promagazine 3.12 fr

Download ProMagazine 3.12 FR

Post on 06-Apr-2016

213 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Revue trimestrielle de l'asbl Proma.

TRANSCRIPT

  • ProMagazineMagazine trimestriel / 3.12 / octobre - novembre - dcembre 2014 gazinegazine votre maillon de la solidarit!

    Quen est-il aprs Haiyan?La demande daide humanitaire augmente travers le monde en raison du nombre sans cesse croissant des foyers de crise et de catastrophes - nous pensons notamment la Syrie et la Rpu-blique centrafricaine, aux changements climatiques, la faim dans le monde et plus rcemment lpidmie dEbola. La rsolution de ces crises et catastrophes requiert des moyens colossaux. Laide humanitaire est par consquent ncessaire voire vitale pour les victimes. Mais que faire aprs les premiers secours? Que faire quand la terre a cess de trembler? Que faire une fois que les belligrants acceptent de dposer les armes? Comment grer laprs-guerre et le futur? ll est frap-pant que nos mdias, bien souvent, restent silencieux sur ces questions, qui demandent pourtant dnormes moyens pour tre rsolues. Il sagit de moyens structurels que nous devons mobiliser et pour lesquels le soutien mdiatique est important. De son ct, Proma continue inlassablement dapporter de laide structurelle dans le domaine de lenseignement et de la formation, avant et aprs ces situations de catastrophes naturelles et au lendemain de con its arms.

  • Cest notamment le cas aux Philippines. On se souvient en e et quil y a prcisment un an, la tempte Haiyan avait ravag une partie des Philippines. Haiyan fut considre comme lune des temptes les plus dvastatrices de lhistoire, et fut pendant longtemps au-devant de lac-tualit. Aujourdhui la situation aux Philippines rentre progressivement dans lordre. Depuis quelques annes, Proma intervient dans ce pays travers un programme de formation struc-turelle pour les habitants de Sapang, programme que nous poursuivons avec plus de dter-mination encore depuis la traverse dHaiyan. Nous avons pris le temps dcouter Emmanuel della Faille, responsable locale des projets. Nous revenons encore une fois dans le temps et aprs, nous ne regardons quavant.

    Caroline Medats

    Laide humanitaire vous est-elle parvenue temps et tait-elle su sante? Emmanuel: Laide internationale nous est parvenue rapidement mais le gouvernement a eu beaucoup de mal rgler les questions logistiques. En outre, cette aide sest avre insuffi -sante au regard de lampleur des dgts. Quelles leons pouvons-nous en tirer selon vous? Emmanuel: Le gouvernement doit prendre des dispositions pour tre prt en cas de besoin. Cest pourquoi il a mis sur pieds un comit permanent charg dassurer une raction immdiate en cas de catastrophe naturelle. Les Philippines sont en eff et classs neuvime sur la liste des pays qui seront durement touchs par les consquences du changement climatique.

  • Comment les populations de Sapang ont-elles t touches par Haiyan?Emmanuel: La bourgade Sapang se trouve 750 km de Leyte, la rgion la plus lourdement touche. Mal-gr quelques averses, il y a eu peu de dommages sur Sapang. Mais au dbut du mois de juillet dernier, un autre typhon a caus beaucoup de dommages. Les arbres, les toits et les maisons en bois ont t ravags. Comment tes-vous venus en aide aux populations les plus touches? Emmanuel: Une de nos anciennes boursires, Ella Mesa, travaille lh-pital provincial de Leyte comme ac-coucheuse. Elle a vu mourir des vic-times entranes par leau. Elle nous a beaucoup aids. Nous avons ainsi conduit une quipe mdicale vers Tacloban pour apporter du soutien matriel et moral aux victimes. Avec Ella nous avons aussi bti onze maisonnettes en bois en un seul mois, afi n que des victimes puissent trouver un abri. Un infi rmier fran-ais de Sapang est pass de maison en maison pour rconforter les victimes et les orienter vers les ONG internationales pour une assistance mdicale spcifi que. Linfi rmier a aussi parl avec les enfants de la rgion pour les aider gurir de leur traumatisme. LE MOMENT DE lAIDE STRUCTURELLE Un an aprs Haiyan, les philippins sont aujourdhui occups reconstruire leur pays. Le moment de laide structurelle est donc venu.

    Quelle aide structurelle est la plus ncessaire, et vous parvient-elle temps?Emmanuel: Le gouvernement et lEglise locale fournissent de laide structurelle. Ils btissent des maisons et des coles. Mais le plus grand problme est le manque demploi. Des milliers dhabitants ont d quitter la rgion la recherche dun emploi ailleurs.

    Que peuvent faire les philippins eux-mmes? Emmanuel: Les philippins ont une grande conscience de la solidarit dont ils bnfi cient et se sentent donc pleinement responsables, travers tout le pays, de la reconstruction de Leyte. A Manille par exemple, le gouvernement accorde la priorit aux populations de Leyte pour les nouveaux jobs.

    De quelle manire contribuez-vous la reconstruction du pays?Emmanuel: Nous avons off ert un emploi deux victimes du typhon pour quelles aient un revenu fi xe. En plus, nous poursuivons notre programme de formation pour les habitants de Sapang. Nous off rons des bourses dtudes une quarantaine de jeunes au cours de leurs tudes primaires, secondaires et universitaires et les accompagnons pour leurs devoirs domicile. En outre nous off rons des formations professionnelles et des cours dans le domaine des soins de sant primaires. Actuellement, nous sommes galement occups agrandir la bibliothque existante.

    Comment les populations de Sapang

    Emmanuel: La bourgade Sapang se

  • Vous trouverez plus dinformation concernant ce programme de formation de Sapang sur www.asblproma.be/sapang.

    Vous dmarrez bientt un programme relatif lagriculture biologique. Do vient cette ide? Emmanuel: A Sapang nous avons un vritable problme de sant: nous devons importer tous les lgumes et cest beaucoup trop cher. En outre tout le monde prpare avec trop dhuile car la nourriture se dtriore rapidement en raison du climat tropical. Dans ce programme, nous appren-drons aux populations locales cultiver les lgumes de faon biologique, sans engrais chimique, et cela en collaboration avec une universit locale.

    Nous vous tiendrons informs de lvolution de nos projets.

    Nouvelles...

    du Brsil! Le centre Futuro Aberto est en marche

    Grce une fructueuse coopration, le centre Futuro Aberto de Ribeiro Preto, louest de Rio de Janeiro, est aujourdhui en marche. Le projet est dsormais enti-rement pris en charge par les populations locales. Tel tait notre objectif.

    Pendant plusieurs annes, Proma a ap-port sa contribution pour que les en-fants de la rgion, aprs lcole, puissent bnfi cier de sessions de formation in-teractives et cratives, au centre Futuro Aberto. Le centre est plus que jamais fonctionnel et sappuie sur une quipe

    fi dle de trois permanents quassistent une trentaine de gnreux bnvoles. Ils font de leur mieux pour que les enfants reoivent un repas sain; pour quils puissent ensuite lire dans la bi-bliothque, jouer la guitare, se familiariser avec les outils informatiques et suivre des leons de chant; le personnel leur apprend galement broder, peindre ou encore danser la capoeira.

    Nous sommes heureux de ce que grce la coopration avec Proma, le centre communautaire Futuro Aberto soit devenu un lieu dattache sr pour les enfants de la rgion; un centre o ils peuvent se dvelopper et grandir jusqu ce quils deviennent de jeunes gens indpendants. Et cela naurait pas t possible sans vous. Nous vous remercions de tout cur pour le soutien que vous avez apport ce projet pendant plusieurs annes.

    Grce une fructueuse coopration, le centre Futuro Aberto de Ribeiro Preto, louest de Rio de Janeiro, est aujourdhui en marche. Le projet est dsormais enti-rement pris en charge par les populations

    fi dle de trois permanents quassistent une trentaine de gnreux bnvoles. Ils font de leur

    Nous esprons que dautres enfants ailleurs dans le monde pourront galement bn cier de votre gnrosit. Vous pouvez choisir de soutenir un autre projet du mme genre sur notre site www.asblproma.be.

  • Nous vous invitons nous aider pour quElisabeth, Khonde et Sephora puissent galement, dans quelques annes, avoir un diplme et se lancer avec plus de chances sur le march du travail. Vous pouvez consulter leurs rsultats acadmiques sur www.asblproma.be/edembo.

    de la Rpublique Dmocratique du Congo! Elisabeth, Khonde et Sephora sur les bancs dcole

    A travers le projet Edembo, nous soutenons les tudiants mritants Kinshasa et Lubumbashi tout au long de leurs tudes. Ils vivent des situations dramatiques, car ils dbordent de talent et dintelligence, mais leurs familles nont pas les moyens de payer leurs tudes. Face ce type de drames, Proma doit intervenir.

    Cest pourquoi compter de cette anne, Elisabeth Adimonzi, Khonde Ketshoura et Sepho-ra Panbu peuvent compter sur notre soutien. Elisabeth, ge de 23 ans, suit un graduat dhtesse Kinshasa, tandis que Khonde, 25 ans, tudie le droit Lubumbashi. Quant Sephora, 19 ans, elle tudie langlais et la littrature Kinshasa. Nous prenons en charge leurs frais dinscription, les frais de bibliothque, les manuels ainsi que les syllabus.

    Une bonne formation leur donne plus de possibilits de dcrocher un job, dtre ainsi autonomes et de vivre dignement. Plusieurs exemples en tmoignent, et notamment ceux de Jacques Manene et Franois Lubutu. Grce notre soutien, ces jeunes ont pu obtenir leur licence en conomie en 2013. Ils sont actuellement actifs sur le march du travail.

    a la recherche de soutien?A la recherche de soutien fi nancier pour un projet dans le domaine de lenseignement ou de la formation dans le Sud? Vous avez dcouvert les besoins des populations locales dans le Sud et vous cherchez du soutien pour une cole locale ou un centre de formation?

    Si oui, veuillez contacter Proma. Nous serons votre coute, exa-minerons ensemble votre initia-tive et les modalits de sa ralisa-tion. Avec votre famille, les amis ou les collgues vous pouvez vous battre avec Proma pour len-se