeur, elle peut tre associe des voyants. La dsactivation de cette alarme ne sera effective quaprs une action de lecture du message. 29

B. Procdures des communications de dtresse, d'urgence et de scurit dans le SMDSM1. Communications de dtresse en VHF ASNDans le cadre du SMDSM et en ondes mtriques, lalerte est transmise par ASN sur la voie 70. Tout navire en dtresse adresse un appel tous (stations ctires et stations de navires). En principe, c'est le centre de coordination de recherche et de sauvetage situ dans la zone de la dtresse qui rpondra l'appel. Le centre de secours traitant la dtresse retransmettra lappel vers les navires susceptibles dassurer le sauvetage, soit directement, soit par lintermdiaire dune station ctire. 1.1 Alerte de dtresse Les messages dalerte de dtresse, conus laide de logiciels intgrs aux metteurs SMDSM, sont transmis cinq fois de suite sur la voie 70. Lalerte de dtresse doit fournir : - lidentit de la station mobile en dtresse (MMSI) - la position. Dautre part les renseignements suivants peuvent tre fournis : - la nature de la dtresse - lheure de la dtresse (UTC)2 - l'indication de la classe dmission qui sera utilise lors des changes ultrieurs. La position et lheure peuvent tre fournis : - soit par lintermdiaire dun systme de positionnement interfac (GPS par exemple) - soit manuellement. La slection de messages prdfinis permet de donner des indications quant la nature de la dtresse, savoir :

en franaisIndtermine.................................................... Incendie, explosion .......................................... voie d'eau ........................................................ abordage ......................................................... chouement..................................................... gte, danger de chavirement ............................ navire coule ..................................................... navire dsempar et la drive....................... abandon de navire........................................... homme la mer............................................... piraterie/agression et vol main arme ...........

en anglaisUNDESIGNATED FIRE, EXPLOSION FLOODING COLLISION GROUNDING LISTING, IN DANGER OF CAPSIZING SINKING DISABLE AND ADRIFT ABANDONING SHIP MAN OVER BOARD PIRACY/ARMED ROBBERY ATTACK

De plus, il ne faut pas oublier l'existence du dispositif permettant l'envoi d'un message de dtresse, par pression du bouton poussoir. Dans tous les cas, l'identification du navire (MMSI) sera transmise. Si la VHF est raccorde un systme de positionnement, la position et l'heure seront galement indiques. Par contre, la nature de la dtresse ne sera pas transmise (UNDESIGNATED).

2

UTC : Universal Time Co-ordinated (temps universel coordonn), ex-GMT ("heure de Greenwich"). 30

Envoi dun message de dtresse - mthode 1 : message de dtresse simple :

Situation : - vous tes bord du navire THETYS, indicatif FT9876 , MMSI 227 132 120 - votre VHF nest pas couple un GPS - vous navez pas saisi vos coordonnes. Action : 1 - vous appuyez pendant 5 s au moins sur le bouton rouge "DISTRESS"Press the DISTRESS button for 5 seconds to transmit

2 la VHF affiche

Type : Distress MSG : Undesignated Position : Time :

- mthode 2 : message de dtresse dtaill : Situation : - vous tes bord du navire THETYS, indicatif FT9876, MMSI 227132 120 - votre VHF est couple un GPS. Action : 1 - vous slectionnez le menu appel 2 - vous slectionnez le format DISTRESS 3 - le systme vous demande de choisir un type de dtresse 4 - vous slectionnez : FLOODINGTime : 18.15.06 10 oct 03

5 - la VHF affiche le message et vous demande de le corriger ou de lenvoyer : CANCEL SEND 6 vous slectionnez envoyer : SEND.

Type : DISTRESS MSG : Flooding Position : N : 43 13 E : 006 18 Time : 18 : 15 SEND CANCEL

1.2 Accus de rception dune alerte de dtresse Laccus de rception d'une alerte de dtresse ASN est effectu par une station ctire, en ASN, sur la mme voie que la dtresse (70) et immdiatement. Le format employ est toujours "ALL SHIPS" (appel tous les navires). Les stations de navire doivent, lors de la rception d'un appel de dtresse, assurer la veille sur une frquence associe (voie 16) et accuser rception en radiotlphonie. Attente daccus de rception

Situation : - vous avez envoy un message de dtresse suivant la 2me mthode votre VHF affiche :Waiting for Distress Acknowledgment Retransmit distress call every 4 minutes

vous tes en attente dun accus de rception, lappel de dtresse sera renouvel automatiquement toutes les quatre minutes.

16

31

Rception daccus de rception

Situation : - vous recevez un accus de rception - alarme sonore Distress votre VHF affiche :

Acknowledgment ReceivedFrom : 002275140

Action : 1 - ds que vous avez reu laccus de rception, la rmission du message de dtresse est stoppe 2 - vous stoppez lalarme sonore et lisez le message reu :Time : 18.17.06 10 oct 03 Type : All Stations From : 002275140 Cat : Distress ACK : Call Telecom : Distress Ackn Ship : 227132120 MSG : Flooding Position : N : 43 13 E : 006 18

3 - vous slectionnez la voie 16 : 4 - vous lancez votre appel de dtresse suivant les principes vus dans le chapitre prcdent. 1.3 Rception dune alerte de dtresse Situation : - vous tes bord du navire MISTRAL, indicatif FH2827, MMSI 227 150 630 Distress la rception dun appel de dtresse est signale par une alarme sonore, votre VHF affiche :

Call ReceivedFrom : 227132120

Action :Time : 18.15.09 10 oct 03

-

vous stoppez lalarme sonore et vous lisez le message reu, votre VHF affiche :

Type : Distress From : 227132120 MSG : Flooding Position : N : 43 13 E : 006 18 Time : 18 : 15

1er Cas : une station ctire accuse rception avant le renouvellement de lappel, Distress 1 - votre VHF affiche :

Acknowledgment ReceivedFrom : 002275140

32

2 - vous stoppez lalarme sonore et vous lisez le message reu, votre VHF affiche :

Time : 18.17.06 10 oct 03 Type : All Stations From : 002275140 Cat : Distress ACK : Call Tel : Distress Ackn Ship : 227132120 MSG : Flooding Position : N : 43 13 E : 006 18

3 - vous slectionnez la voie 16 : 4 - vous coutez le message de dtresse. 2me Cas : aucune station naccuse rception avant le renouvellement de lappel,Time : 18.15.09 10 oct 03

1 - votre VHF affiche aprs la rception du deuxime appel :

Type : Distress From : 227132120 MSG : Flooding Position : N : 43 13 E : 006 18 Time : 18 : 15

2 - si vous possdez une VHF ASN de classe B, vous accusez rception du message de dtresse sur la voie 70 3 - vous slectionnez la voie 16 : 4 - vous coutez le message de dtresse 5 - vous accusez rception du message en tlphonie. 1.4 Traitement des alertes de dtresse Message de dtresse

Rgle : la rception dun accus de rception "ASN" de l'alerte de dtresse, le navire en dtresse doit commencer le message de dtresse sur la voie 16. Etapes du message Dbut du message Le MMSI et identification Position lindicatif ou toute Exemple MAYDAY (une seule fois) autre ICI 227159280 / FH2827 (ou SIRIUS) Position 11h00 locale 43 00 N 06 00 E

Nature de dtresse et lassistance demande Navire en feu demande assistance immdiate Toute autre information faciliter le sauvetage Fin du message susceptible de Voilier coque bleue 4 personnes bord A vous

Trafic de dtresse la suite de ces prises de contact, suivra le trafic de dtresse sur la voie 16 ; chaque message aura en prambule : MAYDAY. Relais de dtresse Les stations ctires peuvent, aprs avoir accus rception d'une alerte de dtresse, mettre un relais de dtresse adress, selon les cas : tous les navires voluant dans une zone gographique donne un groupe de navires un navire particulier.33

La station ctire ayant fait parvenir les informations concernant la dtresse au Centre de sauvetage (MRCC) associ, devra, la demande de ce dernier, mettre un relais de dtresse, adress tous les navires (ALL SHIPS) Exemple : Time : 11.13.06 14 nov 03 Type : ALL SHIPS Cat : DISTRESS From : 002275410 Telecom : DISTRESS RELAY Ship : 227625140 MSG : FIRE Position : N 4300 E 06 00 1.5 Communications sur site Ce sont les communications changes entre les naufrags et les navires ou les aronefs sur la zone de la dtresse. Ces communications seffectuent en tlphonie et en VHF. Les voies utilises sont la voie 16 pour le trafic de dtresse et la voie 6 ou une voie simplex navire - navire pour les communications de moindre importance. Il existe des metteurs portatifs VHF destins tre utiliss dans les embarcations de sauvetage et rpondant des normes techniques spcifiques. Ce sont les VHF portatives SMDSM qui doivent tre, notamment, parfaitement tanches. 1.6 Coordination SAR Les oprations de recherche et de sauvetage de personne en dtresse en mer, quel que soit le lieu, seront coordonnes par une ou plusieurs organisations SAR agissant en coopration. Tout navire en dtresse doit appeler systmatiquement un centre de coordination de recherche et de sauvetage maritime (MRCC), lment central de lorganisation SAR, directement ou indirectement via une station ctire. Il devra envoyer galement le message aux navires susceptibles de se trouver au voisinage en utilisant des techniques de transmission automatique (ASN). Le MRCC rpercutera lappel et dirigera les navires vers le lieu de la dtresse, directement ou via une station ctire. Le MRCC valuera tous les renseignements quil a en sa possession de faon dterminer la phase durgence ainsi que lampleur des oprations de recherche et de sauvetage ncessaires. Il existe trois phases durgence : la phase dincertitude lorsquun navire nest pas arriv destination ou na pas signal sa position comme prvu la phase dalerte lorsque les tentatives de contact ont chou ou que les informations laissent penser que le navire est en difficult sans toutefois conduire un cas de dtresse la phase de dtresse lorsque les renseignements reus indiquent que le navire est en dtresse ou lorsque les tentatives de contact sont restes sans rsultat.

2. Communications d'urgence en VHF ASNLes radiocommunications durgence ont priorit sur toutes les autres communications sauf celles de dtresse. Elles se droulent en deux tapes : lappel durgence puis le message durgence.

34

2.1 Lappel durgence Lappel durgence est effectu au moyen de lASN sur la voie 70. Il peut tre adress tous, une station particulire ou tous les navires dans une zone dtermine. Exemple : Type : ALL SHIPS Cat : URGENCY Ship : 227049330 Telecom1 : **** Telecom2 : CH16 2.2 Le message durgence Les navires et les stations ctires qui reoivent un appel durgence en ASN, annonant un message durgence adress tous, naccusent pas rception de lappel mais passent lcoute de la voie associe pour recevoir le message qui prendra la forme suivante : PAN PAN (3 fois) ALL STATIONS (3 fois) THIS IS MMSI du navire et indicatif radio ou toute autre identification Nature de l'urgence Position

3. Communications de scurit en VHF ASNLes radiocommunications de scurit ont priorit sur toutes les autres communications sauf celles de dtresse et durgence. Elles se droulent en deux tapes : lappel de scurit puis le message de scurit. 3.1 Lappel de scurit Lappel de scurit est effectu au moyen de lASN, sur la voie 70. Il peut tre adress tous, une station particulire ou tous les navires dans une zone dtermine. Exemple : Type : ALL SHIPS Cat : SAFETY Ship : 227049330 Telecom1 : **** Telecom2 : CH1 3.2 Le message de scurit Les navires et les stations ctires qui reoivent un appel de scurit en ASN, annonant un message de scurit adress tous, naccusent pas rception de lappel mais passent lcoute de la voie associe afin de recevoir le message qui prendra la forme suivante : SECURITE (3 fois) ALL STATIONS (3 fois) THIS IS MMSI du navire et indicatif radio ou toute autre identification Objet drivant dangereux pour la navigation Position 35

C. Protection des frquences de dtresse1. Comment viter les interfrences prjudiciables1.1 Eviter lmission de fausses alertes de dtresse Les navires assurant les fonctions du SMDSM doivent se conformer aux directives destines viter les fausses alertes de dtresse (Rsolution A814 (19) de l'OMI). Le matriel utilis doit tre install de manire ce quil ne soit pas possible de dclencher une alerte de dtresse accidentellement. Des instructions claires et prcises sur lutilisation du matriel doivent tre fournies par le fabricant ou revendeur et tre disponibles proximit des quipements radiolectriques. Les utilisateurs doivent tre familiariss avec le fonctionnement des quipements installs bord, avoir une parfaite connaissance du SMDSM, possder les certificats requis pour faire fonctionner les quipements et savoir prendre toutes les mesures afin dannuler une fausse alerte de dtresse et de communiquer avec le MRCC par nimporte quel moyen. Des poursuites sont prvues lencontre des personnes responsables intentionnellement ou par ngligence de lmission de fausses alertes de dtresse. 1.2 tat de la voie 70 Lquipement VHF ASN doit pouvoir assurer une veille efficace sur la voie 70.

2. missions au cours du trafic de dtresseToute station entendant une communication de dtresse doit cesser immdiatement toute mission susceptible de troubler le trafic de dtresse et rester en veille sur la frquence dmission de cette dtresse.

3. Comment empcher les missions non autorisesIl faut viter les brouillages sur les frquences de dtresse et de scurit. Loccupation abusive des frquences de dtresse et de scurit pour des usages autres constitue un brouillage prjudiciable, assimilable une perturbation des frquences radiolectriques. Toute mission pouvant causer des brouillages prjudiciables aux communications de dtresse, durgence ou de scurit sur les frquences 156,525 MHz (voie 70) et 156,800 MHz (voie 16) est interdite. Afin de faciliter la rception des appels de dtresse, toutes les missions sur la frquence 156,800 MHz (voie 16) doivent tre rduites au minimum et ne pas dpasser une minute.

4. Protocoles et procdures dessais4.1 Essai de lquipement ASN Aucun essai de transmission radiotlphonique ne doit tre effectu sur la voie dappel ASN en ondes mtriques (voie 70). Il faut utiliser la fonction test interne disponible dans le menu du logiciel. Lorsque cela est possible, il est recommand de faire un essai de transmission ASN avec une station ctire ou un autre navire en appel de routine, format individuel. 4.2 Procdures dessai en radiotlphonie Le nombre et la dure des missions dessai doivent tre rduites au minimum sur la voie 16 ; il convient, chaque fois que cela est possible, qu'elles soient ralises sur des antennes artificielles et avec une puissance rduite.

36

Avant dmettre sur lune quelconque des frquences dfinies pour le trafic de dtresse et de scurit, une station doit couter sur la frquence envisage afin dtre certaine quaucune mission de dtresse nest en cours et que la station appele nest pas en communication avec une autre station.

5. Bandes de garde VHF.Toute mission effectue dans la bande 156,7625 - 156,8375 MHz et pouvant causer des brouillages prjudiciables aux missions autorises des stations du service mobile maritime sur 156,800 MHz (voie 16) est interdite.

6. Procdures suivre en cas dmission dune fausse alerte de dtresse.Une station de navire qui met un appel de dtresse par inadvertance doit immdiatement annuler lalerte sur chaque voie sur laquelle a t transmis lappel de dtresse. Dans le cas dune fausse alerte de dtresse mise par ASN en ondes mtriques, il faut : - caler lquipement sur la voie 16 - annuler lalerte de dtresse oralement, en tlphonie sur la voie 16 - rester en veille sur la voie 16 et rpondre aux communications concernant cette alerte de dtresse, le cas chant. Exemple : en franais en anglais

Toutes les stations, Toutes les stations, All stations, All stations, All stations Toutes les stations Ici This is NOM, INDICATIF DAPPEL, MMSI, POSITION Annuler mon alerte de dtresse de Cancel my distress alert of

DATE, HEURE UTC Capitaine Master NOM, INDICATIF DAPPEL, MMSI, POSITION

37

D. Renseignements sur la Scurit Maritime (RSM) dans le SMDSM1. Le systme NAVTEX

( SHOM 2004)

NAVTEX est un systme de diffusion et de rception automatique des RSM au moyen de la tlgraphie impression directe bande troite. Il permet aux navires quips dun rcepteur spcifique de recevoir automatiquement, sous forme imprime ou sur cran, des alertes de dtresse ainsi que des avertissements de navigation (AVURNAV) et de mtorologie (BMS). Il est assur sur une frquence unique suivant le service dsign : - sur 518 kHz en langue anglaise (service NAVTEX international) - sur 490 kHz en langue nationale dans certains pays (services NAVTEX nationaux) - sur 4209,5 kHz en ondes dcamtriques (service rserv aux zones tropicales). La porte des missions NAVTEX varie de 250 400 milles, ce qui limite le systme la zone A2. Cest un systme dmissions coordonnes

Du fait de la frquence unique utilise et afin de rduire au minimum les possibilits de brouillages entre les stations mettrices lintrieur dune mme zone (NAVAREA)3, le groupe de coordination NAVTEX de lOrganisation Maritime Internationale veille au respect de la distance sparant chaque metteur et lui attribue un caractre didentification ; en outre, les stations diffusent les messages tour de rle suivant un plan dattribution des horaires dmission Les diffrentes stations NAVTEX fonctionnent tour de rle, durant 4 minutes toutes les 4 heures. Cest un systme de rception automatique

Disposant dun microprocesseur, dun dcodeur et dune imprimante intgrs (ou dun cran), les rcepteurs NAVTEX permettent loprateur de slectionner les stations mettrices, de recevoir automatiquement les types de messages correspondant exactement ses besoins, de rejeter les messages qui nintressent pas le navire et didentifier ceux qui, en raison de leur importance, ne peuvent pas tre rejets.

3

NAVAREA : abrviation dsignant une zone du service mondial d'avertissements de navigation. 38

Ainsi, les catgories suivantes ne peuvent pas tre rejetes : - avertissements de navigation (AVURNAV) - avertissements mtorologiques (BMS) - renseignements concernant la recherche et le sauvetage. noter quun message reu correctement ne peut pas faire lobjet dune nouvelle impression. En France, le service NAVTEX est assur par les CROSS La Garde et Corsen. Depuis le 1er janvier 2001 ces mmes organismes diffusent un service NAVTEX national en langue franaise sur la frquence 490 kHz.

2. Le systme SafetyNET

( SHOM 2004)

C'est un service d'missions coordonnes et de rception automatique de renseignements sur la scurit maritime, assur en langue anglaise, dans le cadre du systme dAppel de Groupe Amlior (AGA, en anglais EGC : Enhanced Group Call) dInmarsat. Reposant sur lutilisation des satellites gostationnaires d'Inmarsat, il permet la desserte de la quasi-totalit des eaux navigables du globe, et notamment les zones non couvertes par le service NAVTEX international. SafetyNET permet la diffusion de messages tous les navires naviguant lintrieur de zones gographiques dtermines. Cette possibilit dmission dans une zone gographique dfinie est particulirement utile pour la retransmission dune alerte de dtresse station ctire-navire lintention de navires se trouvant proximit dun accident ou pour la diffusion dun avis de coup de vent local (avis de tempte). Le systme permet la diffusion de messages cods en fonction de leur priorit : dtresse, urgence, scurit et routine. La zone ocanique desservie par le satellite tant tendue, il savre utile (et mme ncessaire) de slectionner les messages imprimer et de pouvoir rejeter tous ceux qui sont sans intrt pour le navire lexclusion des alertes de dtresse et des avertissements concernant la mtorologie et la navigation. En outre, chaque message tant caractris par un indicatif diffrent, sa rimpression demeure impossible. Selon les prescriptions de lOMI, le rcepteur AGA (rcepteur spcifique ou intgr, en gnral, une installation Inmarsat C) doit tre en mesure de recevoir les renseignements sur la scurit maritime pendant au moins 98 % du temps. Une alarme sonore et visuelle, ne pouvant tre dsactive que manuellement (aprs lecture de linformation), indique la rception en cours dun message de dtresse ou durgence.39

E. Signaux dalerte et de localisation dans le SMDSM1. Radiobalises de localisation des sinistres (RLS, en anglais EPIRB : Emergency Position Indicating Radio Beacon)Il existe deux systmes de RLS par satellite : le systme COSPAS-SARSAT, adopt par la majorit des navires du monde entier et la quasi-totalit des navires franais et le systme Inmarsat E. 1.1 Enregistrement et codage Le codage des radiobalises COSPAS-SARSAT est effectu par un professionnel (installateur en radiocommunications, revendeur). En France, c'est le MMSI du navire sur lequel la balise sera installe qui est utilis pour le codage. Aussi, toute RLS doit faire l'objet d'une demande dautorisation auprs de l'ANFR qui dlivre MMSI et licence, s'il s'agit d'une premire installation, ou met jour la licence existante dans le cas d'une adjonction de matriel. Fonctionnement RLS COSPAS-SARSAT

Elles existent sous deux versions : - balise de survie : portable, avec mise en marche manuelle - balise de pont : loge dans un conteneur muni dun largueur hydrostatique, pouvant tre mise en marche manuellement ou automatiquement. Que les balises soient de pont ou de survie, elles transmettent, via satellite, une alerte de dtresse destination de stations au sol (LUT : Local User Terminal) relies des centres de contrle et de mission (MCC) qui valident et distribuent les donnes dalerte aux centres de sauvetage comptents. En France, le MCC de Toulouse retransmet les donnes d'alerte aux centres de coordination du sauvetage concerns (CROSS Gris-Nez pour la mtropole). Elles fonctionnent sur les frquences 406 MHz (406,025 ou 406,028 MHz) et 121,5 MHz4, ce qui permet aux satellites de les identifier et de les localiser et aux navires sauveteurs de les reprer en phase finale dapproche (radioralliement). De couleur jaune ou orange pour faciliter le reprage visuel, tanches une profondeur de 10 mtres, elles doivent pouvoir fonctionner pendant 48 heures et tre jectes automatiquement de leur conteneur moins de 4m de profondeur (RLS de pont). La prcision de la localisation est de lordre de un deux milles, le temps moyen dattente de la localisation variant en fonction de la latitude de la dtresse. RLS Inmarsat E (systme appel disparatre)

Disposant dun GPS incorpor, dun processeur numrique et dun clavier, ces radiobalises fonctionnent en bande L (1,6 GHz), se librent du navire et dclenchent automatiquement une alerte contenant lidentification du navire, sa position, son cap, sa vitesse, la nature de la dtresse, lheure de mise en route de la balise ainsi quune dernire mise jour de la position. Dune puissance de 1 watt, ces balises ont une autonomie de 48 heures. Elles utilisent les satellites Inmarsat en position gostationnaire et les stations au sol, associes (avec linconvnient de ne pas couvrir tout le globe) ce qui permet un traitement quasi instantan de lalerte, infrieur 2 minutes, et une prcision de localisation de 100 mtres.

4

Pour les navires de plaisance, il existe des modles une seule frquence (406,025 MHz). 40

1.3 Montage La balise devra : - dans le cas d'un modle de pont, tre monte sur un support solidaire du pont, se dgager librement par un systme de largage automatique si le navire coule et se dclencher seule - dans le cas d'un modle de survie, tre installe dans le poste de navigation et pouvoir tre porte par une personne bord dune embarcation ou dun radeau de sauvetage. Elle sera dclenche manuellement. 1.4 Maintenance Essais Un bouton de test incorpor permet deffectuer des essais sur certains types de RLS, sans risque de rayonnement. Une visualisation du fonctionnement est souvent intgre la balise (mission de flashes). Vrification de la date dexpiration de la batterie Le carnet dentretien de la radiobalise mentionne la date de premption de la batterie. En outre cette dernire est clairement inscrite de manire indlbile sur le corps de la radiobalise. La dure de conservation de la batterie est de quatre ans en gnral. Contrle de la balise Il est recommand de procder rgulirement un contrle de la balise et, ventuellement, de son largueur hydrostatique.

2. Rpondeur radar de recherche et sauvetage (SART : Search and Rescue radar Transponder).

( SHOM 2004)

2.1 Fonctionnement Le rpondeur radar est un dispositif rcepteur/metteur automatiquement activ par les missions de tout radar se trouvant dans son voisinage et fonctionnant dans la bande de frquences comprise entre 9200 MHz et 9500 MHz. Il met, ds rception dune impulsion radar, des signaux caractristiques apparaissant sur lcran radar du navire qui linterroge sous la forme dune srie de douze traits rgulirement espacs (trace lumineuse) reconnue internationalement comme signal de dtresse SAR. 2.2 Porte dun metteur SART La porte du SART est denviron 5 10 milles, suivant la hauteur de fonctionnement.

41

F. Communications de correspondance publique par ASNLa voie 70, utilise pour les communications de dtresse et de scurit, peut ltre aussi pour les communications de correspondance publique (communication tlphonique avec le rseau terrestre commut par exemple). Un appel de correspondance publique destination dune station ctire est mis de la faon suivante : - rgler lmetteur sur la voie 70 - slectionner le menu appel - slectionner le format "INDIVIDUAL" - composer le MMSI de la station appele "002050480" - slectionner la catgorie dappel "ROUTINE" - slectionner la tlcommande 1 "DUPLEX" - slectionner la tlcommande 2 "no info" - ventuellement choisir une voie de trafic "CH 25" - ventuellement demander un accus de rception "Request".Time : 09.14.06 15 oct 03 Type : Individual To : 002050480 Cat : Routine COMM : Duplex Tl 2 : No Info AD : CH 25 ACKN : RQ SEND CANCEL

La VHF affiche :

-

mettre lappel "SEND".

Le message est envoy. La VHF passe en attente daccus de rception (cet appel peut tre rpt si aucun accus de rception nest reu dans les 5 minutes). La station ctire adresse au navire, par ASN, un accus de rception lui prcisant la voie de trafic utiliser. Loprateur bord du navire doit dans ce cas : - rgler lquipement VHF sur la voie indique - commencer la communication sur cette voie sous la forme suivante : 1. MMSI ou identification de la station appele 2. Ici 3. MMSI ou indicatif dappel ou identification du navire appelant.

42

ANNEXES AU MANUEL DE PREPARATIONA L'EXAMEN DU CERTIFICAT RESTREINT DE RADIOTELPHONISTE DU SERVICE MOBILE MARITIME (SHORT RANGE CERTIFICATE)

Tous les droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procds connus et inconnus ce jour sont rservs l'Agence Nationale des Frquences pour tous pays. Seules sont autorises les reproductions intgrales ou partielles rserves l'usage priv du copiste et les courtes citations conformment aux dispositions du code de la proprit intellectuelle. Toute autre reproduction ou reprsentation intgrale ou partielle, par quelque procd que ce soit, des pages du prsent fascicule, faite sans l'autorisation de l'Agence Nationale des Frquences, est illicite et constitue une contrefaon. La rdaction de ce manuel a t dirige par D. Hubert, en relation avec la mission Communication ([email protected]) Cdits photographiques : pp. A8,A9 et A10 : SHOM 2004 Extraits de louvrage Radiocommunications maritimes 924 RNA Autorisation de reproduction n50/2004.

A1

Table des matires

ANNEXE 1 : EXTRAITS DE LA REGLEMENTATION FRANAISE APPLICABLE (SOURCE : www.legifrance.fr)..A3 ANNEXE 2 : TABLE DEPELLATION DE LALPHABET PHONETIQUE INTERNATIONAL ....................................A5 ANNEXE 3 : AFFECTATION DES VOIES VHF DU SERVICE MOBILE MARITIME EN FRANCE ..........................A6 ANNEXE 4 : LISTE DES MID (MARITIME IDENTIFICATION DIGITS) ATTRIBUES A LA FRANCE.......................A7 ANNEXE 5 : ZONES OCEANIQUES DEUROPE OCCIDENTALE........................................................................A8 ANNEXE 6 : ZONE DE COUVERTUE INMARSAT ...............................................................................................A9 ANNEXE 7 : LEXIQUE FRANAIS-ANGLAIS (VOCABULAIRE NORMALISE DE LOMI ; EXTRAITS) ............... A11 ANNEXE 8 : GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX SIGLES ET ABREVIATIONS RADIOMARITIMES ........................A13 ANNEXE 9 : LES DIFFERENTES CLASSES DASN ..........................................................................................A15 ANNEXE 10 : FORMAT DES SEQUENCES DAPPEL ASN ...............................................................................A16 ANNEXE 11 : NOTIONS ELEMENTAIRES SUR LES BATTERIES AU PLOMB ..................................................A17 ANNEXE 12 : RADIOTELEPHONIE FLUVIALE..................................................................................................A19 ANNEXE 13 : EXEMPLE DE QUESTIONS DEXAMEN......................................................................................A20

Il ny a pas dans lexamen de questions concernant ces annexes (sauf annexe 7), il est nanmoins conseill de consulter ces informations.

A2

ANNEXE 1

EXTRAITS DE LA REGLEMENTATION FRANAISE APPLICABLE (SOURCE : www.legifrance.fr)CODE PENAL Article 226-15 (Ordonnance n 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002) Le fait, commis de mauvaise foi, d'ouvrir, de supprimer, de retarder ou de dtourner des correspondances arrives ou non destination et adresses des tiers, ou d'en prendre frauduleusement connaissance, est puni d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende. Est puni des mmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d'intercepter, de dtourner, d'utiliser ou de divulguer des correspondances mises, transmises ou reues par la voie des tlcommunications ou de procder l'installation d'appareils conus pour raliser de telles interceptions. CODE DES POSTES ET DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES Article L39-1 (Loi n 90-1170 du 29 dcembre 1990 art. 1 et 9 Journal Officiel du 30 dcembre 1990) (Loi n 92-1336 du 16 dcembre 1992 art. 322 Journal Officiel du 23 dcembre 1992 en vigueur le 1er mars 1994) (Loi n 96-659 du 26 juillet 1996 art. 9 Journal Officiel du 27 juillet 1996) (Ordonnance n 2001-670 du 25 juillet 2001 art. 25 Journal Officiel du 28 juillet 2001) (Loi n 2004-575 du 21 juin 2004 art. 35 VI Journal Officiel du 22 juin 2004) (Loi n 2004-669 du 9 juillet 2004 art. 19 Journal Officiel du 10 juillet 2004) Est puni de six mois d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende le fait : 1 De maintenir un rseau indpendant en violation d'une dcision de suspension ou de retrait du droit d'tablir un tel rseau 2 De perturber, en utilisant une frquence, un quipement ou une installation radiolectrique, dans des conditions non conformes aux dispositions de l'article L. 34-9 ou sans possder l'autorisation prvue l'article L. 41-1 ou en dehors des conditions rglementaires gnrales prvues l'article L. 33-3, les missions hertziennes d'un service autoris, sans prjudice de l'application de l'article 78 de la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 relative la libert de communication 3 D'utiliser une frquence, un quipement ou une installation radiolectrique dans des conditions non conformes aux dispositions de l'article L. 34-9 ou sans possder l'autorisation prvue l'article L. 41-1 ou en dehors des conditions rglementaires gnrales prvues l'article L. 33-3 4 De commercialiser ou de procder l'installation d'appareils conus pour rendre inoprants les tlphones mobiles de tous types, tant pour l'mission que pour la rception, en dehors des cas prvus l'article L. 33-3. Article L39-5 (Loi n 90-1170 du 29 dcembre 1990 art. 1 et 9 Journal Officiel du 30 dcembre 1990) (Loi n 96-659 du 26 juillet 1996 art. 9 Journal Officiel du 27 juillet 1996) En cas de rcidive, les peines prvues aux articles L. 39 L. 39-4 pourront tre portes au double. Article L39-6 (Loi n 90-1170 du 29 dcembre 1990 art. 1 et 9 Journal Officiel du 30 dcembre 1990) (Loi n 96-659 du 26 juillet 1996 art. 9 Journal Officiel du 27 juillet 1996) (Loi n 2004-669 du 9 juillet 2004 art. 19 Journal Officiel du 10 juillet 2004) En cas de condamnation pour l'une des infractions prvues aux articles L. 39 et L. 39-1, le tribunal pourra, en outre, prononcer la confiscation des matriels et installations constituant le rseau ou permettant la fourniture du service ou en ordonner la destruction aux frais du condamnA3

et prononcer l'interdiction, pour une dure de trois annes au plus, d'tablir un rseau ouvert au public ou de fournir au public un service de communications lectroniques. Article L39-7 (insr par Loi n 2004-669 du 9 juillet 2004 art. 19 9 Journal Officiel du 10 juillet 2004) Toute personne qui, sciemment, transmet ou met en circulation, par la voie radiolectrique, des signaux ou appels de dtresse, faux ou trompeurs, est punie d'un an d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement. Les appareils utiliss par le dlinquant ou ses complices peuvent tre confisqus. Article L39-8 (insr par Loi n 2004-669 du 9 juillet 2004 art. 19 9, 10 Journal Officiel du 10 juillet 2004) Toute personne qui effectue des transmissions radiolectriques en uti